L’effet de l’analphabétisme sur l’émancipation, les religions et le colonialisme

Publié le 29 octobre 2020 - par - 36 commentaires - 704 vues

Tariq ibn Ziyad qui a donné son nom au territoire de Gibraltar durant la conquête musulmane de la péninsule Ibérique.

Il y a quelques jours, un lecteur musulman marocain avait outrageusement commenté un article sur l’islamisation de la France et de l’Europe : « Vous, les Français et Européens, nous avez colonisés. Notre tour est venu de vous infliger ce que vous nous avez infligé…”  Commentaire qui, nul ne doute, incitait à un conflit ouvert entre les Européens de souche et les nouveaux immigrants musulmans en provenance de l’Afrique du Nord, devenus de récents Européens.

Il serait superficiel de préciser à cet aimable individu que s’il avait réellement connu l’histoire du Maroc et de l’Afrique du Nord, il aurait su que cette partie du globe n’était pas musulmane à l’origine… Elle ne le fut que lors des conquêtes musulmanes de cette région, c’est-à-dire : la conquête musulmane du Maghreb (en arabe : الفَتْحُ الإسْلَامِيُّ لِلمَغْرِبِ) s’inscrit dans la continuité des premières conquêtes musulmanes suivant la mort de Mahomet en 632 et vise les territoires contrôlés par les Berbères et les Byzantins en Afrique du Nord. Déclinée en trois étapes, la conquête musulmane du Maghreb débute avec la bataille de Sufétula en 647 et s’achève avec la perte par l’Empire byzantin de ses dernières forteresses restantes au profit du califat omeyyade, en 709.

Précisons donc qu’avant son islamisation, il y avait en Afrique du Nord des nomades, des Berbères, des juifs et même des chrétiens… et comme partout dans le monde, la loi du plus fort est toujours la meilleure, les Européens ont à leur tour conquis et occupé ces pays.
Qu’est-ce réellement une colonie : le dictionnaire nous dit : “territoire occupé et administré par une nation en dehors de ses frontières, et demeurant attaché à la métropole par des liens politiques et économiques étroits.”

Et qu’étaient ces régions avant leur colonisation ? Des bleds, des terrains vagues, beaucoup de sable, pas d’écoles, pas d’éducation hormis celle parentale et ancestrale, beaucoup de tribus qui, de temps à autre, s’entretuaient… se défiaient, vivaient sous la force du glaive… des paysans, des bergers, beaucoup de moutons et de chameaux, et aussi beaucoup de tentes…
La prétendue et tant exécrée colonisation a amené à ces régions sa culture, ses connaissances, son progrès, son éducation… et tant d’autres éléments qui ont fait de ces régions des pays plus ou moins modernes. À ce jour, il serait incorrect d’assumer que toute la population de ces régions est éduquée et/ou possède une connaissance relative de son histoire… Une grande majorité ne l’est pas et continue à croire en la foi qui lui fut imposée avec l’arrivée de l’islam en Afrique du Nord.

Toutes les terres du globe ont été à plusieurs reprises conquises et occupées, vaincues et reconquises… Il n’existe aucune terre qui ne le fut pas. L’histoire est là pour nous le prouver.
Et c’est ainsi que les religions se sont propagées partout dans le monde, en particulier le christianisme et l’islam. Un fait très surprenant et inusuel, le judaïsme n’est pas conquérant. Il a trouvé refuge dans tous les pays qui avaient accepté sa présence après la conquête d’Israël par une succession d’empires. D’abord en qualité d’esclave et par la suite de citoyen régulier. Les Juifs du monde entier n’ont jamais aspiré à occuper tout territoire, hormis celui hérité de leur ancêtre Abraham.

Qu’en est-il de l’émancipation ? Il serait ridicule et dangereux de croire qu’en incluant au sein d’une population laïque, moderne et éduquée, une civilisation comprenant une génération vivante et trépignante encore d’analphabètes, qui poursuit une foi dont elle n’a aucune idée de l’origine et du contenu. Elle perpétue à l’aveuglette ses rites et coutumes et se permet d’influencer sa jeune génération.
L’Europe, tout comme la France, n’a jamais pris en considération ce fossé abyssal entre ces deux cultures.
Moïse, à sa sortie d’Égypte, l’avait compris et avait forcé son peuple à vagabonder quarante ans dans le désert dans l’unique but d’opérer une épuration naturelle de la vieille génération qui exportait avec elle ses mœurs, foi et coutumes païennes, ayant vécu en Égypte plus de 400 ans.

Revenons donc au sujet crucial de la prétendue colonisation… Terme qui n’a réellement aucun poids, lorsqu’un pays cherche à conquérir un autre par convoitise, par besoin d’expansion hégémonique, par soif de pouvoir et tant d’autres desseins vils et non déclarés…
Nous avons d’excellents exemples aujourd’hui avec l’Iran qui étend son hégémonie dans presque tout le Moyen-Orient et inquiète plusieurs pays, dont Israël.
Et je ne cite qu’un tout petit exemple… qu’en est-il de la Russie, de la Chine ? La stagnation est un mal incurable et l’homme continue à aspirer à d’additionnelles ressources…

Notre planète ne cessera jamais de mouvoir, de changer d’effigie, et de progresser vers sa propre destruction.

Thérèse Zrihen-Dvir

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Eva

“Le judaïsme n’est pas conquérant”

Nous prendriez-vous pour des cruches !
Les juifs sont dispersés, et le sont depuis longtemps, donc trop peu nombreux pour conquérir au sens militaire du terme, c’est à dire par les armes.
Mais ils sont dominateurs (ce n’est pas un avis personnel, Charles de Gaulle l’a dit aussi) et utilisent d’autres qu’eux pour faire le sale boulot (Golem).
En France (et ailleurs), une caste de juifs dont la loyauté va à Israël, s’acharnent depuis plus de 40 ans pour détruire la France avec l’aide de la Franc-Maçonnerie.
Dans le passé, des juifs se sont alliés successivement aux Romains polythéistes, puis aux Persans zoroastriens, puis aux Arabes musulmans, puis aux Russes communistes, et aujourd’hui aux Francs-Maçons pour détruire les peuples chrétiens.

Eva

Et précisons que le christianisme interdit d’envahir et de conquérir ou de christianiser par la force, alors que le judaïsme ne l’interdit pas, au contraire. C’est un point commun entre le judaïsme et l’islam.
Donc tout chrétien qui asservit par la violence trahit Jésus, mais le même comportement chez un juif ou un musulman ne contrevient pas à ses textes sacrés.
Les textes sacrés juifs comme musulmans présentent les juifs comme un peuple élu, et les musulmans comme “la meilleure communauté suscitée parmi les hommes”.
Rien de tel dans les Evangiles. Chaque chrétien peut être élu ou pas en fonction de ses actes individuels, qui impliquent sa responsabilité individuelle, et donc son libre-arbitre.
Le chrétien choisit, le juif et le musulman subissent leurs lois tribales.

Gabriel

hitler était enfant de choeur dans sa jeunesse et il est le résultat de 2000 ans d’antisémitisme chrétien, responsable de la Shoah. Si on juge un arbre à ses fruits, les juifs ont produit Jésus et les chrétiens ont produit hitler.

Eva

Hitler n’est pas Jésus, et le christianisme n’est en rien responsable du génocide des juifs, ni de celui des non-juifs, d’ailleurs.
Imputer au christianisme les errements de certains nés-chrétiens, qui ont fait le contraire de ce que Jésus préconisait est le seul argument que vous ayez ?
Précisons qu’il y avait des soldats ayant une ascendance juive dans l’armée nazie. Oui je sais, c’est un sujet tabou.
L’anti-judaîsme (et non l’antisémitisme) de certains chrétiens vient du fait que les Juifs, dès la mort de Jésus, dénoncèrent avec zèle et pendant 3 siècles les chrétiens (y compris ceux issus du judaïsme) au pouvoir romain pour pouvoir les lapider à mort, comme cela est préconisé dans les textes sacrés des Juifs pour punir les apostats, et qui fut interdit par Jésus dans les Evangiles.

