Le vrai nanti, c’est Guillaume Pepy, pas le cheminot de la SNCF !

Publié le 22 mars 2018 - par - 72 commentaires - 1 109 vues
Share

A la veille de chaque grève de fonctionnaires, de cheminots ou de pilotes d’Air France, on entend souvent le même refrain : « Ces salauds ont la sécurité de l’emploi, ils ont des bons salaires, et ils osent faire grève ! »

Longtemps ouvrier du Livre travaillant en presse quotidienne, j’ai souvent entendu, dans le même registre, des journalistes s’indigner de nos salaires trop élevés et de notre temps de travail, jugé trop réduit. Et parfois, ils osaient ajouter : « Vous n’êtes que des ouvriers, vous n’avez pas fait d’études, comme nous !« . Inutile de vous dire qu’en général, nous avions des copains qui savaient leur répondre.

Ces mêmes journalistes, qui nous accusaient souvent de ruiner la presse par nos salaires « exorbitants » (entre 2.800 euros et 3.500 euros par mois en fin de carrière, en travaillant tous les soirs, tous les dimanches et tous les jours fériés) étaient beaucoup plus discrets sur leur convention collective, la clause de conscience, les primes qu’ils touchaient quand ils quittaient un journal pour en rejoindre un autre, et les quelques avantages fiscaux qu’ils avaient obtenus. Mais nous, nous ne les traitions pas de nantis, ni de privilégiés.

Les cheminots gagnent sans doute davantage que la moyenne du salariat. Ils travaillent sans doute moins que la moyenne du salariat. Ils partent en retraite sans doute plus tôt que la moyenne du salariat. Mais cela pénalise-t-il vraiment les autres salariés ? S’ils gagnaient moins, travaillaient plus, et partaient plus tard à la retraite, cela rendrait-il plus riche la caissière du Super-marché, nouveau prolétariat du temps moderne ?

Autre question, le fait que les salariés les mieux protégés socialement se permettent de rentrer dans des conflits durs est-il indécent ? Il est logique que ceux qui ont acquis des avantages les défendent le mieux possible, et s’ils ont les moyens d’entamer un conflit dur, sans être obligés de reprendre le travail, pour pouvoir terminer le mois, pourquoi pas ?

A l’époque de progrès techniques stupéfiants, qui montrent le génie de l’Humain (surtout occidental et asiatique), le seul modèle social que nos dirigeants sont capables de nous vendre est de travailler davantage, et plus longtemps, de gagner moins et d’être toujours plus précarisés et fragilisés. Alors, s’il demeure des pans du salariat qui échappent à ce nivellement par le bas, tant mieux.

Le vrai nanti, à la SNCF, n’est-ce pas Guillaume Pépy, qui se prend 450.000 euros par an, sans jamais avoir rien prouvé à la SNCF. Un énarque (un de plus !) qui est arrivé dans les valises de Martine Aubry, et qui a passé l’essentiel de sa carrière à la SNCF, qu’il dirige depuis dix ans. Et le moins qu’on puisse dire est que depuis cette date, les trains arrivent de moins en moins à l’heure, et que les bugs informatiques se multiplient.

Pepy, dont le compagnon Richard Descoings touchait le même salaire que lui (c’est beau, la gauche caviar) et qui, comme son copain le faisait à Sciences Po, a multiplié les embauches de type discrimination positive à la SNCF. Sans oublier toute une techno-structure qui sert à planquer les bons copains de l’Ena ou du PS, avec des salaires bien différents de celui du gréviste de la SNCF.

Les vrais privilégiés en France, ce ne sont certainement pas les retraités, comme osent l’affirmer quelques députés LREM pour justifier la CSG. Ce ne sont pas davantage les cheminots de la SNCF, qui ne volent pas leur paie, travaillent, et vendent au mieux leur force de travail.

