Le terrifiant témoignage de Fang Fang sur les méthodes chinoises

Publié le 16 avril 2020 - par - 19 commentaires - 3 130 vues

Confinement. Jour 31.
Luis Sepulveda et le virus chinois n’ont pas fait bon ménage. L’écrivain chilien est mort en Espagne. Le vieux ne lira plus des romans d’amour, ne racontera plus l’histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler.

Les marchés d’animaux vivants rouvrent à Wuhan. Les Américains et les Australiens font la gueule. Les Européens se taisent. À Pékin, le quotidien nationaliste Global Times dénonce les “préjugés” occidentaux et l’idée “ridicule” de les fermer. La pro-chinoise OMS indique qu’elle n’a jamais plaidé pour la fermeture de ces marchés.
Les pangolins sont inquiets.

Et l’écrivain Fang Fang aussi.

Cette intellectuelle de Wuhan a tenu un journal de sa vie et de sa ville pendant le confinement. Soixante récits en soixante-deux jours. Ce qu’elle voyait de sa fenêtre et ce que ses amis lui confiaient par Internet.
Elle racontait : « Je vis à Wuhan, centre de l’épidémie, assignée à résidence, et ne communique avec mes amis et collègues que par Internet. Je note chaque jour ce que je vois, ce que j’entends, et j’attends que le point d’inflexion arrive. Lui [Xiang Ligang, patron du site Feixiang, proche du pouvoir, détracteur de Fang Fang] est à Pékin, libre de ses mouvements, mais dépense son énergie à m’insulter quotidiennement. Et il appelle ça avoir de la conscience ? Qu’il sache que les gens sont de plus en plus nombreux à lire mon blog et à trouver que cette lecture les rassure.
(…)
Wuhan vit aujourd’hui une catastrophe. Il ne s’agit pas de l’obligation de porter des masques ou de rester cloîtré chez soi. Il s’agit de la liste des décès qui ne cesse de s’allonger. Jusqu’à présent, lorsqu’une personne mourait, son corps était mis en bière et emporté au crématorium. Maintenant, on transporte les cadavres dans des sacs, emportés sur des charrettes. Il n’est pas question d’un mort d’une seule famille, mais de morts par centaines en quelques semaines.
Ce qui est catastrophique, c’est d’affronter le vent, le froid et la pluie pour tenter de trouver un lit dans un hôpital, mais sans résultat. Ce qui est catastrophique, ce sont ces queues interminables qu’il faut faire dans les hôpitaux pour s’inscrire, des queues qui peuvent durer deux jours, et, parfois sans même avoir réussi, vous vous écroulez à terre. Ce qui est catastrophique, c’est d’attendre chez soi une notification pour une place dans un hôpital, et lorsqu’elle arrive enfin, il est déjà trop tard. Le pire, ce sont ces patients gravement malades hospitalisés, qui, lorsqu’ils entrent, disent adieu à leurs proches, car ils ne les reverront jamais.
(…)
Au tout début de l’épidémie, les hôpitaux manquaient de main-d’œuvre, de lits et de protections pour le personnel médical. Or, la zone d’infection est immense, la main-d’œuvre insuffisante au crématorium, les camions pour transporter les dépouilles et les incinérateurs trop peu nombreux. Néanmoins, les cadavres contaminés par le virus doivent être brûlés au plus vite. Savez-vous tout cela ? Ce n’est pas que les gens ne remplissent pas leurs devoirs, mais, depuis que l’épidémie s’est répandue, chacun fait de son mieux, même débordé, mais il est impossible de faire ce que prônent les trolls au service de la propagande.
»
Deux maisons d’éditions – une américaine, Harper Collins, l’autre allemande, Hoffmann und Campe – s’apprêtent à publier son journal de confinement. Depuis l’annonce de ces publications, le régime communiste chinois orchestre une campagne de haine contre elle.
« Je considère sérieusement que tu es une traîtresse », « Tu seras la honte de l’histoire » sont les mots les plus sympathiques qu’elle reçoit. Sinon, les menaces de mort pleuvent. Elle craint de disparaître comme Ai Fen, la patronne des urgences de l’Hôpital central de Wuhan.

Début mars, Ai Fen a donné une interview dans laquelle elle affirmait qu’on avait essayé de la faire taire alors qu’elle voulait alerter contre le Coronavirus. Depuis, aucune nouvelle sérieuse d’elle. Sinon par son compte Weibo, un réseau social hybride entre Twitter et Facebook et contrôlé par le régime.
Mais chuuutt ! Ne pas dire que la Chine est une dictature, que ses dirigeants sont des menteurs professionnels qui ont trompé le monde entier sur le danger du virus de Wuhan, sur le nombre de morts dans leur pays.
Il ne faudrait surtout pas vexer Xi Jinping.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Jean-Mi

Voilà une information à divulguer. La vérité au grand jour ! JMi

Dugenou

C’est pas le marché aux bestioles qu’il faut fermer, quoique, mais leur putain de labo pourri (d’ailleurs fourni par des français…)

gabriel

il faut fermer aussi celui de Pr Raoult dans ce cas. Il a une batterie de virus dans son labo bien pire que le covid.

