1

Législatives : appel à voter et utile et pour le Front des patriotes, par Résistance républicaine

Les 10 et 17 juin prochain, nous devons faire obstacle à la fausse gauche,  ainsi qu’à la partie de la droite la plus anti-républicaine ; si les « socialistes » et leurs alliés l’emportaient, ils auraient tous les pouvoirs en France, la Présidence de la République, le Sénat, les régions, les grandes villes et l’Assemblée nationale, ce qui leur donnerait le pouvoir d’installer, aux dépens de la France, de ses traditions et de la liberté d’expression, la nouvelle civilisation dont ils rêvent. François Hollande s’est couché devant Angela Merkel comme Nicolas Sarkozy avant lui, il n’y aura pas de renégociation du traité budgétaire européen pas plus que de sortie du commandement intégré de l’Otan. Il obtiendra comme Jospin en son temps un rajout sur la croissance et l’emploi de pure forme, qui ne modifie rien sur le fond.  Le seul avantage de la fausse gauche sur la droite européiste n’existe plus.

C’est pourquoi nous vous engageons à voter utile dès le premier tour pour que les candidats patriotes soient les plus nombreux possibles au second tour.

Qui sont les candidats patriotes ? Ceux qui s’opposent au droit de vote des étrangers, à la charte des langues minoritaires et régionales, au pouvoir de Bruxelles, aux oukases de l’Allemagne, à l’immigration, à la régularisation des clandestins et qui n’hésitent pas à dénoncer l’islamisation de notre pays. Même certains candidats UMP qui ont voté non au Traité de Lisbonne peuvent être considérés comme des patriotes et mériter notre voix, même s’ils seront, forcément, peu nombreux, l’UMP ayant pratiqué à peu près la même politique que la gauche depuis 30 ans.

Nous, républicains et jacobins,  espérons que vous n’égarerez pas vos voix pour des candidats de partis groupusculaires qui, quelle que soit leur valeur, n’ont aucune chance d’accéder au deuxième tour et de peser efficacement face à la « gauche », non plus que pour des partis régionalistes qui, bien qu’opposés au droit de vote des étrangers et à l’immigration (pour des raisons différentes des nôtres)  jouent le même jeu que la gauche dans le détricotage de la nation et qui, bien que n’ayant aucune chance d’accéder au second tour, pourraient priver un patriote de figurer en bonne place et même d’être élu.

Dans les circonscriptions privées de candidat patriote au second tour nous vous engagerons à opter pour le moindre mal en choisissant le candidat qui s’engage à s’opposer au droit de vote et d’éligibilité des étrangers non communautaires et qui s’oppose à la ratification de la charte des langues minoritaires et régionales, c’est à dire aux propositions 50 et 56 du programme présidentiel de François Hollande, deux mesures mortelles pour la République une et indivisible si elles venaient par malheur à être adoptées.

Pour le Directoire de Résistance républicaine

La Présidente, Christine Tasin

.