Le voile islamique est la croix gammée de notre temps

Publié le 26 septembre 2016 - par - 10 commentaires - 1 633 vues

drapeau-nazismeL’histoire des origines du voile ne renvoie pas à une image honorable et angélique de la femme. Ce n’est certainement pas son instrumentalisation à des fins politiques et idéologiques par les islamo-nazis qui va le revaloriser.

Le voile islamique ne peut se comparer absolument qu’à lui-même et en aucun cas à la robe moniale, deux symboles antinomiques . Là où la religieuse chrétienne oeuvre pour le bien commun de l’humanité indépendamment de ses origines et ses croyances, la voilée islamique concourt à propager un système de valeurs portant en lui tous les germes de la destruction de l’humanité.

Il fait partie surtout de la famille des symboles synonymes de la haine de l’autre et de son anéantissement, prônant le suprémacisme, le racisme, l’antisémitisme, l’intolérance et la xénophobie tels que la Croix gammée et le costume du Ku Klux Klan. Il est l’étendard du nouvel ordre noir que l’islam veut établir sur le monde.

C’est pourquoi le seul sens que l’on puisse raisonnablement lui reconnaître aujourd’hui chez les musulmans est sa surexposition à des fins prosélytes politiques et idéologiques. Il est le voile de la mort que l’islam est en train de déployer sur le monde. Ces femmes qui soi-disant le porteraient de leur propre initiative et par convictions religieuses. Une mauvaise foi crasse car il n’était pas de mise dans la maisonnée de Mahomet. Ni Aicha, ni Zeineb, son ex belle-fille devenue sa concubine, ni ses propres filles qui ne sont pas ses filles au vu de l’âge de Khadija qui avait plus de 40 ans à son mariage avec le gigolo Mahomet, et toute sa flopée de concubines n’étaient pas réputées pour leur goût immodéré du voile.

Le seul voile qu’Allah avait recommandé à Mahomet, comme s’il était incapable de le concevoir tout seul, était le hijab qui n’est pas à confondre avec le voile à l’origine, rideau de tissu qui séparait les assemblées des hommes de celles des femmes. Il était le seul à avoir le privilège de regarder les femmes. Elles se couvraient de la tête jusqu’aux pieds quand elles sortaient de chez elles pour faire leurs besoins naturels à l’extérieur du campement pour ne pas être reconnues des hommes de leurs clans.

Son port a été rendu obligatoire aux seules femmes croyantes et exit les femmes domestiques et esclaves par le Calife Omar. Un misogyne et ignare de la pire espèce. Celui qui avait roulé les juifs et les chrétiens dans la farine avec son Pacte du diable.

Que celles qui ont la chance de respirer l’air de la liberté en Occident contrairement aux femmes des pays musulmans qui vivent sous la dictature de la charia, sachent que le boom du voile dans le monde n’est pas le fruit des libertés retrouvées des femmes comme elles le croient à tort, il est la résultante du matraquage idéologique islamo-wahhabite qui en a fait son axe majeur pour l’édification d’une oumma islamique qui commence par le port d’un uniforme commun à toutes les femmes en rupture avec les vêtements des mécréants.

Peu importe si leurs dessous intimes sont occidentaux, les agents de la propagande islamique maîtrisent les outils de marketing politique. Ils mènent une guerre d’image à l’Occident en utilisant leurs femmes comme vitrine de cet islam de plus en plus visible et qui envahit le territoire à une vitesse-éclair.

On peut penser que par le voile de leurs femmes et les actions terroristes récurrentes des hommes, ils sont en train de prendre l’occident en étau.

Ils ont un agenda politique diabolique. Après avoir plongé la France dans les horreurs le 14 juillet, ils viennent de nouveau de gâcher les vacances des Français un mois après en frappant un grand coup médiatique et judiciaire et comme par hasard dans la région de Nice.

Aucune conclusion à tirer mais il y a forcément des questions à se poser. Il y a une guerre tous azimuts de l’islam à la France où les femmes voilées tiennent le rôle de divertisseuses de l’opinion publique pendant que les djihadistes s’activent derrière les hijabs pour préparer leurs prochains attentats.

Salem Benammar

Heureusement qu ils ne sont pas tous bornes et fanatiques!!!!b
Bravo monsieur

Non c’est la connerie de notre temps. Arrêtez de comparer nazisme et islam. Ça n’a rien à voir!!!

Si…c est bien vu…

Allez Papa !!!!! Enfonces toi un un gros suppositoire de  » Pasd’amalgame cestpasçalislam  » !!! t’en a pas assez pris !!!!
les nazis et les musulmans étaient « cul et chemise  » pendant la 2ème guerre mondiale !
meme idéologie totalitaire , xénophobe , raciste , meurtrière , antisémite !!!!!!!!

Il est vrai que faraut a vécu le nazisme et qu’il est féru d’islam

Oui, le nazisme et l’islam ont beaucoup de points communs.

1. Il faut savoir que pendant la Seconde guerre mondiale, les nazis avaient créé un bataillon spécial formé uniquement d’arabo-musulmans VOLONTAIRES. Donc, il y a eu officiellement des nazis arabes.

2. Les deux peuples sont antisémites;

3. Hitler et le Mufti de Jésusalem étaient très proches. Hitler l’appelai son « frère ». C’est ce Mufti qui a suggéré à Hitler de « brûler » les Juifs, ce qui donnera naissance aux fours crématoires.

Les femmes qui portent le voile ne le font pas forcément de leur propre initiative. C’est même parfois pour ne pas donner de prétextes aux tournantes.
Ce n’est pas par hasard si Houria Bouteldja voit dans le féminisme un luxe que les femmes immigrées ne pourraient pas se permettre. Chez les Afro-Américains, Angela Davis et Assata Shakur se sont toujours dites féministes.
En Iran, des zoroatriens disent que l’islam, c’est Hitler + Staline.

Très bon article. Bien vu pour la conclusion.

Très juste, M. Benammar, vous avez décrit la situation avec la lucidité qui vous est coutumière.
Merci de nous le rappeler.

Superbe article.Netes vous pas en danger avec tout ce que vous ecrivez?

wpDiscuz