Le soutien de Ouest-France et des associations aux déserteurs et aux assassins     

Publié le 30 septembre 2017 - par - 36 commentaires - 1 767 vues
Share

Lecteur assidu de Ouest-France, j’avais déjà été frappé, après l’assassinat du Père Hamel, par le syndrome de Stockholm qui semble affecter la rédaction de ce journal. Ouest-France avait en effet titré « Ni haine, ni colère » devant un acte dont la barbarie soulève au moins le dégoût et qui, chez la plupart des êtres sains, suscite la colère et le désir de vengeance. Mais au moins, à part chez les plus atteints par ce syndrome de Stockholm, comme l’archevêque de Rouen, une telle barbarie ne pouvait entraîner la compassion. Cette semaine, Ouest France a fait, coup sur coup, presque aussi fort, mais de façon bien plus habile car ce dérèglement de l’esprit peut avoir l’excuse de la compassion. Compassion masochiste et potentiellement suicidaire, mais compassion tout de même.

Le premier épisode, le 26 septembre, était cantonné à une édition locale, celle qui couvre Coutances, dans la Manche, à propos d‘un Afghan venu de la jungle de Calais et que la mairie de cette ville loge aujourd’hui dans ses HLM, avec une cinquantaine de ses compatriotes migrants, sans doute en priorité par rapport aux demandeurs français, pauvres  Français ordinaires et bien moins dignes d‘intérêt.

Le second a trait à l’histoire, publiée le lendemain 27,  d’un pirate somalien qui, à Quimper, « aspire à une vie normale ». Celui-là a les honneurs des pages générales du journal qui, lors de cette intéressante « rencontre », fait même de la publicité pour sa bande dessinée (« l’homme  aux bras de mer »), pour les bulles de laquelle un Blanc a dû lui servir de nègre étant donné son manque de maîtrise de la langue française.

J’ai l’air de plaisanter mais je n’en ai vraiment pas envie car, en l’occurrence, mon quotidien local habituel concourt activement à détruire l’identité de la France, en soutenant un clandestin dans un cas et un assassin dans l’autre. Donc, dans les deux cas, quelqu’un qui a bafoué la loi française. Ce n’est pas tout à fait l’apologie du crime, quoiqu’on s’en rapproche sérieusement pour le pirate somalien, mais c’est au moins un encouragement à défier la loi républicaine et les sentiments légitimes d’un peuple au nom duquel la loi est censée être votée et la justice rendue.

Car quels sont les faits ? L’Afghan, que la journaliste locale, Isabelle Bordes, appelle  affectueusement par son petit nom, Sherbahadur, a fui son pays, se prétendant menacé par les Talibans. Puis il s’est introduit clandestinement en France, à Calais, avant de bénéficier à Coutances, avec tous ses copains, des généreuses mesures de répartition dans la France profonde. Merci du cadeau fait aux Coutançais ! J’appelle cet homme un déserteur, car, vu sa jeunesse, il aurait dû prendre les armes contre ces Talibans. Un déserteur doublé d’un intrus. Et il est aujourd’hui menacé d’une chose terrifiante, qui n’est pourtant que l’application de la loi : être expulsé vers le premier pays de l’espace Schengen par lequel il a pénétré en Europe, en l‘occurrence la Bulgarie. La menace est d’autant plus terrible qu’il en repartirait sans doute illico pour retrouver son appartement coutançais. Mais elle émeut beaucoup la collaboratrice de Ouest-France et les zozos habituels des « associations », qui sont venus manifester leur indignation devant l’arrêté d’expulsion pris par le Préfet, arrêté pourtant confirmé par le Tribunal Administratif de Caen. Naturellement, toute cette « émotion » est magnifiée sur une grande demi-page de l’édition locale de Ouest-France, très en pointe sur le sujet car ses confrères montrent tout de même un peu plus de retenue.

Le Somalien, Mohamed Mahamoud, a lui, bel et bien commis des crimes, d’autant qu’il n’en était surement pas à son coup d’essai avec l’attaque d’un voilier au large de la Somalie et le meurtre d’un de ses passagers, en l’occurrence un Breton. C’est pourquoi, une fois capturé par les commandos-marine après cette attaque, il a été jugé par la Cour d’Assises de Rennes et condamné à une peine, légère par rapport à la gravité des faits, de 9 ans de prison, dont il a été évidemment libéré avant terme. Et depuis, il s’est installé à Quimper, où deux braves bécassines associatives s’occupent de lui, après lui avoir trouvé un travail « solidaire ». Je ne sais pas ce que signifie exactement cet adjectif « solidaire », mais il ne s’agit surement pas d’un travail « normal », et assurément utile car effectué pour des clients libres d’acheter ou pas le produit de ce travail. Quoi qu’il en soit, ces « associatives » chouchoutent leur pirate (le terme est presque affectueux, en tout cas plus que tueur, voleur ou violeur) avec un dévouement digne des plus grands éloges selon le collaborateur de Ouest-France, Loïc Tissot. Mais je dois dire que, si j’étais quimperois, je préférerais que le plaisancier tué lors de cette attaque eût été un Français des Comores ou de la Réunion.

Son meurtrier se serait mieux fondu dans le paysage local après sa libération. Et surtout, l’agrément relatif de la vie en France ne donnerait pas à ses 22 frères et sœurs (le journaliste nous dit lui-même qu’il est d’une fratrie de 23 personnes !) une irrésistible envie de le rejoindre. Quoi de plus normal puisqu‘ils auront de la famille en France, et même probablement, dans quelques années, un frère qui aura acquis la nationalité française ! Nul doute que cela contribuerait fortement à l’essor démographique du Finistère-Sud. Quant au niveau de sa population, la question est interdite de débat. En attendant, Mohamed est tout de même « débouté du droit d’asile ». Mais chacun sait que cette abominable injustice est provisoire et inopérante, car elle n’interdit pas de vivre en France, en toute illégalité, comme « sans papiers », mais pas sans ressources, fournies, directement ou indirectement, par le contribuable.

Car naturellement, ces personnages intéressants, et valorisants pour le pays qui les accueille, sont soutenus, non seulement par des médias comme Ouest-France, mais par tout ce que la France compte d’associations qui collaborent, légalement ou non, à l’immigration de tous les indésirables de la planète, qui plus est généralement musulmans et entraînés dès l’enfance à manier la Kalachnikov, mais très capables de simuler un caractère doux et paisible. On pense notamment au GISTI, au RESF, au MRAP, à la LDH, au DAL, à Alternatives Solidaires, à l’Anafé, à France Terre d’Asile, ainsi qu’à la LICRA, SOS Racisme, Hors la Rue, Emmaüs, Citoyens du Monde, etc. et autres « Pastorale des migrants ». Sans oublier l’incontournable Cimade. Selon une étude publiée en décembre 2014 par Contribuables Associés, toutes ces associations empochaient alors des subventions de 200 millions d’Euros par an, pour aider les clandestins et 230 millions pour aider, parait-il, les migrants à s’intégrer. Et il ne s’agit là que des subventions de l’Etat, celles des collectivité territoriales n’étant pas centralisées et publiées et celles de l‘Union Européenne étant parfaitement opaques.

On se demande pourtant ce qu’un gouvernement soucieux de l’identité et de la prospérité de ses citoyens, et non tétanisé par l’idéologie droitsdel’hommiste, aurait fait en pareil cas. Je crois qu’au lieu de donner l’exemple d’une lâcheté qui ne cesse de créer des appels d’air, il aurait fait des EXEMPLES pour DISSUADER les millions de semblables de ces individus de tenter de les imiter. Ainsi, les commandos-marine qui ont récupéré le voilier auraient pu « neutraliser » sur place ce Mohamed Mahamoud, au lieu d’en faire un boulet pour notre système pénitentiaire et nos aides sociales. Et sinon, la moindre des choses aurait été de l’expulser à sa sortie de prison au lieu de le laisser se faire materner par ces pauvres associatives. Et, s‘agissant de cargos dont la cargaison vaut beaucoup plus cher que n’importe quelle rançon, on pourrait y embarquer discrètement quelques militaires qui régleraient leur compte aux assaillants en pleine mer au cours de leur attaque. Je pense que la leçon serait très vite comprise et que les pirates somaliens retourneraient illico à la pêche ou à des activités de brigandage traditionnelles en ces charmants pays. Quant aux migrants, je crois qu’il est assez vain de les expulser vers un autre pays européen de l‘espace Schengen. Les frontières terrestres sont des passoires et le resteront toujours. Ce qui est difficile n’est pas de les franchir mais de vivre en clandestin dans un pays où l’on ne trouverait pas de collabos pour les soutenir, car ces collabos seraient sanctionnés sérieusement.

On sait que, théoriquement, ils peuvent l’être au titre du délit « d’aide au séjour clandestin d’étrangers ». Mais on sait aussi que ce délit n’est jamais sanctionné ni même constaté. Alors, pourquoi se gêner ? Cette interdiction est même tournée en ridicule par ces collabos, qui ont rebaptisé l’acte « délit de solidarité ». Par contre, si on « éloignait » les migrants clandestins vers des contrées inhospitalières du territoire français, comme nos restes d’empire en comprennent encore ? On peut penser à l’accueillante forêt guyanaise, aux pâturages ventés des Kerguelen, à l’isolement de nos îles d’Océanie, etc. Nul besoin de prolonger indéfiniment la punition. Il suffit de montrer qu’on est décidé à l’appliquer et en mesure de le faire, nonobstant les cris des belles âmes et les mises en demeure de magistrats, français ou européens, irresponsables. C’est moins terrible que le Goulag sibérien, mais cela dissuaderait très vite les candidats à un asile politique injustifié dans la quasi-totalité des cas. Pourquoi injustifié ? Parce que le véritable asile politique n‘est justifié que pour une poignée d’intellectuels et de politiques persécutés par des régimes totalitaires. Et ces gens-là sont déjà en Occident depuis longtemps. Le déferlement de migrants que nous connaissons ces dernières années n’est donc en fait composé que de réfugiés économiques, de déserteurs s’il s’agit de pays en guerre… et de soldats d‘Allah infiltrés pour le djihad en Europe.

Mais évidemment, ce ne sont pas là des choses envisageables pour des gouvernements de chiffes molles. Espérons que ces gouvernements-là seront remerciés par leurs peuples avant que le Grand Remplacement soit devenu irréversible.

Eric Lhullier

NB : explication des sigles associatifs

GISTI : Groupe d’Information et de Soutien des Travailleurs Immigrés

RESF : Réseau Education Sans Frontière

MRAP : Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix

LDH : Ligue des Droits de l’Homme

DAL : Droit Au  Logement

ANAFE : Association Nationale d’Aide aux Frontières pour les Etrangers

CIMADE : Comité Inter Mouvements Auprès Des Evacués

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Daflon

Il est exact que Ouest France est un journal particulièrement collabo.
Je ne l’achète plus depuis des décennies. La seule raison pouvant me faire revenir sur cette decision serait le remplacement de la qualité du papier par quelque chose de plus doux.

dufaitrez

« Ouest France » porte mal son nom ! L’Ouest, l’Occident, sont en perdition !

Wika

Vous parlez de Ouest France, s’il n’y avait que ce journal !
Je me déplace pas mal en France et à chaque endroit je lis la presse locale. Les journaleux n’ont même pas besoin de se creuser la tête pour trouver un sujet: les « migrants » sont une source inépuisable pour faire pleurer dans les chaumières.
La langue de bois est telle que dans le journal ADN en Lorraine, un article de samedi 30 septembre parle du harcèlement des femmes dans la rue sans jamais dire de qui vient ce harcèlement.

Ivan GREINDL

Excellent article, argumenté, cohérent et bien écrit, merci M. Lhullier.
[J’ai adoré votre trouvaille, « ces bécassines associatives qui le maternent ». :-)) ]

Votre réflexion est bien construite, tout en restant modérée. Quand vous évoquez la « neutralisation » des pirates somaliens, c’est exactement la politique énergique et radicale adoptée par les SpezNaz russes, il y a quelques années. (Plus d’attaque de navires russes depuis lors.) Si seulement quelques hommes politiques énergiques et déterminés, pouvaient exister dans ce pays ! Mais chacun a si peur de n’être pas réélu…

PATRIOT

Lecteur assidu de ouest france….??? On avance pas avec des gens comme vous.
Mr luhllier,l heure n’est plus a bavasser et a se poncer le gland…

renaldo jean jedan

il faudrait que ces journaleux soient touchés par ces gentils migrants …..

Fifi

https://www.dreuz.info/2016/04/29/les-mensonges-des-migrants-subsahariens-en-italie/
Migrants subsahariens en Italie : « La majeure partie des histoires à faire pleurer dans les chaumières sont des inventions» a déclaré Uchenna.
Une grande majorité de « migrants » sont originaires du Nigéria. Ces derniers ne fuient pas un quelconque danger, ils cherchent seulement à gagner beaucoup d’argent, afin de pouvoir un jour rentrer chez eux en exhibant avec fierté leur réussite.
Pour y arriver, ils s’inventent des récits et des parcours de souffrance et de persécution sortis tout droit de leur imagination. Il m’est souvent arrivé d’entendre une histoire identique racontée par différents migrants, de véritables « copiés-collés ».

