Le secrétaire général de l’ONU : « Covid, un prétexte pour abolir les libertés »


Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

La parole d’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, n’est pas toujours d’or, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais ici, elle mérite d’être relayée, ce qu’ont fait bien peu de médias français. Extraits de son intervention au Conseil des droits de l’Homme, le 22 février dernier :

(…)
« Le virus s’attaque aussi aux droits politiques et civils et réduit encore davantage les espaces civiques d’expression. Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et adopté des mesures d’urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales, faire taire les médias indépendants, et entraver le travail des organisations non gouvernementales.  Des défenseurs des droits humains, des journalistes, des avocats, des militants, et même des professionnels de santé, ont fait l’objet d’arrestations, de poursuites, et même de mesures d’intimidation et de surveillance pour avoir critiqué les mesures – ou le manque de mesures – prises pour faire face à la pandémie. Les restrictions liées à la pandémie servent d’excuse pour miner les processus électoraux, affaiblir les voix des opposants et réprimer les critiques. L’accès à des informations vitales a parfois été entravé, tandis que la désinformation mortelle a été amplifiée, y compris par quelques dirigeants. »
(…)

Henri Dubost

 

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. Merci Monsieur mais vous parlez dans le vide….france, belgique – c’est la dictature

  2. Chers amis,
    Merci pour vos commentaires. Je ne cautionne évidemment pas l’intégralité du discours de Guterres, dont je me méfie comme de la peste (qu’il est !). Mais entendre le secrétaire général de l’ONU dire : « Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et adopté des mesures d’urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales, etc. », ça valait le coup d’être relevé, non ?
    HD

  3. Ce discours, sans surprise, m’a profondément déçu : égalitarisme, féminisme, genre, immigrationisme, etc. On est pas à la tête de l’ONU par hasard ! Cette institution pourrie qui promeut le pédophilie, l’immigration, le vivre ensemble, la sexualité des enfants, le BLM, l’homosexualité, la PMA, la GPA …

  4. Ce discours féministe à un moment où les hommes payent un prix extrêmement cher est totalement à côté de la plaque. Bon à savoir. Mais moi je suis Pour les Hommes Et Pour les Femmes. C est PHPF Point /

  5. Enfin un qui découvre l’eau chaude…Comme quoi il ne faut jamais desesperer…Un « complotiste « a la tribune de l’ONU,c’est quasi miraculeux.

  6. le machin ! disait de gaulle, il aurait mieux fait d’en retirer la france comme il l’avait fait avec l’otan

Les commentaires sont fermés.