Le sénateur Husson présente ses voeux de fin d’année en septembre!

Refusant de compter pour des prunes depuis les élections présidentielles, le sénateur LR Jean-François Husson affiche sa proximité avec Emmanuel Macron lors des voyages officiels et avec les fabricants de glaces et de sorbets, pour mieux assurer l’avenir des lorrains. Certains maires le qualifient de « marchand de farces et attrapes ». A-t-il encore une utilité comme sénateur de Meurthe-et-Moselle ?

Voici quelques années le sénateur LR Jean-François Husson avait jeté l’éponge aux élections départementales, alors qu’il était sortant, afin de ne pas subir une cuisante défaite liée à l’usure….

Incroyable, mais vrai. Déstabilisé par notre récent article du 12 septembre 2022 révélant sa proximité et ses déplacements réguliers avec Emmanuel Macron et son improbable réélection, le sénateur LR de Meurthe et Moselle Jean-François Husson a réagi dès le 18 septembre, en convoquant tous les maires du département de Meurthe-et-Moselle pour ses cérémonies de vœux 2023 qui se dérouleront en deux phases : le 14 janvier à Richardménil et le 21 janvier à Haucourt-Moulaine. Ce qui a provoqué l’hilarité de nombreux maires et des journalistes du quotidien l’Est Républicain qui titrent « Vœu mieux anticipé » pour le vieux sénateur. A moins que Jean-François Husson n’ait confondu le mois de septembre 2022 avec janvier 2023…. Ou bien, il s’ennuie.

Macron prêt à réformer la Constitution, pour briguer un nouveau mandat

Un maire de Meurthe et Moselle, totalisant plus de 50 ans de mandat, se tapait le cul par terre de rire, au pied de Marianne, en expliquant : « Du jamais vu de mémoire de maire. Aucun sénateur en cinquante ans ne nous a fait ce coup-là…. Il a tellement peur d’être battu qu’il nous convoque plus de quatre mois avant l’évènement. Peut-être pour se rassurer lui-même ou pour répondre à un article de presse le donnant battu en raison de sa proximité avec Emmanuel Macron alors qu’il avait été élu au plus fort reste sous l’étiquette LR, avec quatre petites voix d’avance sur ses concurrents ». Un maire proche de l’ex futur sénateur confie sous le manteau que Husson a aussi invité Emmanuel Macron à ses deux séances de vœux en janvier 2023. Par admiration ou opportunisme ?

« Quatre mois avant l’évènement, c’est un beau train de sénateur » soulignent les journalistes de l’Est Républicain. Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Jean-François Husson anticipe ou il gagatte ?

Certes, le sénateur « girouette » Les Républicains-LREM Jean-François Husson se sait affaibli. Année après année, il se targuait d’une solide assise dans le Saintois (cette partie Sud de la Meurthe-et-Moselle), où il avait conservé la maison familiale dans la petite commune de Vaudigny (canton d’Haroué). Mais Jean-François Husson vient de vendre, au prix de 350 000 euros, via une notaire de Saint-Nicolas-de-Port, ce bien familial qui confirmait son assises territoriale, dans une zone où les maires grands électeurs ont tendance à voter pour l’enfant du pays. « Cette vente semble confirmer son prochain retrait de la vie politique » nous confiait un maire du Saintois voici un mois. Espérons aussi que le produit de la vente figurera dans une déclaration de patrimoine réactualisée auprès de la Préfecture de Nancy.

Certains maires de la Meurthe-et-Moselle, ayant voté pour le LR Jean-François Husson en septembre 2017, ont été surpris d’assister à sa proximité avec Emmanuel Macron, puisqu’il a accompagné ce dernier lors de nombreux voyages officiels.

En visite officielle à Helsinki avec Emmanuel … – Jean-François …

Dans sa page officielle, le rapporteur de la commission des finances du Sénat le LR Jean-François Husson vante les mérites d’Emmanuel Macron et tape sur la droite patriotique, majoritaire dans nos campagnes. Jean-François Husson écrit notamment : « Combattre les nationalismes et/ou les populismes et faire grandir ce besoin d’une Europe forte et qui protège : une envie partagée, unanimement saluée à Helsinki. J’ai été fier et heureux de voir la France attendue et influente dans ce projet avec mes collègues députés Cécile Untermaier et Alex Holroyd, députés . ».

Que ne ferait pas un sénateur sur le déclin pour tenter de conserver son mandat et tous les avantages découlant des colossales indemnités et des lambris de la République ?

Aux élections sénatoriales, Jean-François Husson avait été élu de quatre petites voix.

https://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2011/09/26/suspense-en-meurthe-et-moselle-jean-francois-husson-elu-de-quatre-voix

Jean-François Husson avait présenté une liste indépendante malgré l’opposition de Nadine Morano, qui s’était fâchée. Husson a toujours ratissé du côté des grands électeurs qui n’affichent pas d’étiquette politique et chez les centristes. Mais, en septembre 2023, sa proximité avec Emmanuel Macron risque de lui coûter cher et même son siège de sénateur. Et il ne pourra plus compter sur les voix des grands électeurs du conseil municipal de Nancy, passé à gauche avec l’élection du maire PS Mathieu Klein en mars 2020.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

image_pdfimage_print

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.