L’Éducation nationale forme sciemment des crétins

Pour être tout à fait complet, il faut préciser que l’Éducation nationale vérolée par le gauchisme, le progressisme et l’égalitarisme par la médiocrité, offre des diplômes à des tas de crétins pour aller sur le terrain produire d’autres crétins. Ce qui, au demeurant, n’est pas sans risques dans certaines zones pour les instituteurs-professeurs des écoles, qui, même soumis, ne sont pas à l’abri de quelques vandales en classe.

Retour sur la récente et magistrale démonstration de Jean-Paul Brighelli, agrégé de lettres modernes

Jean-Paul Brighelli est l’auteur de plusieurs livres sur l’état de décomposition de la scolarité en France. Ses titres sont sans ambages : La Fabrique du crétin, À bonne école, Une école sous influence ou Tartuffe-Roi, Fin de récré

Vincent Lapierre, pour Le Média, a questionné l’ex-enseignant, examinateur au jury du Capes et essayiste. L’état des lieux est catastrophique. Le formatage débute tôt sous la chevelure de moins en moins blonde des mouflets.

Apprendre à lire, écrire et compter comme des cancres au nom de l’égalité par le bas, tel est l’objectif des tarés qui président aux destinées de l’après Instruction publique de Jules Ferry. On va voir qu’au-delà des élucubrations de l’égalité républicaine chère aux « frères trois points spéculatifs », de très sordides raisons ont prévalu à l’enseignement au rabais des masses. 45 minutes d’exemples concrets du décervelage organisé par les pouvoirs publics.

« Un Bac+5 actuel a la valeur du Bac en 1965… plus vous mettez des enseignants sous-qualifiés face à des élèves, forcément à l’arrivée, ces élèves sont sous-sous-sous-qualifiés. L’idée c’est : l’élève construit tout seul ses propres savoirs. C’est une idée qui est très très belle quand vous êtes Blaise Pascal… »

À la question : comment vous êtes-vous intéressé à l’école à domicile, J.P Brighelli répond :

« en voyant l’échec à l’école… au début de ma carrière, on avait des élèves qui arrivaient dans un état normal, puis depuis une vingtaine d’années, on en a vu arriver dans un état anormal.

Actuellement en cinquième, en maths, ils ont péniblement un niveau de CM1 d’il y a vingt ans. La France est selon l’OCDE, avant dernière devant le Chili… Alors je me suis renseigné : les inspecteurs ont une liste dans chaque rectorat de tous les gens qui font école à la maison.

L’instruction étant obligatoire, il faut aller vérifier comment ça se passe… Des gens ont choisi ainsi car ils déplorent le niveau de l’école publique et, dans un deuxième temps, se sont mis à déplorer aussi le niveau de l’école privée (pour des raisons que J.P Brighelli explique dans cette vidéo infra)

À Paris, il y a des milliers de demandes de dérogations chaque année de parents qui, parce qu’ils sont des bobos plein de relations etc, jouent sur celles-ci pour que leurs enfants soient inscrits à tel ou tel endroit mais qui – en désespoir de cause – finissent pas les inscrire à 8 000 € par an au cours … (inaudible). Ou bien, en désespoir de cause, ils finissent par se dire, l’un de nous deux travaillera et l’autre fera la classe à la maison. Ce qui marche assez bien jusqu’à fin troisième. Après, ils inscrivent leurs jeunes dans un circuit standard, avec très souvent un excellent niveau… »

50 000 familles en France font l’école à domicile car le protocole de Lisbonne de 1999, directive européenne, a décidé qu’il faut 10 % de cadres de haut niveau et 90 % de main d’œuvre multitâche, à former a minima.

« C’est un chiffre qui a augmenté ces vingt dernières années au fur et à mesure qu’on s’est aperçus que, contrairement à ce qu’affirmaient les ministres successifs, le niveau ne montait pas, mais s’effondrait… Le système fait de son mieux pour fabriquer des crétins et ça marche bien. Le protocole de Lisbonne de 1999, directive européenne, a décidé qu’il faut 10 % de cadres de haut niveau et 90 % de main d’œuvre multitâche… à former a minima… Plus ils seront incultes, plus ils feront ce qu’on leur dira. Donc supprimez l’école telle qu’elle était, remplacez-la par Cyril Hanouna et vous avez le résultat. C’est un véritable calcul à un niveau européen.

Les pays qui caracolent en tête des classements sont très rarement des pays européens. Ce sont Singapour, certaines régions de Chine, la Corée du sud etc. En Europe, les pays scandinaves ont surnagé quelques temps, mais c’est fini. L’Allemagne a réagi en 2003-2004 car les Allemands ont une vénération ancienne pour les études, ils ont essayé de dissocier l’enseignement technique et les études générales. En France, on en est pas là et ce qu’on constate, c’est que le niveau des enseignants s’est effondré… »

Jean-Paul Brighelli donne deux exemples de la volonté des pouvoirs publics de détruire la qualité de l’instruction publique :

« à la fin des années 60, il a été décidé de faire des maths modernes : les théories de groupe, les ensembles etc. C’était dans un but égalitariste, contaminé par l’idéologie qui était entrée en masse dans l’Éducation nationale entre Pompidou et Giscard. L’idée était que les parents ne puissent pas aider leurs enfants.. »

« Depuis les années 1880, tous les Français apprenaient à lire et écrire avec la méthode alpha -… , le B.A : BA, méthode très ancienne Boscher.

