Le vaccin, diviseur diabolique

Publié le 17 août 2021 - par - 8 commentaires - 789 vues
Traduire la page en :

Comme nous le savons, le Prince de la division, le Grand diviseur a un nom : il s’agit du démon. L’objectif de ce dernier est de diviser autant que faire se peut, car il sait que la division ravage, ruine, détruit tout sur son passage. Et voici que les temps actuels, notamment axés sur le covid, lui offrent un nouveau terrain de jeu au niveau mondial : il s’agit bien sûr de la mise en force, au niveau de la planète tout entière, du vaccin anti-covid.

La France, toujours en avance dans les politiques liberticides, vit désormais au rythme du vaccin obligatoire : on ne parle plus que de cela, et la fracture s’agrandit de semaine en semaine, au niveau de la société, au niveau des communautés sociales, au niveau des familles, entre ceux qui sont favorables au vaccin et ceux qui ne le sont pas.

Première remarque : globalement, ceux qui ne sont pas favorables au vaccin se sentent à l’aise par rapport à ceux qui se font vacciner dans la joie et la bonne humeur, ce qui est somme toute assez normal, puisqu’ils sont adeptes de la liberté.

Seconde remarque : globalement, ceux qui sont favorables au vaccin deviennent peu à peu des fanatiques du vaccin, considérant que ceux qui ne sont pas vaccinés font courir à la société un risque considérable en termes sanitaires. Ils deviennent donc peu à peu acteurs de la dictature sanitaire, et le revendiquent haut et fort.

Troisième remarque : globalement, les pro-vaccins ignorent ou refusent de considérer trois aspects des vaccins généralement admis par la communauté scientifique mondiale : les vaccinés peuvent être à nouveau atteint par le covid, les vaccinés peuvent transmettre le covid, les effets secondaires des vaccins peuvent être graves pour le cœur, pour le cerveau et pour les ovaires féminines.

Quatrième remarque : le gouvernement impose dictatorialement un traitement unique, en excluant dictatorialement tout autre traitement. Ce qui génère des profits, pour les laboratoires, qui se chiffrent actuellement en dizaines de milliards d’euros, et se chiffreront sur la durée en centaines de milliards d’euros. D’où la question que l’on peut légitimement se poser : à qui profite le crime ?

Dans ce contexte global, sur le sujet du vaccin, les familles se déchirent, les amis se déchirent, les communautés sociales se déchirent, la société tout entière se déchire. On ne compte plus les brouilles définitives entre les pro-vaccins, adeptes de la dictature sanitaire macronique, et les anti-vaccins, qui revendiquent haut et fort leur liberté.

Une nouvelle fois, Macron et son triste entourage se révèlent les grands diviseurs diaboliques d’une France bien mal en point. Cela dit, la population, chaque jour qui passe, en a davantage conscience, comme le révèlent des sondages récents ou les manifestations répétitives et considérables de cet été. Il nous reste donc des motifs d’espérer : la liberté n’est pas encore morte !

François Billot de Lochner

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Jacques B.

Bien vu : le vaccin génique est un formidable diviseur, et macron, en expert de la division, l’a remarquablement bien compris.

Vous avez oublié un aspect scientifique reconnu unanimement : la balance bénéfices/risques du vaccin n’est absolument pas la même selon l’âge et l’état de santé – c’est d’ailleurs pourquoi, en temps normal, elle est toujours évaluée individuellement, dans le cadre du colloque singulier patient-médecin. Sauf ici, curieusement.

Robert Jordan

En un mot, le macronisme est l’enfant adultérin du nazisme.

Paoli

Le virus est aussi dangereux que certains individus ,,,,dàns les 2cas il brise ,détruit et rend la vie difficile …

Marie france Cheikh

Les français ont toujours été divisés ,ont toujours eus un ennemi à détester. Hier c était les étrangers aujourd’hui ce sont les non vaccinés. Demain ce sera qui? Les chomeurs,les handicapés. Le francais veut appartenir à un communauté et pour ce faire il est capable de soumission juste pour montrer qu il obéit au pouvoir en place. Si nous etions 80% à être contre le vaccin il serait à nos côtés dans la rue. Il n y aurait même jamais eu de passe. Mais comme il ne réfléchit plus et croit dure comme fer que le gouvernement veut son bien alors il coure se faire piquer juste pour etre un bon petit soldat sans ce soucier des autres. Et apres il vient nous dite. Je me vaccine pour protéger les autres alors qu il s est simplement soumis pour aller en terrasse. Le passe c est leur faute.

Di Scanno👍👍👍👏👏 bravo ♥️

Regardez moi cette tronche personne n’a pense a l’enfermer

40 ans de 93

Ne pas oublier , la vaccination favorise les variants . Globalement les vaccinés évitent le sujet , ils doivent sentir que quelque chose ne va pas dans cette fumisterie et refusent de le voir… certainement pas très agréable d’avoir le sentiment de s’etre fait posséder …

Decu de tout

Regardez moi ce rire de con du pédé sur la photo.

Kancau11

Ne serai-ce pas plutôt le rire de MACHIAVEL?

Lire Aussi