1

Le vote Macron, c’est l’erreur de 2017

Les fatales erreurs des électeurs de 2017 sont illustrées par le comportement de Macron président à l’égard de la Nation, de l’amour de la patrie, des vrais Français et de la culture spirituelle l’Occident chrétien.

Son comportement à l’égard du mondialisme a commencé bien avant l’erreur des électeurs de 2017, quand les citoyens-électeurs n’ont pas su, ni voulu, ni pu voir tous les dangers de la submersion-invasion de la politique immigrationniste-mondialiste mortelle que Macron représentait pour eux et pour le pays réel. Il en est de même des gouvernements occidentaux européens sous la domination absurde de l’UE de Merkel.

En France, les forces militantes des partis qui s’étaient jusque-là opposés, de la droite UMP jusqu’aux socialistes, ont été incapables de faire front pour combattre efficacement le macronisme de la droite molle de Juppé-Bayrou. Elles ont préféré rejoindre les rangs des adversaires de la Droite Nationale et soutenir la propagande UMPS anti-Marine sans pour autant s’unir dans l’action anti-Macron.

Pour constituer les troupes de la droite molle En Marche, il fallut à Macron recycler les résidus du PS tout heureux de rejoindre la bonne soupe En Marche. Mais cette résistance nationale au macronisme de la droite molle ne fut pas soutenue par les masses populaires. Les invraisemblables fables du « ni droite ni gauche » du socialiste Macron couraient dans tous les médias opportunistes déjà séduits et à la botte du prochain pouvoir socialiste En Marche. C’est pourquoi l’opinion publique trompée et manipulée par les médias « progressistes » de gauche qui ont salué chaleureusement les débuts du régime néo-socialiste En Marche, n’a pas pu manifester son opposition, sans parler de soulèvements populaires ou d’émeutes.

Malgré le racket fiscal sous le mandat absurde de Hollande le faible, le roi UBU de la pompe à phynances, le régime socialiste con-fiscaliste En Marche a pu se perpétuer dans les méandres tactiques de la droite molle de Juppé-Bayrou. C’est par les millions de retraités abusés par le scandale de la CSG de la honte que la révolte gronde et se répand avec le projet absurde des 80 km/h contre la fermeté du pays réel.

La cause du peuple doit alors faire front anti-Macron dans l’esprit de résistance de la Droite Nationale.

Dans la suite du vote Macron, l’erreur des électeurs de 2017 fait qu’il n’y a pas d’innocents victimes du racket fiscal autoritaire et injuste du président socialiste Macron de Bercy contre la population civile.

Et pourtant les politiciens occidentaux donnent aujourd’hui à Macron le titre de plus grand européen de l’Histoire récente soumise à la domination absurde de l’UE de Merkel. Certains européens tiennent même Macron pour un bienfaiteur, sinon des pauvres de l’humanité souffrante, mais spécialement des milliardaires heureux de la mondialisation qui se bousculèrent pour soutenir la campagne de Macron candidat En Marche afin de pouvoir s’enrichir et de renforcer économiquement leur position dominante sur la place de Paris. Sans cette aide de Bercy, certains de ces milliardaires spéculateurs n’auraient pas pu « survivre » aussi richement.

Alors que des millions de pauvres et de petits retraités vont souffrir de la faim en France, l’Europe des politiciens de Merkel danse et ripaille avec les milliardaires spéculateurs. Ce que vaut ce régime socialiste de Macron de la droite molle tant vanté, le monde le verra emporté comme un fétu de paille en 2019-2020.

La France socialiste de Macron En Marche vers la sortie, pourtant toujours supérieure en tout, ne fera pas long feu. Jamais la France socialiste, depuis qu’elle existe, jamais l’histoire de la France socialiste n’avait connu pareille rétrogradation que sous le mandat socialiste calamiteux de Hollande le faible. Cela veut dire à l’évidence que le petit peuple de France appelle de ses vœux la chute du macronisme. Macron n’aura pas pu comprendre son erreur : si seulement il avait consenti à voir toute l’absurdité des 80 km/h.

Mais il se figurait, dans sa myopie grandiose, que toutes les menaces concentrées dans les sondages ne le concernaient pas et qu’il suffirait de renverser la vapeur au moment opportun pour qu’aucun obstacle ne s’oppose à sa réélection imaginaire en 2022. Et, de toutes ses forces mentales, il persiste à monter le cheval fiscaliste de Bercy dans l’esprit socialiste immigrationniste antinational. Ainsi ce n’est pas la liberté d’agir et de s’exprimer des Français que Macron aura défendue pendant son mandat social-mondialiste, mais seulement la sienne propre. C’est des petits retraités et des travailleurs pauvres, des vieillards, des femmes seules avec des enfants, par centaines de milliers, qui sont soumis sous le joug du racket fiscal de Bercy opéré avec des méthodes autoritaires fascisto-socialistes à seule fin de s’acheter l’amitié et le soutien des milliardaires.

Bercy, qui manipule Macron comme un jouet, n’a eu aucune peine à assurer la domination de l’U.E. C’est ce qui a ouvert la série des capitulations-soumissions de la droite molle de Juppé-Bayrou quand toute résistance s’avérait aussitôt inutile. La période qui s’étend de 1981 à 2018 est l’occasion d’une guerre islamo-socialiste contre l’Occident chrétien. Cette guerre de conquête islamo-gauchiste, l’Occident chrétien a voulu la perdre, sans combattre ni tenter de se défendre. Ces capitulations de l’U.E. ont plusieurs causes.

