Le squat, cette nouvelle arme dans la guerre faite aux Français

Publié le 21 octobre 2018 - par - 35 commentaires - 4 121 vues
Share

À Bobigny, une jeune mère de famille vient de s’enchaîner à un poteau devant le tribunal pour réclamer qu’on lui rende son appartement de 42 m2, squatté.

http://www.fdesouche.com/1091099-bobigny-93-cette-mere-de-famille-senchaine-a-un-poteau-pour-demander-lexpulsion-de-ses-squatteurs#

En effet, cette jeune femme et son conjoint, ayant décidé de se séparer, ont mis en vente leur appartement pour éponger leur crédit. Ils ont trouvé un acheteur. Mais au moment de signer, l’appartement était occupé par des squatteurs : il n’était plus possible de vendre. Et cerise sur le gâteau : elle a reçu l’avis lui disant que son appartement allait être saisi sous huitaine pour être vendu aux enchères. On sait que dans ce cas, très injustement, les biens sont vendus très en dessous de leur valeur. Le remboursement des dettes devient alors impossible.

Il aurait fallu que le couple fasse appel à un huissier pour constater les faits mais les huissiers sont (trop) chers. Pas d’huissier, pas de plainte, alors pas de procédure. Or la procédure est indispensable pour faire évacuer des squatteurs qui sont depuis plus de 48 h dans des lieux qui ne sont ni votre résidence principale, ni votre résidence secondaire meublée.

Le propriétaire squatté doit effectuer pour se défendre un épuisant parcours du combattant. La procédure peut prendre des mois. Le propriétaire doit prouver qu’il habite bien les lieux. Pour faire échec à cette preuve, les squatteurs prennent parfois la précaution de s’envoyer à eux-mêmes une lettre recommandée, parfois avant même d’être dans les lieux !… Le propriétaire doit prouver qu’il ne connaît pas l’identité des occupants sans titre. Ceux-ci pour faire échec à cette possibilité, affichent leur nom en gros sur la boîte aux lettres, etc. De qui se moque-t-on ?

Tout le monde se souvient de Maryvonne, retraitée squattée à Rennes, dont la maison avait été totalement saccagée et rendue inutilisable :

http://www.fdesouche.com/593243-rennes-la-maison-de-maryvonne-83-ans-squattee-depuis-plus-de-dix-huit-mois#

Certes, un texte de loi est à l’étude au Sénat pour autoriser l’expulsion des lieux plus de 48 h après leur occupation. Mais les sénateurs traînent des pieds. Le sénateur communiste Michel Le Scouarnec estime « qu’il faudrait d’abord s’occuper des plus pauvres. » Mais les plus pauvres, est-ce que ce ne sont pas, justement, ceux qui sont mis à la porte par les squatteurs ?

Quant à l’excellente Esther Benbassa, sénateur franco-turco-israélien, en laquelle certains voient « une réunion de tous les poncifs éculés de l’indignation réputée anti-raciste », elle plussoie : « Le texte, dit-elle, est juridiquement acceptable mais guère conforme à l’idée que les écologistes se font d’une société humaniste et solidaire ». On aimerait qu’elle démontre sa propre solidarité, son propre humanisme, plutôt que ce mépris des propriétaires bafoués et mis à la rue.

http://www.europe1.fr/economie/pourquoi-est-ce-toujours-si-dur-dexpulser-un-squatteur-939256

Les squatteurs bénéficient donc de l’impunité la plus totale en France aujourd’hui. Sauf lorsqu’ils squattent un protégé d’une cité, appartenant à la grande religion d’amour et de paix. Dans ce cas, la cité fait une descente et règle le problème en deux secondes.

https://francais.rt.com/france/47779-jeunes-cite-delogent-16-roms-squattaient-maison-rendre-proprietaire

Ou lorsque les squatteurs sont délogés par la solidarité des habitants du lieu, car cela arrive quelquefois tant les locaux en ont assez des associations « aux ordres » :

Les squatteurs professionnels ont de très beaux jours devant eux, grâce à notre justice dévoyée qui prend soin des squatteurs et ignore les propriétaires. Bien que le droit à la propriété soit inscrit dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

Ayant appris à contourner la loi, les squatteurs sont aidés par des petits malins qui appartiennent à des associations subventionnées par nos sous, qui les conseillent utilement au sujet de « comment squatter pour les nuls », et qui trouvent pratique de faire héberger par d’autres leurs protégés sans droits. On sait qu’à Nantes les extrêmes-gôchisants ont avoué dans l’affaire Maryvonne avoir lancé une nouvelle mode : celle du squat des retraités.

Les squatteurs sont habiles avec un pied de biche, ou tout instrument apte à violer un domicile, et sans aucun scrupule. Habile à fracturer des serrures pour les remplacer sur le champ. Habiles à contourner la loi.

Si vous prenez des vacances hors de chez vous, attention à bien fermer toutes les portes et toutes les fenêtres… et tout ce qui peut se fermer, voire davantage. Prévenez les voisins, mettez-vous une alarme si possible. Transformez votre habitation en Fort Chabrol. Sinon, le risque de squat devient de plus en plus courant, voire « normal » pour ceux qui se protègent eux- mêmes mais ne protègent pas ceux qu’ils devraient protéger.

Et, situation ubuesque, si le légitime propriétaire se croit permis d’entrer chez lui malgré tout, il peut être poursuivi pour « violation de domicile » !

Quand toute la France sera squattée par des sans-droits, quand tous les propriétaires légitimes seront mis à la rue, les grands remplaceurs que sont nos gouvernants, la justice-mur-des cons et autres collabos auront atteint leur but.

Le droit au logement des clandestins et autres illégaux fraîchement débarqués par les passeurs de migrants a bon dos. Et le droit au logement des Français ? Il n’existe plus.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Vincent

Très bon article, et vu les commentaires compréhensibles par tous…enfin presque

guy benech

Il faudrait que les squatters occupent les résidences (secondaires) ou principales quand le député, le sénateur, le ministre qui les possèdent sont absents. Ils ne peuvent en egget être présents dans les deux à la fois.

Sniper83

Désolé des squatteurs drogués et avinés j’en ai sortis avec quelques potes et des battes de baseball ou des manches de pioches !!! Ils n’ont jamais osé porter plainte et on ne les jamais revus dans le secteur !!!
Les français doivent se faire justice eux-mêmes étant donné que l’état ne fait rien avec sa justice de merde pourrie jusqu’à la moelle !!!
On n’est jamais si bien servi que par sois-même !!!

Kader Oussel

Il faut faire attention de pas trop les amocher encore, sinon, on risque des ennuis.

Sniper83

Pas de problèmes…la menace et deux dobermans on fait le job !!! partis au galop les bâtards !!! mdr !

patphil

le mois dernier, un groupe d’excédés a délogé un squat (rue madame payé à cayenne, guyane)
le lendemain au journal télévisé local, le procureur de la république venait faire la morale, concluant sans rire que les squatteurs avaient des droits! sic!
la semaine suivante un des propriétaires d’une maison de cayenne occupée par des illégaux s’est fait assassiné!

Kader Oussel

« un des propriétaires… s’est fait assassiné! » On attend le procureur pour faire la morale !

jaannot lapin

La « justice » vous obligera à garder les locataires 3 ou 4 ans,avec des frais d’avocat, et de justice, impôts, charges. La « juge » Belin de Boulogne Billancourt !!!
Il ne faut pas hésiter à faire intervenir des gros bras et changer les serrures en même temps. Vous pouvez aussi obstruer les serrures, détruire le s compteurs EDF GDF, etc..

adrien

Tous ces droits ubuesques des clandestins face aux français est parfaitement voulu pour que les français soient remplacés, physiquement jusque chez eux…… Et dire qu’il existe des collabos pour tomber dans le panneau du « droit au logement »…….

angora

dont la boutin du Croisic.

Joël

Ne pas oublier de remercier les auteurs de la loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 :
Jacques Chirac, Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, Thierry Breton, Pascal Clément, Xavier Bertrand, Dominique Bussereau, Christian Jacob, François Baroin, Renaud Dutreil, Jean-François Copé, Gérard Larcher, Catherine Vautrin, Brice Hortefeux, Philippe Bas, François Loos.
Toute cette bande de malfrats s’en fout, même leurs résidences secondaires sont gardées jour et nuit.

angora

et la boutin! elle s’en vantait.

Service Action

Faisons des LISTES…… un jour on les retrouvera…. et après….. on les pendra…. (tiens ! ça rime !)

