L’écologie est une affaire trop sérieuse pour la confier aux écologistes

Ecolospendons.jpg

Il ne viendrait à l’idée de personne de nier que la protection de l’environnement est un sujet crucial et qu’il n’est clairement plus possible de penser l’industrie, l’énergie, l’agriculture ou la mobilité comme au XIXe siècle.
L’écologie est probablement l’un des sujets les plus complexes qui se pose à nous de nos jours et la résolution des problèmes inhérents à cette science est tout sauf triviale.

Pour autant, en Europe, et particulièrement en France, l’écologie a pour notre plus grand malheur été préemptée par les individus les plus débiles et les plus malfaisants de la population.
Je me souviens que dans les années 80, les têtes de pont de l’écologie en France n’avaient certes rien à proposer (Brice Lalonde, Antoine Waechter, Dominique Voynet) mais ils faisaient cependant montre d’une certaine dignité dans leurs discours et leurs actes. Ils avaient également un certain niveau intellectuel ou universitaire.
C’était de la bonne petite écologie de bon aloi, consistant à protéger les petits oiseaux et les haies dans les champs afin qu’ils puissent nidifier. À la limite, difficile d’être franchement en désaccord avec eux.

Tout a commencé à se dégrader vers la fin des années 90 avec l’arrivée des activistes, c’est-à-dire des gens qui considèrent qu’ils sont dans leur bon droit en bafouant la loi sous prétexte que leur cause est juste, et surtout, plus juste que celle de leurs adversaires.
C’est ainsi qu’apparut par exemple José Bové et sa belle moustache, le faucheur d’OGM, le paysan sans ferme, qui parle un anglais impeccable et qui a bien compris qu’une bonne petite planque de député européen était ce qu’il y avait de plus raisonnable pour son avenir.

C’est à cette époque que les écologistes ont eu envie de venir manger à la gamelle des élections comme tout le monde. La défense des petits oiseaux et des insectes n’étant pas suffisante pour faire un programme, ils ont donc décidé de diversifier leur champ d’action. La facilité l’emportant sur l’exigence, ils décidèrent tout naturellement de sombrer dans le gauchisme et de devenir immigrationnistes. Prôner le partage du fruit du travail des autres sera toujours plus aisé que trouver des solutions pour développer l’économie.

C’est vers les années 2000 que s’est opéré le basculement vers la démence des écologistes français et l’avènement d’un profil de personne bien particulier dans les instances dirigeantes : les idiots arrogants et agressifs. C’est ainsi que nous avons vu apparaître par exemple Cécile Duflot avec sa logorrhée et sa voix de crécelle.
C’est également à cette époque que les écologistes ont commencé à sombrer dans le sectarisme et la violence à l’égard de tous ceux qui ne leur plaisaient pas (chasseurs, agriculteurs, propriétaires de SUV, habitants des campagnes).

De nos jours, l’écologie a été livrée en pâture au « wokisme », avec des Jadot, des Rousseau ou des Piolle, sur lesquels tout a déjà été dit. Le mouvement écologiste français a rejoint l’extrême gauche dans ce qu’elle a de pire. Les villes gérées par les écologistes finissent toutes dans la ruine financière et l’insécurité.
L’écologie en France se résume maintenant à de pauvres abrutis qui vont aller perturber des événements médiatiques ou universitaires, s’enchaîner à des voies ferrées, emmerder des chasseurs, ou permettre à des clandos de traverser la frontière. On n’est bien loin de la noble cause qu’aurait pu être l’écologie.
En réalité l’écologie est traitée par EELV avec une indigence qui donne la nausée. Les mesures proposées sont toutes punitives ou complètement à côté de la plaque.

L’esprit pollué par leurs homologues allemands, qui ont rencontré un certain succès aux élections outre-Rhin, les écologistes français pensent qu’ils peuvent faire l’économie d’une vraie réflexion sur la question climatique et écologique.
Au lieu de cela ils se contentent d’imprécations et de slogans. Le pseudo-raisonnement écologiste est très simple. La consommation d’énergie est majoritairement d’origine fossile. L’énergie fossile pollue donc il faut lui substituer une autre source. Les moulins à vents (qu’on appelle aussi éoliennes) ou les panneaux photovoltaïques ne brûlent pas d’essence, donc il faut en mettre partout.

