Légitimité politique : qui est notre roi de France?

Publié le 1 avril 2020 - par - 39 commentaires - 773 vues


Vendéenne constate une fois de plus l’échec fracassant de la République à protéger les Français et comprend que la royauté est le seul espoir de salut et de redressement pour la France et les Français ; forte du bon sens inné à tous les Français amoureux de la France, elle réalise aussi que le roi de France est forcément un Bourbon sans toutefois pouvoir  l’expliquer et le démontrer d’où son appel. Voici donc pourquoi cette vraie Chouanne a raison et pose d’excellentes questions.

Qui est notre roi de France et pourquoi ? La réponse est donnée en France par les Lois fondamentales du royaume de France qui sont toujours de droit positif car d’inspiration divine et donc inabrogeables. Comme tout pouvoir émane de Dieu, la royauté française repose sur le baptême de Clovis à Reims le 25 décembre 496 par saint Rémi afin de tenir la promesse faite à son épouse chrétienne Clotilde le jour de la bataille de Tolbiac : Clovis devient ainsi le Fils aîné de l’Église et c’est là la loi fondamentale génératrice pour en faire le roi très chrétien. À la mort de Clovis, le royaume franc est partagé entre ses enfants selon la loi dite salique des Francs Saliens : seuls y succèdent les garçons à l’exclusion des filles,  l’aîné étant le premier servi selon son choix : c’ est le droit d’aînesse. La loi dite salique se résume donc aux droits particuliers des garçons et au droit d’aînesse entre ces derniers :  d’où la primogéniture mâle comme loi fondamentale… laquelle a été appliquée pendant treize siècles avec succès et au demeurant l’est toujours dans l’actualité ; elle a été précisée au cours des siècles et complétée par d’autres lois d’inspiration divine.

Lors de l’extinction de la dynastie mérovingienne, fondée par Clovis, survenant au VIIe siècle, qui ne survivait plus que chez les Pépinides issus de Charles Martel et l’Église vit chez les Pépinides la survivance des Mérovingiens en raison des nombreuses alliances du siècle écoulé : à la suite de Pépin de Herstal et de Pépin le Bref, la succession était définitivement consacrée et la dynastie fut qualifiée carolingienne à la suite de Carolus Magnus dit Charlemagne mais les lois franques demeuraient applicables et, en 814,  l’empire est partagé entre les trois fils de Charlemagne, ce qui conditionnera l’histoire européenne jusqu’au milieu du XXe siècle. Au Xe siècle, la dynastie carolingienne s’éteint avec Louis V d’Outremer mais elle survit avec les Robertiens issus de Robert le Fort et du comte Eudes de Paris ; finalement, le passage dynastique est consacré en 987 avec  l’élection du Robertien Hugues Capet ; l’élection était une formalité romaine et franque pour la nomination de l’empereur et du roi ; l’élection est finalement devenue le privilège des douze pairs (six ecclésiastiques et six laïcs) à la mort de chaque roi mais les Capétiens ont rapidement fait procéder à l’élection de leur fils aîné au rang de roi de leur vivant ce qui présentait de nombreux avantages de stabilité et de formation du fils aîné ou devenu aîné à la fonction royale.

Le miracle capétien se poursuit ainsi jusqu’au XIVe siècle avec les trois fils de Philippe IV le Bel, décédés sans descendance mâle ; les lois fondamentales avaient reconnu aux fils posthumes du roi défunt la dévolution de la couronne et ce fut le cas pour Jean Ier, lequel décéda rapidement ; il était déjà établi qu’en cas de décès du roi sans descendance mâle, la dévolution prenait en compte le descendant du frère du dernier roi ayant régné le plus proche en remontant au besoin les générations. C’est ainsi que des Capétiens directs, la couronne passa aux Capétiens de Valois avec Philippe VI puis aux Valois d’Orléans et finalement aux Angoulême avec François Ier, Henri II marié à Catherine de Médicis puis Charles IX, François II et Henri III dont il fut nécessaire de reconnaître la dignité et  l’aptitude successorale malgré la pérégrinité qu’on lui reprochait du fait qu’il était devenu roi de Pologne du temps du règne de ses frères aînés ; il convient donc de retenir qu’aucune loi fondamentale n’établit de principe de non-pérégrinité.

