Le scandale qui arrive par la race blanche

Publié le 1 octobre 2015 - par - 8 commentaires - 2 181 vues
Share

tintin

Pour ma part, il me semble curieux qu’ici à Riposte laïque  les contributeurs intervenant sur cette affaire soulevée par Nadine Morano, concernant sa remarque faisant allusion à De Gaulle sur notre pays en majorité de « race blanche », dans la mesure où il ne voulait pas voir Colombey les deux Eglises devenir Colombey les deus Mosquées, s’échinent à tomber dans le piège du détournement du sens de sa remarque.par les merdias sur la notion de race,  permettant à ces derniers d’éluder le fond de ce qu’elle cherchait à  souligner, de même que De Gaulle à son époque, à savoir l’islamisation   de la France.
En effet De Gaulle justifiait l’abandon de l’Algérie, par le taux élevé de la fécondité musulmane, en pronostiquant justement l’islamisation de la France à long terme. Ce qu’il faut remarquer, c’est que cet acharnement sur la notion de race repris par tout le monde, merdias et castes politiques réunies, c’est histoire de faire un bel écran de fumée. C’est surtout ne pas évoquer l’essentiel, l’islamisation en cours, alors que nous n’avons plus l’Algérie depuis 1962. Surtout éluder cette question, du fait maintenant que  cette fécondité des femmes musulmanes et en plus avec l’apport supplémentaire des migrants actuels en majorité musulmans, va avoir pour conséquence un croissance démographique exponentielle de l’impact de l’Islam sur notre société et en saper ses fondements, faire de notre nation un pays musulman, comme le pronostique Boualem Sansal dans son texte, » Lettre à un Français sur le monde qui vient ».  Du moins si rien n’est fait pour en contrer l’expansion et  museler les versets du texte « sacré » en contradiction avec nos valeurs humanistes judéo-chrétiennes. C’est ce que voulait dire Nadine Morano, histoire de réveiller les Français de leur torpeur  sous tranquillisant idéologique.

Je ferai deux remarques à propos de cette notion de race par où vient le scandale et à propos de laquelle  tout le monde s’acharne  actuellement, comme le chien sur son os artificiel, dans lequel le toutou ne risque plus de trouver « la substantifique moelle » de Rabelais :
D’abord, on nous serine que cette notion n’a pas de fondement scientifique, à savoir dans la nature de la biologie de l’homme qui appartient à l’espèce  homo sapiens sapiens. On peut l’accorder, car dans ce sens il s’agissait de la conception racialiste établie au XIXème siècle par les savants de l’époque, qui s’évertuaient à légitimer une classification des races. Du point de vue biologique cette thèse n’a plus cours, excepté pour quelques extrémistes réellement racistes ou dans le cadre d’une opinion de comptoir qui s’autocensure de plus en plus.
Par contre dans le cadre de l’anthropologie culturelle, cette notion est toujours valable, car elle lui attribue un contenu socio culturelle, ne serait ce que dans le titre  de la conférence de Claude Lévi-Strauss « Race et Histoire », à propos de l’ethnocentrisme universellement partagé par toutes les sociétés humaines. Et justement dans ce sens on en a un bel exemple aves l’Islam, d’abord qui  demeure quasiment endogène dans sa conception du mariage, avec  l’interdiction faite aux  jeunes filles de se marier avec un non musulman , excepté pour les hommes qui eux peuvent se marier avec une femme d’une autre culture à condition qu’elle se convertisse ou qu’elle soit convertie d’emblée. la preuve que cette notion a toujours cours, que je sache ce fameux texte n’est pas aboli dans les programmes des classes de Philo, à cause de son évocation de la race.
Par ailleurs on n’ enquiquine pas les musulmans qui taxent de raciste toute critique de l’Islam,  alors qu’on le sait, toute sorte de races « des jaunes au noirs et aux blancs, sauf peut être des rouges-indiens »  , tout comme la religion chrétienne, y compris pour cette dernière des arabes classés il va s’en dire dans la race blanche, font partie de cette soi-disant religion. Mais bien sûr on en oublie que l’Islam et le mode musulman lui même se qualifie de race…
Effectivement revenons à nos moutons,  » Quand le sage montre la Lune, l’idiot regarde le doigt.. Dans ce cas Nadine Morano en voulant attirer l’attention sur l’islamisation de la France, tous les aigrefins merdiatiques et politiciens de leur coté pointent par leurs gesticulations, le scandale des scandales  » la race blanche ».
Max Henri
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
CANS

Votre remarque, votre texte dirais-je, est juste Max Henri et je le salue. Il n’empêche que les gesticulations autour de « race blanche » ne montrent peut-être pas la lune, mais pointe bien l’affreux phénomène auquel notre société est arrivée : la négation de tout ce qui « représente » le blanc.

Hugues

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam. Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres. Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion. C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”. Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs. Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien. Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste. Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France. Aucune oeuvre d’art, on l’a vu. Aucune oeuvre de charité non plus. Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative. Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” (la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatma a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ? Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam. Aucune oeuvre de progrès, enfin. On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie. Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ? Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de… lire la suite

Artilo

Entièrement d’accord avec vos écrits.

CANS

C’est Giscard le regroupement familial, pas Chirac.

Aaron

Mohamed Chirac était justement son Premier ministre -sinistre….

Aaron

J’aurais aimé trouver un superlatif au terme « compliments » sans écorcher notre langue……

Hugues

Bravo M. Henri. Tous ces abrutis, nostalgiques d’un passé qui nous aurait conduit à la catastrophe 50 ans plus tôt, n’ont rien compris à la politique du général, qui était non seulement un fin stratège militaire, mais aussi un homme politique comme on en trouve un par siècle, et encore…

bizbee

Mais qui connaît l’Histoire , hmmm ? Le fait même de dire que De Gaulle a compris que les musulmanes accouchaient chaque année de l’âge de 15-16 ans jusqu’à très tard , que ces familles-là comptaient jusqu’à 20 gosses ,sans compter que le «  » père «  » en faisait autant à ses autres femmes , c’EST raciste aux yeux des déchets qui ont pris le pouvoir depuis 40 ans , car j’inclue dans ce chiffre le règne de la raclure giscard qui a donné le droit du sol et a permis le regroupement familial à ces hordes ( ne vous étonnez donc pas que ce minable soit aussi riche , il n’a rien à envier aux gauchos ! )