L’électorat français vient d’élire le dernier président de la République

Publié le 11 mai 2017 - par - 43 commentaires
Share

Le beau monde de la communication jubile en déclarant que l’investiture suprême d’un technocrate qui n’avait jamais sollicité de mandat élu de sa courte carrière est une victoire éclatante de la mercatique. On objectera que celle-ci s’attache plutôt à mettre sur le marché des produits existants qu’à construire des mythes à base de vent. A l’époque où les écoles de commerce françaises proposaient leurs premiers cours de marketing social et politique, le ponte de la publicité politique Séguéla prétendait faire croire à sa mère qu’il était pianiste dans un bordel. Le succès magistral qui le rendit aussi célèbre que son simple mais génial slogan de la « force tranquille » s’appuyait cependant sur la stature d’une personnalité vétérane de la politique française sous trois républiques, ancien ministre de premier rang sous la n° 4, l’homme qui avait mis en ballottage électoral l’ancien officier félon auteur de quatre coups d’État. Cette fois-ci il a fallu utiliser des procédés déloyaux et même illégaux jusqu’après l’entrée en vigueur du couvre-feu électoral, utiliser à outrance la propagande mensongère jouant sur la propension à l’amnésie des foules afin de faire passer un ancien ministre empartidé pour un puceau de la politique et forcer la réclame pour repeindre à la grosse louche un oligarque politico-financier membre de tous les directorats apatrides en électron libre antisystémique. Faute de produit on ne peut pas parler de publicité commerciale, et vu l’ampleur vraisemblable de la fraude en l’absence d’observateurs étrangers de la transparence du scrutin, il est abusif de parler de succès commercial d’un achat imposé sans alternative autorisée.

Le monde patriote, lui, jubile moins en se rappelant que l’ordre « en avant, marche ! » ne peut produire que le désordre s’il n’est pas précédé de l’ordre préparatoire « garde-à-vous !« . Celui-ci, même non incorporé au slogan, a été d’ailleurs largement dicté par tous les meneurs d’opinion et toutes les autorités intellectuelles et même politiques, en infraction à la neutralité supra-partisane théoriquement imposée à l’État et à ses serviteurs soldés sur les impôts des citoyens de toutes les orientations.

Le monde opaque de la finance, pour sa part, déjà choyé deux mandats plus tôt par le premier président de la République issu de l’immigration (et élu sous un faux nom) qui avait clamé haut et fort vouloir gouverner pour les agences de notation (du « risque pays » attaché à la dette souveraine), puis plus récemment par son continuateur en dérégulation, n’aurait pu rêver mieux qu’un poulain issu de son propre sérail (bancaire) aussi confirmé que pantouflé, et intronisé dauphin de l’exécuteur en fin de mandat de liquidation pourtant adoubé par un parti abusivement associé à un passé marxiste.

L’empire uniopéen, pour sa part, ne se gêne plus pour dicter, dans les prises de position officielles de ses plus hautes autorités, le bon choix auquel les électeurs doivent se conformer. Le multipartisme est encore toléré pour l’image démocratique dans le monde, mais rien ne garantit qu’il le restera. En Union soviétique un candidat unique par poste à pourvoir était sélectionné par le parti unique et présenté à l’approbation de l’électorat. Dans l’Église romaine, où autrefois votaient tous les évêques comme dans les autres patriarcats, les papes choisissent les évêques autorisés à voter (cardinaux) et parmi lesquels sera élu leur successeur. Dans l’Union européenne, la formalité finale se réduit à une alternative binaire entre le bon bulletin et le mauvais bulletin, et les peuples déjà uniopéisés depuis quelque temps savent que si, en dépit des sommations claires et unanimes, ils effectuent le mauvais choix ils seront de nouveau appelés aux urnes jusqu’à l’obtention du résultat qui convient aux pouvoirs qui organisent la consultation.

