L’échec inexcusable de la Macronnerie vulgaire

En 2019 et 2022, le peuple de France renversera la Monarchie usurpée de la macronnerie vulgaire. La macronnerie vulgaire est née d’une usurpation et d’une manipulation politico-médiatique. C’est pourquoi, cinq ans après, la nouvelle élection instaurera un régime plus intransigeant qui instaurera le renouveau de la vraie France contre l’anti-France des pseudo-intellectuels nantis et déglingos de la gauche-bobo totalitaire.

Comment expliquer cet échec irrémédiable de la macronnerie vulgaire ? En 2017, Macron entre en politique et la France entre en macronnerie vulgaire. À peine 2 ans plus tard, les ministres démissionnaires confrontés à la réalité de la macronnerie vulgaire donnent le coup de grâce aux institutions LREM. Si cette éphémère macronnerie vulgaire doit mourir officiellement en 2022, elle frôle déjà le dépôt de bilan en 2018.

La macronnerie vulgaire aura donc échoué à s’installer durablement en France et c’est heureux pour la survie du pays. La macronnerie vulgaire est née à la faveur de plusieurs crises des partis politiques dits de gouvernement, après l’affaire Fillon et les socialistes autodétruits après le règne du plaisantin Hollande-UBU.

En 2018, de mauvaises décisions politiques provoquent des taxes et une montée des prix, soit une inflation à la hausse avec une baisse du pouvoir d’achat et de la consommation. Cette crise se diffuse ensuite dans les entreprises et se traduit par une augmentation du chômage. À cela s’ajoute une hausse du crédit qui met en difficulté les petites et moyennes entreprises, et en particulier les réservoirs d’emplois.

Une crise morale affecte directement la macronnerie vulgaire parce qu’elle s’exprime par des affaires concernant le comportement du personnel politique, à l’image de la célébrité honteuse et éphémère de la dé-Fête de la musique avec le cliché de l’exhibition des « artistes non conformes » de la honte derrière le couple Macron-Brigitte qui a choqué une fois de plus les Français et qui a donné lieu à de violentes polémiques.

La presse : « Macron veut en tirer argument. Il suffit parfois de presque rien pour que l’Histoire politique se précipite. Cette photo, un clin d’œil du couple Macron qui pose en forme de provocation avec des danseurs transgenres, le 21 juin pour la dé-Fête de la musique. Tout commence par la volonté de ne rien faire comme les autres et d’accomplir « un geste fort (???) de Macron ouvrant l’Élysée à des artistes non conformes pour que le palais ne soit plus cette forteresse insensible à l’extérieur ». Le « geste » a été bien plus « fort » encore que ses auteurs ne l’imaginaient. « On savait que ça allait provoquer (les Français), mais pas à ce point-là », dit un conseiller. « J’ai été surpris par la violence raciste et homophobe » (???), déclare au JDD Pierre-Olivier Costa, directeur de cabinet de Brigitte Macron et auteur de l’image. C’est lui qui a pris la photo et l’a partagée sur son compte Instagram, accusé ensuite sur les réseaux sociaux de promouvoir « la décadence ».

« Laurent Wauquiez : « Ce n’est pas juste un fait divers, juste un fait anecdotique, Même Hollande n’était pas tombé aussi bas. » Le député Pierre-Henri Dumont : « Je comprends pourquoi Macron a dû acheter pour 500 000 euros de vaisselle de Sèvres pour « recevoir les personnalités qui défilent à l’Élysée. »

« Philippe de Villiers : « La Fête de la musique 2018 à l’Élysée, c’est une insulte au cœur de la France ! »

« Cette France crispée de la Manif pour tous, et elle est toujours là avec la question de la PMA !

« Ça montre l’état d’esprit d’une fraction importante de l’opinion envers la problématique de la diversité Macron-LGBT. Selon un assistant élyséen : « Les transgenres, ça existe. Les Noirs aussi. C’est la France. Ils ont leur place à l’Élysée » avec Kiddy Smile, vêtu d’un teeshirt : « Fils d’immigrés, noir et pédé ».

« Macron s’est amusé de cet épisode. Ça lui plaît de jouer une farce à ceux qui ne l’attendaient pas là.

« Ça buzze? » a-t-il demandé. « Oh oui ». Macron a renchéri : « Et les gens adorent. » Et qui rira en 2019 ?

