Législatives : les ministres doivent la fermer un max !

Le 23 mai a commencé la période de réserve, où les règles d’équité du temps de parole sont plus strictes. Les membres du gouvernement vont donc devoir adapter leurs prises de parole, pour gaffer le moins possible.
Matignon a donc envoyé des directives aux ministres pour cadrer  leurs apparitions médiatiques pendant la campagne des législatives. Concernant la stratégie de communication, les cabinets ministériels seront tenus d’adopter un ton « neutre et informatif », impérativement validé avant publication par les services de Matignon.

Les ministres ont aussi interdiction de se déplacer dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions. Sauf pour les évènements de « crise » ou « récurrents institutionnels ».  C’est ainsi que Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, pourra aller faire la belle au festival de Cannes.

Darmanin, Le Maire, Dupond-Moretti, etc., les ministres reconduits sont interdits « d’annonces nouvelles », et de « promotion du bilan ou de l’action du gouvernement ». Ne fâchons personne..

Les ministres venant d’arriver pourront accorder quelques interviews « pour se présenter », expliquer leur mission et  feuille de route, en bref, nous montrer combien ils sont hors du commun et leurs projets sont mirobolants et révolutionnaires.

En matière de déplacement, les règles officielles sont strictes. Les ministres peuvent se rendre dans les circonscriptions où ils se présentent. Toutefois, ces déplacements seront financés par les moyens de la campagne et non les deniers de l’État. Précision suspecte, tant c’est évident. La dernière campagne de Macron, c’était avec le pognon de qui ?

Les conseillers qui souhaiteraient effectuer un déplacement de campagne ou une journée de tractage devront poser un RTT. Plus question de batifoler selon son bon plaisir. Tant que l’Assemblée n’est pas élue jouons à la Macronie exemplaire.

Un petit mois, c’est vite passé. Dès le 20 juin, à eux la belle vie de sangsues de la Républiques avec sa cohorte de privilèges indus ! Sauf pour les gros nuls qui n’auront pas été élus ou réélus et devront céder leurs maroquins à ceux qui piaffent sur la liste d’attente, tel Robert Ménard, lequel serait parfait pour remplacer Véran et semer la pagaille au Parlement.
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. Attention ! N’oubliez pas qu’il y aura un 2e tour dans bon nombre de circonscriptions, avec souvent une triangulaire… réfléchissez donc bien avant… et allez voter ! S’abstenir, c’est favoriser Machon et Melancron !

  2. Rima Abdul Malak aller « faire la belle » ? C’est un nouvel épisode de Mission Impossible ou c’est un remake de Framkenstein don’t vous nous parlez ?

Les commentaires sont fermés.