À partir des années 50-60, on a dit, oui mais le B.A BA favorise les élèves, qui par leur milieu parental, ont un sac de mots déjà important et ça crée une iniquité par rapport à ceux qui, chez eux, parlent avec peu de choses. C’est la fameuse histoire de l’instit qui montre une image de chien et qui dit : alors Kévin, qu’est-ce que c’est ? C’est ouha-ouha, non c’est un chien. Charles-Édouard, qu’est-ce c’est ? C’est un Golden retriever… »

https://youtu.be/H8p-7N_DNVk

Presque trois générations d’abrutissement, largement consenti par un troupeau adepte du consumérisme et individualiste

Il n’est donc nullement étonnant de voir une flopée d’électeurs macronistes, des gens amorphes avant même que d’être contaminés par le virus chinois, acceptant une surveillance de masse à la chinoise.

De fait, voir des milliers de gogos masqués jusque dans leurs salles de bains, courir ventre à terre se faire inoculer n’importe quelle mixture parce que Véran, Castex et Salomon l’ont dit, n’a plus rien d’extraordinaire.

Et que dire de ces parents tarés prêts à faire de leurs bébés des rats de laboratoires :

vidéo Christine Tasin :

https://ripostelaique.com/ils-tuent-nos-enfants-vaccin-moderna-teste-sur-des-bebes.html

Michel Desmurget, docteur en neurosciences et directeur de recherche à l’INSERM explique les rouages de l’Internet récréatif sur les enfants de 0 à 12 ans, puis la suite sur les « réseaux sociaux ».

Les écrans… une fabrique du crétin digital ?

« Les écrans se sont immiscés dans nos vies et davantage dernièrement. Combien de temps les enfants passent-ils devant un écran ? Trop ! Savez-vous quelles sont les conséquences sur leurs comportements, leurs capacités intellectuelles mais aussi sur leur santé ? Michel Desmurget est l’auteur de « La Fabrique du crétin digital » (Seuil). »

Avec en moyenne six écrans par foyer, la condition humaine des années Hollande-Macron n’échappe guère à Hanouna ou à la débauche des César

https://youtu.be/jCOZcayvGqQ

Christian Combaz (La France de Campagnol) épingle les instituteurs qui depuis trente ans crient halte à un présumé fascisme mais laissent museler leurs élèves

https://youtu.be/98se5VzlzSc

L’université au croisement de l’islam, de l’idéologie égalitaire et des tares conceptuelles venues d’Amérique

« La ministresse de l’Enseignement supérieur a demandé au CNRS d’enquêter sur l’influence de ce qui s’appelait dans les années 1970 – 1980 l’« islamo-progressisme » et dans les décennies 1990 – 2000 l’« islaméricanisme ».

On observe maintenant l’arrivée à maturité d’un croisement surprenant de l’islam politique, de l’idéologie égalitaire et des tares conceptuelles venues d’outre-Atlantique (multiculturalisme, politiquement correct, féminisme, gendérisme, intersectionnalisme, écriture inclusive, études post-coloniales ou décoloniales, etc.)…

Les pétitionnaires s’élèvent contre ce qu’ils estiment être un inacceptable empiétement de leurs « libertés universitaires » source : http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/03/15/l-universite-francaise-contre-elle-meme-6303569.html

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

 

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. A l’avenir, pour pouvoir survivre, garder la tête hors de l’eau et se démarquer de la masse, les gens devront se forger leur propre culture, leur propre savoir par eux-mêmes en allant au-delà de ce qu’ils ont appris à l’école, voire à l’université: en développant leur curiosité pour la littérature (sous toutes ses formes), l’Histoire, les langues, la musique, la peinture, la sculpture, la gastronomie, dans une moindre mesure les sciences, un peu de mathématiques (les bases, au moins). Si ces gens ne font pas ces démarches par eux-mêmes, personne ne le fera pour eux.

  2. Vous nous avez fait peur ! Ouf !Il faut former 10% de cadres dans les écoles
    Mais on les a !ils apprennent à compter les sushis dans les restaurants de leurs parents et finissent dans les hautes sphères des maths et des sciences .
    Fiston ,apprends tes leçons .Mais c’est ce que je fais ,maman ,je regarde Hanouna !

  3. La dégradation vécue au jour le jour. Sur une durée de 56 années. Lire « Stupéfiant voyage à travers l’éducation nationale » ( Amazon).

  4. La fabrique de cretins est bien un des seul truc qui a correctement fonctionné ces 40 dernières années… Troussel et hanotin , respectivement sur rance2 et rance info ce matin, tous les deux pour la vaccination, pas un mot sur les traitements et dépistage précoce, rien sur les suppressions des lits d’hôpitaux et les libertés… de parfaits cretins , doublé d’enflures de première ! Elle est belle la gOche . Des menteurs patentés, faible avec les forts et forts avec les « faibles », de parfaites baltringues. À te faire regretter d’avoir renoncer à la boîte à gifles

    • les résultats de cet effondrement ne sont pas perceptibles uniquement chez les enseignants, ils le sont également chez les politiques : fallait il payer des études longues à des macron ,castex, et compagnie ,? on le voit chez les médecins , les banquiers

  5. Attendez ! Ce sont des fonctionnaires, ils ne font que ce qu’on leur dit de faire… ou évitent ce qu’on leur dit de ne pas faire… le résultat ce sont des bacheliers illettrés tellement plus faciles à manipuler…

  6. j’ai enseigné à mayotte il y a plus de dix ans, les professeurs corrigeaient le bac mais aucun n’était de jury, seuls les fonctionnaires du vice rectorat l’étaient, et évidemment les résultats correspondaient à la moyenne en france, soit 75%
    aujourd’hui c’est 90 ou 95 % de reçus,
    vous ne pouvez donc pas dire que le niveau baisse! cqfd

Les commentaires sont fermés.