Les vrais privilégiés, en dehors des grands patrons, ce sont les politiciens qui n’ont jamais fait rien d’autre de leur vie, et multiplient les postes inutiles pour profiter du système. Ce sont les copains énarques et autres issus des Grandes écoles, que l’Etat ne laisse jamais tomber, et case à la SNCF ou ailleurs, même s’ils ne servent à rien. Ce sont tous les emplois fictifs dans les régions et autres structures, qui ne servent qu’à nourrir, et bien, les copains et les coquins. Ce sont tous les bons à rien des associations bidons immigrationnsites, qui servent de rabatteurs électoraux à ceux qui les paient… avec nos impôts. Ce sont les planqués de l’Education nationale et autres pédagogistes, qui envoient les enseignants au massacre, et n’ont pas vu un élève depuis vingt ans. Ce sont tous ces hauts fonctionnaires de l’Etat, à Bercy, par exemple, dont les salaires ont été épinglés par la Cour des Comptes. Ce sont tous ces artistes d’Etat, qui ne vivent que par leur soumission au système. Et ce sont ceux qui, souvent issus de la diversité, ne bosseront jamais, et profiterons du système social français, avec plein de droits, et aucun devoir.

Après, la grève est-elle légitime ? En 1995, les Français n’étaient pas hostiles aux grévistes, car il faut juste se rappeler que Chirac, élu contre « la fracture sociale », avait, en moins de 6 mois, essayé d’expliquer aux Français que tout ce qu’il leur avait raconté, cela ne pouvait pas marcher. D’où le plan Juppé, et un mois de paralysie de la France.

Si les organisations syndicales n’avaient pas, ces dernières années, avec souvent un grand mépris des usagers, multiplié des arrêts de travail parfois inexpliqués et inexplicables, s’ils avaient su montrer une image d’un service public au service des usagers, et pas seulement des salariés qui y travaillent, nul doute que l’ensemble du pays serait derrière eux, car, comme le démontrait Robert Albarèdes dans cet excellent article, ce qui est en jeu, c’est tout de même la volonté de l’Union européenne, et de Macron, fidèle exécutant, de mettre fin à toute notion de service public, afin d’ouvrir de juteux marchés à la concurrence « libre et non faussée », comme ils disent à Bruxelles.

https://ripostelaique.com/sncf-exemple-dune-destruction-annoncee-des-services-publics.html

Elle serait d’autant plus légitime si elle n’était pas menée par des guignols qui ont appelé à voter Macron, soi-disant pour lutter contre la « Bête immonde », alors que ce dernier avait annoncé le programme. Et ces mêmes chefs syndicalistes se vantent d’interdire de manifestation tout militant du FN, alors qu’ils vont accueillir à bras ouverts Mélenchon et Corbière, qui, en période de chômage de masse, militent pour l’immigration massive, contre les ouvriers français.

En dehors de cela, les cheminots vont se faire lyncher par les médias, et tous les agents de la mondialisation et de la concurrence libre et non faussée.

Ce qui les dérange dans les services publics, qui dépassent les transports, et touchent la santé, l’école, l’énergie, c’est que ce sont des secteurs qui échappent au marché, et aux sources de profit énormes que cela pourrait générer… au détriment de la qualité du service, et d’une notion égalitaire d’une prestation. Je pense avoir bien expliqué cela, lors d’un débat en Bretagne avec des régionalistes locaux…

De même que ce qui dérangeait les financiers, à l’époque du communisme, n’était absolument pas les atteintes aux droits de l’Homme, le parti unique et tout ce qui allait avec. Ce qui les gênait était que ces pays n’étaient pas accessibles aux marchés.

Alors, amis, camarades, patriotes, que vous soyez en accord ou pas avec cette grève, que vous en subissiez les conséquences ou pas, ne qualifiez pas les cheminots (mon grand-père en était un) de privilégiés.

Ne vous trompez pas de cible…

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Carter

Ah bon, Descoings, le sodomite retrouvé mort nu dans un hôtel à New York si je ne m’abuse, était le compagnon de Pepy ? On en apprend tous les jours.