En 1589, Henri III décède sans descendant mâle ; il faut remonter à Saint Louis IX pour trouver un successeur légitime dans la descendance de son sixième fils Robert comte de Clermont et duc de Bourbon : il s’ agit d’Henri de Bourbon roi de Navarre, comte de Béarn, de Bigorre et de Foix, fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret reine de Navarre ; bien que proche d’Henri III et ce d’autant plus qu’il est l’époux de Marguerite de Valois-Angoulême, il est protestant ; or depuis Catherine de Médicis, régente pour ses trois fils précités, il était évident que le roi de France devait être catholique car impossible de revenir sur la loi fondamentale de catholicité et, finalement, après que fut déclaré non successible le vieux cardinal de Bourbon de Lorraine qui tenta d’ être Charles X, Henri de Navarre se convertit définitivement à la religion catholique : Paris vaut bien une messe et c’est déjà avouer que seule la messe catholique est une vraie messe. C’est la dynastie des Capétiens Bourbons directs qui s’éteint en 1883 avec Henri V duc de Bordeaux et comte de Chambord ; d’Henri IV à Louis XIII puis Louis XIV et son arrière-petit-fils Louis XV et le petit-fils de ce dernier Louis XVI puis le fils de ce dernier Louis XVII le martyr en 1795, puis Louis XVIII et ensuite Charles X, tous deux frères de Louis XVI, Louis XIX fils de Charles X, époux de Madame Royale fille de Louis XVI, décédé sans descendant mâle et Henri V fils posthume du duc de Berry assassiné le 14 février 1820 par Louvel.

CPMC : Chrétienté, Primogéniture, Mâle, Catholicité sont les Lois fondamentales désignatives du roi ; il en existe deux autres : Indisponibilité de la Couronne et Dévolution de la Couronne.
En 1883, au décès d’Henri V, pour trouver le successeur conforme aux Lois fondamentales du royaume, il faut remonter à Louis XIV et au Grand Dauphin pour trouver en Philippe duc d’Anjou, fils du Grand Dauphin et petit-fils de Louis XIV, le successeur convenable. En ce XIXe siècle tourmenté, le roi Fernand VII n’a laissé qu’une fille, Isabelle, laquelle épouse un de ses cousins issu non pas du frère cadet de son père l’Infant Charles mais du frère benjamin François de Paule à savoir François d’Assise : au sens de la Pragmatique Sanction de Charles III, si la lettre souffre, l’esprit est à peu près sauf mais l’Infant Charles est alors à l’origine d’un énorme conflit dynastique espagnol se matérialisant dans les guerres carlistes sur un fond révolutionnaire et bolivarien avant la lettre. Or, en 1883, en application des Lois fondamentales du royaume, c’est justement la descendance de l’Infant Charles qui est d’abord appelée à la succession d’Henri V : selon le tableau généalogique qui montre clairement la légitimité des Anjou Carlistes jusqu’en 1936 où Alphonse-Charles-Jean  d’Anjou-Autriche-Este s’éteint. En 1936, le nouvel aîné de la maison d’Anjou et donc de la Maison de Bourbon se trouve désormais dans la descendance de François de Paule et de son fils François d’Assise, époux d’Isabelle II, à savoir Alphonse XIII d’Espagne et Ier de France, lequel décède aussi en 1936 ; le roi Alphonse a pour fils aîné Jacques-Henri duc de Madrid, de Ségovie et d’Anjou et son fils cadet est Juan, comte de Barcelone, qui est le père de Jean-Charles Ier et le grand-père de Felipe VI ; en tant qu’aîné des Anjou et Bourbons, Jacques-Henri est donc le chef des Maisons de Bourbon et de France de 1936 à son décès en 1975, et ce finalement en tant qu’Henri VI ; le fils aîné d’Henri VI est Alphonse duc de Cadiz et d’Anjou et son frère cadet est Gonzague duc d’Aquitaine ; devenu roi en 1968, le roi Alphonse II a deux fils : le dauphin François tragiquement décédé dans un accident de la route en 1987 et Louis-Alphonse né le 25 avril 1974 qui devient Louis le XXe lors du décès de son père à Beaver Creek USA, fin janvier 1989, dans des conditions fort peu élucidées. Marié à Marie-Marguerite, SM Louis le XXe, roi de France et de Navarre par la Grâce de Dieu et de jure, est père de quatre enfants : la princesse Eugénie, les jumeaux Louis Dauphin de France et duc de Bourgogne et Alphonse duc de Berry, nés au printemps 2010 et Henry-Dieudonné, duc de Touraine, né fin janvier 2019.

