Le soldat Sofiane épouse la gendarmette Yamina : drapeaux algériens et marocains !

Publié le 11 juillet 2013 - par - 5 896 vues
Traduire la page en :

On croit toujours avoir atteint le « fond du fond » de l’insupportable…. Et à chaque fois l’on s’aperçoit que l’on s’est trompé, que le pire est encore à venir !

Un fait divers, qui semble-t-il, était passé inaperçu de la plupart d’entre nous, un fait, à priori banal : un mariage. Oui, mais pas n’importe quel mariage, le mariage de deux « chances pour la France » puisque c’est ainsi que nos gouvernants nous ont priés de les considérer. Alors me direz-vous, où est le problème ?? C’est vrai ça, où est le problème ??

Lui se nomme Sofiane Ben Ahmed, elle Yamina El Attari. Leur récent mariage, à Orange, n’est pas passé inaperçu. On y a hissé les couleurs, mais pas celles de la France. Celles du Maroc et de l’Algérie. Là encore, me direz-vous, on commence à avoir l’habitude de ce genre d’irrespect pour Notre Patrie…Souvenons-nous d’un certain 6 mai 2012 !

Mais là, nous atteignons encore un palier dans la descente aux enfers, la déchéance de notre pauvre pays : provocation, insulte, manque total de savoir-vivre et de respect du pays qui est censé être le vôtre, puisqu’en l’occurrence il s’agissait de l’union d’un soldat et d’une gendarmette, tous deux, Français donc, aux yeux de la loi, et c’est bien là que le titre de « Français de papiers », comme ils s’intitulent souvent eux-mêmes, prend tout son sens. Le pire est à venir.

Puisque tous deux avaient signé une charte de bonne conduite, (charte pour le bon déroulement de la cérémonie de mariage) comme le font désormais tous les futurs époux depuis décembre 2011, date à laquelle le Député-Maire d’Orange, Jacques Bompard a pris cette décision pour éviter, enfin du moins, tenter d’éviter, que le centre-ville ne se transforme en défilé de la victoire un soir de victoire de l’équipe algérienne de football…

Mais, bien sûr, une signature au bas d’un bout de papier, pour les disciples d’Allah, qu’est-ce-que cela vaut ? C’est « kif oualou » (comme rien du tout) !! Rappelons-nous l’épisode des animateurs-jeûneurs de colonie de vacances durant le ramadan, l’an dernier, qui, eux aussi avaient signé un contrat leur faisant obligation de s’alimenter normalement, afin d’être opérationnels pour s’occuper d’enfants sous leur surveillance, et qui, bien entendu, n’ont pas respecté leur engagement. Quel engagement ?? En occident, signer un engagement signifie engager son honneur. Mais pour cette communauté où se cache l’honneur, à part dans la tenue vestimentaire imposée à leurs sœurs, femmes, filles ? Et la certitude que la jeune épousée arrivera vierge au soir de ses noces ?

La cérémonie de mariage s’est bien passée, c’est après que cela s’est gâté : rodéo de voitures (grosses cylindrées allemandes) et de scooters, bloquant la circulation aux alentours, à grand renfort de coups de klaxons, de you-yous, de drapeaux algériens et marocains, certains assis sur le coffre, sur le capot, sur le pare-brise…du grand n’importe quoi… mais nous dit-on, nous répète-t-on sur tous les tons, ils sont « notre chance » Ah bon ? Qui pourra me l’expliquer ? Nous l’expliquer ?

Nous sommes un certain nombre de Français, je dirai même de plus en plus nombreux, à ne pas encore nous en être rendus compte !!! C’est bête, tout de même !!!

Question subsidiaire, pour M. Jean Yves Le Drian, Ministre des armées, quelle mesure prendrez-vous pour mettre fin à ces mascarades ? Aucune sans doute, comme d’habitude, dans votre gouvernement de lâches et d’incompétents !

Oriana Garibaldi

Le mariage qui fait honte à la France

Les barbares au pied du maître-autel – Boulevard Voltaire

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi