L’écrivain Karim Amellal, un bon petit soldat de l’islam

Publié le 17 mars 2019 - par - 18 commentaires - 1 569 vues
Share

Monsieur Karim Amellal, écrivain et enseignant à Sciences Po, déplorant l’affaire de Decathlon, a posé dans une interview récente sur RFI la ligne rouge entre la liberté d’expression et l’incitation à la haine raciale.(cf partie de texte infra).

Il est également co-auteur du « Rapport visant à renforcer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet », remis au Premier ministre en septembre 2018.

Sur la liberté d’expression, il affirme que l’on peut tenir tous les propos que l’on veut dès lors qu’ils ne nuisent pas à autrui.

Pour moi la ligne de crête, certes difficile à arrêter, ne peut se localiser qu’au-delà du droit de dire la vérité et la réalité et d’appliquer le principe de précaution.

Il n’y aucun délit à dire le réel même s’il nuit à autrui quand ce dernier s’est mis tout seul dans une situation propre à lui porter ombrage.

Jusque plus ample informé, il n’est pas interdit en France de dire la vérité, ni de rapporter la réalité, sinon ce serait la porte ouverte à une société du mensonge et aux seules fake news.

La lutte contre les fausses informations est d’ailleurs bien le combat engagé par les LREM et leurs domestiques du Modem, socialistes, écologiste et autres « istes », y compris les Républicains mous de la gâche qui ne savent plus trop où ils habitent.

Ils seraient donc mal fondés à s’opposer à la vérité.

Prenons l’exemple d’un voyou multirécidiviste, casseur, violeur, voleur et qui risque de finir terroriste.

Vous rigolez tant ce cumul de mandats peut paraître surréaliste, mais un coup d’œil sur le pedigree des terroristes qui sont déjà passés à l’acte en Europe montre qu’ils sont en avance sur la mobilité professionnelle souhaitée par notre majorité politique actuelle.

Ils sont multicartes depuis bien plus longtemps que n’existe le parti LREM.

Si je dis de cet individu qu’il est un truand, ou un violeur, ou un criminel, je ne fais que traduire en paroles la réalité asociale de cet individu.

Mais là peut-être ai-je commis une faute en le qualifiant d’asocial.

Rien ne dit qu’il ne soit on ne peut plus sociable dans son cercle familial ou dans son cercle d’asociaux de banlieue ou de campagne. J’enlève donc le terme asocial car je n’en sais rien.

Par analogie, si je dis du musulman adepte et lecteur assidu du Coran qu’il est un assassin de non-musulmans en puissance, je ne fais que traduire en mots une réalité prospective tant ce livre avec la charia qui l’accompagne est un véhicule de haine envers tout ce qui n’est pas musulman.

Toute cette littérature de crimes et discriminations aurait d’ailleurs déjà dû être interdite dans tout l’Occident depuis le Moyen Âge.

Si je rajoute à cette réalité prospective la preuve incontestable que tous les terroristes du Coran qui sont passés à l’acte en France, sur le continent européen ou sur la planète entière l’ont toujours fait en brandissant leur idéologie musulmane, ça commence à ressembler à faisceau d’indices graves, précis et concordants qui pèse normalement dans l’administration de la preuve devant la justice.

On m’opposera le « pasdamalgam » entre ceux qui sont passés à l’acte et ceux qui n’en sont pas encore à ce stade.

J’entends parfaitement bien que ces derniers ne peuvent pas être qualifiés de criminels.

Il n’empêche que le rappel de la constante de ceux qui sont déjà passés à l’acte oblige à la plus haute prudence, il y va de la vie de chacun et de ses proches.

Contrairement à ce que veulent nous faire croire les politiciens actuellement au pouvoir, dont le jugement est totalement corrompu, on n’est pas dans un jeu virtuel.

Pour  les terroristes avérés déjà passés à l’acte, les témoignages de leur entourage pour la plupart concordent : le futur terroriste était gentil, serviable avec tout le monde, il allait rarement ou même jamais à la mosquée, et dans tous les cas n’a jamais été fanatisé, ou personne ne peut ou ne veut y croire.

Certains bravaient même les interdits de l’islam, allaient en boîte, fumaient, buvaient de l’alcool  et avaient une vie on ne peut plus normale faite d’études et de sorties avec des gens de leur âge.

D’autres vivaient pleinement les travers de l’Occidental dépravé en faisant trafic de stupéfiants.

Dans ces conditions, comment reconnaître le bon grain de l’ivraie ???

Ces témoignages obligent chaque citoyen à être sur ses gardes, pour lui-même et ses proches, face aux lecteurs du Coran, c’est l’application raisonnable du principe de précaution.

Si j’ajoute comme indice supplémentaire la règle musulmane de la taqîya, qui consiste à faire ami avec un mécréant dans un pays où le musulman n’est pas majoritaire, avant de se dévoiler, c’est le cas de le dire, comme un ennemi quand il devient majoritaire, le doute devient de plus en plus prégnant sur les intentions pacifiques musulmanes.

Connaissant maintenant cette règle musulmane de duplicité et de dissimulation mensongère, le principe de précaution oblige, comme au scrabble, à redoubler de vigilance plus que triplement.

