L’Eglise réformée publie la photo d’un Blanc et d’un Noir nus, enlacés…

Publié le 3 février 2018 - par - 131 commentaires
Share

Un Africain noir est couché, nu,  sur le dos, avec les bras en croix et un blanc, nu, est couché au dessus de lui. Le titre du journal Le Matin est “La photo d’un couple gay qui agite les protestants”.

Selon Gilles Bourquin “Cette photographie montre la dignité de la relation homosexuelle. Il y a de la noblesse dans ces deux corps qui se touchent avec tendresse”.

Ouais, bon, je ne vois pas ce qu’il y a de digne ou de noble dans l’accouplement de deux mecs. L’accouplement en soi, aussi libérateur soit-il, a déjà sa dose de grotesque, surtout si le mec a gardé ses chaussettes.

Cette photo devrait aussi évoquer le calvaire subi par les homosexuels dans les pays répressifs. Est-ce ce genre de photo qui va faire avancer le schmilblick ? Bien au contraire : ça va crisper encore plus !

Après avoir lu le livre “Sex & the Vatican” de Carmelo Abbate et vu la photo du pape François qui embrasse l’enfant Jésus de la Crèche pas vraiment chastement sur le front mais juste à un endroit évocateur… j’imagine qu’au Vatican on puisse être très ému par ce genre de tendresse.

“Tendresse entre adultes” c’est quand même mieux que “abus sexuels sur mineurs”

Cette photo plait sans doute aussi à un large éventail de nos zélites forcément progressistes ; justement ceux qui balancent les porcs hétérosexuels blancs dépourvus de noblesse ou de dignité.

Mais vous, avez-vous un problème avec cette photo ? Y a des gens qui pourraient en avoir… Ben oui, justement les protestants, les calvinistes qui ne passent pas pour être des gais lurons olé, olé. Les Bantous sont en général pudiques. Pour les arabo-musulmans se montrer nu, ça n’existe pas et en plus les homosexuels sont pendus aux grues ou jetés du haut des immeubles à défaut de hautes falaises. Chez les cathos, la nudité et l’homosexualité, c’est pas leur tasse de thé non plus.

On se souviendra de ce président africain qui, au sujet des caricatures de Mahomet, dit à Xavier Lambrechts (?) “Quelle serait votre réaction si on caricaturait Jésus ?”… Nos journalistes estomaqués n’ont pas eu l’à propos de répondre “lisez Charlie… Notre Jésus en a vu d’autres…”

Quelle différence y a-t-il entre une photo comme celle de la colle miracle http ://lelombrik.net/25174  et celle du couple homosexuel ?

La première est impertinente, la deuxième est indécente.

Il y a aussi ceux qui crient au scandale dès qu’on touche aux symboles sacrés comme la croix. N’ont-ils pas fait un pataquès autour de la croix de Johnny parce qu’un christ avec une guitare ça ne se fait pas ? Un Jésus crucifié avec un mec enlacé n’est-ce pas, par dessus le marché, une allusion à son éventuelle homosexualité ? Alors que, selon les Evangiles, Jésus vivait entouré de femmes et pas des moindres, même des putes qui lui baignaient les pieds avec leurs larmes et les essuyaient avec leurs cheveux. Jésus une lopette ? (= homme lâche, sans caractère – wiki ) ses esclandres prouvent le contraire, il était plutôt du genre caïd.

Et le film de Scorsese “ La dernière tentation du Christ” ? Hou ! Scandale !

Tout cela est bien sacrilège !

Bref cette photo, au lieu de militer en faveur de la tolérance envers les “sexuellement divers”, réussit le contraire et fédère tout ce qu’il y a d’homophobe, négrophobe, xénophobe, raciste, anti-multikulti, anti-vivre-ensemble, mais aussi les traditionalismes religieux et en général les BCBG, les poussiéreux et les rancis… ça fait un bon paquet. Autant dire que cette malheureuse photo fait l’unanimité contraire au message qu’elle était censée délivrer. Bravo !

Autre « cas photo »  : quand, en 1991 Demi Moore enceinte a posé nue, cela a été un choc. Que l’on apprécie ou pas, cela a été une étape dans l’art de la photo et même de la morale. Mais, par la suite la banalisation des photos de femmes enceintes nues a viré au grotesque et puis simplement à l’indécence. Par contre la duchesse de Cambridge conduit ses grossesses avec tact et élégance. Ben oui, cette petite a de la classe et c’est la classe qui fait la différence.

Là ou le bât blesse avec les homosexuels, c’est quand ça devient de  exhibitionnisme.

