Le vivre-ensemble musulman : reposer séparément, selon le Conseil d’État

Carresmusulmans3.png

Le 15 juillet 2022, le Conseil d’État a rejeté* ma requête demandant l’annulation de la circulaire du 19 février 2008, par laquelle le ministre de l’Intérieur pousse les maires de France à violer la loi de la République afin de se soumettre à l’exigence religieuse de création de carrés-espaces confessionnels réservés aux musulmans.

La position de l’État est choquante en ce qu’elle :

  • renie les dispositions de la loi du 14 novembre 1881 interdisant la création de carrés confessionnels et celles de la loi du 5 avril 1884 obligeant le maire à la neutralité laïque des cimetières : dispositions reprises dans les articles actuels du code général des collectivités territoriales ;
  • renie le principe républicain fondateur d’ÉGALITÉ de TOUS devant la loi, sans distinction de religion, mentionné dans l’ARTICLE PREMIER de la Constitution française, qui confirme également le caractère laïque de la République ;

La position de l’État est encore plus choquante lorsqu’elle valide, au nom d’accommodements dits raisonnables avec la population d’origine immigrée, une ségrégation spatiale et une discrimination morale et juridique fondées sur le motif inavouable du rejet des non-musulmans pour impureté ! 

 En effet, la « loi » musulmane interdit aux musulmans d’être inhumés en terre infidèle parmi les « mécréants » que sont les chrétiens, les juifs, les athées, etc. ; comme elle interdit d’ailleurs aux non-musulmans d’être inhumés parmi les musulmans.

En exigeant la création illégale de carrés et d’espaces confessionnels dans les cimetières, les musulmans souhaitent, en réalité, créer en France des terres d’islam qui leur seront réservées et d’où seront exclus les non-musulmans.  

 Nous nous trouvons là en présence d’une illustration incontestable de la réalité des sentiments qu’éprouvent les musulmans, persuadés de leur supériorité, à l’égard des non-musulmans.  

Le discours de façade du soi-disant « vivre-ensemble » n’est-il pas ainsi battu en brèche lorsque apparaît l’envers, bien réel lui, fondé sur le refus des musulmans de « reposer ensemble » ?

Afin d’éviter que la France connaisse un bien regrettable et obscurantiste retour en arrière, au temps des rivalités et séparatismes confessionnels, il revient donc aux autorités politiques et à l’État d’abandonner leurs louvoiements clientélistes électoraux et de rétablir, POUR TOUS, la force de la loi républicaine du 14 novembre 1881 et la neutralité laïque des cimetières sur tout le territoire national, y compris dans les départements du haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle. 

 Là est la raison de mon recours citoyen !

Marcel GIRARDIN 

  • Le Conseil d’État a rejeté ma requête, sans se prononcer sur le fond de cette importante question, en indiquant simplement que je n’avais pas d’intérêt à agir en tant que citoyen demandant l’égale application de la Constitution et de la loi républicaine à tous, sans distinction de religion.

J’ajoute par ailleurs que, contrairement à ce que mentionne le Conseil d’État, je n’ai jamais été adjoint au maire ni ne me suis prévalu de cette qualité pour justifier de mon intérêt à agir…!

 

image_pdfimage_print
6
2

17 Commentaires

  1. L’islam n’est pas une religion. C’est une saloprerie totalitaire.
    Strictement rien des revndications du Nazislamistsme ne doi venir polluer notre nation Laique. Méme les cimetiéres.
    Remarque au passage : L’incinération est devennnue une nescecité

  2. Bonjour,
    Pour moi cet article est hors sujet depuis longtemps : dans les villes islamisees (Vénissieux echirolles) les macchabees partent par avion en terres d’islam

    • Oui, car une très grande majorité des défunts est encore inhumée dans un pays musulman d’origine puisque la France n’est pas une terre d’islam.

      Mais attention, il ya aujourd’hui des pressions croissantes de la part de la communauté et de ses représentants auprès des maires, des députés et des préfets pour obtenir, PAR DÉROGATION À LA LOI, la création de carrés musulmans qui deviendront terre d’islam, réservée aux musulmans !

  3. Nous n’avons pas non plus, envie de reposer à coté d’eux…!La ameilleure solution est le retour chez eux…ils n’ont pas, il me semble de fête des défunts alors aucun problème.

  4. si les cadavres de mécréants polluent ceux des mahométans, il n’y a qu’à ne plus enterrer les gaulois mais les bruler , ça leur rappellera l’enfer auquel ils sont promis

  5. ON laisse aussi se créer des carrés juifs dans nos cimetières (ex. Châteauroux, Vichy, etc.)

    • lES JUIFS l’ont toujours fait, depuis le haut moyen age ,et partout, mais ne nous trompons pas, c’est pour les mèmes raisons que les muzs …LE DJIHAD leur comportement est très proche

  6. Il y a eu les carrés juifs(c est le terme qu ils emploient),avant que les Musulmans revendiquent la même chose. Mais bon!s il n’y avait que ça..

  7. ils ne vivent pas comme nous , ne s’habillent pas comme nous , ne parlent pas comme nous , ne mangent pas comme nous , ne cherchent pas à s’intégrer,
    ne veulent mème pas etre enterrés dans les mèmes lieux que nous ….Alors , BORDEL , que font ils ici ? ….AH la CAF, li choumage , li djihad …JE COMPRENDS !

  8. Les français du chef de l’état à l’individu lambda sont des ignorants, incapables d’admettre que l’islam, qui bascule de plus en plus dans ses dogmes les plus extrémistes, est actuellement l’idéologie qui se répand sur la planète la plus raciste, intolérante, dictatoriale, violente et sectaire.

  9. Non, non ! déjà je ne vais jamais dans une piscine me mélanger avec ces gens alors oui qu’ils se barrent dans leur bled se faire enterrer rien à foutre !!!! Arrêtez avec vos lois d’égalité à la noix !!!!!

  10. Après le grand remplacement des vivants, on aura le grand remplacement des morts : des cimetières musulmans avec une fosse commune pour les koufar. Comment peut-on tolérer l’invasion et le racisme jusque dans la mort ? Et j’aimerais qu’on m’explique comment les musulmans peuvent payer des concessions dans les cimetières français depuis des lustres.

    • Je suis catholique et j’espère bien que les miens pourront m’enterrer chrétiennement… et je me moque bien de savoir si mes voisins de caveau sont musulmans, juifs, athées ou je ne sais quoi !

      Unis dans la mort, tous frères, tous citoyens même s’ils sont étrangers, tous ensemble dans un espace communal pour tous…

      Dans l’attente de la résurrection promise par le Christ !

  11. Officiel ou officieux, chacun peut constater en visitant ses morts que depuis des décennies les muzz, les juifs et les autres sont enterrés chacun dans leur coin.

Les commentaires sont fermés.