Le suicide de la France

Le 1er juin 2021 notre serveur a publié un article de Jacques Guillemain « La guerre civile est inévitable, selon un officier français ».
Il se fait que dans son livre Les combats d’un imam de la République (Ed. Cherche Midi, 2021), son auteur Hassen Chalghoumi, doyen de la mosquée de Drancy, écrit : « La fracture de la société est profonde, et le pire des scénarios, que je crois possible hélas, est une guerre civile ».
Chalghoumi est l’un des rares responsables musulmans de France qui s’oppose aux islamistes. Il a été agressé et menacé par eux. Il vit sous la protection de la police. En tous cas, il prévoit le même avenir qu’un représentant de l’armée française.

De l’article de Jacques Guillemain, j’ai retenu surtout ces propos : « La France n’est pas attaquée, elle ne meurt pas tuée par un ennemi plus fort. Elle se suicide. »
Je pense qu’effectivement si la France est aujourd’hui en danger de mort, ce n’est pas tant à cause des ennemis qui l’envahissent qu’à cause de ses propres enfants qui la trahissent. Elle a, malheureusement, une longue tradition de guerres fratricides, depuis le massacre de la Saint-Barthélemy, à travers le génocide vendéen, jusqu’aux épurations consécutives à la Deuxième Guerre mondiale.
Pour ma part, j’ai bénéficié de l’asile en France en 1965. À l’époque, il y avait ici des prisonniers politiques. Ce n’étaient ni des communistes, ni des islamistes, mais des patriotes français, opposés à l’abandon de l’Algérie, une terre qui faisait partie de la France depuis 1830 et qui avait été latine et chrétienne avant d’être arabe et musulmane.
Mais déjà avant de bénéficier de l’hospitalité française, je commençais à connaître l’histoire de la France. Les marxistes, alors au pouvoir dans mon pays natal, étaient friands de l’histoire de la lutte de classe. Ainsi, déjà au lycée, voire au collège, j’apprenais que lors des journées de juin 1848, rue du Faubourg Saint-Antoine, s’était déroulée la première grande bataille du prolétariat contre la bourgeoisie. La Commune de Paris, en 1871, c’était la première dictature du prolétariat de l’histoire. Un plan de Paris était joint à nos manuels d’histoire, avec des tranches de couleur indiquant la progression des Versaillais contre les Fédérés.

Le Figaro du 3 juin 2021 publia un article de Thibault de Montaigu « Les martyrs catholiques, cibles de choix pour la cancel culture en France ». Il se référait aux évènements du 29 mai dernier, rue Haxo, où les gens de gauche avaient attaqué les pèlerins catholiques, venus commémorer les victimes d’il y a 150 ans. Il y écrit qu’en 2019 on a enregistré 1 052 actes de violence anti-chrétiens, 687 antisémites et 154 anti-musulmans.
Sait-on qui a commis ces actes de violence ? Je ne serais pas surpris d’apprendre que la majorité des actes de violence anti-chrétiens a été commise par des gens d’origine chrétienne, comme l’avaient déjà été et les Communards et les Jacobins.

Je pense que la religion est haïe par ceux qui ne supportent pas l’idée qu’il y ait les choses permises et les choses interdites, qu’il y ait le Bien et le Mal.
Les lecteurs parisiens ont certainement remarqué ces derniers jours des affiches dans le métro, vantant l’homosexualité. Pour un croyant, l’homosexualité est quelque chose qui est incompatible avec l’ordre divin. Un laïque éclairé peut dire qu’elle est incompatible avec l’ordre de la nature qui veut qu’un mâle s’unisse avec une femelle pour que la vie puisse se perpétuer.
Ils ont pu aussi remarquer des affiches montrant un enfant avec un museau de chat et une queue, avec l’inscription « Nous accueillerons votre enfant hybride ». Je me disais que quand tout le monde acceptera l’homosexualité comme tout à fait normale, ils vont promouvoir la zoophilie, les accouplements avec des animaux, puisqu’ils considèrent tout ordre de la nature comme une répression.

De là, il n’est pas loin à dire que ceux qui ne veulent pas admettre le rôle qu’a joué le christianisme dans la formation de la civilisation occidentale, qui veulent détruire notre héritage biblique, sont simplement des ennemis du Bien, de la morale.
Mes parents et moi-même, nous avons souffert de la part des marxistes, tenants du matérialisme dialectique. Aujourd’hui, je me pose la question de savoir quelles forces exactement sont derrière cette idéologie qui règne ici, ce mélange du matérialisme de consommation, du refus de toute morale conjugale et familiale, au fait cette haine de soi-même. Car comment percevoir autrement cette façon de condamner constamment sa propre nation, de souhaiter qu’elle disparaisse dans ce « Grand Remplacement » que la publicité et les médias propagent ?