BERNARD

J’ai mis des pièges au curare chez moi (avec avertissement sur la porte), Évidemment, j’ai l’antidote à un autre endroit, mais bien planqué !

a.hourquetted'are

Soyons unis face à tout cela!Chacun peut ouvrir et fermer les volets, vider la boite aux lettres, faire un peu de présence chez son voisin le temps de son absence.

Jean Tenrien

Avant d’aller au commissariat, abattez les comme des chiens. La police islamo collabo ne trouvera que des cadavres en arrivant. Mais pas un seul squatter !!

Tous des cons

Pourquoi aller au commissariat.

Kader Oussel

On aurait aussi envie de passer aussi quelques députés et ministre de la justice par les armes. Ils ne squattent personne mais ils légitiment le bordel.

ADLER

Bonne suggestion. Car ce sont eux les principaux responsables. Comme de tout le bordel qui se commet en FRANCE. Protection pour la faune polluante migratoire, et de la racaille.

BERNARD

Et au moins ainsi, tu es sûr d’être hébergé gratos pendant 20 ans

angora

à chaque fois qu’un cas fait la une, on nous fait croire qu’une loi va tout arranger et il n’en est rien: il s’agit juste de calmer le jeu et détourner l’attention des bulots.

Marie France Cheikh

Évitez de poster vos photos sur les reseaux sociaux lorsque vous partez en vacances . C est un excellent moyen pour les squatteurs de savoir que vous êtes absent et que votre domicile est inoccupé.

Emile ROUX

il s’agit d’une nouvelle manifestation de la lutte des classes si chère à nombre de français de souche formatés par une idéologie de merde appelée Marxisme

Allonzenfan

Un coup de douze pour ouvrir la porte d’entrée et cinq minutes données aux envahisseurs pour évacuer les lieux : ça c’est du dialogue ! :-D

Kader Oussel

C’est vrai quitte à devoir changer la serrure, autant qu’elle ne fonctionne plus pour les envahisseurs !

adrien

Exactement . A faire préalablement à tout dépôt de plainte pour squat. Les gens sont trop légalistes et trop civilisés, c’est pour ça que les lois se retournent contre nous.

chatbotte

La Loi peut empêcher l’expulsion de squatters, mais elle ne peut pas interdire à l’occupant en titre de rentrer chez lui accompagné de qui bon lui semble, d’ou une joyeuse cohabitation prévisible! Qui aura envie d’y mettre fin?

angora

justement si! vous etes alors suceptible d’etre poursuivi pour violation de domicile par les squatteurs!

Lucie

Le propriétaire ne peut pas rentrer chez lui si les serrures ont été changées. S’il fracture la porte, c’est une violation de domicile.

Kader Oussel

C’est de la merdouille de justice. Ils ont fait comment, les squatters pour entrer ? Ils ont demandé gentiment ? Ils ont poussé la porte restée ouverte ?

adrien

La « justice » est très clairement du coté des squatteurs…….

BERNARD

Des « gens du voyage » ont squatté ma petite.. et ancienne, et sans luxe.. maison de vacances à Cagnes /mer (évidemment, je n’y allais qu’en avril/mai pour profiter de cette superbe région avant la déferlante touristique).
Il m’a fallu plus de deux ans pour la récupérer, sans compter les frais, ni l’État de la maison « après ».
Bahh, la première chose que j’ai faite après, c’est de la revendre,
Je pense peut être squatter la résidence de semongolito/flanby à Cannes-Mougins, mais je pense qu’elle est mieux défendue que le mienne ne l’était. Alors j’hésite encore un peu !

Kader Oussel

« ni l’État de la maison « après ». » La majuscule s’impose. Cela devait être grandiose !

BERNARD

J’ai pris des photos, waterloo à côté, c’était de la plaisanterie, je n’ai pas fait les travaux, j’ai vendu la maison à très bas prix comme elle était (peut être, j’en sais rien à l’un des leurs !!), je n’en pouvait plus, je n’aurais jamais eu le courage d’y retourner.. un vrai traumatisme , mais pour moi, il n’y a pas eu de « cellule psychologique », rien , qudalle, nadan niente….. !

Sophie Durand

@Bernard
Moi aussi j’ai connu ça, dans la même région que vous, la maison de la famille de ma mère squattée + rave partie, maison saccagée, même si elle avait été mise en vente avant, c’est très choquant.