Le siège parisien de Pfizer visé par des manifestants anti-vaxx

On peut dire que Sophie Tissier et son équipe ont réussi leur coup ! Partant du Ministère de la Santé, place Pierre Laroque, le cortège des manifestants s’est rendu au siège parisien de Pfizer à Montrouge, en ce samedi 29 janvier 2022.

Des policiers armés jusqu’aux dents montaient la garde pour protéger les bureaux de la multinationale, tout en gardant une oreille attentive aux discours des orateurs.

 

Plusieurs centaines de manifestants s’étaient rassemblés devant le siège de Pfizer, en bordure du périphérique pour protester contre la vaccination des enfants et plus globalement contre la dictature sanitaire planifiée.

Un regain d’énergie très apprécié pour cette association, l’Union Citoyenne pour la Liberté (l’UCPL) qui revendique plus de cinquante manifestations depuis le début de la crise sanitaire. Elle avait connu ses heures de gloire l’été dernier avec le fameux collectif des Blouses Blanches.

On ne peut que saluer le courage et la détermination de Sophie Tissier, porte-parole de l’UCPL et co-présidente de Force Jaune. La filiation avec les Gilets Jaunes de la première heure est manifeste et n’a pas facilité les relations avec le Ministère de l’Intérieur lorsqu’il s’est agi de négocier un parcours. Nombreux rassemblements ont été refusés.

 

Dans une interview accordée à France Soir, le 16 janvier 2021, Sophie Tissier déclarait : « Notre association collégiale Force Jaune est issue du groupe initiateur des déclarations de manifestation sur les Champs-Elysées au tout début du mouvement, avec des GJ de la première heure, et revendique l’indépendance vis à vis de tout parti et syndicat, défendant l’esprit originel du mouvement hors des clivages politiques gauche/droite : la solidarité, l’humanisme, le mieux-vivre et surtout la remise en cause de notre système politique dans son ensemble, car nous jugeons que les institutions de la Cinquième république aujourd’hui ne répondent plus aux enjeux et sont devenues antidémocratiques par la grande prise de pouvoir des médias et de la finance, sans contrôle citoyen indépendant de tout conflit d’intérêt ».

Visiblement les relations avec Florian Philippot ne sont pas très bonnes. Lors d’une précédente manifestation, Sophie Tissier lui reprochait de ne pas lui avoir donné la parole…

Et pourtant, on note le même attachement à la liberté et un argumentaire quasiment identique à propos de la dictature sanitaire : la censure des médias, les mensonges sur les chiffres, les abus de pouvoir, les conflits d’intérêts à tous les niveaux, la tentative de contrôle social de la population et le funeste projet de mettre en place, à terme, une véritable identité bio-numérique. On crie à la mafia organisée !

Il faut se rendre à l’évidence : malgré son appel à « l’Union Sacrée », Philippot n’a pas réussi à fédérer tous les opposants au passe vaccinal. Ce qui n’enlève rien à son succès ! Mais il est vrai qu’un appareil politique structuré lui a donné un avantage certain en termes de logistique et d’organisation, comparé à une fédération de collectifs aux sensibilités diverses et variées, dont la liste serait longue à énumérer. Le lecteur pourra trouver sur le site de l’UCPL, les noms des signataires du manifeste fondateur de l’UCPL : on y trouve des professionnels de la santé, des chercheurs, des militants politiques, familiaux, étudiants …

https://unioncitoyennepourlaliberte.com/

Pour être complet, rappelons qu’en ce samedi 29 janvier 2022, l’UCPL et Florian Philippot n’étaient pas les seuls à battre le pavé : à l’appel des Gilets Jaunes et de Citoyens en colère, un cortège très animé a défilé entre la place de la Bastille et Denfert-Rochereau.

https://fr.sputniknews.com/20220129/les-anti-pass-vaccinal-manifestent-pour-la-premiere-fois-depuis-son-entree-en-vigueur–video-1054884713.html

Coiffée de son traditionnel chapeau de feutre noir, Sophie Tissier nous rappelle que, selon les déclarations mêmes de Pfizer, la phase d’essai thérapeutique doit se terminer fin 2023. « En attendant, on fait de nous des cobayes de la thérapie génique« .

