L’Éducation nationale a eu un comportement criminel envers Samuel Paty

(Samuel Paty)

L’Éducation nationale peut s’accuser de la mort de Samuel Paty. Car elle en est, au moins en partie, responsable. Reste à savoir pourquoi elle a eu ce comportement fautif. On a peur de découvrir la réponse…

David di Nota, romancier, dramaturge, docteur en sciences politique, est l’auteur du livre J’ai exécuté un chien de l’enfer sur l’assassinat de Samuel Paty par le terroriste Anzorov, qui a écrit cette phrase juste après son acte de décapitation, avant d’être abattu par la police.

Samuel Paty est ce professeur d’histoire-géographie qui a fait son cours de laïcité tel que demandé par l’Éducation nationale. Certains pensent qu’il a eu tort, car on n’agite pas le chiffon rouge devant un taureau déjà excité. Peu importe, il a obéi aux directives de sa hiérarchie.

Mais voilà qu’une élève a prétendu que pour faire son cours, Samuel Paty avait exclu des élèves musulmans. Scandale chez les bonnes âmes. Comment peut-on exclure un musulman ?…

C’est ce mensonge initial qui a tout déclenché. Un mensonge, car l’élève en question était absente du cours, étant dans une autre classe. Et pire, ce mensonge a été instrumentalisé par son père, Brahim Chnina, qui a prétendu que le professeur avait montré aux élèves une photo d’homme nu en prétendant qu’il s’agissait de Mahomet.

Chnina en a fait tout un fromage, dont s’est servi le prédicateur islamiste Abdelhakim Sefrioui, fiché S, peu recommandable (euphémisme) car agitateur patenté, aujourd’hui en prison.

Du coup, l’Éducation nationale a porté plusieurs accusations contre Samuel Paty. Première accusation : de mal maîtriser le concept de laïcité. Au moment même où une campagne de haine était déclenchée contre lui par les islamistes, on peut se poser des questions sur ce timing.

Seconde accusation : l’Éducation nationale a cru cette même élève, absente du cours, et qui accusait Samuel Paty d’avoir montré des caricatures de Mahomet qui était choquantes, alors que ce n’est pas du tout ce qui s’est passé, d’après la version des élèves présents, qui ont dit que le cours s’était très bien déroulé.

Troisième accusation : d’avoir commis une erreur en excluant de son cours des élèves musulmans, ce qui vient encore de l’élève absente et était encore un mensonge. L’accusation d’exclusion, c’est la grande habitude des musulmans. Ils aiment se comporter en exclus, en victimes. Cette possibilité d’exclusion les rend enragés.

On peut également se demander pourquoi l’Éducation nationale a attaché autant d’importance à un aveu de Samuel Paty ? On peut se penser en présence d’une de ces scènes délirantes d’aveux extorqués de l’époque des purges soviétiques. L’islamisme qui infiltre l’Éducation nationale n’est-il pas un totalitarisme comme le stalinisme, tel que décrit par Hannah Arendt ?

Samuel Paty croyant apaiser l’atmosphère, a en effet accepté de présenter des excuses ! Avant de se rétracter juste avant sa mort et d’affirmer qu’il n’avait jamais commis aucune faute dans l’exercice de ses fonctions.

Là-dessus les vidéos de Brahim Chnina et de Sefrioui, cumulées avec des menaces, une présence agressive dans le lycée, et diverses tentatives d’intimidation, atteignent leur but et tombent dans les mains d’Anzorov.

La décapitation de Samuel Paty ne change rien à l’attitude de l’administration, qui continue à parler de la maladresse de Samuel Paty ! Et ses collègues professeurs se désolidarisent de lui.

L’erreur de Samuel Paty, pour l’administration, c’est d’avoir offensé les plaignants. Cette « maladresse » est une concession aux offensés. Samuel Paty devient coupable de racisme.

Car en réfléchissant avec David di Nota, on découvre que la nature du chantage exercé sur Samuel Paty est islamiste. On menace un professeur en fonction de certains interdits religieux. Ce qui, entre nous, conforte le rapport Obin, hélas enterré, sur l’impossibilité d’enseigner quand l’islam est trop prégnant.

Chiffre effrayant au sujet de cette pression musulmane, 53 % des professeurs du second degré se plaignent de ne pas pouvoir enseigner certains sujets pour raisons religieuses.

On fait de ce soi-disant problème de maladresse un problème pédagogique et le tour est joué, haro sur l’enseignant qui devient coupable.

