L’élégance à la française, avec Nicole Bricq c’est terminé

Publié le 19 mars 2013 - par - 29 443 vues

Il fut un temps où la France était le pays du luxe et de l’élégance, les petites Françaises, les Parisiennes notamment, faisaient la joie des couturiers, des peintres, des photographes. On venait en France du monde entier pour admirer les coquettes demoiselles.

Il fut un temps aussi, pas si lointain, où nos ministres avaient un rôle de représentation, d’ambassadeurs du bon goût, portaient des costumes bien coupés. Les dames étaient endimanchées, avec un chic joyeux ou au contraire austère et vieillot, mais toujours digne, sans fausse note.

Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui, il y a Nicole Bricq, notre Ministre du Commerce Extérieur, dont la photo postée par Laurent Peiffer, présentateur de la matinale sur I-Télé, tourne en boucle et fait la joie du Net.

 

Après la cravate de travers de Pépère, ses manches de chemise en extension, ses bas de pantalon en bandonéon, sa banane estivale en bas du bide et sa braguette ouverte à tous les vents, voici que Mamie Nicole a à son tour opté pour un look free style et totalement hors de contrôle qu’elle a sans doute voulu plus proche du peuple, du populo, du manant, de la ruralité de grand-maman, un look assez proche de celui de la cultissime « Zézette épouse X », la grossesse et l’excédent dentaire en moins. Alors après, bien sûr, il faut le voir chez soi…

Sans complexes, elle a soufflé un vent de rébellion vestimentaire post-ménopautique dans cette ronronnante élégance aux codes trop bien établis, surannés et sans doute trop réactionnaires pour un début de 21e siècle. Nicole Bricq et de broc ose l’anarchie, assume la chaussette qui tombe, le 45 fillette, les lunettes de star et le casque de chantier. La relève des Vamps est assurée pour la saison.

Histoire de réactualiser la photo des membres du gouvernement portant des tenues encore trop classiques, celle-ci est donc en cours de remaniement en fonction du nouveau dress-code socialo-populiste. Une fois la totalité du remaniement ministériel effectué, tous nos ministres apparaitront munis d’une baguette sous le bras et de charentaises, parce qu’au PS, on sait se montrer proche du peuple quand il le faut.

Nicole Bricq incrustée photo gouvernement

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi