Le Sénat, un bric-à-brac qui sent la naphtaline, le renfermé et le pot de chambre

Le Sénat est un bric-à-brac qui sent la naphtaline, le renfermé et le pot de chambre

Ce titre n’est pas moi;  il illustre à merveille un article du Vlaams Belang (à nouveau le plus grand parti de Flandre et du pays).

Je n’ai eu donc que peu de retouches à griffonner, tant notre Assemblée de vieilles toupies de la République ressemble à celle de la Belgique. Pays qui souffre des mêmes maux que la France, pour les mêmes raisons.

Le texte à peine corrigé 

Le Sénat a depuis longtemps cessé d’apporter la moindre valeur ajoutée à notre démocratie, ce qui ne l’empêche pas de coûter très cher au contribuable 

Ils sont en effets 348, pour la plupart de vieux chevaux de retour politicards, à trotter petit train de sénateur, pour palper une confortable base de rémunération, dite indemnité, plus les nombreux avantages de la profession.

Au 1er  juillet 2022, après prise en compte de l’augmentation du point d’indice de la fonction publique, le montant  brut  mensuel  de  l’indemnité parlementaire s’élève à 7 493,30 € et se décompose de la façon suivante :

  • indemnité parlementaire de base : 5 820,04 € ;
  • indemnité de résidence : 174,60 € ;
  • indemnité de fonction : 1 498,66 €.

Le Président du Sénat perçoit, par ailleurs, en cette qualité, outre les indemnités allouées aux Sénateurs, une indemnité de fonction de 7 448,34 €.

Les Sénateurs exerçant des responsabilités particulières perçoivent, à ce titre, outre les indemnités allouées à chaque Sénateur, une indemnité de fonction. Le montant brut mensuel de cette indemnité de fonction est de :

  • 2 143,08 € pour les vice-présidents du Bureau ;
  • 4 361,10 € pour les questeurs ;
  • 734,34 € pour les secrétaires du Bureau ;
  • 2 143,08 € pour les présidents de groupe politique ;
  • 2 143,08 € pour les présidents de commission et les rapporteurs généraux ;
  • 1 978,23 € pour les présidents de délégation ;
  • 914,18 € pour le président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

Une manne qui reste énorme au vu de la baisse vertigineuse des activités sénatoriales (comme celles des députés), le Parlement n’étant plus que deux chambres d’enregistrement de la politique von der Leyen, Macron et McKinsey.

Le peu de pertinence de l’institution étant, en outre, attestée par la suprématie du Conseil d’État et du Conseil constitutionnel.

Article initial et intégral https://vlaamsbelangbruxelles.be/senat-un-bric-a-brac-qui-sent-la-naphtaline-le-renferme-et-le-pot-de-chambre/

Et https://vlaamsbelangbruxelles.be/sondage-le-vlaams-belang-est-le-plus-grand-parti-du-pays/

Les sites Nos sénateurs et Nos députés essaient de surveiller un peu le travail des parlementaires 

Bienvenue sur NosSénateurs.fr

« NosSénateurs.fr est un site qui cherche à mettre en valeur l’activité parlementaire des membres du Sénat Français.

En synthétisant les différentes activités législatives et de contrôle du gouvernement des élus de la nation, ce site essaie de donner aux citoyens de nouveaux outils pour comprendre et analyser le travail de leurs représentants.

Conçu comme une plateforme de médiation entre citoyens et sénateurs, le site propose à chacun de participer et de s’exprimer sur les débats parlementaires. 

Au travers de leurs commentaires, les utilisateurs sont invités à créer le débat en partageant leur expertise lorsque cela leur semble utile. 

Peut-être pourront-ils ainsi nourrir le travail de leurs élus ? » https://www.nossenateurs.fr/

Sauf que le péquin, lui, il a élu ceux qui élisent les sénateurs, et il les a élus sur un programme, pas pour faire gratos le boulot à leur place.

Les sénateurs par département 

https://www.senat.fr/senateurs/sencir.html

https://www.senat.fr/elus.html

Pour rappel 

Les sénateurs ont adopté par 242 voix contre 69, ce 12 janvier, l’article 1 du projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire. Ils ont néanmoins fixé certaines conditions pour y recourir  https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/le-senat-vote-en-faveur-du-passe-vaccinal-apres-en-avoir-modifie-les-modalites?amp

Le sénateur Malhuret conchie une nouvelle fois les GJ, puis se déballonne

https://ripostelaique.com/le-senateur-malhuret-conchie-une-nouvelle-fois-les-gj-puis-se-deballonne.html

Le sénateur Malhuret aux GJ : vous ne ferez pas la loi sur les ronds-points

https://ripostelaique.com/le-senateur-malhuret-aux-gj-vous-ne-ferez-pas-la-loi-sur-les-ronds-points.html

Quand il se goinfre au resto, Nosferatu Malhuret n’a pas de masque !

https://ripostelaique.com/quand-il-se-goinfre-au-resto-nosferatu-malhuret-na-pas-de-masque.html

Heureusement, quelques sénateurs sauvent l’honneur 

Censure & liberté d’expression –

https://youtu.be/ul-fm1jGOqc

Jacques CHASSAING 

image_pdfimage_print
12

7 Commentaires

  1. Et la vaseline pour les sodomitesmacronistes et LR de L.assemblee ci-devant nationale !

  2. l’article ne nous dit pas si cette caste de parasites supposés représenter la démocratie parlementaire, figure sur la liste des sites échappant aux coupures éventuelles d’électricité dans un proche avenir ..??? LES LOCAUX DE l’ASSEMBLEE NATIONALE ET DU SENAT seraient ils moins bien traités que ceux de nos PRISONS ???

  3. µ avait promis qu’il réduirait de 1/3 le nombre de parlementaires, il n’avait pas précisé que cela se ferait à la saint glinglin

  4. En plus des capotes gratuites pour les djeunes, Macron aurait pu prévoir les couches gratuites pour le sénat.

  5. Qui sent aussi la bonne bouffe façon resto étoilé au tarif cantine scolaire. Puis qui sent le rot après…

Les commentaires sont fermés.