Le Sénat américain vote pour la régularisation de 11 millions de clandestins !

Publié le 29 juin 2013 - par - 1 185 vues
Share

Le vote au Sénat américain, jeudi dernier, du projet de régularisation massive d’environ 11 millions d’individus sonne comme une invitation universelle pour tous les clandestins du monde à venir s’installer dans les « pays riches » (je mets ce terme entre guillemets car il me paraît refléter de moins en moins la réalité).

Sauf que, et les Etats-Unis l’ont éprouvé, cet afflux de populations mal intégrées ira de pair avec une criminalité dont ils ont peine à contenir les effets dévastateurs. Dans les années 1980, un peu moins de trois millions de clandestins avaient déjà été régularisés par Reagan et ça n’a pas empêché l’immigration illégale de continuer de plus belles.

Evidemment, les raisons électoralistes (comme celles qui motivent la Gauche française à accueillir les immigrés du continent africain, réservoir inépuisable de voix) ne sont pas à négliger pour le parti démocrate : 71% d’Américains d’origine hispanique ont voté pour Barak Obama aux dernières élections présidentielles. Et les promesses de mesures pour contenir l’immigration n’infléchiront pas, à mon avis, la tendance : les clandestins continueront de franchir les frontières dans l’espoir d’une nouvelle régularisation miraculeuse.

Mais ce sont les Etats-Unis et nous sommes en Europe : de quoi je me mêle ? Eh bien, je me mêle de l’opportunité de cette nouvelle pour NOS clandestins : « Si l’Amérique le fait, l’Europe suivra ! » Il ne faudra pas attendre longtemps pour que des membres du gouvernement français claironnent qu’on doit « moralement » suivre l’exemple américain. Les Mélenchon, Attali et autres mondialistes stupides ont déjà ouvert le bal en proposant une immigration décomplexée.

Comme on nous presse outre-Atlantique d’intégrer dans l’Union européenne la Turquie, (un Etat musulman surarmé), il nous sera bientôt demandé d’accueillir les immigrants de la Maison de l’islam, dont on sait avec quel succès ils se sont intégrés en Europe ! Qui peut me citer une nation du Vieux Continent qui n’ait pas à faire face au communautarisme musulman lorsque celui-ci est démographiquement conséquent ? Je pourrais étendre ma question au reste du monde que la réponse serait invariablement la même : il n’y en a aucune.

L’inconscience américaine, en ces temps de crise à la fois économique et civilisationnelle, est effarante. Pendant que des régions entières de ce pays sombrent dans la pauvreté, ils invitent les illégaux à vivre chez eux tandis qu’ils ne sont même plus en mesure de protéger les leurs de la misère. Bien entendu, là-bas la démocratie n’est pas un vain mot, et il faudra que la Chambre des représentants vote en faveur de la proposition pour qu’elle soit applicable. Chez nous, la pilule passerait avec ou sans le consentement du peuple et ses représentants !

Par contre, à la différence des Américains, et compte tenu de la nature de notre immigration, si celle-ci augmente encore, le changement de civilisation ne sera plus à craindre : il sera effectif.

Charles Demassieux

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.