Finalement, plus rien ne leurre plus personne et on comprend que l’électorat se lasse de l’électoralisme démagogique, tandis que le peuple voit le qualificatif de « populiste » dévoyé en injure disqualifiante par une caste politique endogamique qui méprise de plus en plus ouvertement la population. Vu l’inutilité du processus les citoyens se détournent de plus en plus de l’élection, et les dirigeants, pour sauver les apparences du dogme démocratique, devront soit baisser ou abolir le quorum dans les pays où il existe afin qu’on puisse proclamer un vainqueur même en cas de 90% d’abstention, soit rendre le vote obligatoire comme c’est le cas dans certains pays et comme ça l’était même dans des pays à parti unique. Dans un cas comme dans l’autre, l’élection n’est plus qu’un alibi dispensable et dispendieux. La France a déjà connu cela, lorsque l’empire qu’elle avait fondé se mit progressivement à prendre note de l’élection du roi, puis la valider, puis finalement la dicter. Il fallut élire, il y a 1030 ans, un roi apparemment docile mais secrètement souverainiste pour rétablir la pleine liberté de la France et quitter l’empire occidental. Faute de renouveler l’opération, il ne faudra pas longtemps pour que l’intérimaire du palais de l’Élysée finisse par être désigné comme un vulgaire préfet, ou que la désignation déjà non élective du chef du gouvernement (Premier ministre) soit confiée au Conseil européen, par cooptation, ou à la Commission, par mandat. Après la suppression (par la Révolution) des parlements provinciaux, autrefois pouvoirs législatifs, puis la transformation (plus récente) du Parlement national en chambre de transcription locale des directives approuvées par le Parlement européen (qui n’a lui-même pas de pouvoir de proposition mais seulement d’acceptation), cette fonctionnarisation, à son tour, du pouvoir exécutif semblerait logique.

Les peuples de France ont bien compris que le régime n’est pas (ou plus) démocratique, et que leur sélection des parlementaires sur des programmes précis n’empêche pas ces représentants, une fois élus, de mépriser leur mandat et de faire le contraire. Pour mémoire, bien que le 29 mai 2005 les Français aient largement exprimé leur opposition au traité dissolvant la France dans l’Union européenne, un abandon majeur qui requérait leur approbation par référendum, leurs élus au Parlement ont accepté le 4 février 2008 de modifier la Constitution française pour retirer aux Français la prérogative de décider de leur avenir commun, puis ratifièrent quatre jours plus tard une nouvelle version de ce traité déjà rejeté qu’ils avaient pour mandat de refuser.

Lassé de la fausse démocratie, l’électorat français en a tiré les conséquences et se retire de la politique. En apparence il a plébiscité, sur ordre, le dauphin et continuateur d’un président auquel seulement 4% de cet électorat accorde une opinion favorable. Sur le fond il a écarté une candidate qui proposait un programme clair mais promettait surtout un référendum sur chaque question importante, et préféré un candidat au programme incertain qui annonçait vouloir gouverner par ordonnances, sans consultation même parlementaire, et transférer à l’Union européenne un nouveau pan de gouvernement (le ministère de l’Économie). En acceptant l’administration par décrets au lieu du gouvernement par référenda, le peuple souverain a signifié son abdication.

Ce président sera donc le dernier. Si la France existe encore dans cinq ans, et si elle a encore un organe de gestion national, il y aura bien sûr un fonctionnaire désigné pour siéger au premier rang, c’est-à-dire pour présider au sens étymologique du terme, voire pour inaugurer les chrysanthèmes sur fond d’hymne européen. Quant à la République n° 5, cette parenthèse de soixante ans d’apparente stabilité (et de tourbillon de modifications) dans la valse de la vingtaine de constitutions qui ont régi la France depuis l’abrogation des Lois fondamentales, il est vraisemblable qu’elle aura disparu, et même pas forcément dans un coup d’État comme celui dont elle est née.

On a certainement élu le dernier président de cette république.

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eschyle 49
RASPAIL

QUELLE CHANCE POUR LES GOUVERNEMENTS ..QUE LES HOMMES NE REFLECHISSENT PAS … (terrible et hallucinante phrase = signée Hitler ) .

soupas

ce peuple d ignards est en decadence et sur la voie de sa disparition.il l a cherche et il l aura.degagez bande d abrutis .vous n avez pas voulu defendre votre identite alors disparaissez qu on vous voit plus.votre macron lui se refugiera dans ses paradis fiscaux que vous le peuple avez contribue a lui offrir bande de débiles.les débiles ca doit disparaître ;c est une loi de la nature pour la preservation des especes normales et intelligentes

Francois Desvignes

Si nous semons le chaos dans le pays, l’oligarchie retirera ses soutiens à Macron

La solution n’est ni dans les urnes ni dans les colonnes

Nous devons travailler la guerre civile

Et d’abord lister les entreprises collabos qui doivent être mises en quarantaine et rackettées pour subvenir au financement de la résistance armée.