Ce mode stratégique musulman de dissimulation de la haine a l’air d’être largement incompris de nos politiciens et d’une majorité d’Occidentaux, incapables d’imaginer que le reste du globe raisonne en conquêtes par tous moyens  alors qu’eux se rêvent en champions universels des droits de l’homme.

L’analogie avec la fin tragique de Troie est pour moi flagrante. Les droits de l’homme, idée généreuse au départ, se sont mués en chevaux de Troie par leur utilisation pervertie très éloignée du but initial.

Des droits de l’homme on est passé à la tyrannie des minorités, des allogènes et autres allochtones sur les peuples autochtones qu’on empêche de vivre comme ils le souhaitent.

Il va bien être temps de remédier à cette servitude, et que les populations historiques nationales  d’Europe commencent à se libérer enfin de ces chaînes, quitte à expulser de notre continent sans aucun ménagement, c’est-à-dire en ennemie, toute la classe politique qui les a mis dans cette situation de soumission.

Pour en revenir au sujet premier, privilégier le principe de précaution n’est pas une volonté de discriminer ni d’amalgamer, c’est une mesure de prudence élémentaire de survie imposée par la réalité.

Quel politicien libérerait la vitesse sur les routes de France alors qu’il sait qu’il va y avoir plus de morts ??? Aucun.

En limitant la vitesse pour tous les conducteurs indistinctement, le politique fait bien l’amalgame entre le conducteur qui ne va jamais au-delà d’une vitesse raisonnable et celui qui roule toujours en déraison. Pourtant personne n’y trouve à redire.

Et bien face au danger terroriste musulman, il doit en aller de même, et si cela avait été un danger dû aux Témoins de Jéhovah il en irait pareillement.

Pour paraphraser notre professeur, on serait donc en droit de s’exclamer avec lui que « nier le danger musulman dans une société démocratique soucieuse de la vie de ses concitoyens, ça ne devrait pas être une opinion, ça devrait être un délit ».

Comme enseignant à Sciences Po, il devrait se payer d’exemple, s’extraire de son fonctionnement sectaire et commencer par étudier et dispenser des opinions dissidentes dans l’intérêt vital même de  ses étudiants au lieu de les livrer désarmés aux bourreaux.

Jean d’Acre

rfi.fr »

Karim Amellal, écrivain et enseignant à Sciences Po, est l’invité du matin (7 h 50-8 h 00) d’Hugo Lanoë. Karim Amellal est également co-auteur du « Rapport visant à renforcer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet », remis au Premier ministre en septembre 2018.

L’injure, la diffamation, l’incitation à la haine – conformément à la loi de 1881, en raison de l’appartenance réelle ou supposée à une origine, une nationalité, etc., donc de façon très inclusive – c’est des choses qui ne sont pas autorisées, ça n’a rien à voir avec la liberté d’expression, on peut continuer à tenir tous les propos que l’on veut dès lors qu’ils ne nuisent pas à autrui. Pourquoi est-ce que ça n’est pas de la liberté d’expression, c’est que depuis très longtemps, 1789, c’est considéré comme des abus de liberté, et selon la formule bien connue, le racisme n’est pas une opinion c’est un délit (…)

C’est manifeste à travers une petite frange des Gilets jaunes, il y a des gens qui s’intoxiquent en ligne parce que l’algorithme vous propose toujours les mêmes types de contenus, vous n’êtes exposé à aucune opinion dissidente, à aucune opinion différente et au bout d’un moment vous finissez par croire ou vous vous laissez embarquer, même embrigader parce qu’il y a un fonctionnement un peu sectaire là-dedans, dans des opinions que peut-être vous ne partagiez pas au début, mais que en tout cas vous finissez par partager, épouser qui peuvent vous conduire à commettre de actes répréhensibles (…)

Tout est regrettable dans cette affaire de Decathlon, je crois que, puisque l’enseigne a reculé, au fond les racistes ont gagné (…)

rfi.fr »

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Chris83

Sciences Po est depuis de longues années un fief de la Gauche. Même ceux qui ont rêvé d’y entrer par conviction ont été endoctrinés et manipulés par des profs gauchisants! On ne peut nier les évidences , ensuite ces jeunes, bien formatés sont introduits dans des fonctions de gouvernements, administration et autres ministères et ambassades ou ils peuvent mettre en pratique ce système qu’on leur a inculqué!