Conophobique

Bravo Pierre ! Tout à fait d’accord.

quiditvrai

En passant, le logo de Riposte Laïque est une cible,celle de l’islam qu’il faut viser pour l’atteindre.
Laissons â d’autres sites ou médias les autres cibles.

quiditvrai

OK, Pierre Cassen nous avons compris aussi que tu te sers de ta notoriétè comme d’autres contributeurs de ce site pour nous distraire du sujet central de Riposte Laïque.
Pour ma part quand je veux m’en distraire je vais voir ailleurs là où c’est plus pertinent et légitime d’en parler.
Je considère que ce n’est pas la place ici pour ces distractions comme l’est par exemple ce sujet et d’autres comme, l’héritage de Johnny, le climat, les vaccins, etc.

Soli

C’est fou le nombre de français qui cirent les pompes à ceux qui les font crever en se remplissant les poches sur leur misère et qui méprisent et jalousent les travailleurs qui gagnent 2 euros de plus qu’eux. Comme si l’argent qu’on enleve aux fonctionnaires allait venir dans leurs poche, et après ça sera les premiers à pleurer quand il n’y aura plus de service public. Non mes amis, l’argent qu’on enleve aux fonctionnaires n’ira pas dans vos poches mais ira gonfler les profits de ceux qui vous ont mis le pays dans cet état et accessoirement nourrir et dorloter… lire la suite

Soli

Mr Cassen, je n’ai pas lu les commentaires concernant votre article mais je suppose que vous vous faites traiter de « gauchiasse», c’est l’expression à la mode sur RL employée par ceux qui sont choqués et outrés par les «grands privilèges» des fonctionnaires mais que les 71 000 millions d’euros (ou 71 milliards) d’un bernard arnault dérangent beaucoup moins, ah oui mais c’est vrai, suis je donc bête et médisant, «il crée des emplois» lui. Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui le pays soit dans ce état grace à ces jaloux mesquins qui mettent au pouvoir depuis des années ceux qui… lire la suite

Père2Claques

La vraie question que personne ne se pose sur ce site c’est le coût des ces journées de grève?Manifestement tout le monde s’en fout!!
Je le répète depuis des années,les français se la jouent et nous continuons à vivre au dessus de nos moyens.

Nous sommes un peuple inconséquent,médiocre et puérile.

Patrick Granville

Sous la plume d’Emile Zola dans Germinal, qui se souvient encore du droit de grève dans les mines de charbon qui se finissait dans un bain de sang avec l’armée qui chargeait les grévistes. Depuis on a certes changé d’epoque, on a fermé les mines, mais la dictature est tjrs ominipresente. Le capitalisme exploite l’ouvrier et le communisme l’asservit. Y voyez vous une différence? Le collectivisme de l’Europe fait la synthèse de ces deux totalitarismes en s’incarnant dans l’islamisme. C’est pire qu’avant donc. Alors Reveillez-vous que diable !

dufaitrez

J’avais presque oublié que Cassen était né à Gauche ! Comme Tasin…
Le Syndicat du Livre n’est pas le meilleur exemple, en début d’article….
Le charbon et les escarbilles ont disparu ! Tout est numérisé ! Mais ils en sont restés à la machine à vapeur ! Les Pauvres…
La Révolution a aboli les Privilèges, mais certains perdurent !!

bm77

Tout à fait d’accord avec toi Pierre Cassen, c’est exactement ce que je pense. Tu as raison de bien identifie les vrais profiteurs et privilégiés. Ce sont souvent des intermédiaires qui se croient indispensable et pour qui on invente des fonctions fictives pour qu’ils soient rémunérés. Il y en a des tas que le système a créé et qui forme le fameux mille feuille administratif qui nous coûte un bras. L’Europe n’est pas en reste avec tous ces députés qui entre les salaires et indemnités peuvent toucher plus de 10000 Euros par mois.sans avoir une réelle influence sur les décisions… lire la suite

Christophe Legras

Le problème, Pierre, c’est que vous vous adressez ici à l’extrême-droite pure et dure. Celle qui n’a jamais digéré les 35h, la Sécurité sociale et les Congés payés. Pour la plupart des intervenants de ce site, avoir un emploi constitue DÉJÀ un « privilège »…

Boudry

JUSTE DISCERNEMENT…LES PRIVILEGIES NE SONT CEUX QUE L’ONT CROIS

cb38110

BRAVO PIERRE VOUS ÊTES LE MEILLEUR ca change de M Chassaing et M.Guillemain. merci pour votre article qui remet les pendules à l’heure je suis cheminot et vous affirme que je partage votre analyse à fond. Que dieu vous entende et fasse réveiller les consciences des français

patphil

ne pas se tromper de cible!
voila un jugement de bon sens!