On en profitera au passage pour envoyer à la casse toutes les voitures à moteur thermique en 2035 pour les remplacer par des voitures électriques. Quant à l’agriculture, l’autre gros pollueur, on lui fera arrêter la production intensive, on lui sucrera les engrais, et tout le monde se mettra aux légumes bio.
On fermera au passage les usines et les centrales nucléaires. Ce n’est pas bon pour l’environnement tout ça. En plus, les ouvriers c’est sale et ça roule au diesel. On reconvertit tout le monde en installateurs d’éoliennes, de panneaux solaires ou en monteurs de fenêtres double vitrage. Les autres iront faire les clowns au parc Astérix pour distraire les touristes chinois et leur montrer comment c’était la France avant.

Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer mais ce petit paragraphe contient malheureusement toute la substantifique moelle de la pensée écologiste française actuelle. J’ai même eu le déplaisir de voir, de mes propres yeux, Nathalie Kosciusko-Morizet, alors qu’elle était ministre de l’Écologie dans le gouvernement Fillon, faire la morale au gouverneur de la province chinoise du Liaoning (42 millions d’habitants) en des termes grotesques du style « va falloir être un petit peu plus écologique ici ! », générant sans même s’en rendre compte un sentiment d’incrédulité et de de dédain sur le visage de ses interlocuteurs.

Le vrai problème de nos écologistes français, c’est qu’ils s’imaginent être en mesure de négocier avec les lois de la nature. Qu’ils le veuillent ou non, et jusqu’à preuve du contraire, la physique comporte quatre forces fondamentales desquelles découlent des lois. Les lois de la thermodynamique, de l’électromagnétisme, de la mécanique des fluides, de la gravitation et de la conservation de l’énergie ont été découvertes il y a plusieurs siècles. Elles sont immuables dans le temps et l’espace.

Les rendements des éoliennes et des panneaux photovoltaïques sont limités de par ces mêmes lois. Par conséquent, jamais ces procédés ne permettront de remplacer la totalité des centrales électriques et nucléaires pour produire l’électricité dont nous avons besoin, que ce soit en termes d’énergie ou de puissance. L’intermittence limite la puissance (absence de vent ou d’ensoleillement). Quant à la quantité totale d’électricité, cela nécessiterait de recouvrir cinq mille kilomètres carrés de notre territoire avec des moulins à vent et la totalité avec des panneaux solaires.

Et quand bien même ils s’entêteraient dans cette folie, il convient de leur rappeler que chaque éolienne nécessite un socle de mille tonnes de béton et que personne n’a la moindre idée de comment recycler des panneaux photovoltaïques. De plus, le rendement des éoliennes se dégradant rapidement avec le temps, il est avéré qu’aucun de ces systèmes de production ne sera en mesure, pendant sa durée de fonctionnement, de compenser le CO2 qui aura été émis pendant leur construction.

Mais allons encore plus loin ; que pensent-ils qu’il adviendra de toutes ces carcasses d’éoliennes dans vingt ans, lorsqu’elles seront en fin de vie ?
La réponse est très simple : les sociétés qui les exploitent se mettront en dépôt de bilan et nous laisseront de gigantesques cimetières de moulins à vent en ruine et des millions de tonnes de béton à dépolluer, aux frais du contribuable.

Les écologistes les plus extrémistes, ceux qu’on appelle les décroissants, proposent, eux, que nous allions tous vivre dans le Larzac en autarcie totale et que nous cessions de faire des enfants pour moins polluer. Bien entendu, ce malthusianisme ne s’appliquerait qu’aux enfants blancs. Les Africains pourraient ainsi continuer à produire six enfants par femme.

Ces gens sont tout simplement incapables penser un problème dans sa globalité. Qu’ils le veuillent ou non, nous partageons la même atmosphère que les États-Unis, la Chine, la Russie et l’Inde, qui n’en ont rien à faire de l’empreinte carbone (G.W Bush avait bien précisé comme préambule à toute négociation que le mode de vie américain n’était pas négociable).

Même si la France décidait de diminuer sa population jusqu’à extinction complète et de vivre comme à l’âge de pierre, cela n’aurait aucune incidence sur le climat.
Ils peuvent nous punir autant qu’ils le veulent, bloquer des autoroutes, supprimer les moteurs thermiques, fermer des centrales nucléaires, le seul résultat qu’ils obtiendront sera de ruiner la France. L’effet sur le climat sera à peu près le même que de pisser dans un violon.

