1

Schroeder préfère attaquer les bouddhistes que les musulmans

Chacun le sait, le bouddhisme est une des religions les plus répandues dans le monde asiatique avec près de 600 millions de pratiquants, et fait de nombreux émules en France et en Occident, notamment par son encouragement à la pratique de la méditation.

Le bouddhisme prône la tolérance, et personne, en France en tout cas à ma connaissance, ne s’est jamais plaint d’une agression, ou d’une incivilité par un bouddhiste.

Mais les bouddhistes, ne sont pas idiots. Loin de là. Et eux, à la différence de l’Occident déconstruit et en perte de repère, savent reconnaître l’ennemi.

C’est pour cela que tant en Chine (avec les Ouighours), qu’en Birmanie, les bouddhistes savent reconnaître un ennemi mortel qui ne leur veut que du mal : l’Islam.

Sauf, qu’à la différence des préconisations du Christ, la tolérance du Bouddhisme ne prône pas de tendre l’autre joue, ni de ne pas réagir à une agression, mais de se défendre, pour continuer à pouvoir vivre en paix, selon sa foi.

Et quand les bouddhistes se défendent, ils n’attendent pas d’être submergés par l’ennemi, en jouant l’apaisement.

C’est pourquoi, les musulmans ont subi une chasse à l’homme en Birmanie (quand dans d’autres pays d’Asie comme le Vietnam, ou le Japon, l’Islam y est quasiment inexistant).

Il y a donc un pays qui combat l’Islam au nom de sa foi et de son intégrité : la Birmanie.

En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent tient un langage ouvertement islamophobe et soutient Donald Trump. On est donc sûr que c’est un homme de bon sens.

C’est pourquoi Barbet Schroeder a choisi d’y faire un film à charge montrant à quel point les bouddhistes étaient méchants envers les musulmans, qui sont, comme toujours victimes (avant de devenir bourreaux).

https://www.youtube.com/watch?v=4bUDqaXOA9o

Le problème, est que Barbet Schroeder a trouvé plus facile de faire un film sur les méchants Bouddhistes, que sur les méchants musulmans, de Daesh, d’Al Qaida, d’Al Nosra, du Hamas, de Boko Aram, du Hezbollah, du GIA, et tant d’autres groupes meurtriers dans le monde.

Pour équilibrer un documentaire général sur les religions, il aurait pu par exemple faire un documentaire montrant les violences et la gangrène de l’islam dans les cités européennes en France, en Belgique, en Suède, en Allemagne, etc. ou la violence que subissent les coptes d’Egypte, les esclaves népalais ou du Bengladesh qui travaillent dans les Emirats, la violence du GIA en Algérie, la violence de frères musulmans en Egypte etc.

Mais non, incapable d’aller dans une mosquée, dont il sait qu’il ne sortirait pas vivant, pas assez courageux pour aller porter le fer dans la plaie, il a préféré incriminer les bouddhistes de Birmanie, qui se battent pour préserver leur foi, et leur civilisation.

Bref, Barbet Schroeder est un de ces tartuffes, trop lâche pour s’attaquer aux vrais ennemis de la liberté dans ce monde.

Pour continuer à grenouiller dans le milieu des happy few de « la grande famille du cinéma », il préfère défendre l’Islam et montrer les musulmans en victime, conformément à la doxa du moment. Exit les centaines de milliers de morts dus à l’Islam….

Il aura probablement une nomination aux Césars et aux Golden Globes… ça doit valoir le coup…

Albert Nollet