Le tueur de Liège était sorti de prison… la veille

Publié le 30 mai 2018 - par - 14 commentaires - 791 vues
Share

Le tueur de Liège avait obtenu une permission de sortie de prison… hier

On connaît désormais le nom du tueur musulman de Liège. Un certain Benjamin Herman, délinquant notoire.

Il était sorti de prison… la veille. Incarcéré depuis plusieurs années, Herman a bénéficié d’une permission lundi soir, une quinzaine d’heures avant son attaque. Preuve que la justice belge sait agir en parfaite synchronisation : si elle l’avait retenu un jour de plus, le petit soldat d’Allah aurait manqué son rendez-vous avec ses 77 vierges. Avec un tel plat au menu, impossible d’être en retard.

A noter que Herman a probablement commis un meurtre le lundi soir, soit dès sa sortie de prison, consécutif à un braquage effectué à l’aide de deux complices. Encore le signe d’un système qui fonctionne à merveille, sa permission ayant été accordée dans le but de faciliter sa réinsertion.

Entre ces deux missions d’intérim, il s’est gentiment rendu chez sa grand-mère, afin de s’enquérir de sa petite santé. Les guerriers du djihad sont décidément de grands enfants au cœur tendre.

Vols à l’arraché, cambriolages, braquages, coups et blessures… Le profil de ce converti de 35 ans ressemble étrangement à celui de ses copains de Molenbeek, de Trappes ou de Toulouse. De vulgaires sales gosses devenus délinquants, puis gangsters, et enfin criminels de l’islam. Tout cela suit bien la voie droite vers Allah, pourvu que les exactions affectent en premier lieu les kouffars.

Notre ami se serait « radicalisé en prison ». Un argument de plus pour les militants des peines alternatives ? Ce serait aller bien vite en besogne, dans la mesure où « radicalisation » signifie, dans la novlangue, ni plus ni moins qu’une conversion à l’islam.

Si la prison est un haut-lieu de la prédication islamique, les quartiers peuplés d’étrangers et/ou d’ouvriers sont tout autant des lieux où les recruteurs gonflent les rangs de l’armée djihadiste. Du coup, on pourrait peut-être penser à un stage à Chamonix, pas encore complètement ravagée par la peste islamique. Mais je m’aperçois en le disant que cette idée a déjà largement fait florès dans l’esprit fécond de nos magistrats.

En cette période de ramadan, propice aux crimes islamiques, on peut s’attendre à accuser de nouvelles foudres d’Allah et de ses sbires. La véritable question est : quel est le prochain lieu élu à la venue de la divine parole ?

Lou Mantely

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/29/le-tueur-de-liege-avait-obtenu-une-permission-de-sortie-de-prison-hier/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Antitotalitaire

Celui-là était blanc, flamand et converti, c’est une bonne piqûre de rappel, l’islam n’est pas plus que le christianisme ou le communisme, une race, mais une idéologie totalitaire et violente, une idéologie qui ment sur sa nature mais dont les objectifs sont aussi clairs que ceux du nazisme et du communisme: soumettre ou détruire ceux qui ne se plient pas à leurs dogmes et leurs critères.
Raison de plus pour bien savoir qui on a en face de soi, un faciès , une couleur de peau ne prouvent rien, ça ne suffit pas, tant qu’on a pas assez observé ni écouté un interlocuteur qui peut s’avérer très dangereux.
Les prochains attentats sérieux risquent d’être le fait de convertis de type européen.

dufaitrez

Il devait même retourner en prison le soir même !! Quelle Générosité ! Ca paie !
On en a 130 qui piaffent en France, libérables dans les 3 ans… Plus le Stock !
Photocopiez les discours, achetez des bougies !

BALT

Tous les convertis devraient être en prison.
S’ils se convertissent, ce n’est pas par amour du prochain…
C’est fou la proportion de convertis qui passent à l’acte.

patphil

et n’oublions pas que le tueur de trèbes , le tchétchène de Paris , l’égorgeur du père hamel, tous des djihadistes fichés;
quid des prochains libérés pour bonne conduite? un permis de tuer donné par des juges inconscients et des députés naifs qui refusent toute sévérité ;
en colombie, vous êtes attrapés en possession de drogue, vous prenez 8 ans maximum, en guyane française, vous êtes pris, vous prenez quelques mois et la proposition d’un stage de réinsertion pour ne pas aller en prison

Pivert

leurs gueules …

Pivert

Ce qui m’épate c’est que ces abrutis qui pensent qu’à leur gueule à la base arrivent à se faire retourner le cerveau.

FERGENT

Il n’est pas nécessaire d’attacher de l’importance à l’attentat de Liège. En matière de sécurité, ou plutôt d’insécurité, il s’agit ni plus ni moins que d’un copier-coller de ce qui se passe en France. Même laxisme de l’Etat, autant de négligence, d’irresponsabilité, de j’menfoutisme, ni aucune volonté de protéger les citoyens.

Penelope

Si l’assassin musulman (oxymore) s’est radicalisé en prison c’est qu’il était déjà muzz. Rien à voir avec la prison l’islam sème la violence et la mort point barre !

jane

C’ est beau la vie en prison chez les belges, on peut y poser des  » congés pénitentiaires » …

patphil

pareil en france, mais pas la même dénomination!

le Franc

que conclure après 10 ans de pratique ? ;-pourquoi castaner and co font des pieds et des mains pour « rapatrier » tous les combattants français de daech en syrie ? pour servir de forces d’appoint, pardi, si les Nationaux devaient devenir trop remuants ; c’est contre Nous que castaner and co passent leur sacro- saint temps à comploter, pas pour Nous conserver sains et saufs, faut arrêter de Nous mentir à Nous-mêmes.

saintongeais

Le Coran, qui prône ouvertement l’assassinat des koufars, doit être interdit à la vente en France, donc en prison. Les « aumôniers musulmans » n’existent pas dans l’islam. C’est une invention de nos dirigeants. Pas d’aumôniers musulmans dans les prisons!

MissBelgique

A Bruxelles, la bibliothèque de la prison des femmes regorge de corans…..Tous les autres livres sont des dons, mais pas ceux-là. Ils ont été payés. Et ce ne sont pas que des muzz qui les empruntent, non, d’opulentes blondes flamandes aussi…..

patphil

à Cayenne, c’est l’évêque Laffont qui a introduit un imam pakistanais à la prison ! (dixit l’imam Seddiki)