DUFAITREZ

« Pas de Liberté pour les ennemis de la Liberté » !
Qu’on le foute en taule !

saucisse

Il écrit comme un pied. Heureusement qu’il s’appelle Karim et qu’il est de gauche sinon personne ne le lirait

Marnie

Le racisme et l’antisémitisme sont revenus au grand galop depuis que la France a accueilli de plus en plus de Maghrébins. Dire le contraire est une insulte à l’intelligence et un déni de vérité grave. Les faits le prouvent. Et comme on nous l’a dit et redit maintes fois on doit s’attendre à d’autres attentats. De très nombreux problèmes de santé m’ont conduite à rester sur Lyon et, comme à chaque fois, je suis stupéfaite du nombre de noirs et de musulmans absolument de partout et à n’importe quelle heure du jour. Il semble bien que la France soit mieux… lire la suite

wika

« Rapport visant à renforcer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet ». Non mais quand est-ce qu’on sera débarrassé de ces « rapports » à répétition, de ces pleurnicheries encouragées par le gouvernement ? Quand on voit que le type baigne dans le milieu socio-gaucho de Sciences Po, on comprend mieux. Est-ce que les Polonais, Portugais, Espagnols, Italiens qui ont immigré en masse au cours du XXème siècle ont bassiné les Français avec des rapports, des récriminations et des revendications ? Non, ils se sont mis au travail et ont préparé un avenir meilleur à leurs enfants. Mais ceux-là,… lire la suite

Elliot

Bonjour ! Excellent cet article ! A relire et à s’en inspirer bien sur…Il faut être bien armé pour se défendre contre cette « vermine islamique »….
Bonne journée

Olivia

Il est déjà anormal, voire surréaliste, qu’un homme d’origine algérienne puisse être professeur à Science Po, a fortiori qu’il puisse « remettre un rapport au premier ministre français » concernant le peuple français ! Voyons-nous des Français s’ingérer ainsi dans les affaires intérieures des autres pays, notamment des pays musulmans ? Ils ne le permettent pas et c’est bien la seule fois où ils ont raison !

Et j’imagine avec horreur les idées que cet « écrivain/professeur » doit mettre dans le cerveau de ses élèves – idées qui feront leur chemin chez nos futurs gouvernants…

Brocéliande

Comme me disait hier un Mauricien !( les immigres ne veulent pas aller dans les 57 pays arabes car ils y seraient Muzzelé !

le Franc

donnez leur à bouffer, logement, boulot, instruction, tout, ils vous mordront la main parce que c’est comme ça que ça se passe ; ils vous en voudront leur vie entière d’avoir eu besoin de vous même pour exister.

Dupond

Je me demande si décathlon aurait embauché une bigoudene en costume traditionnel ??

Pedro de la Mancha

Ce qui m’interroge c’est comment des types qui passent outre les directives du Coran peuvent basculer si vite dans le terrorisme. Connait-on les moyens utilisés par l’EI pour radicaliser aussi vite ? Il doit bien y avoir un moyen de contrer cela non? Une campagne d’information sur les techniques utilisées et démonter les arguments utilisés sembleraient utiles.

Lisianthus

Comment ça « passent outre les directives du Coran » ? Les terroristes ne font que l’appliquer, justement !

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

L’islamophobie est un devoir civique. En effet, les textes fondateurs de la religion islam instruisent les muzs à tuer, convertir de force, discriminer, exiler juifs, chrétiens, apostats, opposants, gays, etc., les incitent à la pédophilie et à inférioriser les femmes, et tout ceci a été suivi par un nombre énorme de muzs depuis le 7e siècle jusqu’à nos jours et va à l’encontre des lois Occidentales et des Droits de l’Homme. Les muzs (et leurs collabos) doivent donc tous être EXPULSÉS vers les 57 pays muzs qui se devront de les accueillir comme ils sont frères en religion, et leur… lire la suite

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Je sors d’une altercation avec une collabo qui défend l’islam sans rien y connaître.Avant de l’interdire, il faut faire découvrir à TOUS la nature véritable de ce totalitarisme.Il faut poser la question aux gens, aux politiques :Est-ce-que vous voulez la CHARIA en France?Couper la main des voleurs?Lapider les adultères (Aïe aïe aïe Castaner)?Fouetter les fornicateurs (là,y a du boulot,j’en suis, vous aussi sans doute,les politiques n’en parlons pas).
Prier le cul en l’air,on s’en fout,continuez.Mais nous imposer la ségrégation hommes-femmes et la virginité obligatoire,au pays de Voltaire et Olympe de Gouges, MERDE ALORS.

Olivia

Les prières de rue avec le fondement vers le ciel, personnellement, je suis contre ! Tout ça n’a pas lieu d’être chez nous. Quant à fournir des explications à des individus qui sont, dès la naissance, formater par leur religion, leurs interdits, comment parvenir à les convaincre ? J’en veux pour preuve que lorsque j’essaie de parler du Coran et de ses réalités aux Français – à des connaissances, des voisins, ils me répondent que « c’est faux, le Coran ne demande pas de tuer les chrétiens et les juifs »… Je suis fâchée avec ceux qui étaient mes bons voisins, à… lire la suite

Jean-Louis

Règle numéro 1 : tout musulman se revendiquant de l’islam est notre ennemi.
Règle numéro 2 : tout musulman se revendiquant de l’islam est notre ennemi
Et ainsi de suite

Prométhée

Je ne savais pas que le fait de ne pas accepter une personne avec une serpillière sur la tête était du racisme ! Quelqu’un avec une croix gammée serait-ce aussi du racisme ? Ce pauvre homme a dû être trop secoué dans son enfance ou bien a dû trop s’abreuver de mein korampf.

beretvert

Non c’est juste un muz donc taré