Dans les années 60, j’avais un ami dont la vie était difficile, même dans sa famille. Depuis lors l’homosexualité s’est libérée, a été acceptée et avec “La cage aux folles” s’est tout à fait décomplexée. Nous avons tous des homosexuels parmi nos amis et dans nos familles. C’est devenu cool. Mais là où ça n’est plus cool du tout, c’est quand le mieux devient l’ennemi du bien et qu’il y indigestion, quand on dépasse le stade de la normalité et qu’on ne parle plus que de ça, qu’on ne voit plus que ça, que d’écœurants Ruquier s’en vantent. Comme si tout d’un coup la moitié de la population avait muté… Ce qui n’est d’ailleurs pas exclu puisque nombre de substances chimiques, additifs alimentaires ou autres pollutions provoquent des mutations génétiques.

Dans le passé, les homosexuels célèbres n’ont pas manqué : les Oscar Wilde dandy, André Gide amateur de jeunes garçons et autres Jean Cocteau opiomane, sulfureux ? provocateurs ? Certes, mais eux, ils avaient du style alors que le grotesque vulgaire des gay pride est dégradant, humiliant.

L’indigestion provoque le ras-le-bol et le stade suivant c’est le retour de l’homophobie exactement comme l’indigestion de multikulti ramène le racisme et la xénophobie.

Mais, au delà qu’est-ce que tout cela signifie ?

Dans les années 70, nous étions à l’aise avec le sexe et pensions que l’avenir allait être à l’amour libre.

Tout au contraire, aujourd’hui c’est l’hystérie avec débauche d’homosexualité, harcèlement, clitoris qui osent, plugs anaux artistiques, vagins de reine à Versailles, vagin du monde censuré et monologues de vagins même ministériels… Quelle obsession  maladive ! Normalement c’est le tout jeune enfant qui passe par la période zizi, pipi, caca. Nos adultes sont-ils donc en pleine régression ?

Et cette photo de mauvais gout de la part de l’église réformée ? Bof ! En ces temps d’églises vides : du racolage facile de clients improbables.

Anne Lauwaert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Volff

Il s’agit de l’église réformée suisse. L’église réformée de France est devenue EPUF après son absorption de l’église luthérienne de France. Cette EPUF a fait adopter à Bézers, à mains levées, la possibilité de bénir les « mariages » homosexuels, après une bonne mise en condition des participants, exactement ce qui avait été fait par la FPF en 1979 à La Grande Motte, où la loi sur l’avortement avait été qualifiée de « signe de libération d’espérance et d’amour ». Les centaines de milliers de femmes brisées par l’avortement n’en attendent guère de consolation.

Pierre-Alain Tissot

Encore des précisions :
« Réformés » est un journal indépendant, financé par les Eglises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.
Son tirage est de 190.000 exemplaires ; il est distribué gratuitement sauf dans le canton de Genève.

Pierre-Alain Tissot

Voici la justification donnée par le mensuel  » Réformés  » : « … diffuser une information ouverte sur le monde, soucieuse des particularités éthiques et sociales de notre temps… » Donc suivre le courant mondialiste, multiculturel, féministe qui nous emporte ? Soutenir l’esprit du temps, soit la gauche soixante-huitarde, œuvrant à poursuivre l’infiltration communiste visant à détruire notre civilisation judéo-chrétienne ? Cette idéologie et ces dérapages, tels que la photo provocatrice de l’artiste suédoise, sont indignes d’un journal représentant nos Églises réformées. Pourtant l’Église devrait rester le sel de la terre et en garder sa saveur (Mt 5 : 13),… lire la suite

MAZET

Merci Madame,
Vos paroles raisonnables,eclairees, enoncent simplement qu’il convient d’eloigner tous les debordements mediatiques sur le sujet de l’homosexualité, et de cesser l’exhibition forcenée de cette deviance , dont ,majoritairement, nous sommes ecoeurés……

camgus

Bof…C’est juste de la promo homosexuelle qui maintenant s’arroge le droit de devenir prosélyte…Autrement dit c’est la transition d’un acte sexuel interdit initialement dans les religions monothéistes vers une tendance religieuse favorisant l ‘homosexualité…

C’est un peu comme un lancement de produit…Ça marche ou ça tombe…
Pour l ‘instant ça s’aplatit…

Aude

Voilà exactement ce que representent Les églises chrétiennes dans leur majorité.
Un homme noir ( migrant peut-être) qui aurait la position du Christ en croix.
Ben oui, puisqu’ils vous le disent. Les migrants, l’etranger, c’est le Christ.
Peu importe qu’il agresse, viole, tue ses victimes.
Et le blanc représenté c’est quoi, celui qui est son serviteur, son dhimmi.
Decadence, blasphème, des pourris quoi.
Babylone, tu seras détruite, il ne restera de toi que pierres éparpillées.
Repugnant.

.Carole

Plutôt qu’au Christ en croix, la position de l’homme noir me fait penser à l’Homme de Vitruve, de Léonard de Vinci.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Vitruve
l’Homme de Vitruve est un symbole allégorique emblématique de l’Humanisme, de la Renaissance, du rationalisme, de « L’Homme au centre de tout / Homme au centre de l’Univers », de la mesure et de la représentation du monde.