Une patriote

Exactement, le psychopathe et sa clique sont en train de MANIPULER en montant les français les uns contre les autres dans TOUT LES DOMAINES. Il n’y a que les faibles de QI qui n’ont pas encore compris que Macron et sa clique sont mandaté par le patronat pour retirer petit à petit tout les avantages obtenu par les ouvriers depuis 36. Ils commencent pas eux, ENSUITE TOUT LES AUTRES SUIVRONS. Les faibles d’esprits n’ont pas encore compris que nous sommes désormais sous une dictature CAPITALISTE qui va redonner et donner tout pouvoirs aux plus riches et reprendre et prendre toujours… lire la suite

Jean-Louis

Oui et non ! Il existe quand même des privilèges. Il n’y a aucune raison que toute la famille du cheminot se balade quasiment gratuitement en train. Il n’y a aucune raison qu’un roulant puisse s’arrêter à 53 ans (et continuer à conduire des trains dans le privé). S’il n’est plus apte à conduire à 53 ans, ne pourrait-on pas le former à un autre poste dans l’entreprises ? Ils travaillent la nuit, les dimanches et les jours fériés ? Dans nombre d’autres professions, cela se fait également. Ils sont fonctionnaires ? On n’a pas besoin d’être fonctionnaire pour rouler… lire la suite

cb38110

Monsieur la retraite à 53 ans c’est fini depuis la réforme Sarkozy en 2007. Réveillez vous monsieur nous sommes en 2018. Savez vous que les gens partent plus tard pour cause de décote donc les salaires plus élevés en fin de carrière donc coût supplémentaire pour la sncf. Alors qu’avant les gens partaient à 53 ans en moyenne mais avec des coûts à l’ancienneté moindre pour la sncf. Et je ne vous parle pas des conducteurs

Christophe Legras

Les cheminots ne sont pas fonctionnaires; C’est bien de soulager votre haine contre les salariés, mais essayez de vous renseigner un minimum avant de vous ridiculiser.

Pères2Claques

En vérité,Christophe Legras,les français sont,de fait fonctionnarisés.
Le mode de fonctionnement en France,se rapproche du mode de fonctionnement et de gestion d’une société d’économie mixte(s.e.m)
Je rappelle que la société française par certains aspects est une société communiste:un communisme qui »marche » mais qui demeure communiste.

JILL

Le salaire de Pepy n’est pas exorbitant au regard de la fonction …voir celui des patrons des grandes entreprises .Est il compétent,ça c’est une autre affaire .

40 ans de 93

Bien parlé !

toni

Bravo Mr CASSEN il faut défendre la notion de service public même au fin fond du Lot et Garonne et de l’Aveyron . Comment peut on parler de rentabilité avec l’école, l’hôpital la poste etc Bien sûr il faut gérer c’est indispensable. Ne laissons pas les politiques détruire notre service public au profit des actionnaires. Les salariés du privé n’ont rien à gagner à demander la suppression du statut de la fonction publique. Qu’ont ils fait pour défendre le code du travail ? Que feront ils face à la politique du low cost lorsque le taux horaire passera à 3… lire la suite

Robalba

opposer les salariés entre eux pendant que les oligarchies financières et leurs valets politiques se gobergent et tuent notre espace social, sociétal, humain, c’est la politique « macronienne »…et les tarés du peuple vont s’y laisser prendre …y compris certains contributeurs de RL, grands amateurs de « moquette virtuelle »!