Clemenceau considérait que la guerre était une affaire trop sérieuse pour la laisser aux militaires. L’écologie est également une affaire bien trop sérieuse pour la confier aux écologistes.

Alain Falento

 

 

image_pdfimage_print
14

26 Commentaires

  1. Qu’il y est un réchauffement climatique est une chose mais qu’il soit causé principalement par l’activité humaine est une vaste fumisterie, et que l’on utilise une jeune de 16 ans qui n’en a aucune idée pas plus que ces Scientifiques payés pour nous endoctriner au profit de de ceux qui en bénéficient. Follow the money!
    La terre s’est réchauffée bien plus que ça durant les 4.5 milliards d’années qu’elle existe ( c’est ce que nous a dit a l’école), et l’homme n’était pas là, donc pas responsable de ça, puis elle s’est refroidie.

    Le seul but de tout ça est de faire du business avec la transition,avec des naifs pour faire la propagande!

    Croire que l’homme est le seul responsable est d’une arrogance et d’un orgueil incomparable

    • (Suite)La planète est bien plus forte que l’homme dont l’avenir est de mourir mais pas la planète sauf si elle explose détruisant tout sur son passage,le meilleur cadeau qui puisse arriver a toutes les espèces qui pour survivre temporairement doivent s’entrebouffer Autant en finir tout de suite avec cette humanité sans avenir hypocrite pleine de contradictions et égoiste car si ceux qui ont des enfants avaient d’abord pensés a eux ils ne les auraient pas mis dans ce monde pour mourir pour rien. Ca n’en n’en vaut pas le coup car la vie ne se résume qu’a ce que l’on vit a la seconde même et non pas a celle d’avant qui n’est qu’un vague souvenir alors que vous savez ce qui vous attend la seconde suivante quand vous êtes dans la souffrance continue. Autant ne pas les mettrent au monde, comme cela la planète sera sauvée si l’espèce humaine sera responsable de sa destruction comme ils le pretendent

  2. Je suis né écologiste en 1950 à l’époque ou a la boulangerie ont achetait le pain au poids et ou le potager etait un sacré complément . Payer la semaine de lait était pas une mince affaire et le boulet de charbon était convoité ….les pastéques de nos jours ne sont écolos que pour aller au télétravail en vélo ( il suffit de regarder la grosseur de leurs mains pour s’en convaincre)

  3. Les « verts » ont fait crever l’Allemagne depuis leurs « pluies acides » des années 70/80. Les boches ont l’air malin maintenant, avec leurs moulins à vent et leurs centrales à charbon ! Ils sont en train de se réarmer (on se demande pourquoi), ils cherchent peut-être une « occupation », comme ils en ont l’habitude mais c’est trop tard. Leur économie sans énergie et sans le gaz russe va crever. danke angela ! refugees welcome !

  4. Coucou les cons, n’oubliez pas de faire vérifier vos thermostats !

    Une facture de chauffage à 345 159 euros : l’empreinte énergétique de l’Élysée épinglée

    extrait : L’Élysée classé E selon l’étiquette DPE
    Résultat, en 2020, les factures de chauffage s’élèvent à 345 159 euros et les factures d’électricité à 412 881 euros, ce qui correspond à 2 246 602 kWh et 278 463 litres de fioul.

    Autrement dit, selon l’étiquette DPE (diagnostic de performance énergétique), l’Élysée serait classé à la lettre E sur l’échelle qui va de A à G.

    En ce qui concerne l’étiquette climat, chargée de mesurer la quantité de dioxyde de carbone émise, c’est encore pire : le palais émet 70kg/m2 et se voit décerner un F.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/07/coucou-les-cons-noubliez-pas-de-faire.html

  5. Il n’y a pas grand chose à ajouter à votre article qui est complet et explicite
    l’écologie telle qu’elle est revendiquée est avant tout une énorme escroquerie, les écolos prétentieux sont en fait des ignorants et des imbéciles qui n’ont que leur bagout à vendre
    Le plus grave c’est qu’ils s’adressent à des gens plus ignorants qu’eux, qui pensent que l’individu qu’ils ont en face d’eux étant estampillé écolo officiel a forcément toutes les compétences requises ce qui est totalement faux
    Fabien Bouglé sur YouTube démontre tous les détails de l’escroquerie, où se mélangent intérêts politiques et financiers, l’écologie étant un sujet totalement secondaire