En fait l’idée que la laïcité est une arme contre l’islam, les arguments décoloniaux, l’islamo-gauchisme ont eu raison de Samuel Paty.

Ce qu’il est véritablement effrayant de découvrir, c’est que la collusion entre islamisme et gauchisme a eu raison de Samuel Paty, selon David di Nota.

L’idée que ne livre pas de manière claire David di Nota, c’est qu’il n’y a pas que l’abandon total du professeur ni le manque absolu de courage de l’administration, à montrer du doigt. Administration qui par son hypocrisie, ses véritables maladresses, ses atermoiements, ses mensonges, a livré Samuel Paty à Anzorov. Ni cette collusion islamisme-gauchisme.

Il y a surtout, pour véritablement appeler les choses et les faits par leur nom,  le fait que l’Éducation nationale est gangrenée par l’islamisme au-delà de tout ce qu’on peut imaginer et que cela va continuer. Voilà ce qui la rend responsable de la mort de Samuel Paty.

Dans l’affaire Samuel Paty, les islamistes ont largement gagné une bataille. Gagneront-ils la guerre ?

Sophie Durand

image_pdf
0
0

51 Commentaires

  1. Une institutrice à la retraite à été décapitée, un homme de 51 ans a été arrêté grâce à la vidéo surveillance. On entend dire que la piste terroriste n’est pas privilégiée même après qu’un suspect a été arrêté. Qu’est-ce qu’on comprend? Tout simplement que c’est encore une personne d’origine immigrée qui a tué cette femme car si c’était un français de souche bien « blanc », l’acte terroriste aurait été complètement écarté, or ce n’est pas le cas.t Cet acte entre dans le cadre du djihad qui est mené contre les français depuis des dizaines d’années, voler et tuer. Le gouvernement ne veut pas considérer que ce djihad qui est mené contre nous c’est du terrorisme! Pourquoi décapiter cette femme si le but était le vol? On va nous dire que c’est culturel? Belle culture!!!

    • Je pense que ce n’est pas un hasard si une institutrice à la retraite a été décapitée juste quand on commémore la mort de Samuel Paty. Ces gens participent à leur niveau, en choisissant leur cible, celle femme était une proie facile, pour apporter leur contribution au djihad contre les mécréants. Ne pouvant s’attaquer à un professeur d’école et connaissant cette femme, il s’est donc tourné vers elle pour commettre son acte ignoble. Mais cela n’aura pas le même retentissement dans les médias et au niveau du gouvernement. Cette pauvre femme est juste une victime ordinaire.

    • Les médias disent que c’est un ancien boxeur (du nord, lui aussi, allez savoir! ) Et que sa femme était ou avait été femme de ménage chez la victime. Les médias brouillent-ils les pistes, ou le type s’est il converti à l’Islam comme le Danois, Il militait au FN il y a 3 ans? Un crime raciste anti sémite, qui était la victime? Bref, les gens du quartier commencent à avoir peur;
      ça va empirer et les Français ne mesurent pas l’intensité des dangers.

  2. Un an après l’assassinat du professeur Samuel Paty, les responsables politiques de tous bords ont souligné l’importance de la défense de la liberté d’expression.

    Ca me ferait rire si ce n’était pas pitoyable de lire un tel tissu de mensonges et d’hypocrisie!
    Faut oser dire un truc pareil!!!!!!

  3. Hier j’ai vu aux infox un reportage sur la mort tragique du prof gauchiste (pléonasme) Paty. On y interrogait des élèves de con flan st honorine.
    3 femelles blanches. L’une, obèse à cheveux bleus, portait un pull avec l’emblème de sea sheperd, cette organisation financée par la CIA (comme greenpeace) qui emmerde les honnêtes gens qui veulent bouffer des poissons et mamifères marins.
    Apparemment les journalopes n’ont pas trouvé de pieux élèves musulmans pour verser une larme pour Paty.
    Ce qui me révolte le plus, c’est que des parents blancs gauchistes laissent leurs gosses fréquenter des établissements coraniques ethniquement remplacés.
    Gauchistes, vous n’aurez pas ma haine ni mes larmes.
    Le bétail s’en va de lui-même à l’abattoir.

    • Le blanc, c’est le mâle bêta et la femelle française béta, etc, Ceux de la diversité sont les mâles alpha, leurs femelles des femelles alpha; on ne peut raisonner que comme cela, et celles un peu bronzées qui traitent les Européens de racistes sont des Garces, pour les hommes des Salopards, des fumiers, des sadiques, il n’y a pas de termes aussi percutants pour les hommes. En avez – vous?

