1

Le social : c’est la jizya que les mécréants doivent payer aux musulmans !

La jizya, c’est cet impôt que l’islam conquérant impose aux pays soumis, donc aux Gaulois dhimmis !

Les musulmans se foutent de Macron et le méprisent, mais il persiste à leur dérouler le tapis rouge contre l’avis du peuple.

La journaliste franco-libanaise Maya Khadra a souvent tiré la sonnette d’alarme sur la menace islamiste. Dans cette vidéo ci-dessous, retranscrite intégralement, elle souligne à la fois la complicité des élus locaux, qui laissent les banlieues s’islamiser et la passivité du pouvoir central, qui reste passif face aux assauts de l’islam conquérant.

https://www.youtube.com/watch?v=gGPoVTFZTHE

Maya Khadra :

Certains officiels élus dans les banlieues parisiennes à majorité musulmane – dans toutes les banlieues parisiennes, il y a aujourd’hui une majorité musulmane… Les officiels changent de discours et vont jusqu’à employer un discours islamique. Ils visitent les mosquées salafistes. 

La peur et le danger proviennent des institutions qui opèrent dans l’ombre.

Elles ne sont pas agréées et opèrent dans des lieux fermés. Parfois, elles louent une salle pour les réunions et propagent l’idéologie de l’État islamique en France. Nous avons vu cela avec tous les moudjahidines qui ont quitté la France pour mener le djihad en Syrie et en Irak.

Le Qatar, par exemple, a joué un rôle majeur dans le financement de nombreux groupes extrémistes et de plusieurs mouvements des Frères musulmans en France et en Europe.

Ils utilisent toujours la même supercherie. Ils emploient un discours très progressiste et moderne pour diffuser leurs idées auprès des minorités.

Ils leur donnent le sentiment qu’elles sont victimes d’injustice dans les pays occidentaux, et que les Frères musulmans leur offriront un monde meilleur et progressiste.

Les méthodes des Frères musulmans sont très progressistes. Toute l’opération est financée, mais l’État français ferme les yeux. 

Ils le regrettent désormais, car ils ont permis que la France soit balayée par une grande vague d’extrémisme. Le pourcentage de femmes qui portent le hijab… Je parle du niqab, pas du simple hijab40 % des femmes dans les banlieues parisiennes le portent.

Ils ne reconnaissent ni les frontières ni la souveraineté des pays. Il y a ce qu’on appelle la « nation islamique ». Ils veulent « l’islamiser ».

Plus ils s’étendent dans le pays où ils vivent… Ils commencent par étendre leur quartier, leur ghetto. Ensuite, ils atteignent la capitale, puis ils s’étendent à d’autres régions… Plus ils se développent, plus ils gagnent.

De leur point de vue, c’est leur pays. Il y a eu un documentaire filmé dans les banlieues de Paris. Ils ont demandé à l’un des musulmans là-bas :

« L’État français vous assiste vu que vous ne travaillez pas, alors pourquoi êtes-vous contre lui ? »

Il a répondu : « Ce qu’ils me paient, c’est la jizya ». Cet impôt islamique que doivent payer les non musulmans. 

Ils ont une logique réactionnaire, qui ne respecte pas la souveraineté ou les frontières de l’État. Ils pensent qu’ils sont dans leur propre pays – partout où ils vivent – et que la charia devrait faire loi. C’est le vrai danger.

——————————————————————————————–

Telle est la sinistre réalité. La France est en danger de mort et que fait Macron ?

Il nous bassine avec son réchauffement climatique qui est un phénomène naturel cyclique, contre lequel l’homme ne peut rien, il persécute les non vaccinés devenus les parias de la société et il fait la chasse aux lépreux populistes, en bêlant que c’est le retour aux années 30.

Toute la presse misérablement soumise, ne sait que rabâcher « extrême droite, extrême droite », comme s’il y avait un néo-nazi moustachu derrière chaque arbre.

Mais les  barbus islamistes quant à eux, évoluent en toute impunité comme des poissons dans l’eau.

Macron fera tout pour évacuer l’immigration et l’islam du débat politique durant la campagne présidentielle, mettant l’accent sur le social et la reprise économique.

Le Grand Remplacement ? Un fantasme d’extrême droite.

L’insécurité exponentielle ? Un simple sentiment injustifié.

L’islamisation du pays ? Un discours islamophobe et raciste.

Si Zemmour ne rafle pas la mise et que Macron est réélu, autant dire que ce sera le terminus pour nos 2000 ans d’Histoire.

Jacques Guillemain