Le socialo-communisme révolutionnaire, c’est réellement le mal français

L’islamo-gauchisme, comme le socialo-communisme, c’est le mal français. C’est toute l’idéologie de la haine de classe contre les classes moyennes et les famille soi-disant réactionnaires. Déjà le 2 juin 2016, Le Point avait titré judicieusement « La vraie histoire du « mal français« . Blocages, violences, CGT, modèle social ».

Cela avait été l’occasion pour l’Internationale communiste révolutionnaire de condamner le propos de l’hebdomadaire qui demandait des « réformes courageuses » et la fin des « privilèges » des syndicats anarcho-gauchistes et communistes, et des assistés que sont les délégués des travailleurs syndiqués de ce pays.

Il est vrai qu’à l’époque, la haine de classe des chiens de garde socialo-communistes a voulu contrer l’ordre bourgeois capitaliste qualifié de réactionnaire. Cela a été l’occasion pour l’Internationale communiste révolutionnaire de faire sa propagande mise en vers par la candidature Mélenchon lors de la présidentielle, et poursuivie par les députés de la France insoumise en chemise et avec des nouilles à l‘Assemblée nationale.

Les pays démocratiques se représentent le mythe, presque comme une énigme, de l’Internationale communiste révolutionnaire, comme un monstre socialo-communiste né au milieu de nulle part au sein de l’Occident libéral, contre le bon sens et contre l’Europe des Lumières. Dans la propagande de l’Internationale communiste révolutionnaire, la rupture radicale anti-capitaliste est la nostalgie du régime stalinien autoritaire contre les peuples. Il est clair que l’idéologie soviétique a ses racines dans la pensée totalitaire stalinienne.

Avec la radicalité islamo-gauchiste et la rupture avec la culture dominante de l’Europe des Lumières, on reconnaît clairement la terreur stalinienne, alors que les chiens de garde socialo-communistes ont toujours agi avec une violence extrême contre les peuples, contre leurs opposants politiques, et contre des personnes.

La propagande de l’Internationale communiste révolutionnaire prône le retour de la terreur stalinienne socialo-communiste contre la gauche non communiste, sociale-démocrate et libérale réactionnaire.

Le socialo-communisme anarcho-libertaire incarne une rupture révolutionnaire dans l’idéologie, dans la haine de classe et dans l’action politique et syndicale. Mais au niveau des idées, si l’on fait une analyse de la vision du monde de l’Internationale communiste révolutionnaire, on découvre que ces éléments sont d’une grande banalité dans la nostalgie post-soviétique de la terreur stalinienne.

Les islamo-gauchistes puisent largement dans les prêches pro-migrants du pape François et dans la repentance des chrétiens contemporains. C’est ce qui les rend dangereux jusqu’au début de la guerre civile.

On se demande pourquoi les démocraties n’ont pas réagi face à l’islamo-gauchisme. Elles croyaient que ce que disait le pape François dans ses discours politiques était honorable et très chrétien, après que l’UE sous la tutelle de l’Allemagne de Merkel soit devenue un paradis pour tous les migrants et les islamistes dont les pays africains et arabes voulaient se débarrasser. Dans ce climat de lutte contre les peuples, l’UE sous la tutelle de l’Allemagne de Merkel apparaissait comme le terreau du communisme révolutionnaire.

Seules les nations encore vivantes d’Europe de l’Est, comme la Pologne, la Hongrie ou la Tchéquie, apparaissaient comme un rempart contre l’islamo-gauchisme révolutionnaire.

Lorsque le pape François partisan-militant post-marxiste évoque ses exigences immigrationnistes en politique, ses déclarations sont de moins en moins reçues comme paroles d’évangile tellement il est étranger aux réalités de l’Occident chrétien. Cet homme est si peu fiable, violant ainsi toutes les règles de la neutralité en matière de religion. Protestation des peuples contre le pape François partisan-militant pro-migrants.

Devant cet amalgame partisan-militant politico-religieux, le pape François fait des discours islamisants où il déclare qu’il est responsable du sort de millions de migrants que l’Allemagne de Merkel doit nourrir. Il est clair que l’Allemagne a besoin de conquérir à l’aide des migrants un nouvel espace dans l’UE, un espace vital.

Ce qui fait que les démocraties occidentales, elles, deviennent des colonies de l’UE germanique.

On a vu que les grandes démocraties de l’UE n’ont rien eu à redire à l’Allemagne de Merkel pour faire accueillir des millions de migrants qui mettent en péril la civilisation et les mœurs du monde occidental, parce que les islamistes pensent en terme de djihad alors que les démocraties pensent en terme de liberté.

Les discours du pape François partisan-militant post-marxiste sont structurés par une idéologie et une logique : les peuples blancs doivent se soumettre quand les islamistes doivent pouvoir s’étendre au détriment d’autres peuples plus civilisés. On note une logique encore plus clairement raciste : il doit y avoir adéquation entre l’espace conquis et l’espèce, entre le territoire conquis et les mœurs des peuples africains.