  4. Sophie Durand,

    Je ne sais pas pourquoi Riposte Laique se fait chier à produire des articles sur Samuel Paty, à part pour tirer la sonnette d’alarme, car l’avocate de la famille du défunt à envoyé une salve de missiles à l’encontre de Monsieur Zemmour car celui-ci ferait de la récupération de ce drame à des fins politiques et électorales, dixit.
    Ce drame prouve que quelques personnes ont raison depuis longtemps. Jean Marie le Pen, en son temps prévenait des dangers…quand Monsieur Zemmour votait Mitterrand.

    • @Le Blob
      RL ne se fait jamais chier, comme vous dites si élégamment ! On écrit par et avec passion. Personnellement j’ai souhaité surtout insister sur le fait que l’Education nationale est devenue pro-islam.

  5. Pour info :
    Pour l' »anniversaire » de la décapitation de Samuel PATY, une institutrice à la retraite, veuve de 77 ans, a été décapitée chez elle hier.
    Sa tête a été retrouvée posée sur la table du salon…
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/retrait%C3%A9e-d%C3%A9capit%C3%A9e-%C3%A0-agde-un-suspect-interpell%C3%A9-et-plac%C3%A9-en-garde-%C3%A0-vue/ar-AAPwZKS?ocid=msedgdhp&pc=U531
    La cellule anti-terroriste n’a pas été activée… Dans le même temps on s’aperçoit qu’il y a eu des « défaillances du renseignement » concernant l’assassinat de Samuel PATY !!
    Si chaque année à la date anniversaire une décapitation d’enseignant a lieu, c’est qu’il y a un lien… Mais peut-être que j’ai tort et que je me monte la tête.

    • Et ya un danois ethnique converti au culte du bédouin qui a tué 5 personnes en Norvège avec un arc.
      Faut une grande force pour tuer un grand mammifère à l’arc, et les boucaques sont généralement gaulés comme des crevettes.

      Quand les blancs se convertirons en masse à l’islam, lassés du féminisme, du pédo-LGBTisme et de la démocrassie, faudra s’attendre à des attaques un peu plus ambitieuses que des décapitations, des flinguages de gauchistes au bataclan et des camions radicalisés.
      Les blancs ont toujours été les meileurs tueurs.

    • Le suspect est un Français qui a voté FN. Alors forcément, les merdias n’hésitent pas dans ce cas à livrer son nom. Ce qui le rend suspect est le fait qu’il aurait utilisé la carte bleue de la victime. Mais est-ce suffisant pour accuser quelqu’un d’un meurtre aussi barbare qu’une décapitation et livrer son nom sans autre preuve pour l’instant ? On ne le fait jamais pour les « chances ».

  6. La peur s’est infiltrée partout surtout dans ceux qui sont en première ligne les enseignants et les élèves européens. On « fait attention »…jusque dans la rue. .La seule guérison possible est une réaction solidaire vigoureuse face à cette peur sournoise.
    La gauche a fait beaucoup pour favoriser cette menace, ce « ressenti »…
    Elle peut certainement faire pire, pourvu qu’on veuille bien voter encore pour elle.
    Le « pas de vagues » est une réaction normale dans cet antre gauchiste qu’est encore l’EN

  7. Aujourd’hui voir fdesouche, à Agde, une ex-enseignante à la retraite venant du nord, a été décapitée, la tête reposant sur la table! On ne peut dire si c’est un acte terroriste? …dit la police! Sic. Voilà comment on célèbre l’anniversaire de Samuel Paty en France; Cet acte est signé par qui l’on sait!
    Et on nous parle de BHL à la télé. Ce pays est un enfer!

    • Mon conjoint a eu la même réflexion que vous!
      Ho hé mais attention pas de vagues!
      On est foutu et ils le savent tous!

    • attendons un peu…il y a déjà eu un cinglé bien blanc qui a décapité…
      on peut supputer, mais rien affirmer pour l’instant.

      • Oui c’est vrai, mais soit c’est un acte terroriste ou alors, l’auteur s’en est inspiré ou encore c’est un type atteint de psychose!
        Ou alors les 3 à la fois!

        • …psychose et mimétisme dans une société violente maintenue artificiellement.