La Maison de France voit ainsi son avenir assuré avec la Maison de Bourbon-Anjou. En  l’absence de descendance dynaste du duc d’Aquitaine, à la branche aînée de SM Louis le XXe et du dauphin Louis et aux 3e et 4e dynastes actuels Alphonse et Henry-Dieudonné, la 2e branche de la Maison de Bourbon est la maison d’Anjou-Barcelone qui règne en Espagne suite à l’instauration de la royauté par le généralissime Franco, mettant fin aux désordres et exactions de la IIe république espagnole (1931-36). À noter que l’illustre généralissime est  l’arrière grand-père maternel de Mgr le duc d’Anjou ; la 3e branche de la Maison de Bourbon d’Anjou est celle de Séville qui compte elle-même une sous-branche numérotée 4e : Séville-Santa Elena ; la 5e branche de la Maison de Bourbon d’Anjou est celle de Deux Siciles et la sixième branche de la Maison de Bourbon d’Anjou est la maison de Parme qui est la plus ancienne puisqu’issue du fils cadet de Philippe V duc d’Anjou, et la plus nombreuse avec de proches parents dans toutes les dynasties européennes comme la Maison de Séville, et comptant notamment des sous-branches françaises et espagnoles ; une sous-branche de la Maison de Parme a recueilli l’héritage culturel carliste par les femmes en 1936. La maison d’Orléans ne fait pas partie de la maison d’Anjou et n’est que la septième branche de la Maison de Bourbon.

Les Français soutiennent massivement Louis le XXe contre les prétendants Orléans et Napoléon et soutiennent la république en marche, à l’arrêt ou à reculons comme la corde soutient le pendu.

Fernand CORTES de CONQUILLA
Cercle Légitimiste de France
fcdc@bbox.fr

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Pamela

La démocratie c’est 10 sages qui votent et 11 imbéciles qui votent aussi et c’est les 11 imbéciles qui l’emportent .

Jacques Brel

Vive le Roi !

Michel Janvresse

Dans la même veine:
Sur l’illégalié de la république:
https://clvfblog.wordpress.com/la-faillite-juridique-de-la-republique/
Sur le renouveau du sentiment monarchiste en France:
https://clvfblog.wordpress.com/etre-monarchiste-nest-pas-ringard/
Pour avoir des raisons d’attendre l’avénement de SM Louis XX:
https://clvfblog.wordpress.com/la-faillite-generale-de-la-republique/
Ceci pour faire court et synthétique
Bonne lecture à tous!

Pedro de la mancha

C’est un repaire de royalistes curétains ici!!

FCC Cercle Légitimiste de France

Que cela vous plaise ou non, les Français sont lucides et leur bon sens viscéral leur permet de soutenir massivement le roi légitime tandis qu’ ils soutiennent la république comme la corde soutient le pendu. Arrêtez de vous en prendre aux moulins à vent et revenez donc sur le plancher des vaches au contact des réalités!

