1

Le twerk, une danse de putes ou de primates!

Tiens,  les dégénérés du jour… Le choix est difficile, on est cernés !

Voilà une danse obscène, exhibitionniste, qui aurait sans doute sa place dans un jeu amoureux à 2 ou 3 ou autre (tout est possible entre adultes consentants, dans le secret et l’intimité de la chambre à coucher), et qui plus est sur un rythme et des sonorités africaines… Pas vraiment ma tasse de thé. Je ne sais pas ce qu’elles ont dans le ciboulot les gourdasses, mais ce qui est sûr c’est que leur cul leur sert de QI. C’est dire l’état de leur cerveau… La régression à l’ère de Néanderthal, pour certains de nos contemporains, c’est maintenant !

Et je n’ai pas envie non plus que nos enfants assistent à ce genre de spectacles déplorable ou y participent, je tiens à ce que nos enfants aient le respect d’eux-mêmes..

Pauvre place de la République, salie tous les 4 matins par tous les tarés et dégénérés de France et de Navarre….

 

 

Oui, je sais, pour ces primates,  je suis forcément une vieille conne ignare qui ne connaissait pas il y a encore 3 minutes le mot twerker, non plus que le verbe s’empouvoirer…

Avant de regarder la démonstration des donzelles, j’ai dû utiliser mister google. Que voulez-vous, les traditions papoues ou celles du Congo me sont totalement étrangères et ce n’est pas la scène ci-dessus qui va me donner envie d’en savoir plus et d’approfondir !

Twerker : Le twerk1 (en anglais twerking), est une danse sensuelle2,3 où la danseuse secoue hanches et fesses.

Pas une danse de cul, vraiment, mesdames ? Et en plus elles se payent notre tête.

Le terme est un mot-valise formé à partir des deux lettres initiales de twist et les trois lettres finales de jerk, du nom des danses auxquelles il emprunte certains mouvements et déhanchés.

Cette danse est une variation du mapouka et du soukous, des danses originaires de Côte d’Ivoire4 et de la République démocratique du Congo4. Depuis la fin des années 1990, le twerk a été associé à la bounce musicdu Dirty South et a été diffusé par l’intermédiaire de vidéos de hip-hop et de sites en vogue de partage de vidéo-clips depuis le milieu des années 2000.

L’empouvoirement, c’est quoi ? Une traduction française de l’empowerment, tout un concept mêlant acceptation de soi, confiance, estime, ambition et pouvoir

Il est vrai que la France est un des pays où il y a le plus de mots capables de traduire des nuances… alors il faut se dépêcher non pas de créer un néologisme répondant  à un sentiment, une vision, une histoire mais d’aller chercher le mot anglais… et créer un néologisme pour le traduire… ça doit fumer dans les cerveaux des dégénérés ! Sans doute que le mot « assurance » était inconnu des inventeurs de empouwerment, proprement imprononçable et qui ne peut perdurer, parce qu’il n’a ni histoire ni étymologie.

La langue évolue, comme les concepts, comme les lois.. mais en douceur et avec l’assentiment du peuple, pas sur les injonctions des dégénérés, modèles d’inculture, de ridicule… et de haine. Parce qu’il faut bien voir dans ce Kwerk/twerk/merkw…. un crachat à nos danses, notre équilibre, notre vision et de la beauté et du couple.

Zut ! J’ai dit un gros mot, « couple »… Quelle vieille réac je fais !

 

Histoire de vous laver de toute cette pourriture, 2 petites videos rappelant ce qu’est la beauté et l’équilibre. L’humanité. La civilisation.

Extrait de Roméo et Juliette, Noureev et la danseuse étoile Sae-eun Park…

Christine Tasin