Lucie

Bravo Pierre! Tu cites Pepy mais on peut aussi citer Florence Parly (article dans Marianne) qui gagnait 52000 euros par mois à la sncf! Et tout le monde s’excite sur les cheminots qu’on nous jette en pâture! Ne voit-on pas que tout cela est du bourrage de crâne pour se débarrasser de nos services publics? On se plaint des retards? Pour utiliser souvent les trains, je dis qu’ils sont très généralement pile à l’heure. Ce n’est pas du tout le cas en Allemagne, en tout cas pas sur la ligne Baden-Bonn que je connais, où c’est l’inverse: généralement en retard.… lire la suite

wolfred

combien de fonctionnaires vont travailler au noir après leurs heures ou pendant leur jour (s) de repos, bien souvent dans le bâtiment, ( pompiers , policiers etc ) je les ai vu et lutter contre en tant que chef d’entreprise , alors de grâce pas de discourt de patriotisme , ( tous ne travaillent pas évidement au noir)

cirrus

Il faut néanmoins instaurer l’égalité entre les régimes sociaux des salariés. Cet article est un pur produit du marxisme, regardez le chef et fermez les yeux sur les salariés ordinaires. Or, dans les rapports sociaux il n’y a pas que le vertical qui compte ; l’horizontal compte aussi et M. Cassen le sait quand il critique l’islam et donc les musulmans qui le véhiculent également. A trop se focaliser sur le vertical, on finit comme les gauchistes islamolaxistes. Quant à la notion de service public, elle est de nos jours dénaturée. Le rôle de l’UE sur ce point est bénéfique.… lire la suite

Vova

@cirrus (6 slaves ?) : « La concurrence …qui stimule le progrès »…. dans quel film ?? Allez voir ce qui se passe au Royaume – Uni où la privatisation est une vraie catastrophe , les Britanniques réclament d ‘ urgence ,la RE-NATIONNALISATION du secteur ferroviaire !! Les sociétés « privées » n ‘ ont pas pour vocation d ‘ assurer un « service public » , mais plutôt de remplir aussi vite que possible les poches des « actionnaires » , tant pis pour l ‘ usager , éternel « cochon payeur » !!

trafapa

Je connais moults cheminots (dont un oncle et son fils , mon cousin germain donc) ; le problème c’est que je les trouve longs à la détente face au péril . Ce qui me turlupine , c’est le réflexe court-termiste de faire passer leur corporation avant un éventuel patriotisme ; évidemment ça n’est pas la règle . Bonne journée à tous .

horizon

que vous le voulez ou NON se sont des privilégés Bizarre cette analyse
vous en ferez autant …pour les hotesses de caisses travaillant le jour le jour un planning donné (telep ) le dimanche matin et qui change tout les jours …PAS de pause 8h30/14h30 !!!!! Sinon la porte ….et vous pleurez sur le sort des fonctionnaires …

Vova

@horizon (bouché ?) : savez-vous ce qu ‘ est le travail des cheminots — ceux qui conduisent les locomotives , pas ceux qui se trouvent derrière un guichet — ?? Des horaires à la « mords moi l ‘ nœud  » qui changent souvent selon les lignes affectées , travailler tard le soir et TRÈS tôt la matin , les Week-ends et jours fériés , remplacer les malades et les collègues en congés , et surtout de débrouiller pour rentrer chez soi à la fin de la journée , parce que les trains ne s ‘ arrêtent pas à la porte… lire la suite

Regis3156

Merci pierre pour votre article , car j avoue ne plus comprendre mes conpatriotes de riposte laïque . Vous savez de quoi vous parlez , cela change de tout ces imbéciles jaloux , qui ne répètent que ce que , la propagande merdiatique véhicule. J espère que votre procès connaîtra une issue juste , je reste un fervent défenseur de notre cause , de votre cause . Sincères salutations .

Moulinas Marcel

Je prends régulièrement les trains de grande ligne notamment Paris / Clermont Ferrand et je constate que les trains sont souvent crasseux et le personnel de bord arrogant,sans compter les problèmes techniques. Les billets toujours plus cher et le service client de plus en plus médiocre . Alors je ne vais pas pleurer sur le sort des cheminots, ça c’est sûr.

Lucie

Les cheminots font les prix?

Niko

Non ils s’en foutent a part leurs privileges…

Lucie

Dans ce cas on peut dire la même chose des caissières au supermarché. Remarque stupide.