Bp50

Remarquable remise à jour de nos connaissances des arbres généalogiques des dynasties. Il est clair maintenant que l’avenir de la France, Fille Aînée de l’Église, passe par la royauté et la pose sur le drapeau du Sacré-Coeur de Jésus comme demandé moult fois et la dernière par la Vierge Marie à Notre Dame de La Salette ( 1846) La république imposée par les F-M anglais et les aristocrates traîtres français, est en voie de déliquescence absolue par la médiocrité navrantes de ses dirigeants depuis le départ du Général De Gaulle, mais qui sont de facto les représentants de la médiocrité intellectuelle des Français. Un gouvernement est l’image d’un pays, qui s’est détaché de Dieu par tous moyens législatifs ( 1905) et intellectuels et qui se fait envahir par les islamistes fléaux de Dieu.

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci pour ce commentaire. Attention: la France n’ est pas la Fille ainée de l’ Eglise mais le royaume du Fils aîné de l’ Eglise ainsi que je l’ ai précisé en réponse à Radada infra. Idem pour les Armes pleines de France où les 3 fleurs de Lys symbolisent le Sacré Cœur de NSJC et le Cœur Immaculé de la Très Sainte Vierge Marie Sa Mère et le Fils aîné de l’ Eglise Lieutenant de Dieu en France. L’ apposition des Deux Cœurs sur le drapeau tricolore républicain et orléaniste est une hérésie ayant pour seul objectif de sauver la république et son avatar orléaniste qui en est la roue de secours tout en étant toujours ancrée dans la secte noire maçonnique satanique mondialiste liberticide génocidaire.

FCC Cercle Légitimiste de France

Félicitations à Bombastus pour le signalement effectué. Merci à Garde Suisse dont je ne retrouve pas l’ adresse électronique et à Charles DALGER pour son excellente remarque ainsi qu’ à Josyane. Je plains Phil et Pedro pour la pauvreté de leurs pots.
Je rappelle que je tiens la photo officielle de Louis le XXe à dispo sur simple demande à fcdc@bbox.fr éventuellement accompagné des Armes pleines de France.

theodore

Luis Alfonso de Borbón ( en espagnol…) votre Louis le XXe, je n’en veux surtout pas !
( qu’il continue a assister aux corridas )

Non pas parce que je deteste la royauté, mais surtout que si je dois choisir un successeur
a notre “louis philippe” actuel, ( le petit roitelet de l’elysée…) je ne vais certainement pas
choisir un parvenu opportuniste ou un “sang bleu” d’espana…! point barre

Légitimité politique : qui est notre “roi” de France? : MOI ! ( rires )

celebre devise des anarchistes de droite : Ni Dieu ni maître…!
Elle exprime la volonté de l’individu de ne se soumettre à aucune autorité politique ou divine. En langue française, l’expression n’avoir ni dieu ni maître peut aussi designer le désir de quelqu’un de vivre sans aucune contrainte, ce que j’approuve !.

FCC Cercle Légitimiste de France

SM Louis le XXe descend en droite ligne de Louis le XIVe: vous ne trouverez pas plus Français. Les Lois Fondamentales du royaume de France n’ établissent aucun principe de pérégrinité ou de non-périgrinité. Cela dit, au vu de votre devise, vous n’ êtes pas catholique…c’ est votre problème personnel. Pas celui de la Légitimité. Cependant, ce n’ est pas pour autant que vous échapperez aux réalités et moins encore à Dieu dont le Jugement dernier risque de vous laisser choir en enfer où vous n’ échapperez pas davantage au diable.

Pedro de la mancha

RAF du Roi de France. Ils n’avaient qu’à bien se tenir les Rois et être aux côtés de leur peuple. A part faire des orgies, faire des guerres ruineuses pour le pays, bâtir des châteaux pour abriter la cour et faire des mariages consanguins, qu’ont-ils faits pour le peuple??? Notre roi on l’élit tous les 5 ans et si le peuple est con c’est qu’il l’aura voulu. RAF de Louis machin bidule.

FCC Cercle Légitimiste de France

la royauté légitime a fait de la France la première puissance occidentale tout en maintenant les doits, libertés et privilèges des Français. La république a ruiné la France et les Français qu’ elle a réduits en esclavage au profit des afro-arabo-mahométans.

