1

Allouache va-t-il accélérer le nettoyage ethnique à la mairie d’Aubervilliers ?

Rappelons-nous le trafic d’armes et de drogue qui s’est déroulé à Bagnolet en 2013. Après perquisition du centre technique municipal, la brigade des stups avait mis la main sur des armes (pistolet-mitrailleur, fusil Kalachnikov,  fusil à pompe, un pistolet Glock 9 mm et son chargeur, plusieurs centaines de munitions), un gilet pare-balles de la police, une paire de menottes, des bijoux et plus de 40.000 €. Et dans un coffre-fort du centre technique municipal, 11 kg de cocaïne. Un nom est sur toutes les lèvres, celui d’Hassen Allouache, à l’époque directeur administratif de la mairie, mais aucune inculpation ne sera prononcée contre lui.

L’enquête avait mis en relation ce trafic avec le système de « gestion du personnel » construit par le maire et son équipée sauvage : le clientélisme généralisé et institutionnalisé, l’aventurisme financier, immobilier, l’endettement phénoménal… ALLOUACHE s’est donc fait virer de la direction administrative de la mairie de Bagnolet, non pour cette affaire mais pour une autre (une action en justice de la CGT qui l’accusait d’avoir « arrangé » son CV). Il a été condamné à rembourser au Trésor public les loyers d’un logement de fonction auquel il ne pouvait prétendre (on ne sait pas si les 57.000 € ont été remboursés ?). À l’époque, Mustapha, dit « le chauve », entourait le maire et son directeur général. « Mous », ancien boxeur du boxing club n’hésitait pas à en venir aux mains pour imposer son autorité.

Après ça ALLOUACHE est retourné à Aubervilliers, sa ville d’origine, pour jouer un rôle actif dans la campagne de Pascal BEAUDET (comme il l’avait fait précédemment pour EVERBECQ à Bagnolet). L’utilité d’ALLOUACHE pour le PC est liée au clientélisme communautaire… En remerciement, BEAUDET (qui démissionnera le 7 janvier 2016 au profit de Meriem Derkaoui) lui avait offert la direction de l’Office HLM (une nomination retoquée par le conseil d’administration). N’ayant pas pu obtenir, pour raison de qualification, le poste de DGS, il s’est « contenté » d’être DGA et directeur du CCAS, ce qui le rend aussi manager de l’équipe municipale et lui permet de faire revenir ses amis, dont Zoubir Ketfi. Aujourd’hui, lui et ses amis manœuvrent dur. Ils visent les postes du DRH et du DGS et il ne fait pas bon s’appeler Bruno ou Raphaël, gare à la porte… Nafa Boulma, le porteur de sac à main de la maire, sera-t-il assez qualifié pour prendre un de ces postes, alors même qu’il n’est pas parvenu à devenir directeur de la police municipale comme il l’avait souhaité ?

Quant à ALLOUACHE, aurait-il soudainement acquis les qualifications requises pour un poste à 90.000 € annuels ? Avec la manipulation de CV courante dans certains milieux, tout est à craindre. Il se dit que les postes laissés vacants ne seront pas pourvus par des diplômés mais des amis-frères… C’est ce que certains, à Aubervilliers, appellent le nettoyage ethnique, par la politique au service des grands frères.

Monsieur le Préfet, chargé de faire appliquer les lois de la République, y trouvera-t-il quelque chose à redire ?

Martin Moisan

http://esocyclic.rssing.com/chan-1306940/all_p134.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-annulation-de-l-arrete-de-nomination-d-hassen-allouache-la-cgt-communique-119262421.html

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/depart-precipite-du-directeur-general-des-services-04-02-2015-4504055.php

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-retour-seme-d-embuches-du-sulfureux-hassen-allouache-a-aubervilliers-124010835.html

http://aubermaville.canalblog.com/archives/2014/09/14/30584313.html

https://www.youtube.com/watch?v=rFbomaLahlI

https://www.youtube.com/watch?v=rFbomaLahlI

(45:30)