Le voile dans la haute couture, pas de problème pour les féministes ?

Publié le 28 février 2020 - par - 21 commentaires

Lettre à : ELLE – Stéphanie Kohen / MADAME FIGARO- Emilie Faure / MARIE CLAIRE – Mélody Thomas / COSMOPOLITAN – Charlotte Darnige / L’EXPRESS – Julie Sansonetti / VOGUE Héloïse Salessy.

Peut-on accepter, en France, au nom de la haute couture, de voir des défilés de mode
organisés par des pays où l’islam radical s’est installé et où les femmes sont voilées ?
« …. s’appuyant sur les exigences d’élégance, de grâce et de modestie chez la femme.
Soie, dentelle, taffetas, cuir, broderies de perles et pétales de fleurs cousus main : les
ensembles de soirée et de tous les jours, réalisés dans les techniques de couture chics et
modernes »

Source : https://fr.rbth.com/art/84317-mode-musulmane-tchetcheniekadyrova-
defile-paris

À lire ce descriptif, on pourrait penser à toutes les maisons de couture, que nenni !
« Histoire d’amour », la maison de couture d’Aishat Kadyrova fait découvrir la culture
tchétchène au public parisien dans le cadres des « saisons russes ».
https://russianseasons.org/fr/news/histoire-d-amour-la-maison-de-couture-d-aishatkadyrova-fait-d-couvrir-la-culture-tch-tch-ne-au-publ/

« Faire connaître aux Parisiens le patrimoine culturel du peuple tchétchène », la
Tchétchénie, ce fabuleux pays où les femmes ont l’obligation de porter un foulard couvrant leurs cheveux au travail ou à l’université, injonction faite aux couples divorcés de
reprendre une vie commune, autorisation d’unions polygames…
Source : https://www.monde-diplomatique.fr/2018/04/LE_HUEROU/58581

Bref, l’application stricte de la charia.
Pas une journaliste, pas une féministe n’a dénoncé le voile porté par près de 80 mannequins à ce défilé, dont certaines françaises !

Pourtant, vous n’avez pas manqué de vous manifester, dans ces beaux magazines aux
pages en papier glacé, à l’occasion du défilé Christian Dior, pour relayer les messages
que vous appelez « féministes » :
« we are all clitoridian women » (« nous sommes toutes clitoridiennes », « women raise the
upraising » (les femmes relèvent le niveau) et « when women strike the world stops »
(quand les femmes frappent, le monde s’arrête). Patriarchy = repression (patriarcat =
répression).

Mesdames, les femmes vivant sous la charia sont voilées, battues, violées, mariées de force. Pas de plaisir clitoridien pour ces femmes, mais évidemment, c’est moins glamour de parler d’elles.

Fanny Idoux, ex-Truchelut

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
kouffar

je me ferai bien une paire de pompe en peau d erdogan

Morgane

Et les fémens… Où sont-elles ?! 🤔 Elles n’ouvrent pas leurs gueules là !!!! 😠

Amarillys Taylor

Pour tous ces soi disant couturiers, il n’y a que le fric qui compte. Ils ne vont pas défendre les femmes quand ils sont grassement payés par l’Arabie Saudite et le Quatar non ? Les femmes qui sont tuées en Iran parce qu’elles ne veulent pas porter la burka obligatoire, celles qui sont condamnées a des dizaines d’années de prison parce qu’elles les ont défendues ( avocates ), ils ne veulent pas le savoir aussi longtemps qu’ils sont les richissimes clientes des pays du golfe… Quand je vous dit que pour l’argent “on tue père et mère”…

POLYEUCTE

Qatar et Arabie au premier rang ? Défilé de Bikinis ? Plutôt de Burkinis….
Il faut bien trouver l’argent … là où qu’elle est !

malein

Les associations féministes défendent les femmes quand elles sont payées pour le faire ; dans les cas où elles n’obtiennent aucun avantage (comme pour Zineb, Mila et bien d’autres) non seulement elles ne bougent pas mais elles font même preuve d’une certaine sympathie et d’une certaine complicité envers ce qu’elles prétendent habituellement combattre.

zéphyrin

Logique; pour les “vraies féministes” il y a davantage de “découverte” à l’effeuillage chez les voilées . (sourire)

Mountain

Des gourdasses,mais quand il y a du fric à la clef on ne dit rien ,de plus je rajouterai ,elles peuvent le mettre de toute les couleurs et de toutes les matières,de toutes façons c’est moche .

Gillic

Le féminisme, une erreur de l’ humanité !!!!!