Quand les peuples européens sont placés face à ce genre de discours, que peuvent-ils répondre ? Surtout de la part de pays comme la France qui voient les banlieues, soit 10% de son territoire, confisquées par les communautarismes. Le discours du pape François partisan-militant post-marxiste joue sur la mauvaise conscience des Occidentaux et le fait qu’il existe un espace commun dans l’UE sans frontières, donc un espace vital propice pour les invasions de migrants qui posent bien des problèmes que personne ne conteste.

Le discours du pape François pro-migrants et ses vœux d’accueillir les islamistes, pour des raisons marxistes, ont pour principal objectif de « déblanchir » les populations de l’Occident chrétien. Il y a un travers politique dans la mesure où le pape François reprend les idées, très banales, très communes, qui constituent la grille de la propagande des islamo-gauchistes et de l’Internationale communiste révolutionnaire contre les peuples Occidentaux. Les islamo-gauchistes et l’Internationale communiste révolutionnaire veulent mettre en application la terreur communiste dans une vision stalinienne du monde soviétique très organisé, et surtout de l’Occident chrétien soumis à la terreur de l’islamisme radical. La réaction attendue des peuples insoumis se présenterait au risque de fascisation réactionnelle. C’est alors que l’Internationale communiste révolutionnaire pourrait déployer son programme de la terreur des intellectuels communistes contre les peuples.

Conclusion : Avec le discours du pape François pro-migrants et la propagande socialo-communiste révolutionnaire anarcho-libertaire, c’est réellement là que le peuple prend conscience du « mal français ».

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

22 Commentaires

  1. Depuis la dernière présidentielle , pour moi , l’ image de Besancenot est indissociable de son invitation à voter Macron au second tour .
    J’ ai alors cru rêver . Inouï ! L’ ultra gauchiste était pourtant allé jusqu’ à bombarder son parti du nom  » d’ anticapitaliste  » …. et il a soutenu le pire serviteur de l’ ultralibéralisme , mondialiste et financier .
    J’ attends 2022 avec impatience , rien que pour voir ce que Besancenouille fera alors . Car en politique comme au cinéma ,  » le Facteur sonne toujours deux fois  » .

  2. On n’a pas réussi à se débarrasser totalement des staliniens .Le journal qui les soutenait et qui prît le deuil à la mort du dictateur soviètique existe toujours ;sous perfusion certes,avec nos impôts,mais il existe …C’est ce même journal qui appelait le 1° juillet 1940,les ouvriers parisiens à sympathiser avec le soldat allemand .Après sont venus les trotskistes,les maoïstes,les polpotiens …et de cette racaille il y a beaucoup de rescapés ;ils prétendent même donner des leçons .Heureusement,l’horrible Sartre qui fût le maître à penser de ces infâmes pendant deux decennies est entré dans les poubelles de l’histoire …qui se souvient,qui parle encore de lui ?

    • Selon la formule célèbre , Sartre entra en résistance …. en août 1944 , après que les Américains eurent libéré Paris . Car auparavant , il s’ était fort bien accommodé de l’ occupation nazie .
      Aujourh’ hui , Sartre transposé à notre époque , ne tarirait pas d’ éloges sur les bienfaits de l’ islam ( il serait une sorte de Plenel amélioré ) .

      • Vous avez raison concernant Sartre,mais laissez à la 2°DB de Leclerc l’honneur d’avoir libéré Paris .Cette unité était c’est vrai sous commandement
        américain .

        • Merci de la précision .
          Mais ne perdez pas non plus de vue que la 2ème DB était à 100% équipée par les USA .
          Elle fut épaulée par la 4ème Division d’ Infanterie US ( rappelez-vous , dans le film  » Paris Brûle-t-il ?  » Anthony Perkins jouait le rôle d’ un de ses soldats ) . Ce qui fait que je n’ ai pas tout à fait tort .
          Tout cela ne retire rien au mérite de Leclerc et de ses hommes .

  3. Pour savoir ce que pense l’église d’avant Vatican 2 j’invite les internautes à visionner Alain Escada porte parole de CIVITAS ainsi que l’ Abbé Billecoque et autres prêtres traditionalistes qui sont des (hommes) radicaux et qui eux ne mâchent pas leurs mots!!! Le pape n’est qu’un usurpateur décodé par l’église vraie! Il faut s’informer de la franc-maçonnerie et du protestantisme qui ont innervé une partie de la curie. Cela dit des vidéos formidables sont disponibles sur la toile Catholiques ou les attaques sont à la hauteur des enjeux civilisationnels.