  8. Pas de vagues
    Samuel Paty n’a été ni écouté, ni défendu par sa direction, ni par ses collègues, pas plus par le ministère et l’acédémie! Par contre, d’autres menteurs patentés ont eux bien été écoutés et entendus!
    C’est une responsabilité collective du massacre de ce professeur.

    Hier et aujourd’hui ils se prosternent et plus jamais ça?
    Honte à eux, toute cette gauche malveillante et assassine.

    L’EN recolte aujourd’hui ce qu’elle a semé depuis mais 68!
    Je regrette de dire cela parce la mort de Monsieur Paty me touche.

    Une prof se fait jeter au sol? d’autres se font insultés, bouscullés, menacés.

    Et les enfants qui se font harceler et vont jusqu’au suicide?
    Le personnel encadrant fait quoi, rien, la non plus, pas de vagues!
    Peu importe les conséquences mais la théorie du genre c’est ++

  9. Samedi, une plaque à la mémoire de Samuel Paty devrait être posée. Vu l’état actuel de notre bonne « France », je ne sais pas combien de temps cette plaque restera intacte, sans avoir été barbouillée ou fracassée à coups de masse.

  10. Nous souhaitons que les parents et la gamine qui à fait assassiné Samuel Paty soit renvoyer de la France,car ils ne méritent plus d’habiter dans notre pays,une pétition devrais étre fait à leur encontre.

  11. C’est criminel de la part des dirigeants de la France de faire entrer autant d’êtres humains différents de nous et qui détestent notre pays, notre culture. Ces faux humanistes de tout bord sont à l’origine du désastre français et ont, eux aussi, du sang sur les mains. Preuve en est les très nombreuses victimes des attentats de masse que nous avons subis et celles des cas « isolés » entrepris avec de très nombreuses complicités. Remigration ! Dehors ces faux français et leurs conseillers bien connus de tous. Frexit !

  12. Il est plus que temps de faire un nettoyage intensif de cette institution qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et ne sert plus ,dans bien des cas, que d’avoir un justificatif pour avoir le droit aux allocations familiales. Le nivellement par le bas fera de la France un pays sous-développé, pendant ce temps les chinois font tout le contraire et n’ont jamais eus un aussi large sourire.

  13. Depuis des dizaines d’années la hiérarchie des enseignants à tendance à donner raison aux élèves et surtout aux parent lorsque des problèmes se posent.

  14. Depuis des dizaines d’années la hiérarchie des enseignants a tendance à donner raison aux élèves et surtout aux parent lorsque des problèmes se posent.

  15. Rectificatif : l’Education nationale par le biais de ses enseignants rouge-koko, a eu un comportement criminel envers la France et les FDS…
    Merci à vous !

    • Quel âge avez-vous ? Non parce que vous savez, le PCF dans l’éducation nationale, ce n’est plus ce que c’était, hein, question puissance.

      • erreur , je connais des profs qui ne peuvent s’exprimer même avec leurs collègues ..il y a des mots à ne pas dire ..c’est ainsi qu’il y a une scission et une très mauvaise ambiance , certes il y a quelques profs qui ne sont pas communistes , mais c’est loin d ‘être la majorité , communiste ou socialiste …extrème ..

  16. Le syndicat professionnel des enseignants est très proche idéologiquement de « la France Insoumise » et du « Parti Communiste Français », ceci explique la soumission des cadres de l’Education Nationale au « pas de vagues » par crainte d’une grève d’enseignants et les remontrances du ministre de l’éducation nationale, lui-même d’idéologie gauchiste.

    • Et pour en rajouter une couche, tous les territoires gérés par les cocos , qui faisaient très bien leur boulot jusqu’en 68….sont gangrenes et pourris par l ‘islam radical. Les communistes ont été envahis et bouffés par des petits bourgeois parvenus , qui singeaient les ouvriers pour se donner bonne conscience, ils ont volé notre vécu, en se foutant de nous, en nous trahissant, allègrement…qu ils disparaissent dans les poubelles de l’histoire.
      Et je pèse mes mots…..

  17. oui si et seulement si les r&réfractaires continuent à s’abstenir d’aller voter

  18. L’Education Nationale a eu un comportement criminel envers tous les élèves qu’elle a fait passer par ses « soins » depuis 30 ans, en plus de nombre de professeurs. L’atmosphère de dictature de la pensée, d’omerta, de mise au placard et de discriminations positives diverses, multiples et très poussées y est très très prégnante. C’est l’union de Staline, de Mao et de Mahomet chef de guerre dans toute sa « splendeur ».

