Ils n’arriveront pas à faire annuler le Brexit

Publié le 25 janvier 2017 - par - 6 commentaires
Share

Il suffit d’un léger brouillard sur la Manche pour que le continent soit isolé des îles britanniques et que l’Europe éternue. Selon certains, le Brexit n’aurait peut être pas lieu ou tout au moins serait reporté. Ah ! Un grain de sable dans les rouages de Big Ben ? Le temps s’arrête ? En effet il y a bien un grain de sable et même deux, issus d’énergumènes qui osent défier le gouvernement de Theresa May et accessoirement la décision du peuple du Royaume-Uni.

Un dénommé Deir Dos Santos, favorable au Brexit mais soucieux du respect des institutions, accessoirement coiffeur de son état a lancé un recours en Justice pour s’opposer à la seule décision du gouvernement et que sinon ce n’est pas démocratique et que sinon il va faire une dépression nerveuse et couper les cheveux en 8 au lieu de 4. C’est gentil comme opération marketing mais franchement mister Deir Dos Santos vous nous cassez sérieusement les nuts.

L’autre énergumène qui sème le trouble dans la « cup of tee » s’appelle Gina Miller, certainement cliente du précédent. Ici le nom ne dit rien mais elle est très connue outre Manche et passe sur tous les plateaux télé comme dans les tabloïds. Son statut est gestionnaire de fortune, je crains cette européiste convaincue ne dilapide l’argent de ses clients pour dorer son nom ou que certain banquier ne lui confie leur caleçon avec le portefeuille dedans. Elle en est à son troisième mari tout de même et le dernier est un millionnaire, elle doit faire des trucs formidable.

Gina Miller est une femme d’affaires britannique de 51 ans, métisse née en Guyane Britannique (interdit de sourire) et mère de trois enfants. Elle se plaint aujourd’hui d’être victime après son agression gratuite contre la majorité des citoyens britanniques.  « Ma vie a basculé : je ne sors plus, je vis sous protection », explique-t-elle. « On m’a traitée de primate, d’esclave qui devrait rester dans sa cuisine. Je ne pensais jamais vivre ça un jour dans ce pays. Mais le Brexit a libéré des forces obscures. L’inacceptable est devenu acceptable. ». Je parlais de brouillard mais là on est carrément plongé dans la nuit noire avec Gina. Il est vrai qu’elle a des atouts, Guyanaise et mère, et que le méchant blanc est wariste (Ne chercher pas c’est de l’anglais). La preuve c’est qu’elle a reçu des centaines de lettres de menaces et d’insultes qui n’ont « fait que renforcer la détermination » de Gina Miller. Elle a croisé le fer avec le champion du Brexit, Nigel Farage, sur les plateaux de télévision. Affronté l’hostilité « irresponsable » des tabloïds qui ont traqué son ex-époux jusqu’au Malawi. Rassuré ses enfants. Son troisième mari, le riche homme d’affaires Alan Miller, est « inquiet ». Son assistante « terrifiée ». Fichtre on ne plaisante pas au pays de Jean-sans-terre et de la grande charte.

Soyons sérieux, il n’y pas d’annulation envisagée. Le Parlement qui est en majorité conservateur votera pour la sortie et les travaillistes ont fait savoir qu’ils ne s’opposeraient pas à la volonté populaire exprimée lors du référendum sur le Brexit. Le Parlement veut simplement faire savoir que cette décision reste sous son contrôle afin de garder ses prérogatives. Le Sterling est plutôt correct sur les places boursières après quelques fluctuations pour enrichir certains mais après avoir fait plaisir au parlement le gouvernement sortira de la domination de Bruxelles pour rester compagnon des Etats-Unis. L’esprit particulier des anglais est traduit ici par Churchill (propos rapportés dans les « mémoires de guerre ») « Nous allons libérer l’Europe, mais c’est parce que les Américains sont avec nous pour le faire. Car, sachez-le ! chaque fois qu’il nous faudra choisir entre l’Europe et le grand large, nous choisirons le grand large ! Chaque fois qu’il me faudra choisir entre Roosevelt et vous (NDLA : de Gaulle), je choisirai Roosevelt ! »

Maintenant qu’au grand large il y a un Trump qui se recentre sur la puissance des US afin de redevenir une nation forte et influente et qu’en Europe (surtout en France) nous avons des institutions faibles le Royaume-Uni choisira le grand large.

Et le brouillard devrait se dissiper bientôt en France. Quant à Big Ben, elle sonnera à la bonne heure le départ d’une idiotie nommée Europe. Si la France choisit cette voie alors elle redeviendra une nation souveraine.

Oups ! J’allais oublier la citation de notre Gina : « Si j’avais été un homme blanc cela aurait été plus facile ». Un seau de peinture blanche et 20 cm de tuyau d’arrosage peut-être ?

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Boudry

on se demande à quoi bien des personnes se raccrochent pour éviter de réfléchir.
je veux bien admettre que dans l’affolement dans un naufrage,on se saisisse par instinct de conservation,à n’importe quel objet.
vous remarquerez que le bois flotte plus longtemps que le fer !!!
donc une personne sensée se calmera et saisira le bois en attendant de trouver mieux
puis la démocratie réelle,( celle-là ) doit être acceptée par tous,ce qui par ailleurs sauvera même ceux qui se sont précipités sur le fer….

Aux Armes Citoyens

Je répète : tous ces abrutis qui manifestent contre le brexit, contre Trump contre le FN, font partie de la minorité gauchisante qui abhorre le vote majoritaire et n’ont de cesse de contester la décision d’un vote démocratique. Ce sont des anti-démocratiques. De purs gauche et coco.
Mais, par contre, ils ne crachent pas sur le fric. Ce qui est contradictoire avec leur idéologie de m…
Et les électeurs de D. qui sont anti FN ont une mentalité de G. tout simplement.
Ils sont pitoyables et pour certains, inconscients.

Anne Lauwaert

Quand une Guyanaise vient habiter à Londres, c’est pour vivre à la façon de Londres, si elle est déçue elle peut retourner en Guyane où c’est mieux. Le problème est vaste car de nombreux migrants sont déçus de trouver des réalités tout à fait différentes des rêves qu’ils se faisaient, il faut donc les aider à rentrer chez eux.

Catherine Ségurane

Un combat retardateur et inutile…

andrea

Pourquoi que 20 cm? ?
Plus sérieusement, elle a une bonne place pour une soit-disant pauvre petite victime discriminée!
C’est proprement hallucinant que de parfaits inconnus puissent remettre en cause le résultat d’un referendum !