Filouthai

Le professeur Raoult est un professionnel qui s’affranchit de tous les pouvoirs qui veulent le brider, même celui d’un petit marquis parfaitement poudré.
Les gens du labo de Wuhan ne peuvent pas se libérer de la dictature du Parti communiste chinois.
Ne comparez pas des situations totalement différentes, à moins que vous ne défendiez le gouvernement de XI Ping et ses mensonges.

colette

La France est en coopération avec ce laboratoire de wuhan et donne 1 million d euros par an !

Olivia

Ai Fen s’est manifestée ces jours derniers auprès des Chinois. Elle s’est voulue rassurante. Mais, était-elle en service commandée, sous la menace du régime ? Enfin, l’essentiel est de la savoir vivante.

gons

Ça reste à prouver

Y P

s’il n’y avait que les chinois qui étaient des menteurs professionnels…
tu devrais lire Chomsky, “Propagande” par exemple, et tu verrais de quoi les américains sont capables…
tu verrais que Républicains ou Démocrates, même charogne pestilente et dévote.

Jacques B.

Disons qu’aux USA, il y a des contre-pouvoirs, ce qui fait une légère différence, non ? Les défenseurs des dictatures m’étonneront toujours.

François Desvignes

En Asie (d’où je vous écris) tout le monde sait avec les Chinois que :

– La Chine est victime du PCC

– Le PCC va connaitre sa enième revolution de palais (comme après Tian’Amen) aorès l’épidémie et que XiJin Ping y joue sa vie.

– Le nombre de morts est proportionnellement égal à celui des USA, donc 3 x supérieur en nombre (entre 500 et 600 000 morts en cours ou attendus)

.Dupond1

Ne me parlez plus des chinetocks
http://www.fdesouche.com/1363821-lenquete-pour-viol-dun-francais-dorigine-chinoise-debouche-sur-un-possible-trafic-de-tests-de-depistage
Finalement quand les bougnes leurs cassent la tete ,ils ont peut etre leurs raisons !!! Ces vermines qui s’autodétruisent n’auront pas ma compassion

Phil93

le racisme c’est de mettre tout le monde dans le même sac !
votre propos est raciste et non justifié par rapport à la communauté chinoise en général, en GRAND général, qui est respectueuse des lois et des gens. Ici on peut parler d’exceptions…
d’autre part qui à part les chinois subissent la politique des dirigeants chinois ? Vous devriez les plaindre….

vive Malthus

Ils sont encore pires que les afrobougnes en matière de mensonges, de manipulations et de tricheries mais ils sont bien plus malins que les crasseux !
Une sale race de plus à ne pas confondre avec les autres jaunes (viets, laotiens , …) : les triades (mafia chinetoque) les envoie ici pour profiter d’ un système social délirant .

Jmarz

Vous confondez les Vietnamiens -qui sont humains-, et les chinois.

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Ca me fait penser à l’immense arnaque du site très touristique de Xian avec tous ses guerriers qui sont en fait des faux. Ca crève les yeux occidentaux qui ont l’habitude de voir le monde et les ruines admirables de tant de civilisations de par le monde.Dommage que les Chinois s’abaissent aux mensonges.Aujourd’hui, rien ne peut plus être caché au monde
et ça va faire mal quand on saura que c’est eux qui ont fabriqué le coronavirus comme l’a suggéré aujourd’hui le Pr Montagnier.

Dugenou

D’autres sources suggèrent que la base de la sauce serait d’origine américaine et que quelques marmitons de leur labo de Wuhan auraient seulement ajouté quelques ingrédients façon cuisine chinoise…

Fomalo

J’ai pu lire mi- février dernier, une vidéo chinoise épouvantable, sur un site en anglais datée du début du mois de février 2020, bien avant le confinement en France.C’est juste après cette date que j’ai acheté du gel hydroalcoolique et fait attention. Je soutiens les journalistes chinois sincères, et Ai Fen dont j’espère qu’elle est sauve et protégée dans un lieu hors d’atteinte des totalitaires.Merci Marcus G.@

Mariateresa

Allez le dire à Yves Christen, invité de Tête à Clash, n. 65, émission de tvlibertes, qui a encensé la Chine pour sa gestion de la crise, et que les chiffres sur les contaminés et les morts communiqués par la Chine étaient exacts. Quelle honte ce personnage.

Lire Aussi