La peur et la honte doivent changer de camp.

alesia

macron ne passera pas le quinquenat,c est le dernier président de cette ripoublique bananiere.L IMMIGRATION VA DEFERLEE COMME UN TSUNAMI SUR NOTRE PAYS.avant la grande guerre civile voulu par l oligarchie au détriment des européens.nous allons revevoir des millions d afros musulmans en europe.surement des futurs génies sortis de leurs amphores.

deloin

Commençons par sortir tout le fric des banques et le garder sous le matelas à la maison. ça c’est le début de la révolution. Si chacun de nous (des millions de personnes) vidait son ou ses comptes bancaires, avec quel fric la bourse travaillerait-elle ???

zibany

lisez le livre « la Caisse,enquête sur le coffre-fort des Français ,de Sophie Coignard et Romain Gubert ,chez Seuil » « . Elle finance indirectement DEACH, et Bachar (page 69 )

prolo le lucide

pouvez-vous me donner la définition du mot empartidé, je n’ai pas trouvé dans le dictionnaire.

Stratediplo

Je note au moins votre acceptation de mon néologisme favori, « uniopéen », avec dans cet article le dérivé « uniopéisé ».

Anne Lauwaert

Mais comme c’est toujours l’inattendu qui arrive… par exemple une crise financière sans précédent…

jan le Connaissant

Comme je l’ai déjà dit dans d’autre com, pour moi, la République va disparaître et la France deviendra un Etat fédéral , comme en Suisse , en Russie ,, en Allemagne ,etc
Chaque fédération aura son  » président  » ou gouverneur , et il y aura un  » président fédéral comme aux Etat unis
Qui vivra , verra….

Jevois

Suisse est un État fédéral et Patriote, rien à voir dans son fédéralisme avec l’Allemagne ou les États-Unis, elle est encore la plus discipliné de démocratie qui a refusé l’euro qui a refusé l’Union Européenne et les minarets par un référendum d’initiative populaire.

Deguerrelasse

Les tâches seront ainsi diversifiées et mises en oeuvre rapidement, les grandes orientations urgentes seront soumises à référendum, ce qui dégagera de toute responsabilité le triumvirat.
L’AN serra réduite à sa plus simple expression, quand la France aura retrouvé une représentativité cohérente dans sa redéfinition géographique. Le cumul des mandats sera rigoureusement interdit et sévèrement puni.
Facile à dire, n’est-il pas ?

Deguerrelasse

« On a certainement élu le dernier président de cette république. »
Je voudrais bien vous croire, car il serait temps que l’on comprenne qu’un seul individu ne peut diriger un pays. Ce seul représentant est astreint à diverses obligations de représentation, qui vont d’une partie de bras de fer avec un Poutine et une contemplation devant une plaque d’égout ! C’est grotesque. Il faut qu’un pays s’identifie par une personnalité représentative de la nation, mais qui reste simplement une icône. La Reine d’Angleterre tient ce rôle à merveille par exemple.
La conduite du pays sera assurée par un triumvirat de retraités n’appartenant à aucun parti ou syndicat, composé alternativement de 2 hommes et une femme et pour un mandat d’un an non renouvelable, et l’année suivante de 2 femmes et un homme.

Colonel de Guerlasse

Pas de panique ni de désespérance. Le système aristocratique a duré plusieurs siècles et s’est écroulé d’un coup. Idem pour l’Union Soviétique. Rappelez vous de Caucescu, le Danube de la Pensée, qui faisait risette à son peuple lobotomisé du haut d’un immeuble Stalinien, qui l’a hué. Quelques jours plus tard il se faisait dézinguer avec sa femme dans une cour d’école par une rafale de kalach. Au lieu de geindre, rejoignez les organisations patriotes.

Wikileaks

#ethnomasochisme
Pour les députés européens,les islamofascistes ne sont pas d’extrême droite contrairement au FN.
Vent debout contre la candidate Marine le Pen , les eurodéputés tendent facilement la main à l’extrême droite identitaire musulmane après le referendum d’Erdogan sur ses pleins pouvoirs et LE PROCHAIN SUR LA PEINE DE MORT où l’électorat musulman de la gauche immigrationniste est appelé à se prononcer dans les ambassades en France , Allemagne et Belgique…
En résumé,les électeurs turcs de Mélenchon et Macron votent pour le fasciste Erdogan à l’Ambassade
10/05/2017 REPRISE DES DISCUSSIONS AVEC LA TURQUIE SUR L’ADHÉSION À L’UNION EUROPÉENNE
https://www.youtube.com/watch?v=eMeB8MBlG7I

Emmanuel Albach

Excellent. J’ai bien aimé le passage sur l’officier félon. Il a mis le ver dans le fruit.