La continuité du système Macron-Benalla à l’Élysée correspond à l’une des vocations de Macron pour la diversité. C’est dans l’air du temps, avec l’organisation systématique de la propagande de la diversité lors des manifestations publiques de Macron qui sont accusées par l’opposition de débauche, voire de perversité.

LREM est mis en cause par la population qui est exclue du jeu politique en raison de l’existence d’un mensonge électoral et par le mouvement de révolte des retraités qui font de plus en plus entendre leurs justes revendications. Les différentes tendances de l’opposition, des classes moyennes, des retraités et des exclus, critiquent un abaissement honteux des valeurs de la France par une déliquescence morale de la démocratie présidentielle de Macron. Or, comme le régime LREM est en pleine déconfiture, la gauche socialiste craint le suffrage universel qui risque de porter au pouvoir une majorité de droite hostile à la diversité et aux migrants.

Le nouveau monde dont Macron a reçu la charge, c’est le monde du Grand Remplacement, de l’anti-France, de la diversité et des migrants. Les seules règles qui s’imposent à Macron sont les règles dont il est lui-même le commencement et la fin. La macronnerie vulgaire est la cause de son existence très provisoire, comme le nouvel autocrate arrogant du monde impossible de demain. Pour cela, le monde des godillots élus LREM reste un matériau modelable à souhait. Du point de vue étroit de Macron-président, il faut que le climat soit propice et les augures favorables, car il croit commander aux êtres et aux choses, au ciel et à la terre !

Macron-président répète à longueur de discours vouloir faire renaître et prospérer l’Algérie en France, que les crimes contre l’humanité des impérialistes coloniaux avaient mise sous tutelle durant les siècles avec les humiliations de la colonie française. Il prouve aujourd’hui que la lutte contre la France et l’Occident que l’Algérie prétendait avoir gagnée n’est pas terminée. Par la dénaturation de l’Histoire de l’Algérie en France, ce que Macron-président fantasme, il croit avoir reçu une mission pour ramener l’Algérie en France à sa grandeur enfin reconquise et pour retrouver sa place naturelle en France. On ne peut donc qu’être frappé par la mystique immigrationniste africaine de Macron président, l’Algérien de Marseille. Macron candidat social-opportuniste plagiaire d’En Marche en campagne a hurlé les louanges d’une « ville française façonnée par 2000 ans d’Histoire, d’immigration » devant un public de naïfs. La séquence a fait son effet… comme la copie facile du discours de la paresse du candidat Hollande, cinq ans plus tôt… » (adapté de Charlotte Anglade).

Qu’on se console ! Macron n’est pas le premier penseur complexe que la France ait connu. Et surtout Macron ne pense pas tout seul. Or, ça coince depuis que ça pense complexe. Qu’on veuille bien se rappeler Macron candidat de l’Algérie en France, si l’on juge que Macron est le penseur complexe !

Macron candidat a été interviewé à la télévision algérienne le 15 février 2017 :

« La colonisation fait partie de l’Histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie… » Après avoir qualifié la colonisation de l’Algérie de « crime contre l’humanité », après avoir prétendu qu’il n’existait « pas de culture française », ni d’art français, Macron chouchou de l’oligarchie mondialiste étale son ignorance crasse de la géographie du pays qu’il a la prétention de vouloir diriger. Il faut dire que lorsqu’on ne sait pas que la culture et l’art français rayonnent partout dans le monde, il n’y a rien d’étonnant à l’ignorance et à la paresse de ne pas savoir situer la Guyane ! (adapté de Émilie Defresne).

Macron candidat a racolé des Français de la diversité et de diverses origines « dans la salle du parc Chanot de Marseille, il y avait comme un écho du passé. Macron candidat s’est adressé aux milliers de participants de son meeting en louant les origines composites qui ont façonné et façonnent toujours l’identité de la cité phocéenne… Kabyles, Algériens, Marocains, Tunisiens, Ivoiriens, Sénégalais, Italiens, Espagnols, Maghrébins, Comoriens, récoltaient leur lot d’applaudissements… (adapté de Charlotte Anglade).

La politique de Macron en Algérie et en Afrique, c’est la politique verbale en forme de désert de la pensée. Il n’a pas eu à s’occuper de politique pendant des années pour être prêt à faire président !