Eva

Quand Rome se convertit au christianisme, ce fut un revers retentissant pour les Juifs, qui ne pouvaient plus lapider, faire brûler vifs, ou faire jeter aux lions les convertis au christianisme.
Avec une constance admirable, les Juifs continuèrent, tout au long de l’histoire, à se liguer avec toute armée, avec tout envahisseur désireux de massacrer, de piller et d’asservir les chrétiens.
Après le pouvoir romain, les Juifs de Jérusalem s’allièrent aux Juifs de Perse et à l’armée persane (zoroastrienne) pour continuer de massacrer des chrétiens, et détruire le tombeau du Christ.
Par la suite, les Juifs d’Espagne se sont alliés aux musulmans pour détruire le royaume catholique d’Espagne, puis avec les Bolchéviques pour détruire le christianisme en Russie et en Europe centrale et de l’Est

Eva

Et aujourd’hui, des juifs nombreux, puissants et médiatisés, travaillent main dans la main, depuis des décennies, avec la Franc-Maçonnerie, dans le but de sacquer le christianisme en Europe, en utilisant l’islam comme Golem pour faire le travail à leur place.
Car les Juifs préservent leur vie avec un grand soin, mais les musulmans, quand ils sont sincèrement croyants, offrent l’avantage d’accepter volontiers de mourir pour leur religion.
Seul problème: ce Golem-là est connu pour se réclamer d’un prophète qui hait les juifs. Il se “déprogramme” parfois et se met à tuer des adeptes de la même religion que ses donneurs d’ordre.
Pour un peuple considéré comme malin, je crois qu’il y a eu une petite erreur de planification, là.

DUBOIS

la conquête aeu pour premier mobile de mettre fin à la piraterie et aux razzias sur les côtes européennes depuis des siècles pour faire des esclaves et des galériens.
Ce type ne croit pas un mot de ce qu’il adit , il culpabilise c’est tout
oignez vilain il vous poindra

APPOLON

Comme toujours cette madame Thérèse machin cosmopolite née au Maroc et à 14 nationalités dont celle de la France Occupée bien sûr , alors que les Gaulois souffrent impuissants leurs morts égorgés comme des moutons par un migrant d’Islam, dans leurs églises et voient leur pays ruiné par des décennies de Regime cosmopolite que leur impose les coreligionnaires de cette propagandiste , elle pointe après chaque malheur des français, pour venir nous pondre son sempiternel article de propagande judaïque ( se fichant comme de son châle des Gaulois qui crèvent comme des mouches ) et s’étaler sur l’Infaillibilité de sa religion Elue .. Aucune pudeur , sinon ce nombrilisme sémitique à glorifier son Prophète et cette Chuptzah orientale à n’avoir aucune limite dans LA PERFIDIE

Eva

La Chutzpah n’est pas nécessairement “orientale”.
Jésus est né en Orient, et il a interdit toute forme de “taqiyya”, et n’a jamais utilisé cette technique pour préserver sa vie.

Et en effet, il faut être dénué de vergogne pour déplorer le sort de la France, qu’une bonne partie de ses coreligionnaires ont contribué à ruiner.

Gabriel

Les antijuifs chrétiens ne sont pas gênés d’idolâtrer un juif, un rabbin tout en insultant son peuple.

Eva

Personne n’insulte les Juifs en leur disant la vérité sur leurs torts, sauf si vous estimez qu’un Juif ne peut pas avoir tort.
Ensuite, Jésus est né juif, mais il n’est pas mort juif.
Il a tenté de réformer ce qui lui déplaisait dans le judaïsme, ce qui lui a coûté sa vie.
Il s’est fait baptiser pour marquer sa rupture avec le judaïsme.
Il n’est pas mort en juif, car un juif a le droit de se renier pour pouvoir sauver sa vie. Jésus ne s’est pas renié, et il en est mort.
“Celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai devant Dieu”, a dit Jésus.
Donc vous voyez bien qu’il n’était pas juif.
Autre exemple: l’apostasie comme l’adultère sont punis de lapidation à mort dans le judaïsme. Jésus s’y est clairement opposé, entre autres lois et coutumes juives qu’il a contestées.

