Le SE-Unsa doit défendre la retraite, mais aussi la laïcité !

Publié le 18 octobre 2010 - par
Share

Il y a des faits beaucoup plus graves que le problème de la retraite, surtout si l’on veut en profiter en toute liberté :

notre république et ses symboles LIBERTE EGALITE FRATERNITE et LAÏCITE sont menacés et nombreux sont ceux qui ferment les yeux et se bouchent les oreilles, comme je le faisais, malheureusement, il y a encore un an, environ.

J’ai reçu, aujourd’hui un appel à bénévole retraité :

– Si vous êtes dans le premier degré ou retraités, nous vous demandons de signaler à un de vos proches ou une de vos connaissances, actuellement en position de stagiaire, l’existence de notre stage et de donner un bulletin (ou le transférer par mél) à la personne concernée.

Le stage proposé permettra aux stagiaires de mieux appréhender leur avenir immédiat et leur fera connaitre le SE-UNSA.

Je me vois très mal répondre positivements à cet appel quand je me pose mille questions, étant assourdie par le silence de ceux que je crois « défenseurs » des valeurs de la république, de l’école que j’ai connue de mes 5 ans à ma retraite.

Jai déjà envoyé un mail à MON SYNDICAT, section départementale, mais en lisant la lettre de riposte laïque du jour, j’ai décidé d’aller plus haut que la section iséroise, car je me demande :

– AU SE-UNSA, a-t-on le droit de penser librement ?
– AU SE-UNSA, a-t-on le droit de se faire sa propre opinion ?
– AU SE-UNSA, défend-on l’école PUBLIQUE, LAÏQUE ?
– AU SE-UNSA, est-on persuadé que la loi de 1905 est plus que jamais importante ? .
– AU SE-UNSA, est-on assez lucide pour voir que cette loi 1905 est menacée ?
– AU SE-UNSA, est-on capable d’écouter ceux qui parlent, ceux qui témoignent de problèmes quotidiens sans « cataloguer immédiatement ces personnes de racistes » ?

J’en doute de plus en plus, sinon, les enseignants qui subissent les problèmes quotidiens de violence seraient plus soutenus, défendus face à leur hiérarchie qui préfère la politique de l’autruche.

Alors, à quoi sert LE SE-UNSA, maintenant ?
Comme je l’ai déjà écrit (mais vous n’avez peut-être pas eu copie de mon mail, auquel je n’ai eu aucune réponse) avant de me syndiquer en septembre 2011, je ferai le point sur les actions du SE-UNSA (en le diffusant, bien sûr), face aux violences que notre pays subit.
au SE-UNSA, qui sera capable de faire comme moi, il y a un peu plus d’un an, capable de se dire :

– Je viens de recevoir « la lettre de Riposte Laïque », c’est QUOI, c’est QUI, QUE font-ils ?
– Oulala, c’est un site raciste !!!!
– Et ce lien ? non, ce n’est pas possible, pas en France !!! parce qu’il était clair de peau !!!
– Et celui-là, un témoignage !! je rêve, ou plutôt cauchemar, mais, bon, c’est loin de chez moi
– Et celui-ci ? ah, il m’envoie sur d’autres sites, où je découvre des horreurs, insultes, dont personne ne parle, surtout pas les médias : « nique la France » !!! c’est d’un poétique !!!
– Et au fil des semaines, de découvrir que nos lois républicaines sont baffouées, que des concitoyens sont violentés, mais que personne ne crie AU RACISME, c’est à sens-unique ;
– Et si on a le malheur d’en parler, ça y est, en 3 secondes on est « raciste », bon pour le FN (que j’ai en horreur) ;

Allez, courage !

– Arrêtez d’appliquer « la pensée unique »
– Faites votre propre opinion;
– enlevez l’énorme peau de saucisson sur vos yeux
– ôtez les boules QUIES de vos oreilles
– et vous allez, comme moi, découvrir que dans votre petit cocon, vous êtes éloignés de la réalité que ceux en qui vous aviez confiance (le syndicat et le parti politique auquel vous donnez votre voix) vous trahissent car vous cachant cette réalitéque cela ne se passe pas que chez les autres
que vous sentez, peut-être, la colère monter de semaine en semaine (il paraît que je deviens féroce) parce que vous vous dites j’ai fait Grenoble / Yssingeaux pour aller manifester, en criant LA SEULE ECOLE LIBRE, C’EST L’ECOLE LAÏQUE, j’ai porté le signe TOUCHE PAS A MON POTE pour réagir contre la menace du FN, à une certaine époque, pour montrer mon soutien aux familles de mes élèves, familles d’Afrique du Nord très bien intégrées, et se faisant un devoir d’éduquer leurs enfants dans le respect de l’école pour qu’ils réussissent leur vie professionnelle (j’ai d’excellentes nouvelles de ces élèves-là), mais c’était une autre époque et maintenant qu’il faut défendre NOTRE ECOLE, contre les menaces autrement plus dangereuses de cette religion qui peu à peu impose ses lois (cantine, hôpitaux etc), il n’y a plus personne pour manifester !!!

SI, il y a RIPOSTE LAÏQUE et RESISTANCE REPUBLICAINE.

Attention ! danger !! on y lit des vérités !!! On y appelle à la défense de la République, de ses lois, de ses libertés, mais pas à la liberté de :
brûler des voitures dès qu’un « copain » a eu un problème parce qu’il a fui ses responsabilités :
– tirer sur les policiers
– caillasser les pompiers appelés pour éteindre les feux de voitures
– tout casser après certains matchs de foot
– brûler le drapeau BLEU BLANC ROUGE
– insulter ceux qui n’ont pas la même couleur de peau (sale blanc, sale céfran), c’est devenu courant, mais qui s’en préoccupe ?
– les agresser jusqu’à ce que mort s’ensuive parfois

Si je veux que vous preniez le temps de lire, de TOUT lire, il y a chaque fois de nombreux liens, il faut que je stoppe.

JE VEUX et J’EXIGE que mes 3 enfants (dont 2 + une belle-fille sont professeurs), que mes 10 petits-enfants, surtout les 5 filles puissent vivre comme je l’ai fait, dans un monde de LIBERTE, liberté de penser, liberté de s’exprimer, liberté de dialoguer, liberté d’argumenter, sans obligation de convaincre, et j’ajouterai dans le contexte actuel, sans obligation « de convertir » l’autre.

Merci d’avoir lu mon nouveau COUP DE COLERE, mais bon-sang-de-bonsoir OU ETES-VOUS ? QUE FAITES-VOUS ?

Gilberte Martoïa

institutrice retraitée

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.