Par sa seule parole, désireux de faire renaître l’Algérie en France face à l’Occident, il a chassé tous les espoirs de paix qui subsistent au sein de l’imagination populaire, lui-même se croyant un dirigeant divinisé à titre provisoire, lui qui veut faire bénéficier le monde entier de l’expérience de l’Algérie en France pour croire résoudre les problèmes de la diversité et du communautarisme volontairement séparé du reste de l’humanité.

Sa seule parole, désireuse de faire renaître l’Algérie en France, consiste d’abord à faire avaler aux Français « une nouvelle version du vivre et mourir ensemble » selon la loi du politiquement correct LREM.

Pour avoir refusé d’avaliser les mensonges de Macron sur la France en Algérie, ceux que les LREM médiocres et vulgaires imposent bruyamment, de plus en plus de Français patriotes s’expatrient. Il semble que pour les européennes de 2019, il n’est pas certain que Macron soit en mesure de réussir à imposer son modèle de l’Algérie en France face aux autres pays européens et face à un risque de désaveu des masses.

Les services fiscaux de Bercy ont pour mission de harceler les retraités pour les ruiner au profit des gagnants du casino Macron. Beaucoup de retraités ruinés n’ont plus les moyens de subsister, ni de protéger leurs enfants et leurs économies, face à Macron de Bercy. Macron-président, c’est la préférence de l’étranger et de l’Algérie en France. Pourtant, le contraste est patent entre le Macron-président qui répète à longueur de discours vouloir faire renaître l’Algérie en France et la déliquescence du système LREM-Macron-Benalla.

C’est pourquoi, le pouvoir exécutif LREM, et le système Macron-Benalla qui l’incarne, est totalement délégitimé par le spectre de l’incompétence économique de Macron, du copinage et du favoritisme. Et si ça ne suffit pas, la préférence de Macron-président pour l’étranger, et pour l’Algérie en France, est le signe des médiocres résidus de la déconstruction européenne en marche après Hollande-président UBU déchu. Macron se croyait grand quand les mondialistes Attali-Soros étaient ses prophètes. Et en retour, les LREM en marche vers la mondialisation Attali-Soros agissent pour le plus grand profit des copains milliardaires de Macron.

La macronnerie vulgaire est en réalité la religion mondialiste de la diversité de Macron-président.

La religion de la macronnerie vulgaire de Macron-président a sa diffusion assurée sur toutes les télés vulgaires dans la célébration des cérémonies de diversion qui sont mises en scène par Macron-président.

Déjà à La Rotonde, il avait célébré son triomphe historique et l’avènement d’une nouvelle ère franco-algérienne et européo-mondiale au centre de laquelle doit trôner Macron-président, le même assis en rêvant l’UE sur les genoux de Merkel. Au cœur de la macronnerie vulgaire trônent les LREM ignares et médiocres sur lesquels trône Macron-président. Voici restaurés au sein de l’État, dans l’esprit de Macron-président, les cercles LREM-UMPS-GOF-LGBT qui ont organisé la campagne de Macron candidat. Si Macron est grand, c’est que Attali-Soros en sont les prophètes. C’est pourquoi Macron-président se croit plus qu’un empereur au temps de la nostalgie impérialiste des royaumes de pacotille. Si l’empereur était le cœur sacré du monde, il savait qu’il s’agissait d’un monde plus vieux que lui. Malgré cela, du point de vue de Macron-président, il se croit plus qu’un empereur. Macron se croit aujourd’hui, grâce aux rituels LREM-UMPS-GOF-LGBT, plus qu’un empereur dans le nouveau monde qu’il aurait lui-même créé par l’élection de 2017, après Hollande-UBU !

L’échec inexcusable de la macronnerie vulgaire devra pourtant laisser la place au contre-pouvoir de la Droite nationale prochainement sacralisée aux européennes de 2019 par la seule volonté populaire.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. A BIENTOT AUX BUREAUX DE VOTE DU PRINTEMPS 2019 POUR DONNER NOTRE AVIS SUR QUELQUES PETITS DETAILS !!!!!…..

