Le zizi sexuel : foutez la paix à nos gosses !

Publié le 18 octobre 2014 - par - 1 891 vues
Share

Tu peux etre homosexuel un peuContrairement à la plupart de mes billets classés en catégorie « humour et dérision », celui-ci est à ranger dans « coup de gueule ». Voilà ce que j’ai reçu dans ma boite aux lettres électronique:

L’association Foutez-leur la paix nous a alerté sur une exposition : la cité des sciences organise du 14 octobre au 2 août 2015 une exposition temporaire intitulée « Zizi sexuel ». Elle est destinée aux enfants de 9 à 14 ans. Et elle ouvre ses portes à des classes entières emmenées par leur enseignant. Elle traite de la sexualité de « manière ludique ». 

NON ! Ces sujets n’ont pas à être traités de manière ludique.

Ce thème fait partie de l’éducation ; et ce sont les parents les premiers éducateurs de leurs enfants.

NON ! ce n’est pas à la cité des sciences d’éduquer nos enfants à la sexualité.

Le dossier enseignant pour les enfants de primaire insiste sur le plaisir (« le plaisir se recherche »)

NON ! Signez : http://citizengo.org/fr/12095-annuler-lexposition-zizi-sexuel

Sincèrement,

Violette et toute l’équipe de CitizenGO

Bon évidemment avant de se braquer et de signer n’importe quoi, on vérifie l’info, commençons donc par aller sur le site officiel ici: http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/zizi-sexuel/. Là, inutile d’aller plus loin. C’est bien vrai, et ce truc se fait à la cité des sciences. On y invite les enseignants à s’inscrire avec bien entendu vos enfants, histoire de découvrir la sexualité infantile. Oui, vous avez bien lu, sexualité infantile, c’est même écrit noir sur blanc dans un PDF à l’usage des enseignants et je vous donne un extrait qui en dit long sur la suite du programme: « C’est à partir de la sexualité infantile que se construit l’être humain à venir ». L’accompagnement pédagogique est ici: http://www.cite-sciences.fr/fileadmin/fileadmin_CSI/fichiers/vous-etes/enseignant/Accompagnement-pedagogique/Activites-pour-les-classes/_documents/Dossierenseignant-primaire-zizi.pdf.

Sexualité infantile ? C’est curieux mais je pense à pédophilie, et j’ai beau retourner ces mots dans tout les sens, j’en reviens au mot pédophilie. Y a t-il une sexualité infantile ? Naturellement non. Dans le règne animal, dont nous faisons partie, la sexualité ne fonctionne qu’après la maturité sexuelle liée à la plasticité. C’est cette dernière qui fait qu’une fille devient femme avec des formes qui provoquent l’intérêt des garçons. Côté mâle, on accuse environ un an de retard en moyenne et on se fait bien chambrer comme étant des niais. Age moyen pour les filles: 12-13 ans, garçons 13-14 ans. Ma question est donc: Pourquoi vouloir « éduquer » des enfants sur la sexualité alors qu’ils n’ont que 9 ans et que le matériel n’est pas en place (système hormonal et plasticité). C’est comme vouloir demander à faire des divisions avant même d’avoir appris l’addition. On peut se demander à qui profite cette gabegie à part les Editions Glénat. J’ai une idée, lisez la suite.

Construire l’humain à venir ? A partir de la sexualité infantile. Je viens de vous expliquer plus haut que ce bidule n’existe pas et qu’à 9 ans nos rêves les plus humides consistent à s’empiffrer d’une tablette de chocolat. Je n’aime pas le terme construction de l’être humain. Avec cette notion on est proche des hitlerjungend, séparer au plus tôt l’enfant de sa famille, le formater, le conditionner pour obtenir un bon petit soldat-électeur gavé de friandises, ici en l’occurrence du sexe puisqu’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre. Question au passage: A t-on donné le programme précis de cette sortie aux détenteurs de l’autorité parentale ? Non. Je vous incite à lire l’article de Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire ici http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/ce-vos-8-14-ans-toujours-voulu-savoir-lamour-sexualite,131774.

La sexualité se construit naturellement au fil de la maturité, pourquoi vouloir bousculer les choses. La découverte autonome de cette sexualité c’est un peu comme déballer un cadeau, on ne sait pas encore ce qu’il y a dans le carton et c’est bien la raison pour laquelle on déchire rapidement l’emballage. Avec cette sortie débile pédagogique, c’est quelqu’un d’autre qui défait le carton, le plaisir n’est plus le même, il n’y a plus de curiosité, tout est livré avec la notice, les préservatifs et la pilule et avec la bénédiction de l’éducation nationale. Est-ce bien le rôle de l’EN ? Non. Son devoir est d’instruire, pas d’éduquer, et l’instruction commence pas la connaissance des sciences nécessaires à la vie courante. Notre note « PISA » s’effondre d’année en année simplement parce qu’au lieu de bosser les maths, la grammaire etc. on emmène nos enfants voir des films comme Tomboy ou des expos douteuses à la cité des sciences.

Pour terminer ce billet de méchante humeur j’apporte une vieille blague, c’est ma contribution, c’est pour sourire:

On est dans la douche après un cours de sport, il y a une ado de 14 ans et une pré-ado de 9 ans.

– Hôooooh, f’est quoi fà ?

– Ben tu vois je suis une grande fille, alors j’ai des poils

– Haaaah, et fa te dérange pas pour baizer ?

On en est là.

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.