Garde Suisse

Merci pour ce rappel historique. Le hideux visage de la Gueuse se dévoile peu à peu et les jolis lys de France refleuriront. Notre pays a été patiemment construit en 1500 ans. Le temps n’est pas l’ennemi des monarchistes. “Ils” peuvent essayer de créer leur Moloch inhumain appelé NOM, tant qu’il y aura un fidèle aux fils de St Louis, la France existera, c’est à dire pour l’éternité.
Vive la France ! Vive le Roi Louis XX !

Olivia

Oui, Vive Louis XX ! Vive la France !!

Charles DALGER

Merci cher Fernand, pour ces précisions. C’est ça la grandeur et la beauté de Riposte Laïque !!! Les gens de bien, de toutes tendances s’y expriment librement, dans le respect mutuel et le souci du bien commun.

François BLANC

je me demande si l’hérédité est mieux que les élections, dans les deux cas cela se termine mal

FCC Cercle Légitimiste de France

L’ hérédité présente des risques théoriques qui sont pour ainsi dire nuls dans la pratique. Prenez l’ exemple de Charles le VIe dit le fou: il était cependant lucide la moitié du temps et malgré l’ invasion anglo-normande, l’ essentiel fut sauvé. Prenez le plus mauvais de nos 72 rois: Henri le IIIe qui a maintenu les droits, libertés et privilèges des Français et maintenu le royaume dans des circonstances difficiles. Comparez avec les présidents républicains de plus en plus mauvais et traîtres.

REGINA

très beau article mais notre Roi est en marche c’est Henri V de la Croix notre futur drapeau est blanc avec aux quatres coins de celui ci des fleur de lys et en son centre les Coeurs Sacré de Jésus Christ et du Coeur Immaculé de Marie
et c’est Dieu qui le mettra sur le trône
prions notre Seigneur.
Ainsi soit-il

FCC Cercle Légitimiste de France

Henri V de la Croix est une pure création des charismatiques et stigmatistes diffusée par Marie Julie Jahenny: tous ont été rejetés par l’ Eglise au XIXe siècle. Qui plus est, Henri le Ve a déjà régné de 1844 à 1883 et Henri le VI a régné de 1936 à 1975. Dans les Armes de France, les 3 Fleurs de Lys représentent le Sacré Cœur de NSJC et le Cœur Immaculé de la Très Sainte Vierge Marie Sa Mère et le Fils aîné de l’ Eglise. au dessous. Détrompez-vous: Louis le XVIIe a été assassiné au temple le 8 juin 1795 et n’ a aucun descendant… les imposteurs se disant survivantistes sont légions.

phil

On s’en fout …

Pedro de la mancha

Moi aussi.

Olivia

Grand Merci pour ce magnifique exposé historique, si instructif pour nombre d’entre nous et les nouvelles générations. Dommage que l’article ne s’accompagne pas d’une photo de Louis XX – car plus les Français apprendront à connaître notre prince, plus ils souhaiteront le reconnaître.

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci Olivia, tripes Aviseur et désabusé. La photo sera communiquée à tous ceux la demandant sur simple courriel à fcdc@bbox.fr

Olivia

Je sollicite la photo, en regrettant que tous les lecteurs de RL n’en profitent pas… Je ferai suivre à mes contacts pour faire connaître notre prince.
Avec mes remerciements anticipés.

Radada

très bon sujet Historique et plein d’avenir si Dieu le veut !
Une remarque : les vendéens, ces “geants”, ne sont pas des Chouans stricto-sensu… Qui sont plutôt Bretons, normands ,mayennais… Même s’ils ont eu les mêmes valeurs à défendre et le même courage à le faire : il ne faut pas confondre l’Armée Catholique et Royale des vendéens et la chouanerie…
Si Louis XV n’avait pas acheté la Corse à la République de Gène, Bonaparte aurait pu devenir “Le Feld-Marchal von Bonaparte”. Il n’aurait pas été le fossoyeur de la France Eternelle, Royale et fille Aînée de l’Eglise en assurant un avenir à cette horreur de la Révolution, permettant l’unification de l’Allemagne, et donc les guerres à n’en plus finir jusqu’à celle 39-45… Lire Jean DUTOUR: analyse “futurible” ,aux éditions Flammarion!