Gabriel

Ce sont les gaulois, de Giscard à Macron inclus, qui ont signé le projet “Eurabia” en 1975 d’invasion islamique. Les juifs n’ont rien à voir avec cette trahison purement gauloise. Les dégonflés comme appolon sont habitués à prendre les juifs comme boucs émissaires depuis le berceau et comme leurs ancêtres qui se sont couchés devant les allemands.

Eva

C’est Simone Veil qui, appuyée par la Franc-Maçonnerie, a milité comme une malade auprès de Giscard D’Estaing pour lui faire accepter le regroupement familial.
C’est Simone Veil, rescapée d’un génocide, qui a aboyé rageusement sur un parlementaire chrétien (Bernard Antony), pour l’empêcher d’utiliser le mot “génocide” en parlant du génocide arménien.
D’après elle, le mot “génocide” devait être réservé aux seuls Juifs, ce qui et absurde, car c’est un Juif qui a inventé ce mot, bien avant la Shoah, en sa basant justement sur le génocide arménien !
Valérie Boyer (Maire à Marseille) n’a pas été du tout aidée par des intellectuels ou politiques juifs quand elle a milité pour que la négation du génocide arménien soit punie par la loi. Elle a d’ailleurs échoué.

Eva

C’est également Simone Veil qui, pendant la guerre d’Algérie, a tenu à faire rapatrier en France les femmes algériennes qui avaient été faites prisonnières pour avoir commis des actes terroristes contre les forces françaises.
Madame Veil avait peur que ces terroristes algériennes ne soient maltraitées en Algérie par les militaires français, et les a donc fait venir en France pour les épargner.
Le sort des femmes françaises capturées, violées et massacrées par les Algériens n’a pas semblé la préoccuper outre mesure.

Eva

Quelle étourdie ! Pardon pour les fautes d’orthographe…

Eva

“Les juifs n’ont rien à voir avec cette trahison purement gauloise.”

Vous me rappelez les imams malodorants qui disent:
“Ces terroristes islamistes sont nés en France, ils ont grandi en France, ils ont été à l’école française, donc le terrorisme est un problème franco-français.”

Heureusement que le ridicule ne tue pas, car autrement j’imagine d’ici l’hécatombe !

Eva

Dès le berceau, on vous a appris d’être dans l’invective, dans la diffamation, mais jamais dans l’auto-critique.
Et vos ancêtres à vous, ils ont fait quoi contre les Allemands ?
Ils ont pris les armes, peut-être ?
Non, ils ont pris les armes pour déloger les civils Palestiniens (désarmés à l’époque) pour les déloger et s’installer à leur place.
Je précise que je me fiche du sort des Palestiniens musulmans, car ils sont eux-mêmes des envahisseurs depuis l’émergence de l’islam.
Je parle uniquement des Palestiniens chrétiens, que les colons juifs ont traité avec la même dureté et injustice que les Palestiniens musulmans.

P.S: Ne savez-vous pas qu’il y avait aussi dans l’armée nazie des soldats ayant une ascendance juive ?

ISA

Les catholiques d’Afrique du Nord sont originellement sur ces terres, depuis que la Conquête romaine a étendu le christianisme par sa propre conversion.
Le judaïsme n’est bien-sûr pas prosélyte, puisque son existence et sa survie repose sur la race.
Quant au christianisme, il ne recherche pas la destruction des peuples, mais appelle à la conversion individuelle en Dieu, pour le salut éternel dans l’au-delà. La paix est une conséquence de cette conversion, pas un but en soi. Dans le catholicisme, point de projet messianique terrestre. Il suffit juste d’oeuvrer pour le Bien Commun ici-bas, ce qui est déjà une dynamique civilisationnelle.
L’implantation du règne du Christ au sein de la société est le résultat d’un christianisme enraciné, en témoigne la monarchie française.