    • La création du collège unique vers 1978 a été le début d’une dégringolade du niveau et de la discipline;

      • Melanchon en a été un des porteurs de ce projet qu’il a renié des années plus tard.

  19. Ces abrutis de barbus remportent de telles « victoires » uniquement parce qu’ils savent n’avoir que des fiottes en face d’eux, en lieu et place des « pouvoirs publics ». Ils ne se sentent forts que parce qu’ils ont affaire à des minables, comme les pauvres types de l’Education nationale qui ont laissé Samuel Paty se faire assassiner par un sauvage sorti tout droit du Moyen-Age.

    • En même temps rien ne permettais à Samuel Paty d’enseigner autre chose à ses élèves, de mon temps cela ne se faisait pas

      • Vous pensez que la liberté de la presse n’est pas au programme d’instruction civique ?

        • non car on ne me l’a jamais enseigné, les profs de ma génération avait autre chose que cela à faire

  20. Individualisation des élèves transgenres (education nationale)
    Des « situations d’apprentissage » sur l’identité « transgenre » doivent être mises en place dès la maternelle
    Ils ont l’obligation de reconnaître et d’appliquer « l’identité de genre ressentie » par l’élève :
    • Appliquer à l’oral et à l’écrit, en classe et dans l’établissement, le prénom d’usage choisi par l’enfant (avec l’accord des deux parents pour les mineurs).
    • Veiller à ce que tous les enfants et tous les adultes appliquent ce prénom d’usage choisi par l’enfant.
    • Accepter la venue en jupe et maquillé… d’un garçon dont « l’identité ressentie » est celle d’une fille, et réciproquement.
    https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo36/MENE2128373C.htm

    • Maujo Mais on ne verra pas les enseignants faire grève pour dénoncer cela

    • Ben alors si le « pôv gars  » déjà connu en classe comme de sexe masculin, revient en fille, avec un nom de fille, ce sera encore un massacre façon cpf !!! Le ministre n’a pas la lumière à tous les étages comme d’ailleurs les pieds nickelés semblant gouverner notre bateau à la dérive

    • L’éducation nationale est devenue un hôpital psychiatrique à ciel ouvert et toute la France suit le mouvement sous la férule des « progressistes ». On y est ce que l’on croit être même si tout est visiblement archi-faux. Les professeurs devraient s’y mettre eux aussi, et changer de sexe du jour au lendemain, , c’est ça qui serait marrant. Et pourquoi pas nos politiques, alors ? J’imagine bien Jean-Luc M. relooké en sévère Mlle Jeanne au chignon gris. François H en grosse Françoise … Je crois qu’il vaut mieux rire de cette folie tellement c’est aberrant et grotesque. …

  21. j’ai dans mes relations, une professeur d’Allemand qui enseigne dans un lycée de banlieue sensible, elle m’a confirmé cette semaine, que tous les jours ses collegues et elle meme ont des problemes avec la diversité, chaise envoyée à la figure d’un enseignant, attaque dans la rue d’un enseignant, etc…, toutes lers plaintes déposées aupres de la directions restent sans effets, il est est reproché aux professeurs de ne pas savoir maitriser leur classe, surtout pas de vague,

    • heureusement qu’un élève a mis en ligne la vidéo sinon l’affaire aurait été classée
      qu’un muzz violente une professeure qui plus est noire (du bétail qu’ils vendaient autrefois) quoi de bien quotidien aujourd’hui en france?

    • La tradition de la hiérarchie en cas d’actes d’indiscipline, commis par des élèves ingérables, est de rejeter la faute sur le professeur. Il lui sera donc reprocher de ne pas avoir d’autorité même s’il doit tenter d’enseigner à trente-six élèves dont une bonne partie appartient à la confrérie de la racaille.

    • @maujo
      Tout cela on le sait depuis très longtemps, il n’y a absolument rien de nouveau. J’ai décrit ici même ma courte expérience de prof de droit il y a presque vingt ans. C’est la jungle, et la guerre tous les jours.

    • Maujo, « attaque dans la rue », c’est à la police qu’il faut déposer une plainte.

  22. Il n y a vraiment pas lieu de rendre un hommage a un homme que toute la classe politique y compris l éducation nationale ont lâchement abandonnés à son triste sort. Ce ne sera qu une hypocrisie de plus. Qu il repose en paix.

  23. Et que dire du prof de philo qui a préféré démissionner à St Quentin en Yvelines !

Les commentaires sont fermés.