Vova

@Moulinas Marcel : ..;trains crasseux … les services annexes sont de plus en plus sous-traités au PRIVÉ , vous en voyez les résultats . Ce ne sont pas les cheminots qui fixent les prix des billets !! ..; services médiocres … quand on réduit de plus en plus le personnel ne vous étonnez pas de la qualité du travail !!! Il y a quelques décennies en Suède , on a divisé par deux le prix du billet => le nombre de voyageurs a été multiplié par DEUX !! Hasard ??

La vraie france!!!

Pauvre cheminots snifff
Ils sont pas a plaindre qu’ils se mettent au travail comme tout le monde !!!!
Stop aux privileges d’un autre temps.

Regis3156

Un petit conseil , achetez-vous vous un cerveau .

Carole

Et vous aller chercher un travail

Regis3156

Plus la peine , saucisse .

Christophe Legras

Ils embauchent à la sncf.

Lucie

Le privilège de travailler la nuit par ex? Si c’est si bien, postulez donc.

Carole

Infirmiere je travaille souvent de nuit

Lucie

Ce n’est pas parce que vous travaillez de nuit ( et je respecte votre travail) qu’il faut jalouser les cheminots.

Vova

@Lucie : je plussoie !!!!

Une patriote

La v. F. Ouvrez les yeux au lieu de raconter des stupidités, vous voulez des privilèges et des PRIVILEGIERS EN VOILA : la C S G commence à être retenue sur les retraites à partir de 1200 E / mois et jusqu’à 5000 E / mois APRES PLUS RIEN. Ce qui signifie que des retraités comme Hollande qui touchent 36 0000 E / MOIS NE PAYENT PAS DE CSG ! Ensuite E H P A D aide pour les seniors 150 millions E /an , ALORS QUE A M E aide pour LES MIGRANTS 910 MILLIONS / AN ! Alors… lire la suite

Regis3156

Bravo madame , voilà du grain à moudre . Mais faut il encore que certains réfléchissent et se renseignent.

Carter

J’ai connu quelqu’un il y a quelques années qui m’avait expliqué qu’à la SNCF, il travaillait environ 3 heures par jour (sur 7 heures de travail payées). On peut comprendre quel d’où viennent les problèmes de la SNCF quand on entend cela. Des fonctionnaires quasiment impossibles à licencier – sauf à mettre le feu, et encore… , qui ne branlent pas grand chose… Après, les usagers s’étonnent qu’il y ait continuellement des pannes de matériel et des trains en retard.

Regis3156

Bla-bla-bla

Carole

Et pourtant vrai

Regis3156

Non , vous êtes sérieuse là ? Vous croyez à ces conneries .si c est le cas , il faut consulter et rapidement.

Vova

@Carter ( de moteur ? ) : c ‘ était sûrement un CHEF , n ‘ en faites pas une généralité , les locomotives ne roulent pas TOUTES SEULES . Les problèmes de la SNCF , comme d ‘ autres secteurs nationaux , viennent d ‘ un sous-investissement de l ‘ État , pas des travailleurs !! Ne mélangez pas les pinceaux !!

Carter

Ce n’était pas un chef. Un simple employé. Et je ne vois pas pour quelle raison il m’aurait menti. Et sachez que je ne mélange RIEN du tout. J’en ai également connu un autre qui avait travaillé à la SNCF, à l’entretien. Et quand j’ai vu l’énergumène, j’ai immédiatement compris pourquoi le matériel était toujours en panne. Disons que dans ce deuxième cas il aurait été plutôt préférable qu’il travaille 0 heure par jour…

esclave du système

Le problème, Pierre est qu il ne convient pas de payer toujours plus cher une prestation de moins en moins respectée.
Peu concevable donc, pour quelqu’un de soutenir une organisation qui le prend pour un con et le plume, peu importe la source/cause: la finalité réelle est celle ci.
Certes les vrais responsables sont ceux qu tu cites, mais les gens de base n’y ont jamais affaire et n’ont pas la main mise ces entités bureaucratiques opaques, alors une fois que tu as éclairés les gens sur ce point ça change quoi pour eux concrètement?