Eva

Bonjour Isa,

Le judaïsme fut prosélyte par le passé, et il est arrivé que des non-juifs soient tués pour avoir refusé de se convertir au judaïsme.
Mais en effet, le judaïsme n’est plus prosélyte aujourd’hui.

Gabriel

Sans les juifs, il n’y aurait pas de Christ. Yeoshoua Lévi était juif et rabbin et fier de l’être. Il n’a connu aucune église et aucun christianisme inventé 70 ans après sa mort.

Eva

Excusez-nous de nous entendre à merveille avec le seul juif qui a contesté le judaïsme, et a osé tenter de le réformer, au prix de sa vie.
Si Jésus avait accepté le judaïsme en l’état, il serait mort paisiblement dans son lit.
Et non, Jésus n’était pas nécessairement un Rabbin, car le mot “Rabbi”, on se tue à vous le dire, ne veut pas dire “Rabbin” en araméen, mais “Maître”.
Tout élève disait “Rabbi” à son enseignant, tout employé disait “Rabbi” à son patron.
Cela dit, même si Jésus avait été un Rabbin, force est de constater que c’est le seul prétendu Rabbin de l’histoire à avoir osé contester les lois du judaïsme, et à en interdire certaines pratiques qui le révoltaient.

Eva

Normal que Jésus n’ait pas connu d’église: il n’y en avait pas à son époque. Mais souvenez-vous de sa célèbre phrase:
“Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise.”
Si vous pensez que cette phrase a été inventée ou que les Evangiles sont inventés, ça n’a pas d’importance, car il vaut mieux avoir une religion inventée qui interdit toutes les horreurs que le judaïsme légitime, plutôt que de s’entêter à se réclamer d’une religion que l’on estime vraie, mais dont on ne pratique plus les lois.
Quel est le juif polygame aujourd’hui ?
Quel est le juif qui lapide pour adultère ou apostasie ?
Donc vous refusez de remettre à jour votre religion archaïque en adoptant le “logiciel” chrétien, mais vous l’utilisez sans le dire.
Nous vous autorisons ce piratage. Allez-y, c’est gratuit

Eva

Sans le Christ, les juifs seraient encore en train de lapider, de réduire en esclavage et d’être polygames.
Après le Christ, ils abandonnèrent progressivement ces pratiques interdites par Jésus, tout en continuant à enseigner à leurs enfants que Jésus est un faux Messie, donc un imposteur.
Si vraiment vous considérez Jésus comme un imposteur, ne suivez point ses recommandations: continuez à lapider et à commettre les horreurs qui vous sont permises dans le judaïsme.
Ce n’est pas un peu hypocrite que de suivre les enseignements de Jésus tout en persécutant ses adeptes, comme les Juifs le firent dès la mort de Jésus et pendant des siècles, à chaque fois qu’ils furent en position de force par rapport aux chrétiens ?

patphil

analphatétisme !
en pays musulman seul la lecture du coran est obligatoire, le reste …

zéphyrin

votre rappel est méritoire, mais vous le savez bien, les musulmans se moquent de l’histoire comme de leur première chemise.
le petit livre vert psalmodié pendant des jours leur suffit pour ce qui est de l’histoire.
pour le reste ils ne nous aiment pas c’est leur droit, mais c’est aussi notre droit de demander qu’il continuent de nous détester, s’ils le souhaitent, mais en retournant dans leur pays d’origine.

philibert

Nous n’avons RIEN a leur demander ! Quand la vermine est présente il faut l’éradiquer

FCC Cercle Légitimiste de France

La seule question qui vaille serait de déterminer si, depuis la décolonisation, ces territoires devenus souverains ont progressé ou bien ont régressé? Poser cette quest est déjà y répondre.

Lire Aussi