Le vote obligatoire, dernière embrouille socialiste

Publié le 15 avril 2015 - par - 7 173 vues
Share

hollandevotefnClaude Bartolone a été chargé par le président et le premier ministre, de réfléchir au vote obligatoire.

Il a donc convoqué des gens de gauche, de droite et de différents milieux, voire du milieu, pour en discuter. Il a cité longuement leurs noms et ceux de divers organismes consultés. Il y a eu des avis favorables, d’autres non. Il a ainsi enrobé de chocolat une discutaillerie dont nous aurions pu nous passer et dont le résultat était couru d’avance. Le comptage des votes blancs a été évoqué, ce qui serait la moindre des choses, même si le vote devait rester facultatif.

Evidemment, il n’est pas question de proposer un référendum sur ce sujet, car il donnerait un résultat contraire à celui souhaité par le gouvernement et la Caste politicarde qui ne pense qu’à éliminer le FN par tous les moyens. Ils n’ont pas envisagé qu’au contraire, ça inciterait à voter pour ce parti. A force d’emmerder les gens, ils font l’inverse de ce qu’on leur demande pour se venger.

Au bout du compte, c’est encore nous qui allons nous retrouver chocolats ! Les non-votants vont contribuer à remplir les caisses de l’Etat qui s’ingénie à les vider au bénéfice de ses membres et de beaucoup d’autres inutiles.

Mais comme Bartolone devait donner un avis à la suite de cette consultation, il a rendu celui qu’on lui demandait de rendre, soit qu’il faut rendre le vote obligatoire. Nous ne savons pas combien ont été pour, ni combien contre, ce qui permet de rendre un résultat dépourvu de justification… La Caste politique n’a pas à se justifier, puisqu’elle a la science infuse.

La raison invoquée est la citoyenneté dont la perte de vitesse est depuis longtemps engagée. Donc, d’après le gouvernement, pour redonner le goût de s’intéresser à la politique, le vote obligatoire est la solution.

Il n’a jamais été question de chercher à savoir pourquoi les gens n’ont plus envie de voter et préfèrent rester à la maison ou aller à la pêche plutôt que de perdre leur temps à élire des marionnettes incapables de prendre en compte les vrais problèmes qui se posent au pays pour y apporter de vraies solutions.

Comme d’habitude, on fait semblant de résoudre les problèmes, non pas en s’attaquant à leurs causes, soit le dégoût des citoyens pour la politique menée par la Caste politico-administrative, mais à ses effets : l’abstention massive.

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.