  4. Et on s’étonne après que les églises se vident ? Le catholicisme bêlant nous conduira à la catastrophe au moins autant que le socialo-communisme…

  5. On constate très vite, lorsqu’on examine des orientations politiques, les paroles et les « amitiés » du pape, à la lumière de sa propre religion, qu’il ne fait aucun doute que c’est un hérétique, je dirais même plus : Un apostat.
    Toutes ses actions tendent à favoriser le lobby LGBT, idéologiquement anti chrétien, la franc-maçonnerie anti catholique, et, bien sur, l’islam, ennemi juré du catholicisme et de tout ce qui n’est pas musulman. Cet individu, littéralement diabolique, fait tout ce qu’il faut pour entraîner le catholicisme dans la destruction.

  6. Heureusement, le futur Bac aura une épreuve de Grand Oral où la Synthèse et la clarté des idées sera notée…
    J’y vois deux candidats malheureux, le Pape et…T.N.R….

  7. Monsieur Michaud-Nérard, veuillez arrêter votre propagande réchauffiste et droitdelhommiste. Elle n’a pas sa place sur ce site.

    • Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre…
      Peut-être devez-vous vous abonner aux sites pour les mal-comprenant ?

      • 1) Il ne faut pas répondre à cet individu, il critique nos commentaires et critique les contributeurs. Il se moque de nous. Ne perdez pas votre temps avec cet espion, ce collabo.
        2) Être le modérateur, je mettrai directement ces coms à la poubelle.

  8. Ça fait longtemps que les derniers Français sains d’esprit ont compris que la gauche (les communistes et les socialistes et leurs rejetons, les besancenots, NPA, les mélenchons, France insoumise, les verts) sont le mal français. Regardez dans quel état pitoyable ils ont mis notre pays. Et la fausse droite? en commençant par giscard et en terminant par sarko, des vraies merdes eux aussi. Tous des traîtres, tous des merdes, c’est triste à dire, mais je ne peux pas les remercier, les féliciter.
    Au sujet de la religion catholique, il n’y a plus rien à dire, tout a été dit, cette religion totalement idiote, inventée par des tarés, continue son déclin. Et leur du pape, quelle merde, il faut être aveugle pour ne pas le voir. Aveugle ou abruti. En attendant, notre pays continue son déclin.

  9. 1/4 C’est bien de parler du mal français, mais il faut aussi comprendre son origine, vous n’avez donc pas terminé votre travail M. Thierry. Je vais vous aider, vous semblez être un bon garçon. Nous, les Français, tout comme les Anglais, les Américains, bref n’importe quel peuple, devions, au cours de notre longue existence, nous unir à Dieu, notre Créateur, notre Père spirituel ou céleste (subconscient/supraconscient. Rien à voir avec l’ésotérisme ni les chakras). Mais nous ne l’avons pas fait, je parle en général, car dans le passé jusqu’à aujourd’hui, des Français ont réalisé leur union avec Dieu, ont pris conscience de l’existence de Dieu, mais ils sont peu nombreux (1 sur 1000? 1 sur 10000? difficile à évaluer).

  10. 2/4 Le mal français vient du rejet de Dieu, de l’ignorance de Dieu. La pierre que les bâtisseurs ont rejetée…vous souvenez-vous? Eh bien c’était la pierre angulaire! Les Français ont bêtement rejeté Dieu, puis ils l’ont définitivement perdu. Aïe-aïe-aïe! Perdre Dieu, c’est aller tout droit vers le précipice, l’abîme, les ténèbres, autrement dit: le communisme, le socialisme, l’islam, l’homosexualité, la haine de soi, en conséquence la haine des autres, l’envie de se venger sur les autres, de leur taper dessus, car on ne peut pas se venger sur Dieu, Dieu étant invisible. Les athées/païens se défoulent comme ils peuvent, les plus vicieux et agressifs, sont les plus dangereux, à l’opposé, les faibles, baissent les bras ou se suicident (suite)

  11. 3/4 et au milieu, les petits malins, les petits requins qui font monter la pression.
    Bref, c’est l’enfer pour tout ce petit monde.
    Le mal français est devenu le drame français.
    Je ne suis pas devin, mais selon moi, les Français ont gravement hypothéqué leur avenir et même leur présent est d’ores et déjà pas très joyeux. Notre pays vacille et les athées/païens s’accusent entre eux: c’est de votre faute si nous souffrons, si notre pays tombe en morceaux, dans pas long ça va être le chaos à cause de vous. Les accusés répondre: Non, c’est de votre faute, vous avez mal voté depuis 50 ans! On nous a trahis!

  12. 4/4 Ma solution, si mes compatriotes veulent retrouver la paix intérieure et extérieure, la santé mentale, le bonheur, l’amour de soi, puis le respect envers leurs compatriotes, l’harmonie, indispensable pour retrouver l’union nationale (car là c’est la division, les déchirements, les critiques, les insultes) c’est de se tourner vers Dieu, de se taire, d’écraser, de prier et d’être patients, car la guérison va être longue.

Les commentaires sont fermés.