Le suspect arrêté à Roissy n’est pas le tueur saoudien recherché : ouf!

Ouf ! Le suspect arrêté à Roissy n’est pas l’assassin recherché. C’est un homonyme !

Ce Khalid Alotaïbi n’est donc pas le meurtrier du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Macron peut respirer, car cette affaire sentait la glaciation brutale avec nos amis Saoudiens !

Car trois jours avant l’arrestation du suspect, le 4 décembre, Macron était en visite à Ryad. Ressortir une vieille histoire de la naphtaline tombait mal.

Mais quand les intérêts convergent, la diplomatie a de la ressource pour enterrer les sujets qui fâchent. Le suspect n’est donc pas le barbare recherché par Interpol, mais un brave type qui a le tort de porter le même nom qu’un tueur sanguinaire, Khalid Alotaïbi !

C’est du moins la version officielle sortie du chapeau de Macron ou du shemag de MBS. On respire !

Si on veut continuer à vendre des Rafale aux monarchies du Golfe, ce n’est pas le moment de remuer la vase avec une vieille affaire. Les droits de l’homme ont aussi leur limite.

Chacun se souvient de l’affaire Khashoggi, ce journaliste saoudien opposant au régime de Ryad et assassiné en 2018 à Istamboul, à l’intérieur du consulat d’Arabie, par un commando de plusieurs tueurs. Découpé en morceaux, le corps n’a jamais été retrouvé. 

Le mandat d’arrêt international a été émis par la Turquie, après une longue enquête, en réclamant l’extradition du criminel.

Par ailleurs, un rapport des services de renseignement américains accuse le prince héritier du royaume, Mohammed Ben Salman, d’avoir « validé » l’assassinat.

Depuis cette sinistre affaire, les Occidentaux ont pris leurs distances avec MBS.

Le régime saoudien a toujours nié son implication. Un procès opaque s’est déroulé en Arabie, aboutissant à 5 condamnations à mort et laissant l’Occident dubitatif.

Le 4 décembre, Emmanuel Macron a donc été le premier dirigeant occidental à venir serrer la main de MBS. Le but de ce voyage : convaincre les Saoudiens d’aider le Liban en plein naufrage économique et politique.

Peine perdue. MBS soutient la communauté sunnite du Liban mais n’aidera jamais un pays dominé par le Hezbollah, cheval de Troie de l’Iran chiite, l’ennemi juré de l’Arabie.

Le dénouement de cette délicate arrestation à Roissy ne manque pas de sel. Le salut est venu de la tribu al-Otaïbi.

« L’homme arrêté mardi n’est pas l’un des tueurs de Khashoggi. Il s’appelle bien Khaled al-Otaïbi, mais c’est un homonyme. En Arabie saoudite, la tribu al-Otaïbi compte plusieurs centaines de milliers de membres. » (Figaro)

On l’aura compris, les al-Otaïbi en Arabie, c’est comme les Dupont en France. Ils sont presque aussi nombreux que les grains de sable du désert. On en apprend tous les jours. N’est pas bédouin qui veut…

D’ailleurs, Ryad confirme que ce ne pouvait être qu’une erreur.

Tous les membres du commando sont en prison ou assignés à résidence.

Affaire classée. Les relations entre Paris et Ryad peuvent se réchauffer.

Mais à vrai dire, quand Macron déclare que si l’on veut compter dans la région, un lien avec le plus grand pays du Golfe est indispensable, je l’approuve.

Car ce n’est pas  la religion des droits de l’homme ni les sanglots des pleureuses qui nous fourniront du pétrole et sauveront notre industrie de l’armement.

En terre d’islam, on vend des armes. Les droits de l’homme, c’est invendable !

Si on doit couper les ponts avec tous les régimes autoritaires, notre diplomatie va se limiter aux pays occidentaux et on va vite manquer de matières premières et de clients.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
11

5 Commentaires

  1. Jusqu’où peut-on aller pour survivre ? Là est toute la question. Pas trop loin quand même….

  2. Fallait surtout pas impliquer Khalid Alotaibi il y a 80 mirages a la clé pour ne pas encore avoir une histoire comme les sous-marins Australien , une fois de plus notre valeureux Pt a baissé son froc ! Circuler y a rien a voir !!!

  3. Un contrat établi par le prince et Macron sur L’INVASION DE COMBIEN de FAUX MIGRANTS ? Un / deux MILLIONS voir plus pour les prochaines années. Faux migrants qui ne travailleront JAMAIS, demanderont le regroupement familial, qui auront 3 voir 4 femmes et 46 gosses. C’est ça qui pend au nez de ceux qui ne voteront pas MLP /RN !!!!

Les commentaires sont fermés.