L’Ecole Centrale de Paris promeut (enfin) nos sœurs en hijab… en attendant le niqab !

Publié le 31 mai 2012 - par - 3 850 vues
Share

بسم الله الرحمان الرحيم

Au Nom d’Allah Le Clément, Le Miséricordieux,

Quand j’ai vu cette publicité pour l’École Centrale de Paris, les larmes me sont venues aux yeux, comme à ceux de mes trois coépouses :

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Certes, les francophones pointilleux pourraient reprocher à cette publicité de mettre une conjonction de coordination « et » entre un infinitif « rejoindre » et un impératif « devenez » sans sujet commun. Ce n’est pas très catholique comme grammaire.

Mais là n’est pas l’essentiel. Le plus important, c’est que nos sœurs qui portent le hijab soient enfin reconnues à leur pleine mesure dans cette école d’enseignement supérieur, et que leur signe religieux ne semble poser aucun problème aux dirigeants de cette école, bien au contraire, puisqu’ils en font une publicité pour la plus grande gloire de l’Islam.

Évidemment, cela n’est qu’une première étape dans la reconnaissance pleine et entière de notre Noble Religion dans la République française. N’en déplaise aux ultra-laïcistes aigris, demain ce sont nos sœurs qui portent le voile facial qui feront la une de ce genre de publicité.

Et la gauche désormais au pouvoir qui s’est abstenue lors du vote liberticide contre « la burka » (sic !) sera bien obligée d’abroger cette loi qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire, et qui est une insulte discriminatoire et stigmatisante envers les musulman-e-s pratiquant-e-s par un amalgame nauséabond voire délétère pour ne pas dire néocolonial qui souffle le vent mauvais de l’ostracisme de droite extrême et d’extrême-droite qui désigne sans considération pour les enfants issus de l’immigration et de la diversité à la vindicte publique sous couvert de laïcité dévoyée et d’identité nationale ethnocentrique nos frères et sœurs soumis-e-s chaque jour à l’opprobre publique par une politique du tout-sécuritaire et ségrégationniste, reléguant les musulman-e-s dans des quartiers populaires déshérités par les services publics mais uniquement soumis à des démonstrations de force de policiers qui y viennent provoquer nos jeunes frères soumis systématiquement à des contrôle au faciès quand ce n’est pas à des arrestations arbitraires.

Merci à l’École Centrale de Paris de briser tout ces tabous islamophobes et racistes et de démontrer que la France est riche de sa diversité et de son métissage. Et j’espère que très bientôt, vous publierez une publicité avec l’une de nos sœurs portant le niqab, ou même d’autres musulmanes pratiquantes comme notre jeune coépouse Wahiba-Thérèse qui, bien que ne portant que le hijab, ne trouve aucun débouché professionnel malgré son double doctorat en haute couture islamique et en science cuisinière orientale.

Que la Paix et la Bénédiction d’Allah le Très-Haut soient sur vous, Dirigeants et élèves de l’Ecole Centrale de Paris, et vos proches, et sur tous ceux qui suivent la voie juste jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

Leïla ADJAOUD, Présidente du Directoire du Collectif des Associations de Femmes Françaises En Niqab (CAFFEN) et Secrétaire Générale du Comité de Soutien à l’Entrée nos Sœurs Musulmanes dans les Grandes Ecoles Française (CSESMGEF)

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.