Je ne pense certainement pas que tout nationalisme ait toujours été positif. Et encore moins tout racisme. Celui qui se réclame de l’héritage biblique croit que toute personne a été créée à l’image du Créateur. Il doit donc la respecter.
Ce n’est pas pour autant qu’il devrait souhaiter la disparition de sa propre nation. L’être humain a naturellement besoin de vivre parmi ceux qui lui ressemblent. L’amour de la patrie a partout et toujours été considéré comme une vertu. Déjà les anciens Romains disaient : Dolce et decorum pro patria morir (Il est doux et beau de mourir pour la patrie).
On nous accuse d’être racistes. Sans détester ou mépriser aucun groupe humain, l’on peut quand même avoir le droit de dire que certains ont contribué plus que d’autres au progrès scientifique et technique, social et humain.
L’Europe n’a vraiment pas intérêt à se laisser envahir par des populations qui n’ont rien inventé, rien créé, qui – soixante ans après avoir obtenu l’indépendance – vivotent toujours dans la misère et l’ignorance.

Mais pour pouvoir se passer d’eux, bien sûr, il faudrait d’abord que les Européens retrouvent ce minimum de l’amour de la vie qui est nécessaire pour que l’on se donne la peine de former un foyer et de concevoir et élever ses enfants. Et qu’est-ce à la base de cet amour de la vie ?
L’on peut se poser la question de savoir si c’est un simple hasard que le déclin des croyances religieuses coïncidait avec le déclin de la natalité.
Concrètement, les Français devraient être sensibles au fait que ce double déclin a commencé à se propager justement en France. L’on peut dire qu’avec la Révolution française de 1789 commençait la déchristianisation de l’Europe. Parallèlement, dès le début du XIXe siècle, cependant que la natalité était encore forte chez les autres Européens, elle commençait à fléchir en France.
De 1740 à 1789, la natalité française se maintenait à un taux assez élevé de 3,7 à 3,8 %. Ce taux passa à 3,1 % entre 1816 à 1830, à 2,6 % sous le Second Empire (1852-1870), pour atteindre 1,9 % en 1911.
Le Figaro du 3 juin 2021 publia un article de Pierre Vermeren, agrégé et docteur d’histoire, « Comment l’Europe peut et doit répondre à la chute dramatique de sa démographie ». L’auteur y écrit : « L’homme étant un croyant (Rousseau), s’il ne croit à rien, il cesse de vivre. » Il conclut en nous invitant à « sortir des pulsions de mort qui nous asphyxient ».

D’où viennent ces pulsions-là ? Sans se précipiter trop à répondre à cette question, à laquelle différentes réponses peuvent être trouvées, disons quand même ceci : un croyant croit que la vie lui a été donnée par le Créateur. Même si elle lui apporte plus de frustrations que de plaisirs, il doit l’accepter. Le suicide est un crime au même titre que le meurtre. Les pulsions de mort ne doivent donc pas être acceptées.
Ceux qui n’ont aucune foi ne perçoivent évidemment pas les choses de cette façon. Si la vie les frustre, les pulsions de mort peuvent les envahir. Sans aller nécessairement jusqu’au suicide, elles peuvent se traduire par divers comportements autodestructeurs, comme l’alcoolisme, la toxicomanie, le tabagisme, la boulimie. À l’échelle collective, ces pulsions peuvent se traduire par une haine gratuite de sa propre famille, de sa propre nation, de sa propre race. Un phénomène que nous observons autour de nous en permanence.

Les grands principes de la Révélation biblique ont été répandus à travers le monde par le christianisme. L’Église catholique qui, depuis le temps de saint Rémi et du roi Clovis, assure la direction spirituelle de ce pays y a toujours une grande responsabilité. L’assume-t-elle réellement ?
Les héritiers de la Bible croient que la division de l’humanité en nations a été voulue par l’Éternel qui a séparé les bâtisseurs de la tour de Babel (Gn 11). De même que chaque personne a une mission spécifique, il en va de même pour chaque nation.