Marcus

Le peuple a abdiqué parce que la majorité du peuple est composé de gens incultes, crédules, infantilisés, émasculés, endoctrinés et manipulés par 3h46 de télévision chaque jour en moyenne.
Je ne l’invente pas, je le vois tous les jours. La majorité de mes collègues de travail qui ont en moyenne entre 30 et 40 ans sont en réalité des ados attardés. Leurs conversations de la pause du midi tourne autour des smartphones, des derniers jeux vidéos, des résultats de foot, des émissions pour décérébrés, etc. Bien sûr, la quasi totalité de ces gens sont des gauchistes. Ce n’est pas eux qui relèveront le pays…

Lipina

Hier j’ai entendu deux braves citoyens s’étonner que macron s’entoure uniquement des gens de gauche… Je ne savais pas qu’il faut rire ou pleurer…

Le Den

C’est inscrit sur sa feuille de route, il est le dernier président, celui qui donnera les pleins pouvoirs à l’UE d’élire un gouverneur de province…le compte à rebours est terminé!

UltraLucide

Le peuple a abdiqué. Ave Charia. Habemus El Mikron, Résident de la Ripoublique.

reuri

Un président ou un gouverneur de bruxelles ? Ce sont les petits gris de la gouvernance mondiale qui doivent se marrer comme jamais. Le continent européen transformé en un gigantesque wallmart finira par s’effondrer , car s’il n’y a plus d’européens historiques pour consommer ou entretenir des infrastructures sophistiquées , ce ne sont surement pas les kilotonnes de crasseux afro-musulmans qui vont se transformer en Louis Pasteur ou Léonard de Vinci.

Lara Dex

?

logaro

lire et Partager cet article original et audacieux sur tous les réseaux
http://sleazy-caricatures.over-blog.com/
2017/05/macron-tower.html

Bertrand

Lorsque l’on regarde les stats de l’élection, on constate que les musulmans ont voté à 93 % pour Macron. En 2012, ils avaient voté à 92 % pour Hollande. Et dire que l’innocent de Soral nous pompe l’air depuis dix ans avec son soi-disant vote musulman patriote. Quelle rigolade, à peine 7 % ont voté national, plus ridicule que ça tu meurs. Espérons au moins qu’après cela, nous soyons débarrassés définitivement de Soral et de sa clique.

Référendum pour l expulsion des fachos

En même temps quand les musulmans viennent sur ce genre de sites et qu ils voient vos articles et en même temps vos commentaires on peut comprendre qu il n est pas envie de donner des voix au Fn (moi non plus d ailleurs). Je l ai toujours dis le problème numéro du Fn c est une partie de ses électeurs qui vivent encore dans les années 1900, de vrais ploucs qui ont du mal à vivre dans une société contemporaine en 2017. Solution cassez vous et personne ne vois retiendra croyez moi et le plus difficile sera de trouver un pays qui accepte des bons a tiens même pas foutus d envoyer un mail avec une pièce jointe ?

Bertrand

@Référendum. C’est quoi pour vous une société contemporaine en 2017 ? Une société où la menace terroriste est permanente ? Une société où l’on est obligé de mettre des militaires à chaque coin de rue ? Une société où les femmes non voilées se font agresser toutes les 5 minutes ? Désolé de ne pas partager votre beau modèle de société contemporaine, pour ma part je pense que la France mérite mieux que ça…

Théodore l\'Athée

C’est bien là le problème de beaucoup d’anti-FN. Ils ne comprennent pas les arguments exposés. Ou, s’ils les comprennent, ils craignent les conséquences des mesures proposées. Mais je pense aussi que la base électorale du FN, parfois, ne comprend également pas le sens des mesures proposées et adhère moins par conviction que par persuasion. Bref, on n’est pas sorti de l’auberge.

