Le village d’Allauch ose la crèche

Allauch, c’est un village sur une colline au sommet de laquelle  un clocher a été dressé, il y a… longtemps. Un  clocher modeste et orgueilleux à la fois. Modeste de par sa taille à peine plus haute que celle des moulins. Orgueilleux, car on peut le voir d’où que l’on soit, impeccable dans l’azur des collines.

Allauch joue les modestes mais mine de rien, sait qu’elle est le berceau de la belle Gyptis, la princesse ségobrige, qui épousa Protis, un jeune marin grec. De leur union naquit la cité phocéenne qui s’étend juste là, à ses pieds, jusqu’à la mer.

Allauch et son petit clocher n’ont  de vis à vis que notre Dame de la Garde et ne sont dépassés que par le massif du Garlaban, vous savez, celui de Pagnol, enterré là, tout près.

C’est comme si le village avait en lui-même suscité cette fête du 24 décembre qui ne pourrait avoir lieu nulle part ailleurs. Allauch, c’est un décor de crèche naturel. La Marie d’Allauch et sa population transforment tous les ans le cœur du village en crèche vivante.

La nuit de la Nativité, sous un ciel aussi pur que le jour, les gens d’Allauch tous ensemble se pressent au pied de la colline pour célébrer la Nativité. Les enfants n’ont pas froid, enveloppés de chaleur humaine dans la plus longue nuit d’hiver.

Deux heures avant minuit, tout là-haut le clocher s’éclaire. L’ange Gabriel, interprété par une Allaudienne, annonce  aux bergers la bonne nouvelle : un enfant est né. Aussitôt,  bergers et troupeaux  descendent la colline aussi vite qu’ils le peuvent annoncer la nouvelle au puisatier qui, de surprise en tombe à la renverse dans son puits. Les tout petits s’exclament : il est tombé, il est tombé, avant de le voir, rassurés, sortir  du puits sain et sauf et suivre les bergers.  C’est au tour du boulanger, du poissonnier, de la mamé, d’être réveillés par les bergers et les sonnailles des brebis  et de leur emboîter le pas.

Arrivés au pied de la colline, bergers, moutons,  santons vivants, tous comédiens d’un soir,  ouvrent le chemin à la foule et la conduisent à l’église. Grands et petits, croyants ou non, locaux et visiteurs d’un soir, communient dans ce même moment millénaire où chacun trouvera ce qu’il n’avait pas forcément cherché : tradition, ferveur, transcendance.

On est à l’aplomb de minuit. Le ténor marseillais fait vibrer l’église d’un superbe Minuit chrétien :

Peuple à genoux, attends ta délivrance, dit le premier refrain du cantique

…Peuple debout, chante ta délivrance, lui répond le dernier.

Florence Labbé

 

image_pdf
0
0

39 Commentaires

  1. Quelle belle histoire et quel beau village. Cela nous change des têtes à claques qui polluent non seulement nos écrans à longueur de journée mais qui encombrent également nos esprits par leurs débordements continus de haine et de connerie confondues. Merci pour cette belle contribution chère madame Labbé.

  2. Bel article de Florence, plein d’étoiles de l’espérance, Nous y sommes, Noël 2016, dix crèches, Noël 2017 cent crèches, Noël 2018 mille crèches, 2019 ….,
    L’espoir renaît les excréments gauchiasses vont se retourner dans leur tombe.
    Bravo la mairie d’Allauch !
    Vive Noël et ses crèches !

  3. Dans mon village aussi la Mairie a fait installer une crèche.
    Je suis très étonné par notre Maire, franchement !!
    Il y a deux ans les guirlandes lumineuses étaient Bleu Blanc Rouge.
    Tous les bobos du village ont eu des insomnies, j’ai adoré.
    Cette année une crèche magnifique, juste là, ah !! j’adore.
    A voir aux Baux.

  4. Je suis né à Allauch (dernier garçon à être né dans l’hôpital d’Allauch, qui n’existe plus …), mais je n’y habite plus. Je ne suis pas loin, habitant maintenant dans le var… Mon père était facteur, j’y ai moi-même fait des tournées dans ma jeunesse, pendant les vacances scolaires.

  5. J’habite à quelques encablures de ce magnifique petit village.
    J’ai participé il y a quelques années à la descente des bergers et mangé en bonne compagnie le repas de Noël avec les célèbres 13 desserts.
    Un vrai Noël provençal.
    Quelle belle soirée entre amis avec la famille, entourés de gens heureux d’être là et de célébrer la Nativité dans une belle ambiance de fête.
    Que nous étions bien.

  6. Je vous souhaite un Joyeux Noel, avec la crêche pour perpétuer la tradition de notre culture et de la Fête religieuse..La France judéo-chrétienne doit garder sa culture et sa Croyance.Bonnes fêtes de la Nativité à tous.

