1

Le tourisme contre-terroriste existe et c’est en Israël

Les cours très concrets se passent dans le pays le plus exposé aux attentats depuis sa création. Rien à voir avec les bêtifiantes consignes françaises infligées au grand public* ; moyennant participation financière avec tir à l’arme automatique, des soldats d’élite forment des touristes aux élémentaires ripostes aux agressions. Ces formations de deux heures, validées par les autorités israéliennes sont devenues depuis huit ans les anges gardiens des voyageurs de retour dans leurs pays. Et comme on va le voir, les femmes aussi s’intéressent à l’affaire.

Israël : des touristes de passage dans le pays se forment aux techniques anti-terroristes

Dans une douzaine de camp d’entraînement, il est possible d’être initié à des techniques de combat. Calibre 3 est l’une des sociétés où des officiers issus en grande partie des unités d’élite dispensent des modules adaptés à des civils de passage. Durant deux heures, ceux-ci peuvent découvrir les exigences du tir à l’arme à feu ou se familiariser avec la simulation d’un attentat suicide sur un marché de Jérusalem et une attaque au couteau. C’est-à-dire la routine quasi quotidienne vécue par l’état hébreu.

« Calibre 3 propose également de plonger les stagiaires dans des situations de crise, où ils seront immergés au cœur de combats parmi des commandos israéliens simulant des mission de sauvetage d’otages. »

Le coût moyen de ces instructions basiques de survie est de 115 dollars par adulte et 85 dollars pour les jeunes.

Il existe également des cours de Krav Maga, l’art martial  de la Force de défense israélienne.

Un engouement constant depuis huit années

« Sharon Gat, le fondateur et PDG du camp, estime qu’en moyenne 15 000 à 25 000 visiteurs se rendent à Calibre 3 chaque année. Jusqu’à présent la majorité des visiteurs étaient des Juifs des États-Unis en visite en Israël. Mais de plus en plus de touristes du Brésil, d’Argentine, de France, d’Italie et de Russie, ainsi que des amateurs chinois entreprennent des séjours pour faire l’expérience de ces stages de combat en Israël. »

« Situé dans la région du Gush Etzion, en Judée Samarie, « Caliber 3 » se veut être une école de formation contre le terrorisme. Au cours de leurs séminaires ils vont apprendre quelques techniques militaires afin de savoir réagir et éventuellement se défendre contre des attaques terroristes. Hagar Shezaf est un des instructeurs de « Caliber 3″, il est issu d’une unité d’élite de Tsahal et instruit aujourd’hui des touristes en provenance de Hong Kong. » source http://femininisrael.com/2017/07/19/stage-de-contre-terrorisme-tourisme-made-in-israel/

Les instructeurs soulignent que le code des soldats israéliens leur commande « de garder leur humanité même au combat » 

Dans l’armée de défense d’Israël il existe un code d’éthique. Celui-ci contient même une disposition qui contraste singulièrement avec les pratiques de la grande muette française : « Discipline – Les soldats de Tsahal s’efforceront de réaliser leurs missions de la meilleure façon, en fonction des ordres et de l’esprit inhérent à ceux-ci. Les soldats de Tsahal feront attention à ne respecter que des ordres légaux, et s’efforceront de ne pas obéir à des ordres a priori illégaux. » https://tsahal.fr/armee-de-defense-israel/le-code-ethique/

La maîtrise du pistolet

https://youtu.be/UB3El16sw3M

https://youtu.be/UB3El16sw3M

Military tourisme

https://youtu.be/1MJVz1fdEAo

https://youtu.be/1MJVz1fdEAo

 

Quand les terroristes attaquent

https://youtu.be/7tf6lKju_34

Stage d’anti terrorisme, un tourisme made in Israël©

En savoir plus sur http://jforum.fr/tourisme-de-guerre-en-israel.html#HFgcBGSp9TEyrwDy.99

Le Krav Maga un redoutable sport de combat urbain 

« Gat était colonel au sein de Tsahal et avait sous ses ordres 10 000 soldats. Son instructeur principal Eitan Cohen est reconnu comme étant le meilleur spécialiste de Krav Maga en Israël. « Un jour, j’étais assis là, et je me demandais si un juif dans le camp de la mort d’Auschwitz aurait pu rêver qu’une académie comme celle-ci existerait en Israël un jour et qu’elle formerait des membres de l’armée allemande », a déclaré Gat. « Je me suis dit que je vais ouvrir ce lieu au public pour montrer ce qu’est devenu le peuple juif depuis 75 ans ».