pointe percée

c’est toi le facho….qui a été le plus fachiste le fn qui a respecté la loi ou ce gouvernement qui ne respecte plus la liberté d’expression en ce qui concerne l’islam.
des gens se retrouvent devant les tribunaux car ils n’ont fait que dire la verité.
les intimidations concernant ceux qui allaient aux meetings par des ligues facistes (anti fa).
l’instrumentalisation des affaires par le pouvoir politique contre les menbres de l’opposition tout en protégant le chouchou des médias.
la propagande intense pour macron depuis février des médias aux ordres du pouvoir politique.
la censure protégeant le candidat du pouvoir e.macron.
ce n’est plus une démocratie mais de la ditacture

Watto

C’est clair qu’avec des gugusses de ton genre la France ira mieux …

anastasia

@référendum
Vous portez en vous le mépris et l’arrogance qui caractérise bien la société Gauchiste Française… chez eux, Il y a les muets et les revanchards ( on se demande bien pourquoi d’ailleurs !) vous faites parti de la 2ieme catégories, Si il y a un facho ici, c’est bien vous !

UltraLucide

Pour ton cerveau fait de vieilles pièces disjointes, en voici une qui devrait bien s’y insérer, enjoy!
https://lecridupeuple.files.wordpress.com/2012/01/contre-ca-voytez-communiste.jpg

Lipina

Expulser 11 millions de personnes? Vous faites mieux que Hitler et Staline. Mais je vous le concède, seule la secte à momo peut mieux faire…et ne va pas se priver, c’est une question de temps. Mais attention, les bisounours sont aussi dans le viseur.

UltraLucide

C’est sur que les copains Antifas de muzzs font bien plus sympas que les partisans d’une France souveraine::
http://gatesofvienna.net/wp-content/uploads/2017/03/esw-denver201703-antifa.jpg

Finconnaisseur

@référendum, je pense que l’on tient un futur grand comique, et remercie nous de te laisser écrire autant de conneries en si peu de phrases. Attention à ton prochain 14 juillet, , tu risques de ne pas t’en relever, dur, dur cette société contemporaine 2017!

alesia

je vote pour que vous partiez le premier.et comme vous étes une piéce rapporté vous n aurez pas trop de mal a trouvé.ENVOYER LEUR UN EMILE AVEC PIECE JOINTE,effets assurésEN COREE DU NORD ,ILS SONT PRENEURS.FACHOS UN JOUR FACHOS POUR TOUJOURS.

gernimo

et oui Stratediplo….tout est dit….et les veaux vont pleurer !!!!

Parlervrai

macron facilitera la charia, et la question de son remplacement ne se pose donc pas.

StrikeBack

@ Parlervrai. « Macron facilitera la charia ». Cynisme mis à part, c’est peut être ce qu’il va faire de mieux pour donner un électrochoc aux autochtones qui vont enfin se réveiller et prendre en main leur libération sans attendre qu’une armée en passe d’être dissoute dans un conglomérat européen otanisé fasse le boulot ? C’est un truisme que de dire qu’une guerre civile ethno-religieuse est inévitable. Tous les ingrédients sont là réunis, même les jeunes avec les jeux vidéos, genre « The Division » de Tom Clancy, s’initient à la guérilla urbaine. Passer du virtuel à la réalité il n’y a plus qu’un pas pour certains. Ne parlons pas des vétérans qui ont pratiqués en réel en Irak, en Syrie etc et qui sont de retour pour former et en découdre; ni de l’extrême gauche qui a déjà ses milices.

Olivier Marot

Nous venons d’apprendre qu’il fallait à peine 2 ans pour devenir un Président de la République, et toujours plus de 9 ans pour un médecin…cherchez l’erreur ?

Fomalo

Bravo Olivier Marot.Mais pour un médecin, combien de temps de stage? Pour un énarque c’est simple: 3 mois. Deux ans d’études Ena, voire prépa pendant que parents ou bobonne travaillent, et sciences-po, et niv.bac + 4 pour passer le concours d’entrée.
Combien de temps de stage en service hospitalier ou stagiaire/ cabinet pour être médecin? Je vois une chose simple. A trois consultations par heure, en évaluant les trois à 20 minutes chacune, ça fait en travaillant neuf heures par jour (visites à domicile et consults au cabine un max de 675 euros,5 jours par semaine pour pouvoir être en famille le W.end:soit 3375 euros en pressant, pour payer les frais d’essence, de secrétariat, de cabinet, de nourriture et d’entretien de famille, d’assurance. Résultat net? La politique paie mieux!.

csd

Oui mais médecin c’est un vrai métier, pas énarque….