Puis elle dénonce les conflits d’intérêts présents à tous les niveaux : présidence de la République, gouvernement, Conseil constitutionnel, Commission européenne, Conseil dit scientifique… et rappelle que Macron, alors au service des banques, s’était enrichi en 2011 avec la vente d’une filiale de Pfizer dont il s’était occupé.

Un certain Romain Doyer de Verity-France prend la parole pour nous raconter ce qui est arrivé à sa mère, victime de la maladie de Creutzfeldt-Jacob, suite à la vaccination. « Je suis le gardien de cette prison, dans le couloir de la mort » nous explique-t-il, avant de nous dire que son association avait reçu de nombreux témoignages à propos de cette maladie à prions : pas moins d’une trentaine de cas lui ont été révélés en quelques jours. Une situation très inquiétante, sur laquelle le professeur Montagnier avait pourtant alerté de longue date !

 

Sophie Tissier rappelle la triste réalité de la gestion à la française du COVID-19 : le déclassement de l’hydroxychloroquine, exposant les malades, soignés au seul Doliprane à des formes graves, les atteintes à la liberté de prescrire, le protocole mis en place par Véran consistant à imposer une respiration artificielle très traumatisante pour les personnes admises en réanimation.

Mais le cœur du discours porte sur les effets « secondaires » des vaccins vendus par Pfizer : l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament recense officiellement 37209 effets indésirables (ce qui signifie en pratique des handicaps à vie). Et même le service de fact-checking de Libération, admet qu’il faudrait multiplier ce chiffre par un facteur de 10 à 20 : myocardites, AVC, thromboses, paralysies faciales, troubles de la coagulation, troubles menstruels, chute de la fertilité masculine (-21%), explosion des cas de cancers aux Etats-Unis depuis les campagnes de vaccination massive.

La colère monte dans la foule et les slogans sont sans complaisance : « Macron, Castex, Véran, assassins ! », Pfizer, assassin ! »

Pour en revenir à Pfizer et au choix de s’attaquer au symbole qu’il représente, la porte-parole de l’UCPL dénonce l’opacité des contrats passés entre Pfizer et la Commission européenne et notamment la clause par laquelle, les Etats-membres s’engagent à acheter les stocks de vaccin quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire. On comprend pourquoi le matraquage pour la vaccination est orchestré avec tant de vigueur : il faudra écouler les stocks, coûte que coûte !

Des militants tournent les banderoles vers les automobilistes empruntant la bretelle du périphérique et c’est avec joie que de nombreux coups de klaxon approbateurs retentissent.

Avant la dispersion de la manifestation, qui s’est déroulée très pacifiquement, les derniers soutiens s’adressent aux soignants suspendus. Puis un appel est lancé pour la mise en place d’un réel plan de sauvetage de l’hôpital public et pour renouveler l’opération Pfizer autant de samedis qu’il sera nécessaire !

Hector Poupon

 

image_pdfimage_print
33

30 Commentaires

  1. Excellente et courageuse initiative que de cibler le siege de Pfizer a Paris! Une initiative qui devrait etre reprise par nous tous dans chaque pays and dans toutes les villes concernees! Idem pour Moderna pour commencer!

  2. Paxlovid ça vient de sortir c’est comme les manifestants ! Ce nouveau médicament de pfizer a de sévères effets secondaires et bien voilà on l’a chez nous ! Le Bourla s’en branle de la manif des goys, il continue à vendre sa merde ! Le refus est un acte de survie de non-violence, alors ensemble il faut refuser ces traitements illégaux ! 😇

    • Argon:J’INSISTE: nous, Israeliens, avons ete et sommes toujours Les premiers a etre les cobayes de M
      Bourla ,BionTech, Pfizer et compagnie. 4ieme dose, Paxlovid nous avons ete officiellement declare le labo pour le monde entier. Notre resistance active et passive a ete Systematiquement censuree par tous Les gouvernements et media( y compris Les notres. Nous avons voulu et essaye d’alerter sur notre sort et sur Celui des autres nations.
      Non, nous n’avons Rien a voir avec M.Bourla et Les autres.