  2. UN GROS NOIR TRES MUSCLE VASELINE ET TOUT FREMISSANT VOILA QUI DONNE DU SYMBOLE A UNE FRATERNELLE ACCOLADE !!!!…. JE N AI PAS DIT ENC ….. BIEN ENTENDU ….. CA C EST DU SYMBOLE …ON EN REDEMANDE ! OH OUI ENCORE …ENCORE …ET VIVE LA RIPOUBLIQUE …

  3. Et quand tu vois ta tête le matin dans la glace, t’as pas une répulsion? voire même une révulsion.

  4. Quand je vois cette photo de Macron , on dirait qu’il est en extase.
    Vite 2019. Il faut un grand rassemblement de toutes les droites.
    ROSA

  5. La droite nationale ne pourra éclore que si le monstre impotent qu’est LR est démantelé, et que sa composante droite nationale est enfin libérée de la tutelle paralysante de la droite libérale mondialiste de Juppé et autres traîtres à la France.
    Si cet évènement ne se produit pas, rien ne changera. La France continuera sa marche inexorable vers une catastrophe finale.

  6. vu la photo on peut se demander si il ne se tape pas du clandestin dans les sous sols de l’Elysée !

  7. Certains ont dit qu’il avait une stature présidentielle ?! Afficher son homosexualité et surtout sa profonde bêtise est-ce cela qu’on attend d’un Président. On l’a compris bien avant qu’il soit élu : ce qui l’intéresse avant tout ce sont les noirs et les musulmans et les riches. Et je rajoute de mépriser ouvertement les citoyens français surtout à l’étranger.

  8. depuis Macron, autour de moi, classes moyennes retraités et enseignants, tout le monde est fauché le 10 du mois et tire la langue jusqu’au 30, consomme à crédit, fait des emprunts pour les racheter et vogue vers un plan de surendettement, pour l’instant encore place de migration pour les autochtones ;-(

    • et bien tant pis pour eux,ils avaient qu’a mieux voter dont les retraites qui ont voter macron a 80%,sarkozy,je croyais avoir vu le pire,j’ai eu hollande encore pire et maintenant macron le pire d’entre tous,jusqu’a quand,les francais vont ils voter pour ceux qui les detruisent,un seul parti est responsable de vous avoir avertit depuis 40ans et qui n’est pas responsable,n’ayant jamais ete au pouvoir, LE RN EX FN,soit vous voter pour lui soit vous programmer votre mort,que l’on aime ou on aime pas le RN,cela est une question de survie,votre avenir et entre vos mains,mais depechez vous,le temps est compter et plus de 700banlieues sont islamiser ou la police ne rentre plus

      • ven85, il faut arrêtez de mettre TOUT LE MONDE DANS LE MÊME PANIER, TOUT CEUX QUI ONT VOTES MLP SUBISSENT COMME LES AUTRES LES SALOPERIES DU FOU ! Macron et ses sbires ONT PRIS LE POUVOIR, MAINTENANT IL SERAIT PLUS QUE TEMPS QUE LES FRANCAIS SE DECIDENT A LE RECUPERER !

        • @ Une patriote
          Fillon a appelé à voter macron au deuxième tour… Un bel exemple de traîtrise et il aurait fallu que les électeurs de MLP votent pour ce type dès le premier tour d’après vous ? S’il avait été élu, je gage qu’il aurait pris dans des postes régaliens quelques LREM et pourquoi pas macron premier ministre. Traître un jour traître toujours. Son logiciel n’ayant aucune mise à jour, il se serait plié aux desirata de son Cercle de Vendus Félons.

  9. les bobos voulaient du changement, ils l’ont eu avec benalla, les musiciens de la fête de la musique à l’élysée, et surtout à st martin!
    que va t-il trouver maintenant pour manifester son insolence et sa provocation?

  10. Il faut appeler un chat un chat et moi j’appelle ça de la connerie pur jus !

  11. Le pire est que le vide politique laissé par l’échec du Macronisme n’est pas comblé par le parti de Marine Le Pen d’où le risque que soit encore élu en 2022 un parti de dhimmis.
    La dhimmitude consciente ou non des Français risque fortement de survivre à la mort du Macronisme.
    Hélas……

    • a cause de certains francais qui se sont faient laver le cerveau par les mediats malgre cela le RN est a egalite pour les europeenes avec macron+ le modem,loin derriere les republicains et le melanchon a 12%,le seul parti qui peut mettre une claque a macron

    • Bien vu. Les français ont élu Chirac, puis Sarkoy puis Hollande, puis Macron; à chaque fois, de pire en pire; ils semblent disposer à voter éternellement pour le plus con, le plus anti-français. Je voudrais que la France survive mais les français actuels sont les pires obstacles à cette survie.
      Pour sauver la France, ce n’est pas Molenbeck qu’il faut écraser sous les bombes, c’est PLM.

Les commentaires sont fermés.