1

Le traître et le néant, tout sur Macron ou à peu près…

Le traître, c’est Macron, le néant, c’est sa politique et la Macronie.
Dix ans après Sarko m’a tuer, cinq ans après  Un Président ne devrait pas dire ça… Voici le nouveau livre politique de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, grands reporters au journal Le Monde et redoutables enquêteurs. N’ayant jamais rencontré le Président, ils ont donc fait parler plus de cent-dix témoins de premier plan, dont François Hollande.

Les auteurs racontent le pouvoir solitaire d’un homme suprêmement habile, manipulateur, éperdu de lui-même et très insaisissable.
Ce Rastignac a accumulé les trahisons pour parvenir à ses fins. Dans sa course à la conquête de l’Élysée, alors qu’il était ministre des Finances advinrent un nombre très important de fusions-acquisitions dont la vente d’Alstom à General Electric… Il apparaît que les intermédiaires ont alors touché des commissions stratosphériques, ces bénéficiaires se retrouvant dans la liste des donateurs de la campagne de Macron. Pour le député Olivier Marleix, il y aurait eu pacte de corruption, des plaintes ayant été déposées, une enquête est en cours…

Selon Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes, Macron est un mauvais Président, pas exceptionnel au plan intellectuel, mais d’une volonté hors du commun.

Sans attache partisane, politique ou idéologique, c’est l’homme du zigzag, des revirements qui le font aller dans tous les sens, dire puis se dédire.

S’il maintient un socle d’environ 25 % de supporters, 75 % de Français le rejettent et on les comprend, tant le personnage décrit par cet essai est antipathique.

En bref, c’est bien celui que nous connaissons, capable de tout et surtout du pire. Et il ose ! Après avoir fermé Fessenheim, il veut revenir au nucléaire…

Désormais, il se déclare : « le premier des Gaulois réfractaires »…  À force de dire tout et n’importe quoi, une partie des 25 % d’aveuglés vont peut-être le remarquer.

Il paraît que l’Élysée redoute la sortie de ce livre de 638 pages…

 

Daphné Rigobert