Le seul mea-culpa de Hollande : la déchéance de nationalité !

hollande-fSymbole, quand tu nous tiens !

Tandis qu’il vient d’officialiser sa décision de ne pas se présenter pour un second mandat, François Hollande s’en est allé pour une conférence sur le patrimoine en péril… à Abu Dhabi, dans les Emirats arabes unis !

Qui sait, peut-être prendra-t-il sa retraite à Ryad ou Dubaï ? En attendant, il laisse un pays exsangue.

En effet :
Hollande, c’est le règne de la racaille et de ses avatars, dont le terrorisme n’est pas le moindre !
Hollande, c’est la soumission éhontée à l’islam : dans les rues, les médias, le monde du Travail, l’Ecole et les tribunaux !
Hollande, c’est, à l’instar de sa coreligionnaire allemande, une politique immigrationniste qui dévaste non seulement nos villes mais à présent nos campagnes !

Hollande, c’est la déconstruction méthodique de l’identité française, depuis le Mariage pour tous jusqu’à ces adolescents courant joyeusement dans le cimetière de Douaumont !

Hollande, c’est l’anti-président qui a permis à des ministres revanchards – quand ils ne haïssaient pas carrément notre pays, telle Christiane Taubira – d’infliger les pires outrages à une Nation autrefois unie et désormais morcelée !

Hollande, c’est enfin le sang des nôtres versé par des fanatiques religieux, choyés par une gauche apatride, laquelle ne se reconnaît définitivement que dans la dévastation de la France charnelle, qui lui est étrangère !

Cependant, a-t-il décidé seul, ou avec ses conseillers, de ne pas se représenter ? La pression exercée par la réinfosphère, n’hésitant pas, malgré le harcèlement judiciaire, à pointer les aberrations des gouvernements Ayrault et Valls, a sans doute joué un rôle, je le crois.

Non que je veuille tirer la couverture à nous, mais il faut reconnaître que la mansuétude médiatique à l’égard d’Hollande et consorts n’a pas peu contribué à décomplexer ses ministres pour détricoter le pays, protégeant les uns et accablant les autres, souvent les Blancs de culture judéo-chrétienne.

Toutefois, et je ne serai sans doute pas là pour le voir, mieux que la vengeance dans les urnes, c’est l’Histoire qui réglera définitivement son compte à François Hollande : en l’oubliant. Il ne mérite d’ailleurs que ça.

Alors qu’il s’en aille et, le soir au coin du feu, se souvienne que l’onde de choc de sa lâcheté s’est fait ressentir à Paris, Magnanville, Nice, Saint-Etienne-du-Rouvray, etc. Jusqu’à la fin, il l’a d’ailleurs prouvée cette lâcheté, en regrettant « d’avoir proposé la déchéance de nationalité ».

Le dossier Juppé à présent classé, il nous reste – à nous, les Français de conscience et d’âme – à assurer la victoire de la seule candidate viable, Marine Le Pen, l’ultralibéral Fillon n’étant pas le remède idéal au mal qui ronge le pays. Pour cela, il faut lancer toutes nos forces dans la bataille car le pouvoir traditionnel est vacillant. Ne lui laissons pas le temps de se rétablir. A bon entendeur !

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Merçi Monsieur Demassieux, vous avez tout dit, rien à rajouter, mais souhaiter qu’on arrive , s’il n’est pas trop tard, (vu les pondeuses,) à ce que le peuple français reprenne en main ce pays qui glisse dans un précipice !

  2. La déchéance de nationalité a toujours existé, elle est codifiée dans le Code Civil depuis belle lurette. Il suffisait d’appliquer la loi, point barre ! Mais non, ce p’tit monsieur, mal conseillé ou ignorant de notre Code Civil, a voulu se la jouer, bien fait pour lui.

  3. La déchéance de la nationalité se trouve déjà dans l’article 25 du code civil. Il suffit de le mettre à jours sans s’obliger à changer la Constitution.

  4. Je rejoins totalement votre propos Je regrette vivement que la déchéance de nationalité n’ait pas été votée & cause d’arguments de bigotes .

  5. Je pense que certains magistrats doivent secouer leurs fesses. Le décompte commence.

    • Si par malheur Fillon venait à être élu en 2017 il n’y aurait pas un véritable changement.

Les commentaires sont fermés.