D’abord, la faiblesse spirituelle des politiciens lâches et corrompus de l’U.E. médiocres et avides des rentes de situation et du bien-être, eux qui tremblent pour les avantages acquis de la paresse. C’est aussi une incompréhension totale de la nature irréductible et mortellement destructrice de l’islamisme conquérant qui représente un danger absolu pour tous les pays de l’U.E. On explique ce phénomène immigrationniste et la guerre de conquête des islamo-gauchistes du XXIème siècle par des tendances laxistes incorrigibles propres à la France socialiste libertaire. En fait, c’est un phénomène socialiste anti-français.

On cherche la racine du mal partout, sauf dans le socialisme lui-même. Son idéologie socialiste laxiste libertaire, on l’explique par sa peur de gouverner le pays réel, comme si cela suffisait à justifier une aussi colossale accumulation d’erreurs et la mainmise des islamo-gauchistes sur le pays. Macron nie la réalité identitaire en affirmant « qu’il faut arrêter de mettre les primo-arrivants dans les quartiers les plus en difficulté » sans jamais décider de réduire leur nombre. (Guillaume Roquette, le Figaro Magazine du 25 mai 2018).

Les occidentaux sont tous d’accord avec la stratégie de conquête mondiale des islamistes et c’est ce qui explique le choix des procédés soumis des politiciens lâches et corrompus de l’U.E. S’il y a des luttes au sein de l’U.E., elles ne sont que personnelles et ne sauraient en aucun cas être exploitées contre les islamo-gauchistes. Les citoyens sont privés de toute information à l’échelle européenne sur la stratégie de conquête mondiale des islamistes. Mais cette réalité là, les sites de réinformation la connaissent parfaitement.

Les Hongrois et les Polonais ne s’y sont pas trompés. Ils réfutent les oukases de l’U.E. et ne s’en laissent pas conter. Ils savent que c’est purement à la folie de Merkel qu’ils doivent d’avoir été envahis par les islamistes. C’est la même folie des islamo-gauchistes qui imposent à l’U.E. leur islamisme radical.

Les Français moyens, qui gardent la tête sur les épaules, comprennent mieux la nature du socialisme que ne le font les journalistes de gauche et les soi-disant spécialistes bavards de l’Islam politique. Comme le dit si bien le dicton populaire : « Si vous demandez à une tumeur cancéreuse pourquoi elle grossit, la réponse est simple : le mal est en elle, elle ne peut pas faire autrement. » De même la stratégie de conquête mondiale des islamistes : ils ne peuvent pas ne pas s’emparer de nouveaux pays, entraînés par un instinct pernicieux fondé sur la logique de la guerre pour la conquête du monde entier. L’Islam politique, c’est l’émergence d’une réalité politique nouvelle, bien connue jusqu’ici dans l’histoire des républiques islamiques (Iran, Turquie).

Si bien que toute recherche d’analogies avec la démocratie sera vaine. Malgré cela toutes les mises en garde adressées à Macron sur la nature impitoyable et insatiable du pouvoir islamiste restent lettre morte. Le peuple de gauche ne veut pas y croire, parce que c’est trop effrayant. Prenons l’Iran, la tragédie islamiste ne s’y est-elle pas déjà produite avec les conséquences que l’on sait ? Mais l’U.E. ferme les yeux et temporise aussi longtemps qu’on pense faire des affaires avec l’Iran au nom d’une détente nucléaire et pétrolière. L’U.E. se retranche derrière le « nucléaire pacifique », la « détente favorable aux affaires », les « intentions pacifiques des ayatollahs », pendant que l’Iran perfectionne ses fusées. Et le plus étonnant est que les islamistes, depuis des dizaines d’années, ont proclamé bien haut, sans se cacher, que leur but était d’anéantir le monde chrétien.

Ce à quoi l’Occident chrétien se contentait de répondre par un sourire : « Boutade d’extrémistes ! »

Et chacun sait que la main des islamistes n’a jamais tremblé. C’est pourquoi l’islamisme modéré ne peut réaliser ses « ambitions radicales » qu’en anéantissant les bases de la vie et de la culture d’un pays.

C’est pourquoi les gens qui comprennent cela ne croiront jamais que l’islamisme modéré soit plus pacifique que l’islamisme radical qui a été édifié sur un combat sanglant et sur des massacres.

Simplement, les dents ne lui ont pas encore poussé ! Et l’U.E. préfère ne se rendre compte de rien !

L’islamisme a plus de solidité et de pérennité que les démocraties. Jamais l’islamisme ne changera de nature, jamais il ne cessera de confronter l’Occident chrétien à sa menace mortelle. C’est le résultat d’une corruption incurable de l’âme de l’U.E. C’est pourquoi la maladie frappera inéluctablement l’Occident chrétien.

Personne ne peut être immunisé contre l’islamisme. Inutile de se raccrocher à l’illusion qu’on pourrait échapper à l’entière soumission à l’islam devant cette maladie hautement contagieuse qu’est l’islamisme.

Pernicieux, le gouvernement immigrationniste En Marche l’est pour le peuple de France et pour les autres peuples de l’U.E. Et aussi, il ne l’est pas moins pour l’Occident judéo-chrétien !

Macron En Marche vers la sortie causera sûrement sa perte, mais aussi la nôtre !

Thierry Michaud-Nérard