1

L’émeutier noir se prend sur la tête la statue qu’il déboulonnait !

Ma loi du boomerang a encore fonctionné à plein, c’est comme les lois de la physique, elle est universelle.

Une fois de plus les événements confirment, je pense immodestement être nobélisable.

À juste titre. Vous-vous dîtes « de quoi parle-t-il ? »

Chaque jour, tout le monde constate les dernières trouvailles des racailles racisto-gauchistes, du passé faisons table rase. On déboulonne des statues, ces crétins sont tellement doués qu’ils les prennent sur la tête.

https://twitter.com/i/status/1270987439029583873

Si on part dans ce trip, il va falloir détruire les vestiges romains ; le pont du Gard, faut dynamiter, les arènes d’Arles, de Nîmes, on remplace par des HLM pour clandos et ainsi de suite…

Quel beau monde que celui des pouilleux gauchistes tiers-mondistes ! Au fait, je me répète : en Afrique, pas de manifs pour Floyd le Traoré de Minneapolis. À ce sujet, vous avez vu ses obsèques ? Un cercueil en or, la totale, pour un peuple opprimé c’était pas mal, c’était aussi limite vulgaire ; question idiote, qui a payé ?

Ils veulent débaptiser certaines rues. Aux USA la grabataire Pelosi, après avoir mis un genou à terre a demandé que le Congrès retire les statues des généraux confédérés ; cette abnégation est superbe, elle a juste oublié que les intéressés étaient démocrates… Et comme toujours dans ces histoires, il y a la bien-pensance gauchisto-mondaine, ethnomaso qui fait du zèle, qui devance les demandes des prétendus nouveaux maîtres. Ça rappelle une époque…

Ils ont même demandé que l’on débaptise le noms de certaines bases militaires. Donald, poliment, leur a dit d’aller se faire foutre. Il paraît que Kayleigh, sa porte-parole très charmante, c’est pas Sibête, a suggéré à Biden, pour avoir tenu il y a quelques années des propos peu amènes envers les Noirs, de changer de nom.

Le pire étant que la guerre de Sécession, ce n’est pas les gentils nordistes contre les méchants sudistes, l’esclavage c’est la poudre aux yeux, c’est un peu plus complexe.

Je vais vous résumer, c’est un résumé, l’histoire de l’abrogation de l’esclavage.

  • Tu es libéré
  • C’est-à-dire ?
  • Tu n’es plus un esclave
  • Je suis libre alors ?
  • Oui
  • Comment ça ?
  • Tu étais un esclave, maintenant tu es un domestique
  • Ça change quoi ?
  • Avant tu étais un esclave maintenant un domestique, je vais pas répéter 20 fois.
  • Ça change quoi ?
  • Écoute, Uncle Ben’s, retourne dans le champ de coton, on a assez perdu de temps.

Dans cette ambiance délétère, de soumission mentale, la chaîne HBO (franchement j’ignorais l’existence) a donc décidé de supprimer de son catalogue le film « Autant en emporte le vent », un grand classique du cinéma, avec Clark Gable qui participera à des missions de bombardement avec l’Air Force durant la Seconde Guerre, Vivien Leigh (OK elle avait un pète à la tête dans la vie), Olivia de Haviland, qui doit être la dernière survivante de l’équipe ; c’était un autre niveau qu’Omar Sy, Marion Cotillard ou Marina Fois, on ne joue pas dans la même catégorie.

Oui mais voilà, c’est un film raciste ! C’est comme ça.

Le plus beau étant que l’actrice Hattie McDaniel a été la première noire oscarisée. Mais Audrey Pulvar, grande intellectuelle, candidate à Paris avec Hidalgogol, a balayé l’argument :

Ce film n’est pas « un film comme les autres », c’est le film le plus vu et le plus diffusé au monde de toute l’histoire du cinéma. Il faut vraiment ne pas être concerné par le racisme pour ne pas voir tout ce qu’il véhicule comme clichés horribles et inexactitudes.

J’en suis bouleversifié ! Audrey fifille d’un indépendantiste antillais connu pour ses violences, qui a fait toute sa carrière à la TV de l’État honni, par charité je ne dirai pas comment. Si ça peut vous rassurer, elle n’a jamais beaucoup fréquenté le populo, c’est pour cela qu’elle nous donne des leçons, à nous les descendants d’esclavagistes.

Je ne parle même pas des crevures LDN, Cran ? Rockaya, etc., qui n’ont certainement ni lu le roman de Margaret Mitchell, ni vu le film.

Devant le tollé, ils ont un peu reculé, « nous nous sommes mal exprimés, nous allons contextualiser le film ». En gros ils vont expliquer aux cons que nous sommes comment comprendre un film. Tu vois, tu achètes un bouquin, tu veux voir un film, tu auras droit à une analyse du commissaire politique préventivement. Pour l’instant on ne te demande pas de faire ton autocritique pour avoir regardé une œuvre impérialiste, mais ça ne saurait tarder.

Alors, c’est là où ma loi intervient : résultat des courses, chez Amazon, ben en ce moment le film est Top 1.

https://twitter.com/Variety/status/1270793864484466688

Et je suis sûr que le bouquin va aussi performer.

Désolé, les gauchistes, vous êtes tellement cons que vous nous faites plaisir.

Paul Le Poulpe