En 1983, à l’époque où la guerre froide était encore très loin d’être gagnée, j’ai été en Amérique centrale avec un mouvement anticommuniste, Causa International. Nous étions au Honduras, près de la frontière avec le Nicaragua. Nous avons rencontré et interviewé des combattants Contras. Et nous écoutions des conférences. Je me rappelle que l’on nous disait que l’Église catholique est très divisée. De notre côté sont surtout les gens de l’Opus Dei, un mouvement fondé en 1928 par José Maria Escrivá de Belaguer (1902-1975). Par contre, les jésuites sont plutôt du côté de la Théologie de la Libération qui collabore avec les marxistes.
Est-ce une coïncidence que le pape François soit issu de l’ordre des jésuites ? Et qu’il fut élu, cependant que son prédécesseur était toujours bien vivant et en bonne santé ?
En Amérique centrale, nous avons aussi rencontré des Israéliens. Ils nous disaient que là où les Américains ne veulent pas se montrer eux-mêmes, ils les envoient. Et qu’ils acceptent cela d’autant plus volontiers que ceux d’en face sont payés et armés par la Libye de Khadafi.

L’on parle toujours beaucoup d’Israël. Certains l’aiment, d’autres le détestent. Mais il ne laisse pas indifférent. Cela s’explique, car il est formé par ceux qui ont contribué plus que d’autres à la formation de la civilisation occidentale.
Je dirais que l’antisionisme de gauche est plus logique que l’antisionisme de droite. Les tenants de celui-ci ne devraient pas ignorer que le penchant pour la gauche de tant de Juifs n’est que la conséquence malheureuse de la diaspora. Une fois réunis dans leur patrie ancestrale, les Juifs peuvent s’en libérer.
Les nationalistes israéliens peuvent comprendre les nationalistes français. Et ceux-ci doivent savoir que rien n’encouragerait autant les islamistes dans leur volonté de conquérir l’Europe qu’une préalable conquête d’Israël.

Les chrétiens français ne devraient pas non plus ignorer l’existence d’un mouvement appelé le sionisme chrétien. Celui-ci est pratiquement inexistant en France, mais il est très fort aux États-Unis et dans beaucoup d’autres pays. Les sionistes chrétiens croient que pour que la parousie, le retour du Christ-Roi, puisse avoir lieu, les Juifs doivent d’abord se regrouper en terre d’Israël. Ils estiment aussi que ce regroupement prouve que l’Éternel reste fidèle à ses engagements et à ses promesses, car « les dons gratuits et l’appel de Dieu sont irrévocables » (Rm 11, 29). Ils estiment aussi que s’Il reste fidèle à ses partenaires de la première alliance, Il le restera aussi à l’égard de ceux qui ont été « greffés à leur place » (Rm 11, 17).

Nous avons donc beaucoup de raisons d’espérer et de ne pas nous laisser décourager, même si la situation actuelle semble être vraiment décourageante.

Dr Martin JANECEK

0
0

18 Commentaires

  1. AU LIEU D’ETRE AU MALI TOUTE L’ARMEE FRANCAISE DEVRAIT JETER A LA MER TOUT CE QUI NEST PAS PAS BLANC ( ARABES NEGRES ASIATIQUE ) CA FRAIT DES LOGEMENTS ET DU BENEFICE D’ALLOC ET SECU

  2. Je ne sais pas si en 1962 il y avait des loges maçonniques ou pas car certains cherchent des boucs émissaires pour notre époque comme d’autres responsables de ce que nous vivons. NON ! les vrais responsables c’est ce peuple qui, en majorité a toujours trahi et voter pour des voyous. C’est ce peuple qui à renoncer à l’Algérie Française en 1962 en sacrifiant délibérément des centaines de pieds noirs, des harkis à une mort atroce pour des milliers d’entre eux et tous ces malheureux qui ont du fuir. HONTE à ce peuple de lâches. Tous ce paie dans la vie, un jour ou l’autre !

  3. une éventuelle conquête d’Israël ? je ne dis pas que c’est impossible, mais ce serait à coup sûr le début d’une guerre mondiale qui sera toute entière tournée contre l’islam

  4. Si pour les musulmans leur avenir c’est ni..er la France et par extension , le monde entier, c’est dire la pauvreté de leur cerveau, bien ni..é lui par Mahomet ? En réalité avec un projet comme ça , il est très manifeste que le dieu qu’il servent si bien, c’est Satan et ses démons. C’est pour cela qu’on leur interdit de lire la Bible ou il est bien mentionné qu’après jésus il n’y aurait plus de prophète envoyé par Dieu , que des faux prophètes qui égareront beaucoup de peuples, c’est exactement ce que l’on peut constater par l’histoire de cette religion/secte et actuellement. Les Français ayant rejeté Dieu en grande majorité comment pourraient-ils se défendre contre l’islam avec les vérités Bibliques ? Ils n’ont plus que les hommes pour qui ils votent, qui s’en fichent complètement d’eux.

