Le seul front républicain, c’est Riposte Laïque, celui de l’UMPS-Verts-Front de Gauche est une imposture

Publié le 26 mars 2011 - par - 504 vues
Share

Je suis étonné, depuis le résultat des élections du 20 mars d’entendre parler d’un front républicain contre le FN. Les dirigeants de l’UMP et du Centre en appelant à faire barrage au FN et donc à voter PS participent à cette démagogie. Pour le centre, c’est plus facile car ils peuvent faire le Yo-yo entre la Gauche et la Droite. Mais d’abord, c’est quoi un front républicain ?

Un front républicain cela consiste à dire : Nous ne sommes pas d’accord entre nous mais comme nous faisons face a un ennemi qui veut tous nous exterminer, mettons nos différences de coté pour le combattre. Un front républicain ne se limite donc pas a une campagne électorale mais a un combat collectif au quotidien dans une entente, une alliance contre un ennemi qui veut vous faire disparaitre.

Une entente électorale entre l’UMPS, le FDG, le NPA, PCF les Verts contre le FN ne constitue donc pas un front républicain mais simplement la volonté des partis ci-dessus cité pour se partager le résultat des élections et en mettant de coté les électeurs qui votent FN, c’est simplement de la magouille électorale. Le scrutin majoritaire, mis en place par les ancêtres de l’UMP afin d’écarter les partis minoritaires, qui ne veulent pas ou ne peuvent pas (cas du FN) faire des ententes sont donc laminés.

Le problème pour l’UMP c’est qu’au fil des élections qui passent, l’UMP glisse lentement mais surement vers la place d’outsider qui était jusque la réservé au FN et donc, il risque d’être victime du système qu’il a mis en place ce qui maintenant rends bien service au PS ainsi qu’au verts et FDG qui ne réclament plus, sauf de manière platonique la mise en place de la proportionnelle.

Le grand cocu étant le NPA qui dit toujours élection après élection qu’il fera barrage au FN et donc votera pour le candidat de la gauche le mieux placé au second tour.
Certains du report de voix du NPA, ni le PS, ni les Verts, ni Mélenchon ne veulent d’accord avec celui-ci., se contentant de ses voix. Dans des situations similaires, Lutte Ouvrière n’hésite pas à voter blanc, au moins ils ne se sentent pas cocus.

L’autre point que je voudrais soulever c’est que contrairement a ce que l’on pense, le FN est majoritaire chez les ouvriers et plus généralement dans le monde du travail et cette proportion s’est amplifié depuis la prise de commande du FN par Marine Le Pen, ces électeurs viennent souvent des rangs du PS et du PCF.

En France je ne vois qu’un front républicain, c’est celui de RIPOSTE LAÏQUE, qui regroupe sur une base laïque des hommes et des femmes de gauche comme de droite, des Français (dite de souche) et des Français issus de l’immigration mais dans tous les cas, sur des bases laïques.
Ils ont été capable de mettre de cote leurs divergences afin de sauver la République.

J’aime bien regarder mais surtout écouter les représentants de Riposte Laïque à la TV (même si je les regarde en différé), ils restent calment polis, ne coupent pas la parole.
Celui qui gagne le cœur des spectateurs n’est pas celui qui coupe la parole, est grossier ou qui veux avoir le dernier mot mais celui ou celle qui dit ce qu’il a à dire sans s’énerver malgré les insultes du camp d’en face.

Le débat entre Marine Le Pen et Mélenchon, l’a bien montré, Mélenchon pensait avoir coincé Marine Le Pen avec son ton et ses phrases déplacées. En fait, il avait perdu, il ne l’a compris (peut être) que le 20 Mars lors de la publication du premier tour des cantonales, vers 20H.

Alte

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.