  6.  » Même si la France décidait de diminuer sa population jusqu’à extinction complète et de vivre comme à l’âge de pierre, cela n’aurait aucune incidence sur le climat  » . Félicitations M Alain Falento , c’est l’exacte vérité. ils nous mentent comme des arracheurs de dents du Far-West, car le CO² est l’essence même de la vie sur Terre. Et ce n’est PAS un gaz à effet de serre. A l’époque de l’apparition des z’écolos, j’ai ressenti un profond malaise qui n’augurait rien de bon : qu’est-ce que l’écologie avait à voir avec la politique ? Des plans pervers, l’avenir l’a finalement révélé ! Le mensonge doctrinal est à présent la nouvelle religion « d’utilité politique » …

  7. Les khmers verts… n’ont rien à envier à leurs homologues rouges de l’infortuné Cambodge en 1979 !

  8. Tous les ecolos sont cons, cest verifié, mais tous les cons ne sont pas ecolos, c’est ce qui complique tout.

    • « l vaut mieux viser la perfection et la manquer, que viser la médiocrité et l’atteindre. »
      Francis Blanche.

  9. La France c’est 1 % de la population mondiale et 1/1000 de la surface de la planète. C’est aussi 1% de la production de CO2 et de tres peu d’autres gaz à effet de serre comme le méthane.
    La France pourrait cesser d’exister sans que le climat ne change d’un iota.
    Les écologistes sont simplement des imbéciles ignorants.

  10. Le vrai malthusianisme doit s’ appliquer à chaque habitant de la Terre et plus spécialement aux pondeuses / pondeurs professionnels (Afrique et sous continent indien)
    Pas d’ écologie véritable sans malthusianisme .
    Malthusianisme signifie  » peu d’ enfants par famille et non pas d’ enfants (ceci à l’ usage des crétins (chrétiens , muzz ou youpins pondeurs suivant les préceptes de leur gourou respectif (dont le suspendu au clou de Naze arrête ou le pédophile de la Mecque) 😎
    Principe de base : mettre en adéquation chiffre de population et ressources disponibles : inutile de dire qu’ avec le mathusianisme , la population mondiale ne serait pas très élevée .

    • Très juste.
      Si l’humanité maîtrisait sa fécondité, l’environnement serait préservé, et nous n’aurions pas toutes ces inondations destructrices, etc.
      Partout où des humains s’installent, la nature est, en partie ou totalement, détruite…

  11. Je ne sais pas où vous en êtes avec vos factures EDF ?
    Ce matin je reçois mon nouvel échéancier – j’ai un prélèvement mensuel – la note est plus que salée : multipliée par 3 !
    Et pourtant je ne suis pas un gros consommateur , de 130 euros mensuels habituels , on vient de m’annoncer que mes nouvelles mensualités seront de 389 euros . C’est monstrueux .
    Nous payons pour qui ? Les délirants « .verts  » allemands qui réactivent en catastrophe leurs centrales à charbon ; les inutiles et laides éoliennes qui ne produisent au mieux que 20% du temps mais rapportent surtout de substantielles dividendes aux fonds de pensions étrangers ….
    Le libéralisme forcené voulu par cette débile commission européenne nous mène à la révolte !

    • Vous payez surtout pour les dizaines de milliers de gens des cités où les compteurs ne sont plus relevés depuis au moins 20 ans. Il en va de même pour l’eau et le gaz. Ça s’appelle acheter la paix sociale et c’est toujours le même con qui paye.

  12. Vos réflexions sont tout à fait les miennes!! Tout est dit mais malheureusement, ces malfrats sont en place et rien ne pourra les déloger sauf…un miracle ?? quelqu’un a dit qu’ils ont une idée à la con tous les jours, c’est peu dire!! Ils sont complètement tarés et ne se pose même pas la question de savoir ce qu’il adviendra de toutes les conneries qu’ils auront mises en place, il ne faut pourtant pas sortir de St Cyr, comme on dit, pour se rendre compte du désastre qui va suivre…cassez-vous pôv’cons!!!!

  13. les écolos dingos font tout sauf de l’écologie que chaque citoyen responsable fait à son niveau : ce sont des éléments d’extrême gauche (fameuse pastèque) qui s’autorisent de façon frauduleuse cette appellation

Les commentaires sont fermés.