Regis3156

À vous lire , il est clair que tous les maux de la sncf , sont le fait des cheminots . Réfléchissez , juste une minute , pour voir si des fois vous pourriez être moins con .

Carole

C’est sur avec le peu de travail qu’ils fournissent c’est pas de leur fait non…

Vova

@Carole : vous êtes écœurante : que savez-vous du travail d ‘ un cheminot ? Les trains roulent sans conducteurs maintenant et s ‘ appellent TESLA ??

Lucie

J’en viens à penser que Carole est avant tout sotte.

Lucie

Carole, mais quelle bêtise!

Lucie

Régis, sans utiliser le même langage ( je me retiens mais c’est dur!), je compatis. Les propos anti-cheminots ici sont d’une bêtise sans nom. On est pas sortis de l’auberge!

Carole

Sniffff

Regis3156

C est clair ma pauvre dame . Alors après cela , imaginer une reconquista me semble totalement utopique . Par contre depuis hier , ce sujet a mis en évidence un état de fait : les français sont prêts à se battre entre eux mais pas contre leurs vrais ennemis . NOUS SOMMES PITOYABLES.

Stratix

Les cheminots actuels ( à la différence de leurs anciens) ne pensent en majorité qu’à eux-mêmes : ils se moquent pas mal des  » usagers  » , Le problème c’est que les « privilèges  » ne sont plus justifiés au vu de la qualité de leur travail et leur état d’esprit et avec les nouveaux embauchés issus de la diversité cela empire.Mais effectivement, il faudrait commencer par dégraisser au sommet.

Chassaing Jacques

À Stratix :
Bien analysé c’est le constat que les voyageurs clients captifs voient tous les jours sur les quais.

Regis3156

« Les nouveaux embauchés issus de la diversité «  enfin une remarque juste et pleine de bon sens .

Michel

Ah c’est eux les coupables???¡!¡

Regis3156

Arrêtez de transformer , Vous êtes fatiguant. D ailleurs je me demande ce que vous faites sur ce site , votre place ne serait elle pas plutôt dans les colonnes de l immonde ?

Dousart

Encore eux??!!! Decidement , pour une fois qu’ils bossent .
N’est ce pas ???

Vova

@Regis3156 : je ne sais pas pour la France , mais en Belgique on n ‘ entre pas à la SNCB comme dans un moulin , il y a une série d ‘ examens médicaux et TECHNIQUES à passer . Il y a une poignée d ‘ années à Bruxelles , le « rail » belge embauchait : 5 % seulement ont réussi le premier examen technique , oui : CINQ POUR-CENT !!! À Bruxelles la majorité des « jeunes » est issue de la « diversité » , tirez les conclusions que vous voulez !

Vova

@Stratix : c ‘ est quoi les « privilèges » que vous dénoncez — jalousez — ??? Les salaires , les congés , les assurances , les primes … ? Un PRIVILÈGE est un CADEAU !! Or les cheminots , comme tous vos ancêtres , n ‘ ont jamais eu de CADEAUX , tout ce qu ‘ ils ont obtenus ce le fut grâce à leurs LUTTES !! En 1936 vos aïeux ont ARRACHÉ les CONGÉS PAYÉS => énorme privilège !! Si on suit votre raisonnement , vous êtes prié de rendre ce PRIVILÈGE à votre patron que vous spoliez …… Pauvre type ,… lire la suite

Yves ESSYLU

entre l’Enarque Pepy et le CGtiste de la SNCF de la tribu des Zacquis il y a quand même en commun l’idéologie mais des intérêts divergents

Regis3156

Cela n aura échappé à personne en disant que le président actuel comme les précédents et les futurs sont choisi par l oligarchie. Le seul qui pouvait changer cette entreprise était Mr LE FLOCH PRIGENT , il a été vite débarqué.quand à la CGT , il semblerait qu elle dispose de fond propre très important , en banque et en actions . Nous pourrions , alors , comprendre qu un jeu pervers pourrait s organiser entre ces deux entités, au dépend des cheminots eux mêmes .