  5. J’ai pris les transports en commun hier dans Lyon et sa proche banlieue.
    Je peux vous dire qu’il y a un arrivage d’Afrique. Des pondeuses déjà bien enceintes et au visage complètement butés. Des types qui hurlent en wolof ou autre dans des téléphone dernier cri et dans les transports en commun sans que ça les dérange !
    A un moment, sur une vingtaine de personnes, j’en ai compté 6 !!!!
    Un arrivage massif ! Et c’est pas des évolués comme on disait au Congo !!!!!

  6. le chemin va être long pour que la natalité européenne se réveille ….trop long sans doute, trop tard peut être….à part certains métiers où on peut vivre bien, quand bien même les deux parents travaillent à mi temps….déjà, le refus drastique de la nationalité française aux africains serait un minimum.
    vous savez quoi ? Je pense qu’une majorité de compatriotes s’en moque, par aveuglement ou par calcul à courte vue…

  7. Une fois encore, comparaison n’est pas raison. La France et Israël ne partagent pas les mêmes problématiques. Israël vit dans un océan arabo-musulman, et reste une création récente, la France vieille nation importe ses Musulmans. Le nationalisme de l’un, Israël, est explicable. L’absence plus ou moins avérée du nationalisme en France est inexplicable à première vue. Est-ce une simple éclipse?

  8. Merci de cet article très interréssant cependant un peu trop chargé de notions importantes. On peut relire…
    L’éventuelle candidature ( et s’il est élu…) d’Eric Zemmour, serait un évenement capital car la France est chrétienne depuis Clovis. Je ne voterais pas pour lui. Mais qu’il soit le bienvenu comme premier ministre . Votre dernier paragraphe fait réflechir…

  9. on les paye 1500 euros par mois pour porter leur sac poubelles .

  10. quel dessin d’illustration merdique !on dirait vraiment qu’elle est prete a tailler une pipe ! ça leu ferait presque de la pub ! pourquoi avez vous effacé les crocs de doberman?

  11. le suicide de la france de 2balles dans la nuque si et seulement si les gaulois continuent à s’abstenir d’aller voter

  12. La france se suicide. Des loge maconique ont pri le controle du pays oeuvre avec leur kakistocratie mondialiste inquiet de garder leur pouvoir sur les peuples. Ils se savent en minorite et se serve des minorite de detraques omo ou travelos avec leurs idees de merde (avortement, eutanazie, guerre HF feminisme etc.) pour asseoir leur pouvoir. le pb c est la franc maconnerie. les omos comme les feministe neo ou pas ne sont dans le fond que l’exacerbation et la projection dans la ste de la profonde névrose de ces minorites de tarés désespérés, par erreur de la nature incapables d’assumer leur incarnation. Ce n est pas en Russie que ca nous arrivera😂…La france se suicide en effet avec ces idees et minorites de merde. Quand ils auront compris ca sera peutetre trop tard. Mem la chine le sai auj.

    • Je vous rejoins. Cette république socialop-maçonnique se sert de toutes les minorités déglinguées les mettant en avant pour que l’être en dégénérescence soit présenté comme un progressisme sociétal pour dans les faits dégrader et miner la société.
      S’ajoute à cela une immigration invasive brutale et non contrôlée amenant des hordes errantes violentes bras armé sanguinaire de l’obscurantisme intrusif de l’islam sous l’égide de la secte coranique politico-religieuse avec sa haine de l’Occident.
      Haine de l’Occident et de ses Bâtisseurs issus des Lumières judéo-chrétiennes, partagée par cette république socialop-maçonnique qui veut déstructurer, déposséder et éradiquer la Société Française européenne.
      Macron théâtreux tête-à-claque n’est que le pion des cette engeance mafieuse mondialiste.

  13. Absolument. Je l’ai déjà dit. Les sionistes les plus puissants du monde sont des chrétiens, les évangéliques américains. Voilà pourquoi opposer sionisme et christianisme est d’une bêtise abyssale.
    Quant à l’hétérosexualité telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est une invention qui date d’il y a un siècle. L’hétérosexualité désignait initialement une perversion comme l’homosexualité, la sodomie entre hommes et femmes, la masturbation : une sexualité sans visée procréative dans les 2 cas. Autant vous dire que les hommes ou les femmes inféconds ne devraient avoir aucun droit à la sexualité. Cela relèverait du vice.

  14. Article remarquable, qui fait réfléchir à de nombreux sujets.
    Merci !

Les commentaires sont fermés.