  3. hackés pas par moi, les chiffres du silence ……chez « howbad.info »…how bad is my batch ?

  4. comme toujours , les égos font que chacun y va de sa petite manif au lieu de se rassembler en une masse convaincue……Pfizer aurait été attaqué, brûlé, ça aurait valu un article , mais là, je ne vois pas d’avancée……ni de coup d’état……juste un détail sans importance…….

  5. ah merci pour l’infos….je pense effectivement que Phillipot travaille un peu pour lui ; certes il est sympathique mais s’il a refusé le micro à cette association ce n’est pas normal ! Si j’ai des nouvelles pour samedi prochain je me joindrais à eux

  6. Dans cette vidéo, un prêtre/pasteur communique avec un démon par le biais de deux femmes possédées et demande des explications sur le vaccin covid. Le démon confesse que le vaccin contre le covid ouvre des portes aux…
    https://cv19.fr/
    (article dans la liste)

  7. C’est un peu trop facile de vouloir gagner des milliards en injectant de force un pseudo vaccin basé sur un virus d’origine artificielle à 99 %(vaccination quasi obligatoire avec l’aval des tarlouzes des différents GVT qui font pression comme jamais vu). Un produit de test dont on ne sait rien, cause de déjà nombreux problèmes médicaux délétères et surtout sans vouloir en assumer les conséquences, ni à plus forte raison les indemnisations (liées aux nombreux préjudices) !!!

  8. Tous devraient se regrouper derrière Philippot pour ce combat.
    Il faut stopper l’extermination programmée par l’emmerdeur; macron est un grand malade fou et dangereux dont il faut se débarrasser pour la LIBERTE des FRANCAIS.
    il faut refuser les injonctions et les injections de la MORT.
    Derrière Philippot pour refuser la piqûre à macron; derrière ZEMMOUR pour un Président …
    E.ZEMMOUR Président !!!!

  9. Ce n’est pas grave pfizer, c’est des laboratoires et il faut encourager les laboratoires. Le vaccin c’est normal, le rappel aussi, ce qui n’est pas normal c’est d’obliger la population a se vacciner car l’obligation est très à l’encontre de la vaccination elle même. Pour que la vaccination opére et s’épanouisse il faut lui laisser le temps et ne pas la porter au viol au meutre, à tout ce dont elle n’était pas faite au début, et il n’y a aucune vaccination parfaite, comme il n’y a aucune maladie parfaite

  10. Ah, quand-même, faire sentir à ces pourris qu’ils ne seront plus les bienvenus en France dès que la fine équipe de Ursula Pfizer, Omacron et Merguès seront neutralisés.
    Pour l’instant, exiger de son Diafoirus qu’il prescrive dans la mesure du possible un autre laboratoire.

  11. Il y a quelques semaines un type âgé de 106 ans est décédé, l’abruti de journaliste a signalé qu’il était mort du « covid »

  12. « Pour l’Europe, après la signature d’un accord avec l’Union européenne le 3 septembre 2021, ASTRAZENZCA s’est engagé à fournir, pour 2022, 65 millions de doses de son vaccin Vaxzevria d’ici à la fin du mois de mars 2022, ce qui portera le nombre total de doses livrées à 300 millions. Ces doses sont ensuite réparties dans les différents pays de l’Union européenne, dont la France, au prorata de la population de chaque pays »
    https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/vaccin-contre-le-covid-19-ou-est-passe-astrazeneca-0515363a-7526-11ec-9c0f-7017d87d73ec

  13. La vaccination de force est déjà grave mais la vaccination des enfants est effroyable.

  14. Etonnant tous ces français ardents à se révolter contre certains, mais surtout pas à d’autres, notamment les syndicats de gauche qui nous pourrissent pourtant la vie au quotidien depuis des lustres, prenant en otage plusieurs fois par ans la population. Exemple FO et autres syndicats d’éboueurs à Marseille qui font de la ville une décharge à ciel ouvert avec pollutions, risques d’incendies et sanitaires. Des syndicats mafieux qui ont tout pouvoir de nuisance et des salariées qui n’ont plus aucun sens du devoir ni du service à la population.

Les commentaires sont fermés.