patphil

ni haine ni colère, des fleurs et des bougies pour les martyrs… en attendant les prochains!
les écoles catholiques acceptent les filles en voile islamique…
le suicide des occidentaux est lent mais bien réel

Fifi

Mais en fait, on parle de déserteur pour ce « réfugié » afghan alors que peut-être il n’a rien déserté et qu’il vivait dans un coin tranquille de son pays. D’ailleurs, en Syrie, il y a plein de coins où les gens peuvent vivre tranquillement. Et il s’est dit que sa nationalité allait le faire automatiquement passer pour un réfugié, un « persécuté ». Ce qui fait de lui surtout un menteur.
« Allemagne : ces « réfugiés » qui partent en vacances dans leur pays d’origine : des migrants allocataires ayant obtenu le statut de réfugié outre-Rhin sont partis en vacances dans le pays qu’ils avaient fui. Cette révélation incite questionner les vraies raisons qui ont provoqué leur migration » https://www.valeursactuelles.com/societe/allemagne-ces-refugies-qui-partent-en-vacances-dans-leur-pays-dorigine-65495

Largo

Bonjour Eric,
Il ne vous reste qu’une chose à faire : vous désabonner de ce torchon sans attendre. D’ailleurs les « lecteurs patriotes » devraient systématiquement se désabonner de tous les torchons qui jouent le jeu des islamo-gauchistes !
C’est une question de volonté. Bien cordialement.

Carole

« Ni haine ni colère » devant un acte aussi ignoble, aussi barbare que l’assassinat gratuit d’un homme bon et sans défense n’est certainement pas la bonne réaction, et ne signifie nullement la moindre bonté, la moindre charité, bien au contraire de la part de ceux qui osent le proférer : une telle indifférence fait plutôt froid dans le dos. Où allons-nous entre de cruels et lâches assassins et ceux que laisse indifférents la plus cruelle barbarie et qui semblent ainsi être de mèche avec ceux-ci ?

Fifi

Le pire dans cet article est effectivement, l’affaire de ce pirate somalien criminel, avec son gang de pirate, qui s’attaque à un voilier et tue un passager Français breton, dont ces journalistes font passer pour une victime et qui à sa sortie de prison, veut rester en France et est aidé par des associations pro migrants (donc subventionnées pas l’Etat français). Quand je lis ça, je me dis : mais pour quoi la France se fait-elle passer ?

Ivan GREINDL

C’est ré-vol-tant, je ne vois pas d’autre mot ! Ces journaleux pensent-ils au ressenti de la *famille* de la victime ??

rakotobe

Le fond de l’air est frais,mais l’ambiance plutôt bonne ce matin sur RL;mon avis,c’est que ce pays est une pétaudière qu’il faudra assainir tôt ou tard,la fermeture des frontières,la diminution drastique des visas,l’expulsion systématique permettraient de désengorger les associations!Quant à dorloter les pirates somaliens,celle-la,elle est excellente.

Ivan GREINDL

@rakotobe — Vous rêvez si vous pensez qu’un jour, quelque homme politique un peu « couillu » réussira à fédérer des gens lucides et déterminés derrière lui pour « assainir » la France, et les autres pays de l’Ouest européen…
Il est vrai par contre, qu’on pourrait tout à fait les envoyer aux Comores ou en Guyane — ou encore, reconstruire les îles des Caraïbes !

ariane

C’était ma réponse à roux : petite rectification :
… la fange dont vous n’auriez jamais dû sortir…

Markosorix

Monsieur, les Allemands du régime nazi voulaient aussi prendre la France et ils ne s’en cachaient pas. . Êtes-vous sûr de la bonne foi des envahisseurs d’aujourd’hui? Moi pas. Et je reste.

OTOOSAN

Point Historiquement discutable…

ariane

jamais dû sortir! Toi t’es le parfait connard gaucho nazislamiste de la bretagne en voie de disparition!

ariane

Toi t’es une belle ordure ! mais sache que d’ici peu de temps , vous les défenseurs des lâches (tout aussi lâche d’ailleurs : on n’agresse qu’en bandes les femmes seules , les enfants et les petits vieux , hein pauvre larve !), des massacreurs, des pilleurs, des violeurs des tortionnaires de toutes races, on va se faire un plaisir de vous conduire au poteau d’exécution sans procès car vous ne valez rien. Vous oubliez un peu vite que la moutarde monte sérieusement au nez des français dont vous ne faites pas partie (allez immigrer en afghanistan, en aable séoudite, en tunisie, en syrie, en iran etc oui foutez le camps , encore vivant pendant qu’il vous reste un peu de temps car la marmite est sur le point d’exploser et ce sera en morceaux que vous retournerez à la fange que vous n’auriez j

hathoriti

L’Antarctique ! Ils seraient bien, là-bas…

madeleine

Non et non ! l’Antarctique est l’un des derniers endroits du monde où l’air n’est pas encore pollué, où la terre est vierge des ordures que l’Homme laisse son passage. Quelques jours là bas et ces barbares feraient de ce lieu une poubelle. Laissons y aussi les animaux mythiques qui y évoluent tranquillement (baleines, ours blancs, etc..)