https://youtu.be/N-ss_OfxsgAw

https://youtu.be/N-ss_OfxsgAw

Compétition de Krav Maga au sein de l’élite de Tsahal

 

Business oblige 

« Caliber 3 » et ses concurrents vendent des « objets dérivés » comme les T-shirts ou certains équipements militaires. Il n’est cependant pas précisé si ces équipements sont acceptés lors du retour à l’aéroport.

« Basée à Nes Tziona, « Funtom » a lancé son programme  » Army Experience » il y a quatre ans. Ben Carmel, fondateur et PDG de la société, a eu cette idée durant son service militaire : « Je travaillais dans la formation de membres d’unités spéciales de Tsahal et nous avions souvent la visite de donateurs étrangers. Ils aimaient regarder les soldats et leur parler, c’est là où j’ai eu l’idée de transformer cela en une activité touristique. Entre 5000 et 8000 touristes visitent mon établissement chaque année. »

« Le forfait le plus populaire propose un entraînement de quatre heures destiné à imiter la formation de base dans l’armée israélienne. Les participants s’habillent avec des treillis de l’armée et mangent  des rations des combattants de Tsahal. Ils apprennent le Krav maga, font des descente en rappel et des exercices de tirs. Les prix varient entre 50 et 250 dollars ».

Basée à Jérusalem, « Zikit Extreme » propose un programme plus intensif appelé « Special Force IDF Experience ».

« Les touristes revêtent des tenues de camouflage et participent à une journée entière d’entraînements qui coûte entre 100 et 600 dollars selon les activités pratiquées ».

Les filles de Tsahal

En terre israélienne, tous les citoyens doivent un temps de service militaire à la patrie. Les femmes s’y emploient à hauteur de leurs aptitudes et figurent en bonne place dans l’armée de défense. Ce service militaire – obligatoire – est de deux ans et huit mois pour les hommes et de deux ans et quatre mois pour les femmes.

« En 2016, 2100 femmes servaient en tant que combattantes et ce nombre ne cesse d’augmenter. Les combattantes ont aussi été promues à de plus hautes positions telles que commandantes et officiers. »

Voilà une différence de taille qui rend encore plus horripilante la comparaison avec le parachutage d’une Florence Parly à la tête du ministère des Armées en France : http://ripostelaique.com/discours-de-macron-a-istres-la-potiche-en-tailleur-bleu-identifiee.html et http://ripostelaique.com/pour-se-faire-mousser-florence-parly-a-mis-en-danger-la-vie-de-nos-soldats.html

Que dire également de son chef Macron, obligé de répéter constamment qu’il est le chef d’une armée, qu’il n’a pas servie mais dont en minable usurpateur, il revêt l’uniforme.

Des femmes en uniforme : Les nouvelles recrues du Bataillon Caracal – Ces femmes qui traquent les activités terroristes du Hezbollah –  Elles surmontent tous les obstacles pour devenir officiers de Tsahal – 150 recrues rejoignent le nouveau bataillon combattant mixte – Reportage photo aux côtés des femmes combattantes de Tsahal – etc, tout est sur : https://tsahal.fr/category/pres-des-soldats/les-filles-de-tsahal/

Jacques CHASSAING

 

* http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste

 

Voir aussi

http://ripostelaique.com/ne-pas-etre-arme-cest-etre-incapable-de-proteger-soi-meme-et-les-autres.html

http://ripostelaique.com/trevidic-face-au-terrorisme-il-faut-adopter-des-reflexes-a-lisraelienne.html

http://ripostelaique.com/le-mossad-a-la-pointe-du-combat-anti-terroriste.html

http://ripostelaique.com/berlin-des-victimes-auraient-pu-etre-epargnees-grace-a-des-barrieres-speciales.html

http://ripostelaique.com/a-loups-solitaires-coups-de-feu-solitaires-a-lisraelienne.html

http://ripostelaique.com/zoom-sur-les-unites-delite-antiterroristes-israeliennes.html