FCC Cercle Légitimiste de France

Probable mais la Corse est devenue française en 1769… La France n’ est pas la Fille aînée de l’ Eglise quoiqu’ en ait dit le pape Jean-Paul III qui s’ est ainsi ôté une épine du pied… la Fille aînée de l’ Eglise est la Hongrie. La France est le royaume du Fils aîné de l’ Eglise depuis le Baptême de Clovis au Ve siècle. Oui la révolution a enfanté tous les méthodes génocidaires y compris l’ unité allemande et le nazisme.

Tripes aviseur

La Providence pourvoira au retour d’un monarque si nous le méritons dans nos comportements.

REGINA

il faut simplement le vouloir et le demander a Dieu

Désabusé

Finalement dans les méandres de cette magistrale leçon d’histoire de France il n’y a aucun macron prétendant à la couronne. Et l’idée de la corde du pendu me plait bien.

patphil

on en a chaque 5 ans et ils valent tout aussi bien que charles10
signé un bonapartiste !

FCDC Cercle Légitimiste de France

Un site très républicain a posé la question suivante aux Français: Selon votre intime conviction, qui devrait monter sur le trône de France? et a donné 4 choix possibles: Louis-Alphonse de BOURBON, Jean d’ Orléans, Jean-Christophe Napoléon (Jérôme Bonaparte) et personne, restons en république. Voici les résultats à l’ instant: Jean-Christophe Napoléon: 424 soutiens, république: 885 soutiens, Jean d’ Orléans: 958 soutiens et Louis-Alphonse de BOURBON: 11675 soutiens.

Josyane

Article très intéressant et enrichissant. On a décapité le roi Louis XVI pour avoir maintenant des roitelets incapables dans une France où Il y a plus de privilèges que sous l’ancien régime. La révolution a été une catastrophe pour notre pays. Destruction massive de magnifiques édifices érigés par des génies. La France catholique rayonnait dans le monde entier, maintenant notre pays est envahi par des gens médiocres et vulgaires qui font rayonner notre décadence. La France n’est plus la France. Vive Louis XX.

Olivia

Absolument d’accord avec vous, Josyane !

REGINA

Josyane voici un document qui atteste que notre future Roi sera le descendant de Louis XVI

« Le premier roi n’aura ni le pas ni la voix
(duc de Cadix-Anjou, alias Louis XX)
Le 2ième ni le cœur ni la force (Orléans)
Le 3ième (descendant caché de Louis XVII) aura peur de venir à la barre et ce n’est que forcé par le bras du Seigneur qu’il osera venir en disant :
Pour La Croix
Je serai Roi de France par Amour du Sauveur

Pamela

D’où sort votre texte s’il vous plaît ?
Qui a écrit ça , un prophète , un écrivain , un journaliste ?
Je serai curieuse d’en savoir plus .
D‘avance merci !

batigoal

Au XXIeme siècle, quel pays de notre taille a une vrai royauté au pouvoir et dont on peut dire que ca se passe bien? Je veux bien comprendre l’utilité de préserver un roi dans un pays comme la belgique ou l’espagne avec les fortes tensions régionales qui existent, mais ce role est purement symbolique. Bref on n’est plus dans du combat d’arrière garde, mais d’arrière arrière arrière arrière garde…

Rochefort

Vous vous trompez : les chefs de gouvernement, dans les monarchies constitutionnelles en Europe, sont moralement responsables devant leur roi…

Ceux-ci sont informés, conseillent et peuvent encourager ou blâmer… En tant que symbole de la Nation, ils ont un autre poids que certain freluquet !

Marnie

Bien répondu !

FCDC Cercle Légitimiste de France

Avec tout mon soutien.

Bombastus

Réponse facile: l’Angleterre. Le succès mondial de l’Angleterre fait malheureusement pendant à notre catastrophe (nos perfides amis d’outre-Manche n’y sont d’ailleurs pas pour rien).

Lire Aussi