Chantal

SUÈDE
Violents heurts lors d’un défilé « néo-nazi » à Göteborg (VIDEO)

Interprétation des COLLABOS et des saletés gauchiste contre les patriotes qui ont le malheur d’aimer et de défendre leur pays contre l’invasion de clandestins

http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/10/01/violents-heurts-lors-d-un-defile-neo-nazi-a-goteborg

patrick 85210

Mes parents étant abonnés à ce torchon je le parcours journellement et enrage à la lecture de ce genre d’articles quasi quotidiens en les barrant d’un stylo rageur. Tous les jours il y a aussi une petite crotte antirusse en plus d’éditoriaux débiles.

momo

Ca fait quelques années que ce torchon n’est bon que pour allumer le feu… de cheminée. Considérant que les articles rédigés par une personne habitant la commune, nullement journaliste, envoie photos et texte au siège de Ouest France, ceux ci sont édités et/ou rectifiés au bon vouloir du rédacteur… Comme Le Monde, l’Express, Libé, les subventions attribuées par l’état aident à suivre une ligne explicite bien dirigée!

Noway

La France passe pour la pute du monde à laisser entrer tout ce qui passe !
Au moins les putes font cela pour l’argent, et elles n’entretiennent pas leurs clients.
J’ai honte de voir mon pays colonisé et ruiné avec la bénédiction du gouvernement.

angora

Allemagne Italie angleterre Espagne vous croyez que c’est mieux? non c’est pareil.et ça n’en est que plus inquiétant.

kepp

c’est vrai que je connaissais ouest france d’avant ,bien faux cul et trés catho mais il semble que les retraités qui le lisaient ont disparu ,alors on se recycle et on est juste trés faux cul maintenant ! de toutes façons ce canard s’adressent avant tout aux q.i. a un chiffre !

jan le Connaissant

la solution, c’est le Chef !

Fifi

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-mohamed-ancien-pirate-aspire-une-vie-normale-5274999 Il y en a qui sont atteints dans le milieu journalistique (pour les associations pro migrants, enfin pro clandestins, ça ne m’étonne pas, on le sait déjà tous): arriver à faire l’éloge d’un voleur criminel issu d’un gang de pirates parce que somalien, ça ne va pas chez eux. Je suis d’accord que faire l’éloge de la lâcheté quand il s’agit d’un jeune homme en âge de combattre qui se sauve, et dont en plus, il peut dire d’énormes mensonges sur ce qu’il vivait (aucune preuve de ce qu’il raconte mais certains font mine d’y croire), c’est douteux, mais le pire des deux est de faire l’éloge du pirate/voleur criminel, faire l’éloge d’une véritable ordure, parce que somalien, ça va loin.

Carole

Bretagne, terre islamiste : n’y allons plus, laissons les bretons avec leurs amis égorgeurs.

asterie85

Il tue un Breton et vient se faire nourrir et loger gratos chez les bretons . Avec ouest france si la famille de se monsieur assassiné veut le retrouver , c est a quimper . Il Puis vu le pourcentage de voix en Bretagne pour Macon aux élections ,c est qu ils aiment ça les gauchos islamo collabos la bas ;
:

angora

du meme coup ça va permettre à la bretagne de se remplir de toutes ces chances pour la France .bien fait pour eux! mais dommage pour ceux (minoritaires ) qui ont voté le pen.

Haggar Dunor

Un jour ou l’autre, il faudra s’occuper de toutes ces associations de merde qui collaborent avec l’envahisseur et de leurs zélateurs…

KI DU

« Mon quotidien local habituel », dites-vous. Précisément, ce n’est pas le mien, ni Le Télégramme. Je les boycotte tous les deux, étant donné qu’ils se ressemblent fortement pour ce qui est de leur soutien constant à l’invasion. Cela me coûte, je l’avoue, car je me prive de papiers intéressants, évidemment, infos locales entre autres.

angora

c’est pareil pour plein de journaux locaux.