Le viol, ce crime si peu révélé et si peu combattu !

Depuis le début de l’affaire DSK : viol, tentative de viol, agression sexuelle sont des thèmes qui reviennent, comme un leitmotiv, dans tous les journaux et les grands médias. Peut-on parler d’une prise de conscience ? Les personnes qui ont le courage, il en faut, de défendre et de soutenir les femmes victimes sont exceptionnelles et sans doute n’y en a-t-il pas assez(1).
Madame Emmanuelle Piet, gynécologue, Présidente du collectif féministe contre le viol, est une de celles-ci. Elle s’est exprimée le jeudi 7 juillet à l’émission C dans l’air avec beaucoup de calme, de fermeté, une certitude souriante…. On ne  lui fera pas dire que le viol ce n’est rien ou bien que les femmes après tout, souvent,  l’ont bien  cherché.
Non le viol est un acte destructeur, les femmes  en reste traumatisées et il est très difficile de les reconstruire : 10 % seulement d’entre elles portent plainte, et, selon Madame Piet, sur ces 10%  seulement 10%, voient leur préjudice reconnu…. Une goutte d’eau dans l’océan du  viol !
Après l’affaire DSK, le collectif dont elle s’occupe a reçu de nombreux appels qui étaient de deux natures, certaines femmes disaient ça va nous donner du courage pour parler, les autres disaient vu la manière dont on s’empresse de scruter le passé de la victime et de la détruire ce n’est pas la peine on ne nous croira pas comme d’habitude !
En dehors  du cas DSK, sur lequel elle ne se prononce pas,  elle a cependant bien démontré la mécanique qui se met en place du côté de la défense des agresseurs en général, salir la victime. Cette femme est une menteuse, donc elle n’a pas été violée, « les menteuses ne peuvent pas être victimes de viol » dit-elle faussement enjouée! La  démarche semble se mettre en place de la même manière contre  la jeune Tristane Banon, que l’on va accuser de mensonge.
Les viols ou les tentatives de viol peuvent être plus ou moins faciles à avouer suivant qu’ils sont commis par quelqu’un de l’entourage ou par un étranger. Les familles et souvent les mères hésitent à encourager leur fille à porter plaine, elles pensent qu’en les entourant  de soins elles vont leur faire oublier « tout ça », et qu’il ne faut plus en parler. Or on n’oublie jamais « ça », c’est quelquefois plusieurs années plus tard que celles qui se croyaient supérieures qui voulaient faire comme si elles étaient plus fortes que le violeur, s’écroulent, dépriment ou craquent complètement voire se suicident. Est-ce le cas de cette jeune policière, qui vient de se suicider à Toulouse, victime il y a quelques années de viol en Seine Saint Denis, en rentrant chez elle après son service ?
Suicide d’une policière à Toulouse – Société – Nouvelobs.com
Les viols sont commis dans tous les milieux, et maintenant par des garçons de plus en plus jeunes qui comme les adultes disent elle voulait bien…Le viol peut prendre d’autre forme dans le cas des mariages forcés. La jeune fille  subit alors le viol à domicile sur décision parentale : « Subis et tais-toi ». E Piet est intervenue au sénat en mars 2010 pour présenter une étude sur le mariage forcé réalisée en Seine Seine-Denis.
http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video4265.html
Le viol peut être aussi conjugal, les femmes subissent et se taisent. On commence à dénoncer cette violence là par des petits messages à la télévision.
Le viol est aussi une arme de guerre pour détruire une ethnie. Combien de femmes violées en Bosnie, au Rwanda, au Congo et dans bien d’autres endroits de conflits, moyen de propager aussi le Sida.  Que pensez de l’augmentation importante des viols en Australie ou dans les pays scandinaves, que certains, comme l’inspecteur Gunnar Larsen lient à l’immigration. Que dire de cette journaliste américaine violentée récemment en Égypte  au milieu d’une foule, comme avaient été violentées des jeunes égyptiennes au Caire à la fin du ramadan 2006 ?
Face au viol les pouvoirs religieux restent dans leur certitudes. Soit on  rejette les femmes de la communauté, elles deviennent la honte du clan. Pire, on justifie le viol pour mauvais comportement parce que les femmes ne sont pas assez couvertes par exemple et alors c’est normal, c’est de leur faute, elles n’avaient qu’à s’habiller religieusement. En cas de grossesse, dans le monde chrétien, elles sont interdites d’avortement  par la  hiérarchie catholique. Il faut donner la vie coûte que coûte et mettre au monde l’enfant qui  rappellera en permanence son viol à la mère, enfant  qu’il lui sera impossible d’aimer.

Excommunication : « le viol est moins grave que l’avortement

Alors l’homme est-il définitivement un prédateur ? De la préhistoire à nos jours violeur il fut, violeur il est, violeur il restera ?  … La pratique de la tournante dans les cités est-elle le signe d’un dérèglement de notre société ou de la perpétuation d’un bas  instinct primaire ? Est-elle une forme de mise au pas des jeunes filles qui auraient des volontés d’échapper aux mâles dominants des quartiers ? On peut relire l’excellente interview de Samira Bellil victime d’une tournante et auteure de « Dans l’enfer des tournantes » (2) réalisée par Isabelle Alonso en 2003.
http://www.isabelle-alonso.com/Dans-l-enfer-des-tournantes
Dans l'enfer des tournantes
Les associations féministes (3) demandent des punitions exemplaires car ce sont  des milliers de femmes et de plus en plus de très jeunes filles qui sont violées chaque année, ce n’est pas rien…. !

Egalité » Blog Archive » Regards de femmes réagit au viol d’une 

www.egalite-infos.fr › Brèves – En cache

9 mai 2011 – Accueil > Brèves > Regards de femmes réagit au viol d’une jeune adolescente à la gare Lyon Part-Dieu. Newsletter. Suivez-nous… ——

Mais quand on voit le sort qui a été réservé à Marie Neige Sardin au Bourget, victime de plusieurs viols,  on peut vraiment désespérer et se demander si la justice et les pouvoirs publics ne sont pas dans certains cas plutôt du côté  des violeurs ?

Enquête&Débat » Emmanuelle Piet, du collectif féministe contre le 

Chantal Crabère

(1) Emmanuelle Piet Collectif féministe contre le viol
(2) Dans l’enfer des tournantes  Samira Bellil  Collection Folio
(3) http://www.regardsdefemmes.com/

image_pdfimage_print