Le Viager : au cinéma, oui, mais surtout pas dans la vraie vie !

C’était il y a 50 ans, une époque où le cinéma français faisait encore l’admiration du monde entier. En 1972, sortaient les films comme « L’aventure c’est l’aventure » de Claude Lelouch, « César et Rosalie« , de Claude Sautet.

Mais surtout « Le Viager » de Pierre Tchernia. Avec de formidables acteurs comme Michel Serrault, Michel Galabru, Jean-Pierre Darras, Rosy Varte, Claude Brasseur ou Jean Richard…

Rien à voir avec ce sordide fait divers où, en 2020, le malheureux Michel Voltz, 82 ans, avait commis l’imprudence de faire un viager avec Abderrahim Ghelouci et son épouse. On le retrouvera assassiné, calciné et enterré dans une fosse de 3 mètres de profondeur.

https://www.fdesouche.com/2022/11/19/faulquemont-57-abderrahim-ghelouci-et-son-epouse-juges-aux-assises-pour-lassassinat-de-michel-voltz-82-ans-dont-ils-voulaient-sapproprier-la-maison-le-corps-du-retraite-a-ete-decouvert-calc/

Conclusion : Le Viager au cinéma, oui, mais surtout pas dans la vraie vie, avec Abderrahim !

image_pdfimage_print
14

16 Commentaires

  1. « Faites moi confiance » je crois entendre Macron et ses sbires!

    Génial et inimitable Michel Serrault, je ne me lasse jamais de regarder ses films, il fut un temps mon voisin à la campagne, un homme discret, un soupçon malicieux et un coeur gros comme ça!

    Nous pensons beaucoup à toi Michel!

  2. Sans être parano, les précautions élémentaires quand on est crédirentier sont de partir loin sans laisser d’adresse, et de mandater un tiers de confiance à qui vous enverrez régulièrement des preuves de vie pour qu’il encaisse les loyers à votre place.
    En outre, signer un contrat quel qu’il soit avec un mahométan est extrêmement risqué, puisque pour lui seule la charia compte. Et sa « loi divine » prévoit une kyrielle d’échappatoires… Et surtout le fait qu’avec un kouffar. sa parole ne saurait être engagée.

  3. Dans ce film absolument génial qu’était « Le viager », il ne faut surtout pas oublier René Goscinny qui en avait écrit le scénario. Heureuse époque, s’il en était !

  4. Bien vu, Pierre, en effet un des meilleurs films d’humour (trés noir
    !)à ma connaissance; que je regarde avec joie à chaque redif (hélas peu fréquente) et qui rappelle les belles années que nous vécûmes..
    Chaleureuses salutations à vous.Bernard

  5. « Faites moi confiance !!! » Hello Jean-Pierre
    C’est un véritable plaisir que tu me fais en me rappelant cette époque bénie ! Moi, j’avais 14 et je m’en souviens très bien. Merci pour tes vidéos, pour le boulot que vous faites, à tous MERCI.

  6. Méfie-toi du maire qui trompe disait-on au moyen-âge.il y a d.ailleurs dans le vieux Nancy, une rue qui porte ce nom .Quii ô que traité avec le diable est un mauvais marchand. Marié toi dans ta rue.A beau mentir qui vient de loin. tous ces vieux brocards assuraient la sûreté du groupe qui savait s.immuniser contre la traîtrise de l.etranger. mais notre époque affranchie qu.elle se voulait à balayé ces préjugés d.un autre temps Resultat, on accueille l.etranger comme le Messie :pillages, viols , égorgements assassinats « poproms ». Des fillettes et jeunes filles sont enlevées en plein jour pour le plaisir de lascars tarés récidivistes. Ceux qui logent, accueillent, nourrissent, hébergent des étrangers extra européens sont des traitres qui méritent le sort qui leur est parfois fait .que ceci serve de leçon à ceux qui gobentles propos des médias dominants

    • Cette plaque à été régulièrement volé….En sortant du TEM’ le bistrot à côté, on s’amusait à pisser jusqu’à toucher la plaque…Ben j’ai jamais réussi. Maintenant, Nancy, que j’ai quitté sans regrets à mis des plaques en plastique…Dégueus et qui s’effacent…Rue du Haut-Bourgeois, rue des Loups, rue De Guise etc…

    • Errata.lire:méfie-toi du Maure qui trompe…..Quiconque Traite avec le diable

    • Merci pour cette information, Carole, je lis tellement, j’en avais oublié cette nouvelle de Maupassant, auteur que j’adore, tous ces écrits méritent d’être lus, même ses critiques théâtrales et littéraires. Bonne journée.

      • Je suis contente que cela vous ait intéressé, le ch’ti. J’adore Maupassant, je crois avoir tout lu de lui. Son œuvre, c’est quand même autre chose que ce qu’on lit (ou tente de lire) – et récompense, aujourd’hui : la platitude morne et ennuyeuse, le nombrilisme, exécrables et navrants d’une Annie Ernaux !

        • C’est moi, Carole, pas Carike. Des lettres que j’ai tapées sont venues s’inscrire dans la case réservée au nom sans que je m’en aperçoive, d’oû ce nom étrange de Carike ! 😉

  7. Il faut vraiment avoir rien dans la tronche pour faire un viager avec un bic haut (meme dans les deux sens) ….en gros : pas de negociation d’aucune sorte avec ces gens là car meme condamnable la loi sera toujours en leur faveur

  8. encore une horreur passée par perte et profit dans les media collabos et dont l’auteur ne risque pas grande chose vu l’état de délabrement du pays et de sa justice politisée : la france est vraiment l’eden pour cette engeance malfaisante dont il faut se méfier comme de la peste quelle que soit sa position dans la société

Les commentaires sont fermés.