1

Le sociologue Fassin : les émeutes, c’est à cause des contrôles policiers

C’est facile, la sociologie. Prenez un banlieusard farouche, quatre policiers exténués et un fait divers somme toute assez banal et paf, en un prêche de deux minutes, vous voilà propulsé au stade de grand gourou de la secte des « bobos cools ». Hubbard et Raël n’avaient pas à se donner tant de mal.

https://vid.me/SX2r

Le Nouveau Messager des foules s’appelle Eric Fassin. Souvenez-vous, c’est le doctrinaire du « terrorisme sexuel » né avec les attentats d’Orlando.

http://www.liberation.fr/debats/2016/06/15/la-tuerie-d-orlando-releve-du-terrorisme-sexuel_1459629

Jetez tout ce que vous possédez : la vérité seule et unique est révélée à Fassin. L’affaire de Théo ? Juste la maigre compensation d’années de persécution subies par d’inoffensifs agneaux du 93. Ouf, on craignait de n’y rien comprendre.

À la base de cette nouvelle illumination, un constat : « Chaque fois qu’il y a des émeutes, le point de départ, ce sont des violences policières ».

http://www.rfi.fr/emission/20170208-affaire-theo-quels-garde-fous-contre-violences-policieres

Faut-il donc supprimer la police pour éviter les émeutes ? Je constate par ailleurs que la réciproque n’est pas toujours vérifiée : lorsque des racailles agressent les forces de l’ordre, on voit rarement leurs collègues mettre les rues à feu et à sang. Mettons ça sur le compte de l’individualisme occidental.

Poursuivons : « Lorsqu’on est jeune, on est beaucoup plus contrôlé, lorsqu’on est noir ou arabe, on est beaucoup plus contrôlé, lorsqu’on est un homme, on est beaucoup plus contrôlé. » Là encore, je lui donne franchement raison : les mamies gangsters orchestrent leurs trafics en toute impunité, tandis que les jeunes à capuche ne peuvent même pas se promener en toute quiétude dans les parcs, craignant l’agression. Où va le monde ?

Notre Grand Prêtre conclue : on observe « moins de confiance dans la police dans cette catégorie de la population ». Admettons que les gardiens de la paix ont le mauvais goût d’interpeller les voyous lorsqu’ils dépouillent les étudiants ou vandalisent les vitrines. Le sentiment anti-flic, rien d’autre qu’un légitime retour de bâton.

https://francais.rt.com/france/27467-augmentation-14-violences-contre-policiers

Fort étrangement, dans un grand nombre de pays d’Afrique ou d’Asie, des policiers font preuve d’un autoritarisme sans borne et sont rarement inquiétés pour leurs bavures. Sans que cela ne déclenche d’émeute tous les six mois. La divine parole de nos sociologues pourra-t-elle évangéliser ces terres mécréantes ?

Pour achever de se convaincre du bien-fondé du message d’Eric Fassin, il suffit de se référer au sang bleuté : notre guide n’est autre que le frère de Didier Fassin, également sociologue, lequel professe la religion racaillophile avec la même dévotion :

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/arrestation-violente-a-aulnay-sous-bois/violences-policieres-des-pratiques-de-plus-en-plus-banales-mal-connues-de-la-justice-et-peu-sanctionnees_2052717.html#xtor=AL-67-[article]

Allez mes frères, et propagez la bonne nouvelle !

Lou Mantely