  7. Espoir de la perpétuation d’une Tradition ! D’une Vie villageoise !
    La Croyance a-t-elle encore sa place ? Nul ne le sait ! C’est le Puy des Fous !
    La Tradition est un Socle, celui qui y déroge se tue !

  8. Magnifique !! de toute façon, arrivera un moment ou la vérité explosera littéralement !!

    Merci Florence pour cet article qui me fait chaud au coeur…

  9. cette prolifération de crèches me donne de l’espoir; l’esprit gaulois des Astérix me ravit. j’ai même noté qu’un maire avait organisé un concours de crèches…pour au’un préfet aux ordres n’ose pas l’attaquer en justice!

  10. Superbe article, Florence ! Magnifique ! Dommage que l’on n’entende plus le si beau, si émouvant « Minuit chrétiens » à la messe de minuit ! Mais chaque année, le soir du réveillon, après la messe, avec 2 ou 3 amis, croyants ou pas, mon fils nous fait écouter ce cantique suivi par « adestes fidèles », « les anges dans nos campagnes » « douce nuit », qui sont parmi les plus beaux ! Nos traditions ne sont pas mortes, elles sont endormies et seul, UN CHEF pourra les réveiller…

  11. Faut il interdire la créche vivante d’ allauch.
    Pour ne pas froisser les musulmans.

  12. Merci infiniment , Florence, pour cet article qui réchauffe le cœur ! Je viens de téléphoner à la mairie d’ALLAUCH ( prononcer ALLAU ) pour féliciter le Maire , la secrétaire était très touchée !
    mairie d’ALLAUCH 0491104800
    Pierrre dans le 17

  13. Purée, j’en chiale ! Un village de Provence qui défend ses traditions face aux hordes barbaresques assoiffées de viols et de meurtres ! Bon allez je vous laisse à vos obsessions. Joyeux Noël !

    • Toi tu préfères l’illumination des véhicules en feu qui est également une tradition venue du Sud…..??!

      • Sa vient peut être du Sud car c est là qu’ il y a le plus d arabes.
        Mais en contre parti c est a Strasbourg que les voitures flambent le plus.

    • Et moi je te laisse à ton aveuglement stupide, crétin ! Les voitures qui brûlent, le caillassage des pompiers, les prières de rues, le Bataclan, le mitraillage de Charlie, c’est un fantasme ? Le camion de Nice, les assassinats, les égorgements, les décapitations, c’est un fantasme ? La disparition des églises au profit de la multiplication des mosquées avec de l’argent public, la multiplication des interdictions de crèches, c’est un fantasme ? L’augmentation effrayante des voilées, des barbus, des djellabas, le harcèlement des « sales putes de Françaises », c’est un fantasme ? Demeuré !!!
      Et j’en profite pour vous saluer, Florence Labbé, pour votre touchant et magnifique article et vous souhaiter un très beau Noël. Il n’y a pas que des bourrins comme Pascal qui vous lisent, heureusement.

        • Pascal est un anti fa ? Donc un lâche, un poltron, un dégonflé ! Merci pour l’information Charlie 732 et un excellent Noël à vous.

  14. Attention la nuit du 24 décembre, au 25, n’est pas la plus longue nuit d’hiver.

    • Jan le connaissant, seriez-vous psychorigide? La nuit du 24 au 25 est la plus longue pour ceux qui attendent les jouets et luttent contre le sommmeil pour voir arriver le Père Noël.

      • Mince  » psychorigide  » ! Jamais entendu auparavant ! je vais le retenir et essayer de le placer à l’occasion !
        Donc, vous, inversement, vous seriez une psychomolle ?!
        ou une psychoflexible ? Ou une psychosouple ? Ou une psychocool ? ( cool ! )..
        Bon allez, je vais vous faire mon cadeau de noël :
        Vous êtes, en fait, une psychozen !
        Douce nuit…
        Et rendez vous à la nuit la plus courte !…

  15. euh…Il y a une crèche dans le hall de la mairie d’Allauch et la procession y va-t-elle?

      • 22000 habitants aujourd’hui. Le village s’est agrandi par les gens qui ne veulent pas vivre à Marseille. La descente des bergers se déroule dans ce qui était, il n’y a pas longtemps, le village, c’est-à-dire l’habitat dans la colline.
        Sinon, je vous sens chiffon. Quelque chose vous gêne dans ce texte?

        • non, juste qu’Allauch n’est plus un village depuis longtemps..qu’y maintenir une tradition villageoise et provençale est méritoire .et que l’espace représentant la République laïque et démocratique n’est pas impacté par cette tradition historique mais néanmoins chrétienne qu’il convient de respecter au même titre que les fêtes calendales / votives ou la bénédiction des chevaux de Cabriès.

  16. pourqoi changer nos coutumes meme les PASTORALES PROVENCALE vont déranger ces antis FRANCAIS; pourquoi vous allez pas vivre dans ces pays que vous défendés

Les commentaires sont fermés.