Eric des Monteils

Quand la pourriture gauchiste s’empare du féminisme, rien ne peut l’arrêter dans la descente vers l’horreur du traitement des femmes. Le féminisme est né de la mollesse des hommes occidentaux ; il est normal qu’elles soient attirées par le machisme islamique. “Plus je dis non, plus je veux”

jeannot

Regardez ces piteux présentateurs et journalistes qui défendent bec et ongle le féminisme. “Le drôit des fâmes” Vous croyez, sincèrement, poules mouillées, que la fâme va vous en être reconnaissante ? Ouais, comme un crouille qui remercierait un communiste d’avoir tout fait pour favoriser l’invasion de la France

patphil

en europe occidentale, une femme peut être violée sans que les féministes ne s’en émeuve (si l’auteur est musulman) mais voilée même à cinq ans, c’est accepté et même soutenu par ces islamogauchistes

Ren3

Vous avez raison. Traitres et Cie qui ne pensent qu’à faire du fric avec les muzz. C a vomir

jeannot

Les féministes ont des comptes à régler avec les hommes blancs, et avec eux seuls, ce qu’elles appellent l’oppression millénaire du patriarche. Peu importe si ceux qui les agressent, les insultent, les violent soient des africains du nord ou d’ailleurs. Pas un mot à ce sujet bien qu’elles en soient parfaitement au courant. Leur rancoeur accumulée s’adresse aux hommes blancs. Le père, le mari, le géniteur, le patron. Est-ce que ce sont les français de souche qui les traitent de sales putes, leur crachent dessus, les mettent plus bas que terre, les terrorisent ? Attendez de voir s’appliquer la charia, elles vont en avoir du féminisme

La_Soupape

Bah la haute couture est un milieu de tantes soumises au dieu pgnon alors un peu plus, un peu moins, ça change que d’alle…

Alsace

Tantes soumises je ne sais pas en revanche , d’après les tenues ( je passe sur le foulard ) les couturiers relancent le textile , en effet celle qui porte le voile est fagotée avec un imperméable taille 54 sur une carrure anorexique 32 ,franchement les manches sont hideuses , le col tailleur disproportionné et on dit que ça c’est la mode mais quelle horreur .
Le défilé Gucci n’est pas mal non plus un tas de fripes de récup de chez Emmaus , ou alors des tenues Marie-Antoinette très pratiques pour prendre le métro . Dick Owens les mannequins en Dark Vador . Puisse cette relance de textile apporter une relance de production dans les Vosges des usines qui ont mis la clé sous la porte ! Hein monsieur Lang ?

La_Soupape

Mon dieu, quel bel homme !
YSL

Sinon à Gerardmer y’a aussi du très bon Munster, miam !

Hans

1 La mode actuelle? une horreur, de la merde, il n’y à pas d’autres mots pour définir toute cette tendance ou le mauvais goût est porté au nues, normal toutes les valeurs sont inversées en notre époque dominée par les franc-macs, la laideur et le grotesque sont vénérés, ce qui était beau et avait du chic est au rebut; donc un milieu de merde qui va avec, toutes ces collections grotesques et à vomir sont faites par des daubes de soi disant créateurs (créateurs de leur connerie je dirai plutôt) pour des fashionistas du même milieu, car franchement qui à envie de porter des merdes pareilles! tout ça c’est fait pour le buzz, pour faire parler des ces guignols sans talents et sans respect finalement pour la femme ou l’homme selon le genre qu’il disent habiller (d’ailleurs

Hans

2 on ne sait même plus de quel genre il s’agit); oui la mode à bien changé,c’est simplement le reflet de la débilité ambiante et de la déliquescence de la société occidentale; dans toute cette soi-disante mode, pas une femme qui ne soit attifée comme des putes dignes des trottoirs de Manille ou de la rue St Denis,des fashion-trans et follasses déguisées qui auraient plus leurs place au bois de Boulogne ou à la gay pride, femmes sm en latex et cuir (YSL, Mugler…), anorexiques pré pubères faisant peine à voir portant des frusques ridicules type puces de Montreuil pour le style, et autres pauvres créatures de la fashion affublées comme au carnaval…pitié, que c’est lamentable.

Hans

3 Et maintenant, grande tendance qui est portée insidieusement en avant (mais on y vient, l’air de rien, entre tendances burkinis,et autres “bâches-à-femmes” j’appelle ça comme ça) avec les enturbannées et leurs serpillières sur la tronche, de plus en plus visibles dans les merdias qu’on nous sert; la mode satanique par excellence, anti féminité, anti tout, je dirai même anti humanité! (la négation du corps, de la séduction, de la beauté), tant cette chape de plomb, ce nihilisme sans retour est en train de s’implanter, avec l’objectif à l’avenir de faire tabula rasa de tout ce qui l’a précédé; sombre époque..;on est loin de l’élégance,du respect de la femme et des son corps, d’un saint Laurent, d’un Ungaro ou Valentino et autres vrais couturiers qui ne déguisaient pas les femmes.

Hans

Mais ça, c’était une autre école, une autre époque…

Malus

Quelle merde

Lire Aussi